"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U15A Bilan 2010-2011

 

Sur la lancée de deux médailles d'argent en 2009 et 2010 derrière les Gothiques d'Amiens, double champion de France en titre U15 consécutif, les rouennais, déjà lassés par l'hégémonie rouge et noir devront ronger leur frein à nouveau avec une finale compliquée à domicile qui ne sera pas sans laisser des traces.


Avant cela, c'est un long parcours qui attendra les Dragons pour rejoindre le carré final. Réduite à peau de chagrin depuis deux saisons, la ligue normandie fusionnait pour cette saison 2010-2011 avec la ligue nord pour former une ligue nord-normandie scindée en deux poules, Nord et Normandie avec au terme d'une première phase de quatre matchs la perspective de disputer une poule finale pour les uns et une poule de classement pour les autres. Au nord, sans surprise face à Dunkerque, Amiens (2), Valenciennes et Châlons-en-Champagne, les Phénix de Reims domineront le classement avec quatre victoires et une abominable différence de +68 avec 70 buts marqués pour 2 encaissés, seuls les Corsaires de Dunkerque, 2ème et Amiens (2), 3ème ayant été en mesure de marquer un but à la formation champenoise. Les trois équipes qualifiées pour la poule finale « Nord-normandie », elles rejoignaient les trois équipes de la poule Normandie, Rouen (1), Rouen (2) et plus surprenant Amiens (1) relocalisé pour l'occasion en Normandie. En effet, avec quatre victoires en quatre rencontre, Rouen (1) tirera son épingle du jeu pour cette première phase. Logiquement vainqueurs de Rouen (2) 6-0, la première équipe jaune et noir prendra un malin plaisir à faire chuter les Gothiques sur l'Ile Lacroix. Alors que la campagne des matchs amicaux avait tourné à l'avantage des picards avec deux matchs gagné à domicile (3-2 & 4-2) (résumé) pour une rouste sur l'Ile Lacroix avec un quadruplé de Bastien Maia (7-1) (résumé), de retour sur les bords de Seine, Mathieu Joerger et Bastien Maia répondront au buteur amiénois Gaëtan Pétrieux pour une victoire jaune et noir 2 buts à 1 (résumé). Le principal adversaire rouennais évincé, les rouennais n'auront guère à se forcer pour faire tomber Caen (13-1, résumé) et Le Havre (18-0) Vainqueur de la poule, Rouen espérait bien qualifier sa deuxième équipe également pour la poule finale « Nord-normandie » Si face aux ténors Amiens (6-1, résumé) et Rouen, Rouen (2) ne parviendra pas à tenir le rythme, en revanche, à domicile, les Dragons faisaient une excellente opération en s'imposant 2-1 face à son principal rival pour la troisième place Caen (résumé) Libérés de la pression bas-normande, c'est sur un sourire que les rouennais équilibreront leur bilan de quatre matchs grâce à un large succès 16-3 au Havre avec au passage des triplés pour l'attaquant Harmand Poupart et le défenseur Brieuc Houeix. Respectivement premier et deuxième de la poule Normandie, Rouen (1) et Rouen (2) continueront leur parcours en poule finale avec une nouvelle performance intéressante pour les deux formations jaune et noir.

 

 

Débutant sur un double fratricide duel entre les deux équipes rouennaises, Rouen (1) s'imposant, logiquement, par deux fois 10-0 & 12-4 (résumé), les deux équipes jaune et noir se préparaient de façon diverse à un week-end du 11 novembre décisif. Rouen (1) vs Amiens (1), Rouen (2) vs Amiens (2), un week-end derby sur l'Ile Lacroix avec comme objectif pour les uns, la première place, pour les autres la quatrième. Pour Rouen (1), tout comme lors de la première phase, les oracles seront propices à la troupe jaune et noir. En dépit d'un doublé de l'amiénois Adrien Josse, Mathieu Joerger, efficace en face du but picard, en fera de même alors qu'Axel Guezet pour Dragons apportait sa touche offensive pour offrir aux rouennais la victoire 3-2 (résumé) Même réussite pour la deuxième formation rouennaise face à son homologue picarde avec une réussite insolente des normands qui les conduira à mener jusqu'à 5-0 à la mi-match. Si Amiens (2) finira par réduire le score, les Dragons, véloces, préserveront suffisamment d'avance pour s'imposer aisément 6-3 (résumé) Les deux équipes rouennaises vainqueurs, c'est avec confiance que l'ensemble de la troupe normande pouvait voir l'avenir d'autant plus que pour Rouen (2) un excellent match nul accroché à domicile face à Reims 2-2 suivi d'un nouveau succès, cette fois, chez Amiens (2) 4-2 leur ouvrait grand les portes de la poule inter-COS même si derrière les Corsaires de Dunkerque restaient menaçants. Sans surprise malmenés par deux fois par Amiens (1) 8-1 à l'aller, 9-1 au retour, les Dragons de Rouen (2) iront décrocher leur qualification en deux week-ends, une première fois dans le Nord avec un succès 8-3 face à Dunkerque, la semaine suivante, cette fois sur les bords de Seine avec un deuxième succès 4-2 face aux Corsaires (résumé). Libérés de toute pression, les rouennais céderont leur dernière rencontre à Reims 4-0, sans conséquences aucune pour le classement. Du coté de Rouen (1), la victoire sur Amiens confirmée sur les bords de Seine face à Reims (5-1), difficile d'imaginer parcours plus doré pour des Dragons avec comme point d'orgue la double confrontation face aux infortunés Corsaires de Dunkerque. Déjà malmenés par Rouen (2), les nordistes passeront sous le rouleau compresseur jaune et noir de Rouen (1) avec deux larges succès 28-2 et 16-2 (résumé). Avec douze points chacun au premier match, Bastien Maia et Matthieu Joerger pesaient lourd dans la balance offensive rouennaise avec pour le deuxième cité, ni plus ni moins un septuplé au match retour disputé sur les bords de Seine. Avec une seule défaite subie à Reims 2 buts à 1 (résumé), les Dragons, ex-aequo avec Amiens devront néanmoins s'employer pour remporter la première place de la poule lors de l'ultime confrontation face aux Gothiques. Au coliséum picard, les rouennais iront chercher une troisième succès de prestige 5-3 face à Amiens confortant un peu plus leur domination factuelle sur les Gothiques.

 

 

Avec deux places qualificatives pour le championnat inter-COS pour six équipes, en Ile-de-France, le classement sera nettement scindé en deux. Viry-Châtillon, Cergy-Pontoise et Orléans pour la figuration, Deuil / Garges, Champigny / Neuilly et Evry / Meudon pour la bataille du podium. A ce jeu là, c'est Evry / Meudon qui saura s'extraire de la nasse pour rafler la mise. Pourtant, en début d'un bon début avec un large succès sur les Renards d'Orléans 7 buts à 2, l'association parisienne cédait dès le deuxième match face à Champigny / Neuilly (2-6) Néanmoins s'ils concèderont en fin de parcours le match nul 4-4 à Deuil / Garges, les joueurs d'Evry / Meudon, avec huit succès glanés, ne s’embarrasseront pas des détails au moment de décrocher la première place de la poule. Derrière pour la deuxième place qualificative en inter-COS, Deuil / Garges et Champigny / Neuilly se chamailleront tendrement sur les glaçons en confrontation directe déjà à la cinquième et à la dernière journée avec deux victoires pour Deuil / Garges : 4-2 et 4-1. Pour autant, longtemps, Champigny / Neuilly tiendra la corde en basculant à la mi-parcours en tête jusqu'à sa défaite à trois matchs de la fin face à Evry / Meudon 2-3. Dégringolée à la troisième place, l'association Champigny / Neuilly devait se résoudre à abandonner la deuxième place qualificative à Deuil / Garges, pire, c'est en poule excellence qu'ils poursuivront leur aventure tandis qu'Evry / Meudon et Deuil / Garges s'écharperont avec les représentants du Nord et de la Normandie en poule inter-COS.


Tous deux qualifiés en poule inter-COS, Rouen (1) et Rouen (2) étaient d'ores et déjà assurés de disputer a minima les quarts de finale du championnat de France. Une performance de haute volée pour les Dragons de Rouen (2) qui confirmeront leur statut durant le tournoi inter-COS avec une nouvelle quatrième place arrachée aux dépens des parisiens d'Evry / Meudon et Deuil / Garges. Y compris lors du double duel face à leurs « copains » de Rouen (1), la deuxième équipe rouennaise fera preuve d'une belle résistance en ne s'inclinant que 5-2 et 6-1 alors que dans la première partie de saison la dizaine de but était largement franchie pour Rouen (1) (résumé) Avec deux défaites face à chacun des trois ténors, Amiens, Rouen (1) et Reims, les normands de Rouen (2) iront chercher leurs points face aux poursuivants franciliens. Après deux belles opérations à domicile, 3-0 face à Deuil / Garges (résumé) et 3-2 face à Evry / Meudon, en terre inconnue, les rouennais se montreront encore plus à l'aise en allant chercher de grosses victoires en Ile-de-France. Consciencieux à Meudon pour un succès 7-1 (résumé), les protégés de Peter Almasy seront tout aussi sérieux au moment d'aborder la rencontre retour face à Deuil / Garges pour un nouveau succès 8-1. Bien ancré à la quatrième place avec cinq points d'avance sur son premier poursuivant Evry / Meudon, Rouen (2) tout sourire assistera avec regrets au parcours chaotique de Rouen (1) Si le classement importait peu dans cette poule inter-COS, il n'en restait pas moins que, prestige oblige, chacun des trois ténors espéraient bien briller pour marquer les esprits. Auteurs d'un parcours similaire avec trois victoires lors des trois premières journées, Amiens et Rouen livraient une première bataille en Picardie qui tournait à l'avantage des locaux 5-3. Pire pour les Dragons, c'est en spectateur qu'ils assisteront à l'hégémonie amiénoise dans cette poule à l'image des succès amiénois 15-0 et 8-2 sur des rémois totalement impuissants. Et lors du match retour, la confrontation sur les bords de Seine laissera des traces dans les esprits rouennais. Au centre d'une belle bataille en coulisses pour attirer la pépite franco-canadienne sous les couleurs jaune et noir ou rouge et noir, le défenseur Kévin Spinozzi, sous la tunique picarde, avec deux buts et un passe mettra à genou les Dragons notamment lors d'une première période calamiteuse ponctuée d'un sévère 4-0 à la faveur d'Amiens. Alors que Guillaume Leclerc lui aussi participera franchement à la fête avec trois points, c'est une redoutable fessée que la troupe amiénoise infligera à Franck Pajonkowski et ses joueurs. Un lourd revers 2-7 le deuxième de suite, il semblait désormais bien loin le début de saison où Rouen surclassait son voisin et rival amiénois. Sans adversité, Amiens, conservant son invincibilité sur les dix matchs programmés, assistait avec attention à la montée en puissance de Reims qui accrochait à son tableau de chasse 4-3 un Dragon aussi grognon que moribond. Devancé par Reims avant la dernière journée, Rouen (1) sauvera l'honneur en inversant le classement au prix d'une victoire à domicile 5 buts à 1. Exception faite d'Evry / Meudon directement qualifié en demi-finale au titre de meilleure équipe parisienne, les cinq autres protagonistes se retrouveront en quart de finale, à l'ouest pour Rouen (2) et Amiens, à l'est pour Rouen (1) et Reims.


Deux poules de cinq équipes, une phase play-offs, une phase play-down, un tournoi final, programme chargé pour la ligue « Pyrénées » avec la désormais traditionnelle confrontation entre le hockey espagnol et le hockey français. Dominés par les espagnols depuis plusieurs saisons et notamment par le Txuri Urdin de San Sebastian, une nouvelle fois les français auront du mal exister au milieu des ibériques au nombre de six équipes contre quatre issues de l'hexagone. Dans la poule Atlantique, les Basques d'Anglet débutaient sur un loupé à San Sebastian avec une défaite 5-3. Tout un symbole de ce groupe qui sera traversé tel un éclair par Txuri Urdin avec dans le sillage des espagnols, à distance raisonnable Anglet qui sera vaincu une deuxième fois par San Sebastian (4-5) quelques jours après avoir cédé le point du match nul aux Boxers de Bordeaux. Poule finale validée pour Txuri Urdin et Anglet. Bordeaux, Jaca et Vitoria se retrouvant en poule basse. Dans l'autre poule, si joliment appelée « Méditerranée » , les équipes françaises, Toulouse et Font-Romeu, connaîtront des fortunes diverses. Lanterne rouge avec huit défaites, les romeufontains n'existeront que peu au contraire de Toulouse qui s'accrochera tant bien que mal derrière d'intenables ibériques à nouveau, Majadahonda. Pour autant, après avoir connu un début poussif avec deux matchs nuls concédés à Puigcerdà (5-5) et face aux joueurs de la ville rose (2-2), Majadahonda ne connaîtra pas d'autres avaries dans son parcours s'offrant même la tête des toulousains 5-0 au match retour. Un cinglant revers qui n'empêchera pas Toulouse de décrocher sa place poule play-offs en dépit d'un revers 1-2 à domicile face à Puigcerdà. Deux espagnols qualifiés à la première place, deux dauphins tricolores, la poule play-offs avait comme unique finalité de déterminer l'ordre des demi-finales pour le tournoi final avec six matchs programmés par équipe. Vainqueur de la poule « Atlantique », Txuri Urdin traversera le désert à l'occasion de cette poule play-ofs. Battus par Anglet (2-5), laminés par Majadahonda (1-7), humilié par Toulouse (7-0), il faudra attendre la deuxième partie de la poule pour assister au redressement des espagnols de San Sebastian avec deux victoires face aux français pour une nouvelle défaite face à Majadahonda. Trop tard pour empêcher leurs adversaires pour s'envoler au classement à l'image des madrilènes qui ne connaîtront qu'un seul revers en six matchs face à Anglet (1-3) Pourtant féroces face aux espagnols, l'Hormadi d'Anglet n'en sortira pas nécessairement grandi en concédant lors de leurs deuxième premières rencontres la défaite à Toulouse (2-4) puis le match nul 2-2 toujours face aux Bélougas (2-2) Toulouse deuxième derrière Majadahonda, Anglet devançant Txuri Urdin à la troisième place, une hiérarchie totalement bouleversée dans cette phase finale avec un tournoi final bien plus conventionnel. Alors que lors de la poule play-down c'est un triplé d'espagnols , Jaca, Barcelone et Puigcerdà qui remportera la poule, seule Vitoria décrochant la cuillère de bois derrière des timides bordelais et romeufontains, en poule finale, déjà qualifiés pour les phases finales nationales, Anglet et Toulouse se feront une nouvelle fois remettre à leur place par leurs voisins ibériques. Lors des deux demi-finales, c'est entre même nationalité que l'on s'expliquera avec la révolte des malmenés de la poule play-offs. Devancés par Toulouse au tour précédent, les Basques d'Anglet trouveront les ressources pour rebondir en éliminant sèche les bélougas 7-2. Dans la demi-finale espagnole, Txuri Urdin retrouvera de sa superbe en remportant son match 6-4 face à Majadahonda qui s'inclinera même pour le match de la 3ème place face à Toulouse 2-4. En finale, tout comme l'année précédente, San Sebastian ne se montrera que peu prêteur en conservant son trophée au gré d'une victoire nette et sans contestation possible 5-1 face à Anglet.


Oubliées les poules géographiques des années précédentes avec désormais une seule poule unique et quatre places qualificatives pour les play-offs et plusieurs luttes à différents étages, pour le podium entre Tours, Angers et Cholet, et surtout pour la quatrième place avec cinq équipes concernées pour une seule place, Niort / Poitiers et Tours (2) faisant de la figuration aux dernières places. Dans la bataille pour les places d'honneur, Angers prenait une première option en s'imposant 6-2 face à Cholet à la deuxième journée. Alors que bien plus, à la 9ème journée, Tours en fera de même sur le score 8-2. Sous la menace des Aigles de La Roche sur Yon et des Corsaires de Nantes, les Dogs Choletais parviendront à sauveur leur troisième au prix d'une fin de parcours fleuri avec trois victoires. La troisième place bien accrochée du côté de Cholet, La Roche-sur-Yon et Rennes à égalité de point à la quatrième place à un match de la fin, resteront côte à côte, les Cormorans bretons laissant filer leur qualification en poule finale à la différence de buts. Ce n'est qu'à la dernière journée que la première se jouera entre les deux équipes invaincues, Tours et Angers. Soucieux de faire oublier leur piteuse élimination en phase finale, la saison précédente, les Remparts de Tours mettront un point d'honneur à rafler la mise en s'imposant 4-3 face aux Ducs. Pourtant en poule finale, la donne sera différente entre les deux protagonistes avec dès la première journée un probant succès des Ducs à Tours 5-3. Se reprenant notamment face à une équipe de Cholet en déroute, victoire 9-3 et par forfait des Tourangeaux, les Remparts devront se contenter de la deuxième place au classement, la sixième et dernière journée consacrant d'une part Angers victorieux 4-3 de Tours, les deux larrons se qualifiant pour les play-offs nationaux et La Roche-sur-Yon à la troisième place avec un 6-0 infligée à une équipe de Cholet passée totalement à travers de cette poule finale.


Huit équipes réparties en deux poules de quatre avec des matchs croisés avec comme objectif une qualification pour les huitièmes de finale pour quatre élus. Dans la Poule A, les Ducs de Dijon règneront sans partage sur le groupe. Avec de très larges succès sur ses concurrents directs, 10-3 contre Mulhouse, 17-5 face à Besançon, les bourguignons ne céderont rien durant les seize matchs comptant pour cette première phase. Derrière, pendant toute la première partie de la phase de poule, les Remparts de Besançon se mettront dans la lumière en s'accaparant la deuxième place qualificative avec une confortable avant de six points sur Mulhouse à mi-saison. Comblant pas à pas leur retard, les Scorpions s'offriront un joli rapproché au bénéfice de son succès 8-6 sur les Remparts à cinq matchs du terme de la première phase. Enchaînant par une nouvelle victoire sur les Bisons 4-3 cette fois chez les Remparts, le mur était franchi pour les Scorpions consacrés à la deuxième place derrière les intouchables dijonnais à trois matchs de la fin. Plus chaotique, l'autre poule offrira un duel entre l'habitué Strasbourg et l'équipe de Luxembourg. Colmar et Amnéville largement détachés au classement, les deux places qualificative seront rapidement distribuées mais pour l'anecdotique première place du groupe, le duel sera épique entre les deux protagonistes. En difficulté en début de parcours avec deux défaites, l'une surprise face à Colmar (6-8), l'autre plus logique (4-6) et un match nul 7-7 face au Luxembourg, longtemps, l'Etoile Noire de Strasbourg restera dans l'ombre des luxembourgeois. Vainqueurs du match retour 7-1 sur Luxembourg, à six matchs de la fin du parcours, les Alsaciens faisaient basculer le classement à leur faveur en confirmant à domicile 5-1 face à son dauphin. L'écart creusé, Strasbourg bouclera toute en sérénité avec cinq points d'avance sur son adversaire luxembourgeois.


6 équipes, 4 places dans la ligue « Alpes » et un naufrage, celui de l'équipe de Mont-Blanc qui, en vingt matchs, ne parviendra pas à glaner la moindre victoire, tout au plus deux matchs nuls arrachés à Gap par deux fois (5-5 et 8-8) Avec des défaites épiques notamment face à Chamonix (23-1 et 20-0), les Hauts-Savoyards du Mont-Blanc seront totalement absents des débats et assisteront avec envie à l'hégémonie des Chamois de Chamonix, omniscients et omniprésents avec un bilan impertinent de 18 victoires pour 2 matchs nuls. Rares seront les heureux élus à être capable de prendre en faute les chamois et ce privilège, c'est Grenoble qui se l'offrira. En décrochant la parité 3-3 à la maison avant de récidiver en fin d'opus à Chamonix, cette fois, 5-5, les Brûleurs de Loups réussiront là où les autres équipes échoueront même si sur les quatre confrontations entre Chamonix et Grenoble, les isérois s'inclineront à deux reprises 8-4 et 6-4. De quoi permettre néanmoins aux grenoblois de s'inscrire dans le sillage de Chamonix. Avec tout de même un retard de dix points à la sirène finale de cette ligue « Alpes », Grenoble, débarrassé du Mont-Blanc hors du coup, s'offrira quelques déceptions comme cette défaite à domicile 4-5 face aux Rapaces de Gap ou ce fâcheux revers chez le rival villardien 3-2 ou enfin cette imprévue bévue 4-5 à domicile contre les Diables Rouges de Briançon. Les Hauts-Alpins, en force et en forme au sein de cette poule avec la troisième place glanée par Briançon au détriment de son voisin gapençais. Ex-aequo au bilan des confrontations directes avec deux victoires de part et d'autre, la différence se fera sur les points perdus bêtement face à Mont-Blanc ou encore à Villard-de-Lans pour un surprenant revers 2-7 sur le plateau du Vercors. Quoiqu'il en soit, en dépit de quelques atermoiement ici ou là, les deux clubs hauts-alpins accompagneront en quart de finale Grenoble et bien sur l'imbuvable Chamonix. Restés sur le quai désoeuvrés, les joueurs du Mont-Blanc noieront leur chagrin en bonne compagnie, celle des Ours de Villard-de-Lans terminant à la cinquième place à trois points de la quatrième place qualificative.

 

U15 Elite (Ligue "Nord-Normandie")   U15 Elite (Inter-Cos : Nord, Normandie, IDF)
"Phase de Poule (Normandie)" "Poule Finale" (Nord-Normandie) "Poule Finale"
1er : Dragons de Rouen (compteurs) 1er : Dragons de Rouen (compteurs) 1er : Gothiques d'Amiens
2ème : Gothiques d'Amiens 2ème : Gothiques d'Amiens 2ème : Dragons de Rouen (compteurs)
3ème: Dragons de Rouen (2) (compteurs) 3ème : Phénix de Reims 3ème : Phénix de Reims
4ème : Drakkars de Caen 4ème: Dragons de Rouen (2) (compteurs) 4ème: Dragons de Rouen (2) (compteurs)
5ème : Dock's du Havre 5ème : Gothiques d'Amiens (2) 5ème : Evry / Meudon
  6ème : Corsaires de Dunkerque 6ème : Deuil / Garges
     
"Phase de Poule (Nord)" "Poule de Classement" (Nord-Normandie)  
1er : Phénix de Reims 1er : Corsaires de Dunkerque  
2ème : Corsaires de Dunkerque 2ème : Gothiques d'Amiens (2)  
3ème : Gothiques d'Amiens (2) 3ème : Drakkars de Caen  
4ème : Diables Rouges Valenciennes 4ème : Dock's du Havre  
5ème : Gaulois de Châlons 5ème : Gaulois de Châlons  
  6ème : Diables Rouges Valenciennes  
     
U15 Elite (Ligue "Est") U15 Elite (Ligue "Ile de France") U15 Elite (Ligue "Alpes")
"Ligue Est" (Poule A) "Ligue Ile-de-France" (1ère phase) "Ligue Alpes" (Phase 1)
1er : Ducs de Dijon 1er : Evry / Meudon 1er : Chamois de Chamonix
2ème : Scorpions de Mulhouse 2ème : Deuil / Garges 2ème : Brûleurs de Loups Grenoble
3ème : Remparts de Besançon 3ème : Champigny / Neuilly 3ème : Diables Rouges de Briançon
4ème : Dauphine d'Epinal 4ème : Jets de Viry 4ème : Rapaces de Gap
  5ème : Jokers de Cergy 5ème : Ours de Villard-de-Lans
"Ligue Est" (Poule B) 6ème : Renards d'Orléans 6ème : Avalanche du Mont-Blanc
1er : Etoile Noire de Strasbourg    
2ème : Huskies de Luxembourg    
3ème : Titan de Colmar    
4ème : Galaxians d'Amnéville    
     
U15 Elite (Ligue "Pyrénées")    
"Ligue Pyrénées" (Poule A) "Ligue Pyrénées" (Poule B) "Ligue Pyrénées" (Poule Play-Offs)
1er : Txuri Urdin (Esp) 1er : Majadahonda (Esp) 1er : Jaca CH (Esp)
2ème : Hormadi d'Anglet 2ème : Bélougas de Toulouse 2ème Barcelone FC (Esp)
3ème : Jaca CH (Esp) 3ème : Puigcerdà (Esp) 3ème Puigcerdà (Esp)
4ème : Boxers de Bordeaux 4ème : Barcelone FC (Esp) 4ème : Boxers de Bordeaux
5ème : Vitoria (Esp) 5ème : Aigles de Font-Romeu 5ème : Aigles de Font-Romeu
    6ème : Vitoria (Esp)
"Ligue Pyrénées" (Poule P-Down) "Ligue Pyrénées" (Tournoi Final)  
1er : Majadahonda (Esp) 1er : Txuri Urdin (Esp)  
2ème : Bélougas de Toulouse 2ème : Hormadi d'Anglet  
3ème : Hormadi d'Anglet 3ème : Bélougas de Toulouse  
4ème : Txuri Urdin (Esp) 4ème : Majadahonda (Esp)  
     

U15 Elite (Ligue "Ouest")

   
"Ligue Ouest" (1ère Phase) "Ligue Ouest" (Play-Offs) "Ligue Ouest" (Play-Down)
1er : Remparts de Tours 1er : Ducs d'Angers 1er : Corsaires de Nantes
2ème : Ducs d'Angers 2ème : Remparts de Tours 2ème : Albatros de Brest
3ème : Dogs de Cholet 3ème : Aigles de La Roche sur Yon 3ème : Brive / Limoges
4ème : Aigles de La Roche sur Yon 4ème : Dogs de Cholet 4ème : Cormorans de Rennes
5ème : Cormorans de Rennes   5ème : Niort / Poitiers
6ème : Brive / Limoges   6ème : Remparts de Tours (2)
7ème : Corsaires de Nantes    
8ème : Albatros de Brest    
9ème : Niort / Poitiers    
10ème : Remparts de Tours (2)    

 

 

Avant d'aborder les quatre quarts de finale devant conduire au terme des play-offs à la consécration du champion de France U15 2011, huit équipes étaient concernées pour un tour préliminaire en huitième de finale, quatre à l'ouest, quatre à l'est. A l'Ouest, avec trois points de bonus décrochés grâce à leur classement en phase de poule, les Ducs d'Angers et les Bélougas de Toulouse partaient avec un léger avantage au classement. Si pour les Ducs à Castres, l'affaire était confirmée avec un succès 5-3 sur Anglet, du coté de la ville rose, la situation était plus compliquée avec la victoire de Tours 4-1. Tours et Toulouse au coude à coude pour la deuxième place qualificative en quart de finale, les Ducs d'Angers, leaders, joueront les arbitres en dominant les toulousains 9-4. Soucieux du détail avec une dernière victoire probante 8-0 sur Anglet, Tours accompagnaient Angers en quart de finale pour y retrouver le double champion de France en titre Amiens et les Dragons de Rouen (2) En attendant, c'est dans l'Est que les joutes se situeront avec une grosse bataille entre Dijon, Luxembourg, Strasbourg et Mulhouse. En pilonnant 15-3 Mulhouse et 6-1 Luxembourg, les Ducs dijonnais prendront leurs aises au sein de ce huitième de finale. Qualifiés dès la deuxième journée, un léger relâchement au troisième match des bourguignons permettra à l'Etoile Noire de Strasbourg de chaparder le point de la défaite aux tirs aux buts 3-4. Une « presque aubaine » qui ne permettra néanmoins point aux Alsaciens de se qualifier. Battus à la première journée aux tirs aux buts par Luxembourg, les Strasbourgeois traineront tel un boulet cette défaite y compris au décompte final où les luxembourgeois, à égalité de points avec les alsaciens, arrachaient la qualification au bénéfice de la différence de but directe.

 

 

Scénario déjà vu en 2006 et 2007, avec deux équipes en play-offs, Rouen était sur tous les fronts avec Rouen (1) basculé à l'Est tandis que Rouen (2) s'acquittait de son quart de finale à l'ouest et à domicile. Séparés géographiquement pour éviter toute forme de collusion, les deux équipes jaune et noir connaitront des destins opposés pour leur premier tour de play-offs. Pour Rouen 2 sur l'Ile Lacroix, les affaires seront pour le moins compliquée en dépit d'un week-end courageux. Face à trois formations supérieures Amiens, Angers et Tours, les Hauts Normands ne parviendront pas à se hisser à une autre place que la quatrième. En tombant sur l'ogre picard d'entrée de jeu, Rouen 2 se voyait proposer un menu hors-norme. Face à l'armada picarde future championne de France, les Dragons ne pèseront pas bien lourd mais feront honneur à leur maillot. Sous l'impulsion d'un Guillaume Leclerc intenable avec cinq buts, Amiens ne laissera pas la moindre chance aux normands avec un succès 19-0 (résumé) Tandis que dans l'autre rencontre de la première journée, Tours et Angers se séparaient sur la victoire de Tours 4-2 (résumé), les Rouennais avaient en deuxième journée une périlleuse confrontation face à Angers à négocier. Là encore pour les Dragons, la partie sera compliquée. Courageux lors de deux premières périodes avec deux buts concédés à chaque fois, c'est durant le troisième tiers que les Rouennais poseront les armes avec quatre buts concédés durant le dernier vingt minutes. Défaits 9-0 (résumé) , Rouen 2 ne pouvait plus espérer se qualifier pour les demi-finales alors qu'Amiens confirmait ses intentions face à Tours (9-3, résumé) Dernière journée, dernières rencontres pour les quatre équipes avec un tournoi déjà scellé. Amiens et Tours étant qualifiés, les deux dernières rencontres de la journée ne serviront qu'à préparer la demi-finale pour les uns, finir la saison en beauté pour les autres à moins d'un exploit de l'une des deux formations mal classées qui brouillerait alors les cartes. Hélas pour le suspense, ni Rouen 2, ni Angers ne parviendront à écrire l'impensable, Rouen 2 s'inclinant 1-9 face à Tours avec un but contre son camp tourangeau qui sera attribué au portier rouennais Dylan Da Costa (résumé), Angers 2-12 face à Amiens (résumé) En Alsace à Strasbourg, la capitale de l'Europe sourira aux Dragons de Rouen 1. Face à Reims, Luxembourg et Dijon, les Rouennais n'auront guère le temps de tressaillir d'effroi avec trois victoires. Alors que Dijon décrochera le deuxième billet pour la demi-finale, c'est paradoxalement face à Reims pour le premier match que les Rouennais auront le plus de souffrance pour s'imposer. Alors que les deux équipes lors de leurs quatre confrontations s'étaient séparées sur un bilan équilibré de deux victoires chacun, en quart de finale, les Rouennais feront penché la balance en leur faveur notamment en première période avec deux buts inscrits. En s'imposant 3 buts à 0 face à Reims (résumé), Rouen s'était sans doute sorti du principal traquenard de ce quart de final. En effet, face à l'exotisme de l'équipe minime de Luxembourg, les Dragons s'amuseront avec le palet en enregistrant sa plus jolie victoire en play-offs de son histoire avec une improbable victoire 28 buts à 0. Si les luxembourgeois sur l'ensemble du tournoi parviendront à rivaliser relativement avec leurs adversaires hexagonaux (défaites 0-4 face à Dijon et Reims), ils exploseront complètement face aux Dragons, Rouen 1 décrochant lors de la deuxième journée sa place en demi-finale. Un dernier round face à Dijon (victoire 6-2) et les Dragons auront l'occasion de poursuivre leur aventure à Chamonix en demi-finale toujours avec cette formule étrange qui balance les Dragons géographiquement au sud. Troisième quart de Finale, cette fois en Ile-de-France, en s'imposant successivement 2-1 face aux Jets de Viry-Châtillon et 4-1 face à Deuil / Garges, l'association Champigny / Neuilly, dans une poule à trois équipes, tirait les ficelles pour décrocher sa place en demi-finale aux dépends de Deuil / Garges vainqueur pour la deuxième place de Viry-Châtillon 3 buts à 1. Une demi-surprise pour l'équipe qui avait terminé troisième de la première phase « Ile de France » obligée d'aller sa place en play-offs lors d'un poule U15 Excellence (bilan U15B 2010-2011) Au Sud-Est, déjà dominateurs lors de la phase de la poule, les Chamois de Chamonix resteront prophète en leur pays en quart-de-finale. Alors que le duel face à Grenoble était programmé et attendu pour la dernière journée, auparavant les deux équipes se livreront un épique duel à distance laissant les deux clubs hauts-alpins, Gap et Briançon sur le carreau. Ainsi, vainqueurs 8-4 de Gap et 3-1 de Briançon, les chamoniards trouveront en guise de réplique une cinglante réponse grenobloise également titulaires des trois points sur le même score 5-1 aux clubs haut-alpins. Dans le duel final de la dernière journée, si les deux formations étaient d'ores et déjà qualifiées pour les demi-finales, pour l'honneur, les Chamois de Chamonix marqueront les esprits en s'imposant 5-2 sur Grenoble, Gap, de son côté, sauvant l'honneur en raflant la mise 11-4 sur son voisin briançonnais.


Pour les demi-finales, Rouen et Amiens s'éviteront à nouveau, une bonne affaire pour les Dragons tant les Gothiques se montreront dominateurs lors des trois rencontres. Comme un symbole des possibilités offensives amiénoises sans limite, c'est un défenseur qui se taillera la part du lion pour le premier match face à Tours. Avec six points, deux buts, quatre passes, Arthur Montenoise pèsera lourd dans la victoire amiénoise 17-0 sur d'infortunés remparts totalement hors du coup. Humiliés, les tourangeaux pourront se rassurer en dominant à la deuxième journée Evry / Meudon 7-3 alors qu'un peu plus tard, c'est à son tour déconfits que les joueurs de Champigny / Neuilly sortiront de leur rencontre face au bulldozer picard, 18-0 avec cette fois sept points, quatre buts, trois passes pour Henri Pépin et deux triplés pour Gaëtan Petrieux et Louis Poiret. La première place largement acquis à la cause picarde, la troisième et dernière journée de la demi-finale ouest servira à confirmer la deuxième place au classement des Tourangeaux. En s'imposant 6-1 face à Champigny / Neuilly, les Remparts, notamment grâce à son duo Gatien Bardet – Quentin Lepoutre, validait son billet en finale alors qu'à peine plus tendre avec ses adversaires, les Gothiques bouclaient leur tournoi de demi-finale sur une nouveau blanchissage, 9-0 cette fois à Evry / Meudon.

 

 

Etrange configuration pour ces demi-finales du championnat de France minime 2010-2011 avec une équipe de Rouen versée dans la poule Est pour les demi-finales. Tandis qu'Amiens, Tours, Meudon et Neuilly se disputeront la qualification en finale à Meudon, Rouen "téléporté" géographiquement au sud-est se déplaçait à Chamonix pour tenter de décrocher l'une de deux places qualificatives pour la finale. Habitués aux joutes face aux équipes du nord, c'est un voyage en terre inconnue qui sera proposé aux Hauts Normands. Face à eux, Chamonix, Grenoble et Dijon se dressaient et nul doute que le tournoi sera bien âpre pour les porteurs du maillot aux Dragons. Intrus au milieu des "sudistes", les représentants du nord débutaient tout de même leur demi-finale en fanfare. Quelques heures après le succès remporté par Chamonix 6 buts à 3 face à Grenoble, les Rouennais se jouaient des bourguignons de Dijon 12-4. Une entrée en matière réussie qui plaçait les Dragons en bonne position à l'orée de croiser les crosses avec les brûleurs de loups de Grenoble, une victoire face aux isérois en deuxième rond leur offrant le ticket pour la finale. Tandis que Chamonix, à la maison, continuait d'écrire sa destinée heureuse en s'imposant face à Dijon 9 buts à 2, les Dragons ne manqueront pas leur rendez-vous face à Grenoble. Dans une poule à quatre où Grenoble, Chamonix et Rouen pouvaient prétendre à armes égales à une des deux places qualificatives en finale, le "dindon" sera grenoblois. En effet, avec le risque de connaître une désillusion historique, les Dragons n'ayant plus échoué en demi-finale depuis la saison 1997-1998, les joueurs de Franck Pajonkowski parviendront à mettre sur la touche les Grenoblois en s'imposant 5 buts à 3. D'ores et déjà qualifiés, les Rouennais, manqueront néanmoins leur ultime rendez-vous face à Chamonix. Alors que Grenoble séchait ses larmes en s'imposant face à Dijon 5 buts à 1, les Dragons Rouennais, eux, face à Chamonix, subissaient à leur tour la loi des Chamois. Dans une patinoire toute acquise à la cause montagnard, les Rouennais devront se résoudre à concéder leur première défaite durant le tournoi. Battus 3-2, les Hauts Normands décrochaient tout de même leur place en finale à Rouen avec néanmoins un mauvaise présage et cette équipe de Chamonix qui leur posera bien des problèmes lors du carré final.

 

 

10 ans que la patinoire de l'Ile Lacroix n'avait plus accueilli le carré final du championnat de France minime. En effet, en 2000-2001, les Dragons Rouennais accueillaient la finale et remportaient alors le troisième titre de l'histoire du club de Rouen. 10 ans plus tard, les rouennais espéraient bien refaire vivre l'histoire et donner à l'Ile Lacroix une scintillante couleur or tout au long du week-end. Toutefois, en dépit de leur rêve d'or, les Dragons au terme d'un week-end fastidieux devront se contenter de la médaille de bronze. En effet, dès la première journée du tournoi, les affaires normandes périclitaient. Déjà battus 3 buts à 2 en demi-finale, les Rouennais face à Chamonix chuteront lourdement d'entrée. Après une première période vierge de buts, le doublé chamoniard lors du tiers médian compliquait grandement la tâche des Dragons. Certes, la réduction du score en début de troisième tiers atténuera la peine des Dragons mais la défaite 2-1 face à Chamonix (résumé), compliquait grandement la tâche des Rouennais. Le lendemain face à Amiens, la défaite face à Chamonix ne semblait pas encore digérée. En dépit d'une première période "relativement" maitrisée avec un but picard à la mi-tiers, les deux dernières périodes de cette rencontre face aux Gothiques d'Amiens tournera au cauchemar. Perclus d'avaries, le drakkar rouennais sombrait en deuxième période 3-0 avant de connaitre le naufrage durant l'ultime tiers 4-0. Au final, les Dragons s'inclinaient très lourdement 8 buts à 0 (résumé), les obligeant à abandonner leur rêve de médaille d'or. Avec deux défaites en deux matchs, la situation rouennaise devenait complexe d'autant plus que les rivaux Chamonix et Amiens se portaient bien avec deux succès précieux. Alors que les rouennais regarderont dans les tribunes la victoire des Gothiques 5-4 face à Chamonix, les Dragons devront se contenter du bronze face à Tours dans un contexte à nouveau difficile. Battus par deux fois (2-6 face à Amiens, résumé et 0-4 face à Chamonix), les Remparts de Tours mèneront la vie dure aux Dragons en menant 2 buts à 0 jusqu'à la mi-match. Avec la perspective d'une terrible et humiliante quatrième place à la maison, le Dragon, animal fier, relèvera la tête et retrouvera ses fondamentaux pour inverser la tendance. Une fin de deuxième période placée sous le signe de la révolte avec cinq buts marqués permettra aux Dragons de s'imposer à la sirène finale 7 buts à 3 (résumé) laissant les rouennais se parer de bronze, un moindre mal tant la finale 2011 des minimes rouennais aura été difficile à vivre.

 

 

U15 Elite - 1/8ème de Finale   U15 Elite - 1/4 de Finale
1/8ème de Finale (Ouest - Castres, Toulouse) 1/8ème de Finale (Est - Strasbourg) 1/4 de Finale (Ouest - Rouen) (compteurs)
1er : Ducs d'Angers 1er : Ducs de Dijon
1er : Gothiques d'Amiens (compteurs)
2ème : Remparts de Tours 2ème : Huskies de Luxembourg 2ème : Remparts de Tours (compteurs)
3ème: Bélougas de Toulouse 3ème : Etoile Noire de Strasbourg
3ème : Ducs d'Angers (compteurs)
4ème : Hormadi d'Anglet 4ème: Scorpions de Mulhouse
4ème : Dragons de Rouen (2) (compteurs)
     
U15 Elite - 1/4 de Finale    
1/4 de Finale (Ile-de-France) 1/4 de Finale (Nord-Est - Strasbourg) 1/4 de Finale (Sud-Est - Grenoble)
1er : Champigny / Neuilly
1er : Dragons de Rouen (compteurs) 1er : Chamois de Chamonix
2ème : Deuil / Garges
2ème : Ducs de Dijon
2ème : Brûleurs de Loups Grenoble
3ème : Jets de Viry
3ème : Phénix de Reims 3ème : Rapaces de Gap

4ème : Huskies de Luxembourg
4ème : Diables Rouges de Briançon
     
U15 Elite - 1/2 Finale    
1/2 Finale (Ouest - Meudon) (compteurs) 1/2 Finale (Est - Chamonix)  
1er : Gothiques d'Amiens (compteurs) 1er : Chamois de Chamonix  
2ème : Remparts de Tours (compteurs) 2ème : Dragons de Rouen  
3ème : Evry / Meudon (compteurs) 3ème : Brûleurs de Loups Grenoble  
4ème : Champigny / Neuilly (compteurs)
4ème : Ducs de Dijon  
     

U15 Elite - Finale

   
Carré Final (Rouen) (compteurs)
   
1er : Gothiques d'Amiens (compteurs)    
2ème : Chamois de Chamonix (compteurs)    
3ème : Dragons de Rouen (compteurs)    
4ème : Remparts de Tours (compteurs)    

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :