"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ EDF ] Les U20 à Tychy (4) ...

 

Avec un parcours parfait depuis le début des championnats du monde U20 disputés à Tychy en Pologne, Kazakhs et Français, forts de leurs trois victoires se livraient un duel à distance au sein de la poule. L'heure était désormais à l'explication entre les deux formations dans un parfum de finale avec en ligne de mire une possible montée au sein de l'Elite.

 

Pour autant, sans faire injure aux précédents adversaires des tricolores, c'est un tout autre morceau qui se présentait à eux. Régulièrement concerné par les joutes au sein du gotha du hockey international depuis l'éclatement de la communauté des états indépendants (C.E.I.) en 1992, le Kazakhstan n'aura jamais été vraiment une réussite pour les moins de 20 ans français. Pire pour les l'équipe de France, en quatre confrontations, jamais les Français ne seront parvenus à décrocher la moindre victoire, tout au plus un match nul 1-1 acquis en 1996 à Kiev. Depuis ce précieux nul, les Français auront enchaîné les revers (3-0 en 2002, 5-3 en 2004 et 4-1 en 2006) ne parvenant même jamais à mener au score face à la patrie de « Borat Sagdiyev »

 

Autant dire que placer quelques «zloty» sur la victoire française semblait être un pari audacieux quoique par forcement dénué de sens au regard de la sérénité française affichée depuis le début du tournoi. En effet, pour le promu français, l'idée de bon coup avait fait fleuri dans les esprits, et les tricolores feront jeu égal avec les adversaires du jour une bonne partie de la rencontre. Neutralisant la première période à 0-0 avec un avantage néanmoins dans le jeu pour le Kazakshtan, redressant la tête, les Français prendront la tête de l'opération dès les premières secondes de la deuxième période sous l'égide de Joris Bedin, le grenoblois se chargeant de tromper la vigilance du portier kazakh pour la première fois de la rencontre (21'45) Devant au tableau d'affichage, les Français le resteront quasiment dix minutes. Mal loti avec un lancer de pénalité concédé (31'21), le gardien des bleuets Julian Barrier ne pourra rien faire sur son duel face à l'attaquant du HK Almaty, le poétiquement nommé : Ramazan Aldamzharov (31'21)

 

Au coude à coude pendant quarante minutes que ce soit au tableau d'affichage (1-1) ou au nombre de lancers (19-17 à la faveur de la France) les tricolores tiendront la dragée haute aux Kazakhs en ajoutant un deuxième but à dix minutes de la sirène finale (49'53) Touchant enfin du bout de la crosse leur rêve, les bleuets mettront toute l'énergie nécessaire pour tenir ce score en l'état et décrocher une très précieuse victoire. Contrat rempli et bien rempli pour l'équipe de France U22 qui s'offre l'exploit d'une qualification pour le top 16 à une journée du dénouement de ces championnats du monde U20 polonais.. A suivre...

 

Championnat du Monde U20 Division I (Groupe B, Tychy, Pologne)
     
 
Croatie France Italie Japon Kazakhstan Pologne
# Club MJ V VP DP D Pts + - Dif
1 France 4 4 0 0 0 12 17 3 +14
2 Kazkahstan 4 3 0 0 1 9 9 6 +3
3 Italie 4 2 0 0 2 6 13 9 +4
4 Pologne 3 1 0 0 2 3 11 7 +4
5 Croatie 4 1 0 0 3 3 8 22 -14
6 Japon 3 0 0 0  3 0  3 14 -11
 

 

Matchs de classement
Match 1 Lundi 12 décembre (13h00) 2-1
Match 2 Lundi 12 décembre (16h30) 1-2
Match 3 Lundi 12 décembre (20h00) 9-1
Match 4 Mardi 13 décembre (13h00) 7-2
Match 5 Mardi 13 décembre (16h30) 1-8
Match 6 Mardi 13 décembre (20h00) 2-0
Match 7 Jeudi 15 décembre (13h00) 5-0
Match 8 Jeudi 15 décembre (16h30) 4-3
 
Matchs de classement
Match 9 Jeudi 15 décembre (20h00) 4-2
Match 10 Vendredi 16 décembre (13h00) 1-2
Match 11 Vendredi 16 décembre (16h30) 3-1  
Match 12 Vendredi 16 décembre (20h00) -
Match 13 Dimanche 18 décembre (13h00) -  
Match 14 Dimanche 18 décembre (16h30)   -  
Match 15 Dimanche 18 décembre (20h00)   -
       

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :