"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U15 Bilan U15A (2011-2012)

 

Au sortir de trois titres consécutifs dont celui de la saison précédente, 2010-2011 où les Gothiques s'illustreront notamment avec une historique victoire 8-0 sur des Dragons de Rouen totalement atomisés, Amiens, candidat à sa propre succession et bien décidé à conserver son hégémonie rouge et noir sur le championnat U15 Elite, s'offrira une première tournée d'échauffement lors de la première phase de la poule Nord-Normandie tout en gardant un attentif aux résultats de son rival préféré sur les bords de Seine. Séparés dans deux poules distincts, Normandie pour les Dragons, Nord / Picardie pour Amiens, Rouen avec quatre matchs et Amiens avec deux s'offriront un véritable récital offensif. Ainsi, au lendemain d'une dithyrambique victoire rouennaise 16-0 sur Caen (résumé), les Gothiques, sans pitié, répliquaient en encastrant dans la glace Dunkerque / Wasquehal 21-0 avant de mettre en déroute au Coliséum Amiens (2) 14-4. Deux matchs, deux victoires, une domination sans partage que l'on retrouvera du côté des rouennais également larges vainqueurs de leurs copains de Rouen (2) 21-0. Et pour les matchs retours, les affaires ne seront guère moins enthousiasmantes pour les rouennais avec un océan de buts à Caen 21-1 (résumé) avant une nouvelle fessée infligée à Rouen (2) 15-0. Rouen (1) et Amiens (1) qualifiés pour le championnat inter-COS en compagnie des parisiens, les deux patrons seront accompagnés d'Amiens (2) vainqueur du match de barrage face à Caen. Pour les déçus, c'est vers la poule de classement excellence que Rouen (2), Caen et Dunkerque / Wasquehal se dirigeront sans grand enthousiasme. Menu frugal pour la poule « Ile-de-France » avec cinq équipes engagées pour trois places disponibles pour la poule inter-COS. Un podium gagnant désigné au terme de cinq petites journées avec quatre matchs par équipe. Une broutille sportive. En dépit d'un très relatif intérêt, c'est l'équipe de Champigny / Neuilly qui s'amusera avec trois premiers matchs remportés face à Viry (5-2), Boulogne (8-1) et Colombes (5-1). Si Meudon-la-Forêt mettra un terme à l'hégémonie en s'imposant 6-2 à Neuilly-sur-Marne, cette victoire offrait la première place aux Comètes, également auteur d'un parcours sans faute à l'exception d'une seule défaite subie à Viry-Châtillon 4-3. Les Jets, justement avec un bilan plus mesuré de deux victoires pour un match nul et une défaite complèteront le podium devant Boulogne et Colombes / Deuil, contraints de s'acquitter d'une tournée en U15 Excellence.

 

 

Avant d'aborder la deuxième phase en inter-COS, les rouennais s'offraient une petite escapade alpine à l'occasion du traditionnel Tournoi des Clubs Formateurs, huitième édition et son format original réunissant trois catégories (poussin, benjamin et minime) à Megève, Morzine et Chamonix pour trois tournois et le titre honorifique de meilleur club formateur pour la meilleure équipe sur les trois catégories (présentation). Engagés sur trois jours pour le dernier week-end d'octobre (28 au 30 octobre 2011), les minimes rouennais se montreront particulièrement véloces durant la phase de poule. Bien que battus par l'équipe « Dauphiné » 3 buts à 2 avant de prendre leur revanche 5-1, les Dragons sauront se consoler avec sept succès répartis face à Grenoble (6-2 et 3-1), Angers (9-1 et 9-0), Hockey 74 (8-1 et 6-1) Dominateurs tout le tournoi chamoniard, après une demi-finale remportée 5-2 sur Hockey 74, les Dragons s'imposeront en finale face aux Brûleurs de Loups de Grenoble 4-2. Large vainqueur du tournoi U15, le club rouennais n'en remportera pas pour autant le titre suprême. Certes, premiers en U15 mais lanterne rouge en poussin et troisième en benjamin, le club jaune et noir échouera à la troisième place du classement finale derrière Hockey 74 et Grenoble (bilan du tournoi) En l'absence de l'ogre amiénois, triple champion de France en titre, les rouennais, en plus de prendre leurs marques face aux équipes des Alpes, marquaient les esprits avec une domination sans partage. De retour en Normandie, les rouennais, à l'occasion de la première journée inter-COS, faisaient une escale en Ile de France chez les Jets de Viry-Châtillon avec un premier large succès 12-1 (résumé) Ne connaissant guère plus d'opposition avec la réception de Champigny / Neuilly 15-0 (résumé) et des Comètes de Meudon 16-1, les rouennais en trois matchs totalisaient 43 buts pour 2 encaissés pour trois victoires. Avec un bilan à l'identique voire légèrement supérieur, les Gothiques d'Amiens accompagnaient les Dragons dans leur envolée au classement avec en ligne de mire, la triple confrontation attendue entre les deux formations. En attendant le duel se poursuivra avec six victoires de part et d'autre jusqu'au Tournoi U15 « Romain Montagnac » où les deux équipes se croiseront enfin. Séparés dans deux poules, Gothiques & Dragons mettront à profit la première phase pour remporter trois victoires chacun. Décrochant leur place en finale au prix d'une demi-finale remportée 6-1 face à Dijon, les Gothiques d'Amiens patienteront pour connaître leur adversaire en finale, sans surprise, les Dragons de Rouen vainqueurs des Tchèques de Kadan 4-1, encaissant au passage son premier but du tournoi au bout de quatre matchs. Pour l'ultime rencontre, les Dragons feront preuve d'une opiniâtreté sans limite pour humilier son voisin amiénois 7 buts à 2 (bilan du tournoi)

 

 

Au sortir du tournoi rouennais où ils auront fait le plein de confiance, de retour en ligue Inter-COS, en deux week-end, les Dragons briseront le moral amiénois en s'imposant par deux fois largement. Sur les bords de Seine, forts d'un vaste succès 9-4 sur les Gothiques, les Normands prenaient un premier avantage psychologique. Toujours invaincus dans cette poule, au moment de vivre le match retour face aux picards au Coliséum, les rouennais feront le break au bilan des confrontations directes en raflant la mise 10-4 sur un Amiens totalement décrépi. La dizaine symbolique de buts franchie, désormais, les rouennais semblaient avoir la mainmise sur les confrontations face aux « rouge & noir » Une tendance qui sera confirmée lors du tournoi d'Amiens disputé à la fin février avec un trophée remporté par les rouennais aux dépens d'Amiens (victoire 3-2 aux tirs aux buts) et Courbevoie (bilan du tournoi) Déjà titulaires de quatre victoires sur Amiens, deux en championnat, deux en tournoi, avant la fin de la ligue inter-COS, les rouennais ajouteront une cinquième réussite à domicile 7-6. Avec 15 victoires en 15 matchs, le grand chelem était réalisé par les rouennais avec six points d'avance sur son dauphin amiénois. 183 buts marqués, 25 buts encaissés, une domination incroyable qui ne pouvait faire des rouennais que le favori tout désigné pour la couronne de champion de France.

 

 

Dans les autres poules, originalité pour cette ligue « Pyrénées » toujours bercée entre les équipes espagnoles au nombre de six cette saison pur trois françaises, la victoire à trois points et l'introduction des prolongations et éventuellement des tirs aux buts. Contrairement aux saisons précédentes où Txuri Urdin San Sebastian parvenait à tirer son épingle du jeu depuis trois saisons, cette fois, tout comme en 2007-2008, c'est le Jaca CH qui mènera la danse en survolant les débats lors des seize rencontre de saison régulière. 16 matchs, 16 victoires pour Jaca et une logique première place qui ne souffrait d'aucune contestation possible. Coté français, au sein de cette ligue « Pyrénées », il sera bien difficile d'exister et de se mettre en valeur. Hormis Bordeaux qui rentrait en résistance face à l'hégémonie espagnole, Anglet et surtout Toulouse avec un début catastrophique émaillé de sept défaites consécutives auront toute les peines du monde pour sortir du tréfonds du classement. Avec deux victoires de suite à la fin janvier l'une face à San Sebastian (3-1), l'autre en prolongation à domicile contre Anglet (4-3) subitement les toulousains de leur torpeur en enchaînant les succès. Hormis une défaite face au deuxième Barcelone et au troisième Majadahonda qu'ils battront également au terme d'un week-end de double confrontation (2-3, 3-1), les Bélougas effectueront une belle remontée au classement à la sixième place en doublant notamment les Basques d'Anglet. Loin d'être anecdotique puisque cette sixième place devant l'Hormadi, permettait aux joueurs de la « ville rose » de chaparder un billet pour les play-offs nationaux. Un billet qu'ils partageront avec les Boxers de Bordeaux, seule équipe à vraiment tenir le rythme avec une quatrième place encourageant derrière le trio d'espagnol, Jaca, Barcelone et Majadahonda qui profitera du rush final pour doubler les girondins. En effet, à quatre matchs de la fin, avec 24 points, Bordeaux bénéficiait d'une avance substantielle de six points sur Majadahonda. Au final, l'écart entre les deux s'avèrera insuffisant avec deux trajectoires opposées entre les deux duettistes, touchant la victoire 18-1 face à Boadilla alors que dans le même temps Bordeaux à domicile subissait la loi de Barcelone (2-8), Majadahonda se fait une place au soleil entre prenant la troisième place du podium devant Bordeaux, néanmoins qualifié pour le tournoi final. Respectivement 6ème et 7ème, Toulouse en Anglet s'offraient une anecdotique place pour le carré final U15B de classement. Avec le forfait de Bordeaux pour le tournoi final, avec deux victoires sur Majadahonda (13-2) et Jaca (5-1), Barcelone s'offrira le trophée devant Jaca, Majadahonda fermant la marche à troisième place. Dans la « finale de classement », Puigcerdà forfait également, les français s'illustreront en dominant Txuri Urdin 3-2 aux tirs aux buts pour Toulouse et 2-0 pour Anglet, L'explication finale entre tricolores, Toulouse vainqueur 3-2 d'Anglet prenait la première place de tournoi de classement, la cinquième de la ligue Pyrénées.


Traditionnel lieu d'opposition entre Tours et Angers, la poule Ouest réservera néanmoins quelques belles surprises les belles envolées de Cholet et La Roche / Rennes. Pou autant, avant de s'offrir quelques résultats inattendus, c'est la routine qui s'installera pour les premières journées. Un Tours dithyrambique offrait qui s'offrait à la cinquième journée son adversaire angevin au Haras 7-1, des Ducs en retrait certes face à Tours mais efficaces par ailleurs avec cinq victoires lors des six premières journées. Après le K.O vécu à domicile face à Tours, les Ducs en se reprenant aussitôt face à Nantes (5-3) faisaient passer la mésaventure tourangelle pour un accident mais pour Angers le mal était plus profond et le mois de novembre ne fera que le confirmer. Une première anicroche à Cholet avec un match nul concédé 5-5 à la mi-novembre et là « grande dégringolade » pour les Ducs avec trois revers de suite, 4-3 face à La Roche / Rennes, 1-7 à domicile contre Cholet et enfin un terrible 12-0 subi à Tours. Dans un tel contexte, les Ducs connaissaient également une chute libre au classement en s'éloignant de la deuxième place qualificative, Cholet et La Roche / Rennes s'engouffrant dans la brèche laissée béante par les angevins. Se reprenant en début d'année à Brest avec une victoire 9-1, Angers se relançait un soupçon en retrouvant la troisième à un point de la deuxième place salvatrice occupée par une équipe de Cholet comptant deux matchs de retard. Un gouffre d'autant plus que pour les Ducs en cédant les points du match nul face à Cholet et Nantes avant de tomber une nouvelle fois à La Roche-sur-Yon 4-2, c'est en spectateur qu'ils assisteront à la lutte pour la deuxième place entre Cholet et La Roche / Rennes. Pourtant auteur d'un exploit en faisant tomber pour la première fois Tours à la fin du mois de janvier (4-2), la Roche / Rennes, avec cinq points de retards sur Cholet ne parviendra pas à combler son retard d'autant plus que les Dogs également faisaient une bonne affaire en décrochant le match nul 2-2 face aux tourangeaux. Ainsi, au terme des quinze rencontres de phase régulière, derrière un Tours intouchable, Cholet se frayait un chemin en huitième de finale laissant sur le carreau La Roche / Rennes mais surtout Angers absent des débats en play-offs.


Pour le trio Dijon, Strasbourg et Châlons / Reims, quinze matchs seront nécessaires pour déterminer l'ordre du podium de la Poule Est avec seulement deux accessits pour les quarts de finale pour six équipes. Ainsi, c'est par deux jolis coups que débutaient la phase de poule pour l'association Châlons / Reims avec deux succès remportés sur Strasbourg et Dijon, respectivement 5-2 et 4-3. De quoi mettre en bonne position les champenois avec cinq victoires en autant de match avant un saillant retour de bâton à la mi-novembre qui voyait et l'Etoile Noire (4-2) et les Ducs (3-0) prendre leur revanche remettant ainsi un peu d'ordre dans la maison de l'Est. Grand vainqueur de ce week-end, Strasbourg qui s'était offert le scalp également au passage de Dijon 6-3 avec pour les Alsaciens, une belle série de conquêtes jusqu'à la fin de l'année 2011 avec deux victoires supplémentaires en deux sets face à Dijon (6-2 & 6-3) laissant les Ducs, moribonds avec six gros points de retard sur Strasbourg. Fort de son succès sur Châlons / Reims 7-5, l'Etoile Noire, à trois matchs du terme de la première phase validait définitivement sa première place au classement. Avec quatre points de retard mais deux matchs en moins, les Ducs de Dijon gardaient espoir de coiffer au poteau Châlons / Reims pour la deuxième place qualificative en play-offs. En neutralisant le score à 1-1 au match retour, Châlons / Reims se facilitait la tâche mais commettait l'irréparable pour son dernier match en s'inclinant 3 buts à 1 à domicile face aux Dauphins d'Epinal. Sans vergogne, Dijon s'engouffrait dans la brèche en s'imposant 8-3 à Epinal avant de céder le point du match nul face à Besançon 5-5, suffisant néanmoins pour s'inscrire dans le sillage de Strasbourg à la deuxième place.


Après deux saisons marquées par une franche domination des Chamois de Chamonix, les Brûleurs de Loups de Grenoble profiteront de la saison 2011-2012 pour prendre le pouvoir clairement. Avec un match nul concédé et deux défaites, la différence de buts positive de +200 illustrait bien la domination iséroise dans une poule où ils remporteront la bagatelle de 21 succès. Pourtant dominateurs tout au long de cette première phase, jusqu'au bout, Grenoble sera sous la pression des Diables Rouges de Briançon qui resteront dans le sillage isérois un long moment échouant à seulement trois points de Grenoblois. Dans une formule inédite qui envoyait le premier de la poule directement en demi-finale et les autres pensionnaires du podium en quart de finale, les Diables Rouges de Briançon seront accompagnés de leurs voisins gapençais. Les Rapaces, à dix points de la cime du classement, parviendront à s'extirper de la nasse en dominant Villard-de-Lans, resté une nouvelle fois sur le quai de départ sans billet.

 

U15 Elite (Ligue "Nord - Normandie") U15 Elite (Ligue "Ile de France") U15 Elite (Ligue "NN-IDF")
"Ligue Nord-Normandie" (Gpe A) "Ligue Nord-Normandie" (Gpe B) "Ligue Ile-de-France" (Phase 1) "Ligue Inter-COS" (Phase finale)
1er : Dragons de Rouen (1) 1er : Gothiques d'Amiens (1) 1er : Comètes de Meudon 1er : Dragons de Rouen (1)
2ème : Drakkars de Caen
2ème : Gothiques d'Amiens (2) 2ème : Champigny / Neuilly 2ème : Gothiques d'Amiens (1)
3ème : Dragons de Rouen (2) 3ème : Dunkerque / Wasquehal
3ème : Jets de Viry 3ème : Comètes de Meudon
    4ème : Tigres de Boulogne 4ème : Jets de Viry
    5ème : Colombes / Deuil 5ème : Champigny / Neuilly
      6ème : Gothiques d'Amiens (2)
       
U15 Elite (Ligue "Pyrénées")     U15 Elite (Ligue "Alpes")
"Ligue Pyrénées" (1ère Phase) "Ligue Pyrénées" (Tournoi U15B) "Ligue Pyrénées" (Tournoi U15A) "Ligue Alpes "1ère phase"
1er : Jaca CH (Esp) 1er : Belougas de Toulouse 1er : Barcelone FC (Esp) 1er : Brûleurs de Loups Grenoble
2ème : Barcelone FC (Esp) 2ème : Hormadi d'Anglet 2ème : Jaca CH (Esp) 2ème : Diables Rouges de Briançon
3ème : Majadahonda (Esp) 3ème : Txuri Urdin (Esp) 3ème : Majadahonda (Esp) 3ème : Rapaces de Gap
4ème : Boxers de Bordeaux 4ème : Puigcerdà (Esp) (forfait) 4ème : Boxers de Bordeaux (forfait) 4ème : Ours de Villard-de-Lans
5ème : Puigcerdà (Esp)     5ème : Avalanche du Mont-Blanc
6ème : Belougas de Toulouse     6ème : Pingouins de Morzine
7ème : Hormadi d'Anglet     7ème : Chevaliers du Lac d'Annecy
8ème : Txuri Urdin (Esp)      
9ème : Boadilla (Esp)      
       

U15 Elite (Ligue "Ouest")

 

"Ligue Ouest" (1ère Phase) "Ligue Est" (1ère Phase)  
1er : Remparts de Tours 1er : Etoile Noire de Strasbourg  
2ème : Dogs de Cholet 2ème : Ducs de Dijon    
3ème : La Roche sur Yon / Rennes 3ème : Châlons / Reims    
4ème : Ducs d'Angers 4ème : Remparts de Besançon    
5ème : Corsaires de Nantes 5ème : Dauphins d'Epinal    
6ème : Albatros de Brest 6ème : Scorpions de Mulhouse    

 

 

Au même titre que Grenoble dans la partie est, à l'ouest, qualifiés d'office pour les demi-finales, les Rouennais devront patienter deux week-ends avant d'entamer leurs play-offs. Avant cela, à Cholet, on s'expliquera en huitième de finale avant que les villes d'Amiens et Briançon n'accueillent les quart-de-finales. Pour rejoindre le quart de finale disputé à Amiens, Cholet, Bordeaux, Toulouse et Tours devaient passer par un tour préliminaire à Cholet sous forme de demi-finale, finale, les deux places en finale offrant une place en quart-de-finale. A ce petit jeu, le suspense ne sera que de courte durée avec une nette domination de la poule ouest sur leurs voisins du sud, Cholet large vainqueur de Bordeaux (10-2), Tours sur Toulouse (6-0), les ligériens s'adjugeront deux succès de marque avant de s'expliquer en finale sans enjeu pour un succès des Remparts sur les Dogs 7-3. A l'ouest, en quart de finale, l'unique incertitude était de connaître le nom de l'équipe qui resterait sur le carreau au terme des trois journées de compétition. Avec trois qualifiés pour quatre équipes et une première place octroyée de façon évidente aux Gothiques d'Amiens, le suspense résidera dans la lutte du trio Cholet, Meudon, Tours. Tandis qu'Amiens traversera son tournoi avec trois victoires probantes : 13-0, 3-1 et 5-1 respectivement face à Meudon-la-Forêt, Cholet et Tours, pour la course aux accessits, Cholet prenait une sérieuse option dès son premier match avec un succès 5-4 sur Tours qui venait pourtant de les battre en finale du huitième de finale Ouest. Totalement hors-sujet, les Tourangeaux passeront à travers leur quart de finale avec un surprenant revers à la deuxième journée face à Meudon 5-6. Plutôt cohérent avec sa victoire 4-0 sur les Comètes franciliennes, les Dogs de Cholet décrochaient le titre de dauphin d'Amiens devant Meudon-la-Forêt et l'infortuné Tours désormais en vacances. Dans l'autre quart de finale, Mont-Blanc resté à la maison suite à sa traversée du désert lors de la « ligue des Alpes », les clubs hauts-alpin s'en donneront à cœur joie pour décrocher leur place en demi-finale. Là encore avec trois billets pour quatre postulants, le suspense sera tout relative alors que Briançon impressionnait dès la première journée en disposant de Gap (7-1) avant de fusiller en règle successivement Dijon (10-0) et Strasbourg (9-3) Larges vainqueurs de leur quart de finale, les Diables Rouges emmèneront avec eux, les Rapaces de Gap, tout aussi volubiles face aux équipes de l'Est (victoires 5-4 et 7-0 respectivement face à Strasbourg et Dijon) et comme dernier larron, l'Etoile Noire de Strasbourg qui devait sa qualification à son succès, dès la première journée, sur les Ducs de Dijon 5-2.

 

 

Promise aux Brûleurs de Loups de Grenoble, la demi-finale Est n'échappera pas au vainqueur de la « ligue des Alpes » En démonstration face à l'Etoile Noire de Strasbourg 7-2, les Brûleurs de Loups marquaient clairement leur territoire en envoyant un message limpide à ses deux adversaires des Hautes-Alpes. Alors que lors des quarts de finale, déjà, Briançon avait largement dominé Gap 7-1, là encore, même si le score sera plus réduit les rapaces passeront à travers du derby des Hautes-Alpes à l'image de leur principal atout offensif, Loïc Coulaud, muet offensivement et titulaire d'une belle litanie de pénalités, dix minutes au total. Pire pour les Rapaces, à la défaite 0-3 face à Briançon, s'ajoutait un deuxième revers, moins prévu celui là, face à l'Etoile Noire de Strasbourg. Un doublé d'Aurélien Haaser et un but d'Alexandre Blandin auront raison des gapençais en dépit d'un retour en grâce haut-alpin en début de troisième tiers avec deux buts relançant la partie. Avec la perspective de jouer Grenoble à la dernière journée, avec ce revers 2-3, Gap était d'ores et déjà hors jeu et la deuxième place qualificative en finale se jouera au terme de la confrontation entre Strasbourg et des Briançonnais qui restaient sur un camouflet 12-5 face à des Grenoblois déchaînés à l'image du duo Jeoffrey Couvat et Antoine Torres auteur respectivement de cinq et quatre buts. Grenoble confirmant son billet en finale au gré d'un dernier succès 9-1 sur Gap, les Diables Rouges de Briançon, s'appuyant notamment sur son couple offensif Robin Colomban (3 buts) – Lucas Bonnardel (2 buts), accompagneront en finale les Isérois grâce à leur victoire remportée 7-2 sur l'Etoile Noire de Strasbourg échouant à la troisième place.


Exempté de quart de finale en vertu de leur classement lors de la saison régulière, c'est à la patinoire de Rouen sur l'Ile Lacroix que la jeunesse rouennaise allait tenter de décrocher sa qualification pour la finale à disputer à Grenoble. Une demi-finale sur les bords de Seine qui se résumera finalement à un duel entre les Gothiques d'Amiens et les Dragons de Rouen à distance pour les deux dernières journées et une confrontation directe pour la première journée. Proximité géographique oblige, c'est un duel entre Rouen et Amiens qui ouvrira ce tournoi. Après un premier tiers où les Rouennais parvenaient à ouvrir le score par Bastien Maia, c'est en deuxième période qu'ils creuseront l'écart pour boucler le deuxième tiers sur le score de 3-0 par l'entremise de Justin Addamo et Julien Msumbu. Finalement, l'opposition se terminera sur la victoire des Dragons 4-1 avec un dernier but pour le défenseur Brieuc Houeix en réponse à l'amiénois Rudy Matima (résumé), les plaçant dans une situation parfaite au classement. Prétendument moins tenaces, Cholet et l'association Meudon / Evry ne parviendront pas à contrarier les Dragons dans leur marche en avant. Au sortir d'une confrontation entre les deux formations qui se soldera par une victoire de Meudon 6-2 (résumé), balayés 15-0 (résumé), les Dogs de Cholet n'opposeront que peu de résistance en dépit de leurs efforts, pire sera la confrontation face à Meudon, les Hauts Normands ne laisseront aucune chance aux parisiens avec une victoire fleuve 20-0 avec 9 points pour Julien Msumbu et 8 pour Bastien Maia (résumé) Premiers avec trois victoires et une différence de but de +38, la 1/2 finale n'aura pas permis aux Dragons de se situer concrètement avant leur grand rendez vous en finale en dépit de la résistance proposée par Amiens qui, de son coté, remportera son billet en finale grâce à des succès 14-2 sur Meudon (résumé) et 7-2 sur Cholet (résumé)

 

 

Plutôt heureux lors de leurs rendez-vous face à Amiens avec quatre victoires en autant de rencontres et des scores relativement confortables, les rouennais ne s'attendaient pas à se faire cueillir de la sorte pour le premier match de leur finale (présentation). Favoris pour le titre au regard des confrontations face au triple champion de France en titre et des matchs joués lors du tournoi des clubs formateurs, les Dragons passeront totalement à côté de leur match d'ouverture face aux Gothiques (3-6) Si bien entendu les minimes rouennais en venant à Grenoble à l'occasion de la finale minime, espéraient se couvrir du plus joli du métal, la déception avalée d'une défaite face aux « rouge et noir », les Dragons pouvaient toujours se regarder dans le miroir avec une jolie médaille d'argent autour du cou, la 38ème de l'histoire du Club de Hockey Amateur de Rouen, toute catégorie confondue. Grenoble et Rouen s'étant imposé respectivement 8-2 et 9-6 face aux Diables Rouges de Briançon, pour se parer d'argent, il restait encore aux Dragons l'obligation de s'imposer face aux locaux de Grenoble. Au coude à coude tout au long du week-end, l'explication finale se jouait le dimanche avec en ligne de mire la deuxième place du tournoi. Il faudra presque une période complète pour assister au premier but de la rencontre avec l'ouverture du score en toute fin de tiers pour les Dragons sous l'impulsion de Hugo Quignard. Sourires de circonstance de courte durée puisque dans la foulée Louis Boudon se chargeait de l'égalisation sur la mise en jeu suivante. Décidément bien fébriles sur ce week-end là, les Normands venaient de laisser revenir au score leurs adversaires très rapidement sans leur laisser le temps de douter. Il n'en sera pas de même en fin de deuxième tiers alors que Julien Msumbu s'offrait le deuxième but pour les Dragons, donnant à nouveau l'avantage aux siens. Cette fois les rouennais de Peter Almasy ne céderont pas une miette de glace à leurs adversaires enfonçant le clou au troisième tiers. Sur une passe du revers de Bastien Maia, Hugo Quignard parvenait à inscrire le troisième but alors que quelques minutes tard, par Bastian Maia, les jeunes rouennais tuaient tout suspense avec une victoire 4 buts à 1 face aux Isérois (résumé). Juste récompense pour les Normands qui auront travaillé fort tout au long de la saison avec un seul regret celui d'avoir perdu face à Amiens lors de la première journée, un joli coup de stratège pour le club picard qui remporte ainsi son quatrième titre d'affilée en minime (2009, 2010, 2011 et 2012), égalant ainsi le record tenu par l'équipe de Rouen (2005, 2006, 2007 et 2008) Huit saisons de duels Rouen – Amiens en finale minime, huit saisons de duels acharnés entre les rivaux de la plaine.

 

1/8ème de Finale Ouest (Cholet)
1/4 de Finale Ouest (Amiens) 1/4 de Finale Est (Briançon)
1er : Remparts de Tours
1er : Gothiques d'Amiens 1er : Diables Rouge de Briançon
2ème : Dogs de Cholet 2ème : Dogs de Cholet 2ème : Rapaces de Gap
3ème : Bélougas de Toulouse 3ème : Comètes de Meudon 3ème : Etoile Noire de Strasbourg
4ème : Boxers de Bordeaux
4ème : Remparts de Tours
4ème : Ducs de Dijon
     
1/2 Finale Ouest (Rouen) (compteurs) 1/2 Finale Est (Strasbourg) (compteurs)
Finale (Grenoble)
1er : Dragons de Rouen (compteurs) 1er : Brûleurs de Loups de Grenoble (compteurs)
1er : Gothiques d'Amiens
2ème : Gothiques d'Amiens (compteurs) 2ème : Diables Rouge de Briançon (compteurs)
2ème : Dragons de Rouen
3ème : Comètes de Meudon (compteurs) 3ème : Etoile Noire de Strasbourg (compteurs)
3ème : Brûleurs de Loups de Grenoble
4ème : Dogs de Cholet (compteurs) 4ème : Rapaces de Gap (compteurs)
4ème : Diables Rouge de Briançon

 

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :