"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ U22 ] 1/2 Finale, match 1...

 

1ère manche de la double confrontation entre Rouen et Mont Blanc pour le compte des demi-finales du championnat de France Espoir Elite. A l'instar de la saison dernière, les deux équipes se retrouvaient sur le glaçon normand pour tenter de décrocher une place en finale vraisemblablement à la patinoire de Grenoble, l'autre demi-finaliste opposé aux Ducs d'Angers.

 

« Ici c'est Rouen ! «  prévenait la « Génération Dragon » venue comme à son habitude soutenir une jeunesse rouennaise qui mettait quelques minutes à se lancer dans la bataille. Un excès de timidité normande en début de partie qui laissait quelques minutes de panique au sein de l'arrière garde jaune et noire notamment sur le premier jeu en infériorité numérique difficilement vécu (01'28) Passée les quelques minutes d'atermoiements, peu à peu les Dragons s'enhardissaient sur leur glaçon. Sans pour autant se ruer à l'assaut de la cage tenue par Luc Saccomano, les Rouennais commençaient à solliciter le portier du Mont-Blanc notamment en power-play sur des tentatives de Peter Valier ou encore Maxime Joly et surtout à la mi-temps de la première période avec le capitaine rouennais Quentin Berthon, laissé seul au monde devant la cage du Mont-Blanc pour un lancer pas assez appuyé (09'53) Il fallait juste à la formation jaune et noire le temps de se mettre en route à une poignée de minutes de la première sirène, une situation en avantage numérique était parfaitement exploitée par les joueurs de Julien Guimard. Sur une combinaison parfaite entre Valentin Dumélie et Romain Gutierrez, Maxime Joly récupérait l'offrande et n'avait plus qu'à lever le palet sereinement pour prendre en défaut Luc Saccomano (1-0 à 14'31) Bouclant la période en infériorité numérique (15'04 & 17'12), les Dragons se feront quelques frayeurs même si Sebastian Ylönen se montrait intraitable.

 

A l'entame de la deuxième période, les protagonistes de la rencontre se montraient plus véhéments sur le glaçon. Lancée sur un rythme nettement plus élevé, la partie s'animait fortement notamment dans le camp des Dragons plus présents dans la zone défensive alpine. Sans se procurer particulièrement d'occasions franches, les Rouennais s'accaparaient le palet et tentaient de faire bouger le bloc défensif rouennais. En vain, l'arrière garde du Mont-Blanc se montrait particulièrement consciencieuse et attendait le bon moment pour attraper un contre. Chose faite sous l'impulsion d'un Jérémy Ares diablement efficace au moment de visiter la défense normande pour l'égalisation à 1-1 (24'09) Période trouble pour le Dragon qui perdait ses repères le temps de quelques minutes jusqu'à l'intervention de l'arbitre qui permettait aux Rouennais de souffler un peu avec une séquence en avantage numérique (26'25) Malheureusement pour eux, sitôt le retour à parité, les affaires se compliquaient à nouveau sous l'impulsion de Jérémy Ares à nouveau dangereux (29'46) et en avantage numérique par l'intermédiaire de Victor Cocar précieux à la pointe avec deux tentatives maîtrisées sèchement par le gardien rouennais (31'00 & 31'52) Les dernières minutes de la période seront nettement plus souriantes pour les Dragons. Apaisés, les Rouennais retrouvaient de l'allant offensif alors que le rythme restait débridé à l'image de cette dernière minute de jeu où alors que les Dragons maîtrisaient leur sujet offensif, Jérémy Ares parvenait à décrocher la défense rouennaise pour se retrouver en break avec à la clef un lancer au dessus de la cage tenue par Sebastian Ylönen (39'30)

 

Douche froide sur le banc rouennais pour la reprise de la troisième période avec une séquence en avantage numérique qui permettait au Mont-Blanc de prendre l'avantage. Alors qu'il ne restait qu'une poignée de secondes à tenir pour les Dragons, Morgan Vialle parvenait d'un souffle à empêcher le palet de sortir de la zone. Bien lui en prenait puisque sur le lancer qui s'en suivait, Alexandre Chrétien parvenait à convertir le rebond en but (42'44) Électrochoc pour les Dragons qui mettaient du cœur à l'ouvrage pour revenir rapidement au score. Incisifs, volontaires, les Rouennais tentaient de prendre leur destin en main et multipliaient les bonnes intentions à l'image de celle de Maxime Joly sur un palet intercepté plein axe pour un lancer gelé par le gardien du Mont Blanc (46'43) Pas payés de leurs efforts, les Normands subiront même le contre-coup de leur révolte à peine cinq minutes après le deuxième but du mont-Blanc sur un lancer de Patxi Biscard repoussé par Sebastian Ylönen mais converti au rebond par Julien Laplace (1-3 à 47'48) Dès lors la folie s'invitait sur le glaçon rouennais. Débridée, d'un but à l'autre, tout le monde se ruait à l'attaque. A ce jeu là, Peter Valier se procurait une belle opportunité en échappée (50'00) tout comme Quentin Berthon qui tentait de dévier le lancer de Kévin Lorcher en vain (51'39) Moqueur, le banc du Mont-Blanc chambrait un Dragon agacé et ricanait de façon manifeste. Paradait-il encore au moment où Raphaël Faure décochait un puissant lancer de la bleue que Valentin Dumélié se chargeait de dévier au fond des filets du Mont-Blanc pour le retour à 3-2 (54'46) Et lorsque Quentin Berthon, le regard rageur, fixait le banc des alpins, après avoir dévié parfaitement un lancer de Nicolas Lehericey (57'51), c'est tout un Dragon qui se dressait fièrement pour rappeler à son adversaire qu'ici c'était Rouen et que la série était tout sauf terminée. Score final à 3-3, partie neutralisée. Deuxième manche demain à 15h00 avec cette fois, un vainqueur à déterminer pour composter son billet pour la finale.

 

½ Finale U22 Elite, match 1 (Samedi 21 avril 2012)

Rouen – Mont Blanc 3-3 (1-0 / 0-1 / 1-3)
1
4:31: 1-0 Rouen: 22: Maxime JOLY (20: Valentin DUMELIE; 11: Romain GUTIERREZ) [5-4]
24:09: 1-1 Mont Blanc - Chamonix: 18: Jérémy ARES
42:44: 1-2 Mont Blanc - Chamonix: 7: Alexandre CHRETIEN (9: Morgan VIALLE) [5-4]
47:48: 1-3 Mont Blanc - Chamonix: 20: Julien LAPLACE (24: Patxi BISCARD; 10: Matthias
54:46: 2-3 Rouen: 20: Valentin DUMELIE (21: Peter VALIER; 14: Raphaël FAURE)
57:51: 3-3 Rouen: 18: Quentin BERTHON (3: Nicolas LEHERICEY; 9: Kevin LORCHER)

 

Grenoble – Angers 7-2 (1-1 / 3-1 / 3-0)

05:58: 1-0 Grenoble: 22: Nicolas ARROSSAMENA (5: Remi COLOTTI; 18: Mathieu BRIAND)

15:52: 1-1 Angers: 18: Alexandre MONNIER [TP]

26:05: 2-1 Grenoble: 14: Lou BOGDANOFF (9: Elie RAIBON; 5: Remi COLOTTI) [5-4]

30:30: 2-2 Angers: 12: Nicolas HEBERT [4-5]

30:49: 3-2 Grenoble: 6: Maxime SUZZARINI (12: Loup BENOIT; 9: Elie RAIBON) [5-4]

32:25: 4-2 Grenoble: 22: Nicolas ARROSSAMENA (4: Joris BEDIN; 5: Remi COLOTTI)

42:52: 5-2 Grenoble: 14: Lou BOGDANOFF (16: Thomas LEVET; 8: Kevin MARTENON)

54:21: 6-2 Grenoble: 6: Maxime SUZZARINI (22: Nicolas ARROSSAMENA; 18: Mathieu BRIAND) [5-4]

58:58: 7-2 Grenoble: 9: Elie RAIBON (14: Lou BOGDANOFF)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :