"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U15 Bilan U15B (2014-2015)

 

Après sa sortie de route non contrôlée en match de barrage face aux Dragons de Rouen (2) (bilan U15B – 2013-2014), le Drakkar de Caen, revanchard, n'avait comme unique objectif que de retrouver l'élite U15 avec comme première étape la poule excellence Nord – Normandie avec pour son vainqueur une place en tournoi de barrage. Violents dès l'ouverture de la poule avec un vaste succès décroché au Coliséum face à Amiens (2) 13-1, les caennais feront une première revue d'effectif en dominant chacun de ses adversaires, Dunkerque / Wasquehal (2-6) et Le Havre (3-9) passant à la moulinette de bas-normands larges leaders après seulement trois journées jouées. Alors que la deuxième vague de match ne fera que doubler l'écart au classement entre Caen et son dauphin Le Havre, six points désormais, derrières les intouchables caennais, les poursuivants désorganisés se querellaient et après une bonne passe pour les Havrais, c'est l'association Dunkerque / Wasquehal qui s'illustrait en faisant basculer le classement en leur faveur en s'imposant par deux fois face aux Dock's du Havre 9-6 dans la cité portuaire, 8-5 dans le nord avant d'étriller également sur leur glace, Amiens (2) 15-4. L'écart au classement fait, sept points entre le leader Caen et son poursuivant Dunkerque / Wasquehal, Le Havre distancé à cinq points de la deuxième place disposant d'une marge également de cinq points sur la lanterne rouge, Amiens (2), les derniers matchs livreront des résultats inattendus à l'image de la défaite du Havre à Amiens 6-3 ou encore le point du match nul 5-5 concédé par Caen au Havre. Terminant sur un forfait de Dunkerque / Wasquehal chez les Drakkars, la poule Nord-Normandie livrait son verdict en couronnant Caen et son parcours scintillant de onze victoires pour un match nul. Qualifiés pour le tournoi de barrage, les caennais pouvaient désormais se tourner vers l'Ile de France pour connaître leur compagnon de fortune pour affronter les deux équipes évincées de la poule élite.


Pas toujours simple à appréhender, une nouvelle fois la ligue « Ile-de-France » proposait deux poules, une de cinq équipes avec quatre places qualificatives en finale et une deuxième poule, toujours à cinq équipes avec cette fois un seul accessit en poule finale. Dans la poule « principale », sans contestation possible, les Coqs de Courbevoie marqueront de leur empreinte un classement totalement dominé et maîtrisé par les Altoséquanais. Exception faite d'une étriquée victoire 3 buts à 2 à Asnières, Courbevoie se montrera sans pitié avec ses partenaires de jeu avec des succès célestes à l'image du 43-1 infligé à Evry ou encore le 19-1 à l'association Dammarie / Meudon. +117 de différence de but, 127 buts marqués en huit matchs, une incontestable hégémonie qui laissera loin derrière à quatre points les Jokers de Cergy, étrillés 9-0 et 13-5 par les Coqs et à dix points le troisième larron sur le podium Asnières. Dans l'autre poule, avec deux points d'avance sur les Français Volants, l'association Colombes / Deuil-la-Barre ira chercher sa qualification en poule finale. Pourtant avec un départ catastrophique et une défaite large 10-1 à domicile face aux Français Volants, Colombes / Deuil-la-Barre prenait du retard notamment sur Champigny / Neuilly devant au classement avec quatre points et deux victoires. Relancés par deux succès dont un précieux face à Champigny 5-3, l'autre face à Fontenay 4-1, les deuillois, désormais à la deuxième place, devait s'acquitter d'une course effrénée derrière des Français Volants euphoriques qui enchaîneront quatre succès avant de se prendre les patins dans le tapis glacé. Larges vainqueurs à l'aller, les parisiens se feront reprendre de volée à domicile par Deuil / Colombes 5-8. Toujours devant à la différence de but, les Français Volants se tireront un palet dans le patin en allant s'incliner 6-4 chez les Pumas de Fontenay. L'erreur fatale pour les joueurs à la Tour Eiffel même si deux jours après Deuil / Colombes par solidarité lâchait le point du match nul 5-5 toujours à Fontenay. Bouclant leur parcours sur un double succès sur Saint-Ouen / Franconville, 34-4 et forfait 5-0, au dernier week-end, sur la ligne d'arrivée, Deuil / Colombes arrachait la place en finale aux dépens des Français Volants.


Alors que dans la poule de classement, les Pumas de Fontenay s'imposeront, dans la poule finale, une incertitude restait de mise, le nom de l'équipe qui décrochera sa place pour le tournoi de barrage qualificatif pour le championnat U15 Elite. Cinq équipes pour une seule place, huit matchs à jouer et un immense favori, Courbevoie, dithyrambique lors de la phase précédente avec un parcours sans faute et sans adversité. Nettement moins prolixes offensivement, les Coqs n'en restaient pas moins les patrons avec un départ solide ponctué de trois victoires dont une importante en ouverture 4-3 face à Cergy. Alors que dans le sillage du leader, Cergy, Asnières et Colombes / Deuil s'écharpaient tendrement, les jokers cergyssois faisaient une très belle opération en écrasant les Castors d'Asnières 9-1 avant d'arracher un inespéré point, celui du match nul 2-2 face à Courbevoie. En dépit d'un accroc subi à Deuil-la-Barre 8-3, Cergy parviendront à conserver in extremis leur deuxième place au classement anecdotique, seul le leader Courbevoie qui n'aura finalement perdu qu'un point en seize matchs décrochant sa place pour le tournoi de promotion en Elite aux cotés de Caen, vainqueur de la poule Nord-Normandie et des deux malheureux de la poule Elite, Viry et Rouen (2) (bilan U15A - 2014-2015)

Candidats à la montée en élite, Caen et Courbevoie retrouvaient Rouen (2) et les Jets de Viry pour leur contester leur place au sein de la ligue « Ile-de-France-Nord-Normandie » élite. Un tournoi à quatre qui débutaient dans la douleur pour les Dragons. Humiliés 7 buts à 2 par les Drakkars de Caen dès la première journée, les rouennais traverseront la poule en dépressifs. Oubliés les fastes de la montée en élite de la saison dernière, cette fois, c'est l'ascenseur dans l'autre sens que les hauts-normands prendront en s'inclinant à trois reprises. Déjà balayés par Caen, les rouennais étaient soufflés également par Courbevoie 5-2 avant de finir un genou à terre face à Viry pour une nouvelle victoire des franciliens. Cuillère en bois, lanterne rouge avec aucune victoire, les Dragons de Rouen (2) étaient contraints de céder leur place aux Coqs de Courbevoie. Si la montée de Caen était attendue, les équipes parisiennes en décideront autrement en dominant l'équipe bas-normande à deux reprises, 6-2 pour Viry, 3-1 pour Courbevoie. Avec une seule victoire, le Drakkar ne pouvait prétendre qu'à la troisième place, celle du pauvre, Viry, bien que dominé par Courbevoie 2-3, s'accrochant à la patte des Coqs pour conserver leur place en élite.

 

Dans la poule « Ouest « , quatre équipes se tirailleront pour tenter de décrocher la première place du groupe. Entre le duel fratricide entre Angers (2) et Angers (3) et la lutte pour les places d'honneur pour Rennes / Saint-Brieuc et Tours (2), le combat fera rage. Alors qu'en début de parcours, les uns et les autres perdaient des points ici ou là, seule l'association Rennes / Saint-Brieuc parvenait à mener bon train en décrochant six victoires sur leur six premières rencontres avec notamment des succès précieux face à Tours (2) (8-7) et Angers (2) (7-2) Toutefois, les Cormorans tomberont sur un os face à la troisième équipe des Ducs pour un lourd revers 2-9. Poursuivie au classement par les deux équipes d'Angers, l'entente Rennes / Saint-Brieuc était menacée d'autant plus qu'ils concédaient le match nul à Tours (4-4) avant d'écarter Angers (2) 7-4 au début du mois de janvier. Angers (2) relégué à deux points, Tours (2) à trois points de Rennes / Saint-Brieuc, pour le leader breton c'est à la quatrième place que se situait le plus grand danger avec Angers (3) à quatre points mais avec trois matchs en moins. Ainsi, en battant Tours 4-1 en Indre-et-Loire, Angers (3) grappillait une place. Bien que contrariée par un vilain revers à domicile face à Rennes / Saint-Brieuc (2-11), la marche en avant de la troisième équipe angevine les conduira inexorablement vers la cime du classement. Bien aidés par le forfait rennais à Nantes, Angers (3) finissait en trombe en disposant des points de la victoire face à Niort / Poitiers (4-0), Orléans (9-1), Angers (2) (5-3) En dépit d'un dernier revers chez les Corsaires, ceux de Nantes (14-0), les troisièmes ducs terminaient à la première place devant Rennes / Saint-Brieuc, pourtant d'un parcours très efficace offensivement avec une différence de buts pile à cent buts, un exploit en quatorze matchs.

 

Grand animateur du début de la poule « Est », la deuxième équipe de l'Etoile Noire de Strasbourg pétardait lors de leur quatre premières rencontres. En évitant soigneusement les « gros bras » exception faite d'un 5-0 infligé en Alsace à l'association Amnéville / Metz, l'Etoile se constituait un joli petit capital de points au classement même si Belfort / Besançon venait interrompre le cercle vertueux alsacien en s'imposant à Strasbourg 8-1. Freinés dans leur marche en avant, les bas-rhinois se reprendront au dernier match de 2014 en s'imposant 11-2 face à Châlons / Troyes mais entre temps, le leader de la poule avait traversé le désert en s'inclinant trois fois consécutivement, face à Belfort / Besançon pour la fin de série de victoires mais également au match retour dans le territoire de Belfort (9-7) entrecoupé par un insuccès en Moselle, face à Amnéville / Metz 9-1. Nécessairement, au plus fort de la tempête, Strasbourg (2) sera contraint d'abandonner la tête du classement à Amnéville / Metz alors qu'à la troisième place avec seulement quatre matchs joués mais quatre victoires, Besançon / Belfort attentait patiemment l'arrivée de l'année 2015 pour sortir du bois et venir jeter le trouble dans l'ordre établi. C'est ainsi qu'après une première mise en route où Mulhouse (2) et Châlons / Troyes faisaient offices de victimes pour Belfort / Mulhouse et Strasbourg, les premiers tressaillements au classement survenaient avec la défaite surprise par forfait d'Amnéville / Metz face à Mulhouse (2) Une bien mauvaise affaire pour les mosellans déboulonnés de la première place par Belfort / Besançon qui en profitait même pour gifler sur leur 9-4 Amnéville / Metz. Poursuivant son parcours étoilé par un large succès sur Strasbourg (2) 10-4, les belfortins étaient désormais les détenteurs d'une très belle avance au classement, cinq points sur Amnéville / Metz, six sur Strasbourg (2) avec deux matchs de retard. Tout un gouffre qui ne sera jamais comblé même si en fin de parcours l'entente Belfort / Besançon finira par céder à deux reprises à Strasbourg (8-7) et à domicile face à Amnéville / Metz (5-9) Auparavant, c'est la lutte pour la deuxième place qui focalisera l'attention entre l'Etoile Noire et Amnéville / Metz avec un premier épisode qui voyait la victoire des Alsaciens 7-1 dans la cité messine des mirabelles. Paradoxalement et inexplicablement, c'est au moment où Strasbourg s'installait confortablement dans le fauteuil du deuxième que les affaires se corsaient sérieusement pour les bas-rhinois avec deux défaites 7-4 et 2-0 face à Mulhouse lors du derby de l'Alsace. Pire pour l'Etoile Noire alors qu'ils pensaient avoir fait l'affaire du siècle en faisant tomber l'imperturbable leader, dans la foulée Amnéville / Metz en faisait de même avant de crucifier définitivement Strasbourg à la dernière journée avec une victoire 8-5 de la Moselle sur l'Alsace, les vainqueurs s'installant devant les vaincus à la deuxième place dans le lointain sillage à neuf points de Belfort / Besançon.

 

Largement dominateurs dans la poule « Alpes », les Brûleurs de Loups de Grenoble (2) traverseront les dix-huit matchs proposés sans connaître une seule fois l'amer parfum de la défaite. Pour autant, avec dix-sept victoires, les Isérois ne feront pas le grand chelem avec un seul bémol le match nul 4-4 concédé à domicile face aux Lynx de Valence. Si les Valentinois seront les seuls à arracher un point aux Brûleurs de Loups, ils n'en seront pas pour autant en lice pour prendre l'une des deux places restantes sur le podium. En effet, pour la deuxième place derrière d'intouchables Grenoblois, les Spartiates de Marseille et les Rapaces de Gap (2) se livreront une colossale bataille, les Aigles de Nice plus en retrait devant se contenter d'un rôle de spectateur à la quatrième place. Se neutralisant lors de leur première confrontation avec un match nul 2-2, gapençais et marseillais se livraient bataille à distance avant de se retrouver enfin dans les Hautes-Alpes. Pour les rapaces, après s'être incliné bêtement à Nice 4-3, le succès des haut-alpins sur Marseille 5-4 ne faisait qu'oublier leur revers dans la baie des Anges. Pire pour Gap (2) un triple revers à Valence (6-5), à Grenoble (2) (3-2) et enfin à Saint-Gervais contre Hockey 74 (3) (5-0 forfait) conduisait les rapaces à un chute vertigineuse au classement. Pour cette fin d'année 2014, si Marseille s'accrochait à la deuxième place avec cinq points de retard sur Grenoble (2), Gap (2), de son coté, était tombé à la cinquième place à un point derrière le couple Valence – Nice mais avec un match en plus. En difficulté, il faudra un gros début d'année 2015 pour Gap renverse la tendance. Un mois de janvier heureux pour les Rapaces qui débutaient par un succès dans la Drôme à Valence (5-2) alors que Marseille trébuchait face à Nice à domicile 5-6 avant que les hauts-alpins n'enchaînent une belle série de succès, qui plus est, avec la manière : 22-1 face à Lyon, Hockey 74 (3) par deux fois (18-1 & 10-2) Avec tout ça, Nice et Valence sombrant respectivement face à Grenoble (2) et Marseille, les haut-alpins se faisaient un peu plaisir taquin en grimpant sur la troisième marche du podium à deux points des Spartiates marseillais. Un âge d'or pour Gap (2) qui se poursuivra jusqu'à la dernière confrontation face aux phocéens. Victoire 10-3 pour Gap (2), désormais seul à la deuxième place à la différence de but à un point de Grenoble et ses cinq matchs en moins (!) Alors que Marseille et Gap s'inclineront une dernière fois face à Grenoble (2) respectivement 4-1 et 7-2, la décision pour la deuxième place se fera sur un petit point, celui en punition pour le forfait de Gap à Hockey 74 (3)

 

 

Ligue "Nord-Normandie" Ligue "Ouest" Ligue "Alpes" (Groupe C) Ligue "Est"
1er : Drakkars de Caen
1er : Ducs d'Angers (3)
1er : Brûleurs de Loups Grenoble (2)
1er : Belfort / Besançon
2ème : Dunkerque / Wasquehal
2ème : Rennes / Saint-Brieuc
2ème : Spartiates de Marseille
2ème : Amnéville / Metz
3ème : Dock's du Havre
3ème : Ducs d'Angers (2) 3ème : Rapaces de Gap (2)
3ème : Etoile Noire de Strasbourg (2)
4ème : Gothiques d'Amiens (2)
4ème : Remparts de Tours (3)
4ème : Aigles de Nice
4ème : Scorpions de Mulhouse (2)

5ème : Corsaires de Nantes (2)
5ème : Lynx de Valence
5ème : Châlons / Troyes
Barrages "IDF-Nord-Normandie" 6ème : Niort / Poitiers
6ème : Hockey Club 74 (3)

1er : Coqs de Courbevoie 7ème : Renards d'Orléans
7ème : Lions de Lyon (2)
 
2ème : Jets de Viry 8ème : Albatros de Brest (2)
   
3ème : Drakkars de Caen
   
4ème : Dragons de Rouen (2)      

     
Ligue "Ile-de-France"  (Groupe B) Ligue "Ile-de-France"  (Groupe C) Ligue "IDF"  (Poule finale) Ligue "IDF" (Poule Classement)
1er : Coqs de Courbevoie
1er : Deuil / Colombes
1er : Coqs de Courbevoie 1er : Pumas de Fontenay
2ème : Jokers de Cergy
2ème : Français Volants de Paris
2ème : Jokers de Cergy 2ème : Français Volants de Paris
3ème : Castors d'Asnières
3ème : Champigny / Neuilly
3ème : Deuil / Colombes 3ème : Peaux-Rouges d'Evry
4ème : Peaux-Rouges d'Evry
4ème : Pumas de Fontenay
4ème : Castors d'Asnières 4ème : Champigny / Neuilly
5ème : Dammarie / Meudon
5ème : Franconville / Saint-Ouen
5ème : Dammarie / Meudon 5ème : Franconville / Saint-Ouen

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :