"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U15 Bilan U15B (2013-2014)

 

Dominés la saison précédente (bilan U15B – 2012-2013) par les Gothiques d'Amiens (2), pour cette saison 2013-2014, les Dragons rouennais (2) prendront largement leur revanche. Mieux en matchs de barrage face à Caen, les hauts-normands s'illustreront en remportant par deux fois le derby de la Normandie. En attente après une première journée d'exemption pour les Dragons, pour leurs grands débuts en championnat les rouennais s'en allaient décrocher un probant succès dans le nord à Dunkerque 5 buts à 1 (résumé). Séduit, l'entraîneur des rouennais, Alexandre Sucré se montrait optimiste pour la suite de la saison après cette première sortie réussie « L'équipe a bien travaillé durant ce match, c'est un bon résultat acquis à Dunkerque. Pour l'anecdote, pour son premier match en U15, le benjamin surclassé Paulin Mainot a marqué son premier but et dans la cage Valentin Duquenne, surclassé également pour son retour à Dunkerque, s'est montré solide dans la cage. Sur le match nous avons eu du mal à faire la décision. Après l'ouverture du score de Dunkerque, nous parvenons à égaliser avant de faire la différence en fin de deuxième tiers avec deux buts coup sur coup. En toute fin de match, l'équipe parvient à conclure avec deux nouveaux buts pour le 5-1 » Une large satisfaction sauront entretenir au mois de novembre avec une double confrontation face au Havre qui se soldait par deux victoires, l'une à la Porte Océane 9-0 (résumé), l'autre sur les bords de Seine 9-5. A un point dans le sillage d'Amiens (2) avec deux matchs en moins, les Dragons se feront surprendre dans le nord, là où ils s'étaient imposés 5-1 à la première journée. Cette fois, la donne sera bien différente avec un succès 5-4 des Nordistes qui en profitaient au passage pour prendre la tête de la poule, Rouen (2) avec moins de matchs au compteur dégringolant à la quatrième place. Relancée à domicile face aux Diables Rouges de Valenciennes 4-1 pour le dernier match de l'année 2013 (résumé), les rouennais mettront à profit le début d'année 2014 pour prendre des précieux points en vue du classement. Auteur d'un premier tiers rondelet avec trois buts sans en concéder, Levy Raux, Antonin Germond et Robin Rabl se chargeant de mettre au supplice le gardien d'Amiens (2), Rouen dominera son voisin picard 4 buts 2 (résumé), une bonne opération avec un retour à la deuxième place et surtout deux points de retard sur le leader dunkerquois avec trois matchs en moins. Un boulevard ouvert pour le titre pour les Rouennais qui s'engouffraient dans la brèche à vive allure. Forts de ses succès sur Le Havre (12-1), Amiens (2) (6-3), Valenciennes (7-0, résumé), Rouen à trois matchs de sa fin de parcours faisait basculer le classement en prenant la tête aux dépens de l'association du Nord-Pas-de-Calais, Dunkerque / Wasquehal. Terminant en trombe, les rouennais auront finalement le bonheur de concéder qu'une seule défaite, celle subie à Dunkerque à mi-chemin. En effet, aux victoires 6-2 à Amiens et 10-2 à Valenciennes, il fallait rajouter un ultime succès pour les Dragons, celui du panache, avec une victoire 6-2 sur l'Ile Lacroix face à Dunkerque / Wasquehal 6-2. Vainqueurs de la poule avec six points d'avance sur Dunkerque, 2ème et onze sur Valenciennes, 3ème, loin d'être anecdotique, la première place des Dragons de Rouen (2) leur offrait la possibilité d'aller chercher une place en élite avec un double match de barrages face au dernier de la poule élite Nord-Normandie-Ile-de-France, les Drakkars de Caen, auteur d'un parcours difficile émaillé d'un match nul pour 18 défaites.


Quoiqu'il en soit si les destinées des deux équipes cette saison sont diamétralement opposées, il n'en restait pas moins que le Drakkar Caennais se présentait sur son glaçon en favori pour le barrage. Et de fait, après seulement quelques minutes du jeu, l'ouverture du score était bas-normande par l'intermédiaire de Pierre Chauvel. Menés 1-0, les Dragons de David Dostal mettront quelques minutes à digérer l'affaire le temps pour le trio Rabl – Germond – Raux de se mettre en route pour attraper l'égalisation par l'intermédiaire de Robin Rabl à quelques encablures de la fin de la première période. Revenus à parité, les Dragons profiteront de la deuxième période pour creuser l'écart. Même si le tiers médian débutait sur un coup de semonce caennais lancé par Louis Ménard pour le 2-1, un triplé rouennais dans ce vingt minutes permettait à l'étendard jaune et noir de flotter fièrement au milieu de la glace bas-normande. Ainsi, deux minutes après le deuxième but caennais, Robin Rabl, pour la deuxième fois de la rencontre, s'offrait l'égalisation, cette fois à 2-2 avant que tour à tour Lévy Raux puis Antonin Germond ne viennent creuser l'écart sensiblement portant la marque de la rencontre à 4-2 à la deuxième sirène. Pour autant, entrecoupée d'un troisième but de Robin Rabl pour deux caennais Corentin Lecanu et Zachari Lesselier, la troisième période de la rencontre sera moins souriante pour les Dragons. Revenus à 5-4, les Caennais assuraient l'essentiel en échouant à un but des rouennais avant le match retour disputé sur l'Ile Lacroix (résumé)


Quelques jours après le match aller, 'équipe Minime Excellence rouennaise retrouvait le glaçon, cette fois à la maison pour le match retour du barrage l'opposant à l'équipe de Caen. Avec comme cerise sur le gâteau la possible montée dans la poule Elite de la Zone Nord-Est, les Dragons de David Dostal n'auront pas gardé les protèges-lames au moment d'aborder la rencontre.Si le match aller avait été particulièrement disputé, les uns répondant aux autres au tableau d'affichage, cette fois, peu à peu les Rouennais creuseront l'écart pour décrocher leur précieux billet pour l'élite notamment au cours de la deuxième période où la différence se fera. En effet, durant une première période à l'allure assoupie, les deux équipes tardaient à livrer la marchandise. C'est finalement sur la fin d'une séquence à quatre contre quatre que le compteur jaune et noir se débloquait. D'un lancer peu après la bleue, Jérémy Mustchler parvenait à toucher la cible pour l'ouverture du score . Si quasiment à l'entame de la deuxième période, Caen trouvait l'égalisation par Pierre Chauvel, la deuxième période de la rencontre mettra un terme aux espoirs bas normands. En effet, en l'espace quatre minutes les Dragons perceront par trois fois la carapace défensive bas normande pour porter le score à 4-1. Sans doute le tournant du match alors que Julien Boulet dans le filet rouennais repoussait une tentative caennaise en break avant de voir son poteau le suppléer sur l'occasion suivante. En manque de réussite, Caen ne rattrapait pas le bon wagon et en payait le prix aussitôt. Ainsi, dans le bon tempo, Antonin Germond trouvait le chemin des filets pour le 2-1, jamais loin lorsqu'il faut lever les bras après avoir marqué un but, ce diable de Robin Rabl faisait parler la poudre dans la foulée avec deux coups de canon synonyme de probable victoire pour l'oriflamme jaune et noir. Et de fait, avec une marge de trois buts au tableau d'affichage plus l'avantage acquis au match aller, difficile d'imaginer un revirement de situation dans cette série. D'autant plus qu'à moins de dix minutes de la fin de la rencontre, l'infatigable travailleur Lévy Raux prenait un malin plaisir à tromper à nouveau la vigilance d'un gardien caennais pas forcément à la fête durant soixante minutes. Quoiqu'il en soit l'escouade jaune et noire ne s'en souciait guère et se dirigeait vers un succès logique 5-1 sur cette rencontre (résumé). Mieux en s'imposant par deux fois face à Caen, elle décrochait son billet pour la Poule Elite au détriment de son voisin bas-normand.


Dans les autres poules, avant d'être en mesure de disputer le carré final Ile-de-France face aux deux équipes franciliennes U15A, deux phases étaient à franchir pour les neuf équipes en lice. Une première poule de cinq équipes avec quatre places qualificatives pour la poule finale, une deuxième poule de quatre équipes avec une seule place disponible. Dans cette poule, c'est l'association Argenteuil / Colombes qui survolera les débats en rapportant chacun de ses neufs matchs laissant loin dans leur sillage Champigny, Dammarie / Fontenay et Evry. Qualifiés pour la poule finale, Argenteuil / Colombes chapardait la place aux Français Volants, bousculés dans la poule A avec sept défaites en sept matchs. Au sein de cette poule, les Coqs de Courbevoie lançaient l'affaire en dominant d'entrée de jeu son principale rival Asnières (6-5) Ce premier pas acté, les courbevoisiens ne parviendront pas à rééditer la performance chez les Castors. Défaits 3-2, les Coqs voyaient revenir à leur hauteur les Castors. Inséparables, les deux équipes le seront jusqu'au terme de cette première phase. A tel point que lorsque Cergy / Deuil venait arracher le point du match 3-3 à Asnières, solidaires les Coqs s'en allaient faire de même toujours face à Cergy en cédant le match nul à 4-4. 13 points chacun, différence de but particulière identique, c'est la différence de but générale qui permettra aux Coqs de s'imposer, pour deux buts, face à Asnières, Cergy / Deuil et Meudon complétant le quatuor qualifié pour la poule finale. En poule finale, pourtant dominés par les Coqs durant la première phase, les Castors d'Asnières prendront leur revanche sur Courbevoie à commencer par le match d'ouverture où ils s'imposaient 6 buts à 2. Avec seulement deux places qualificatives pour le carré finale, les trois victoires qu'enchainaient Courbevoie arrivaient à point nommé pour laisser les Coqs dans la course aux accessits. D'autant plus que pour le match retour, les Coqs prenaient leur revanche en s'imposant chez les Castors 4-1. Le bilan équilibré entre les deux duettistes, plus rien ne les séparera jusqu'à la dernière journée où les deux équipes terminaient à égalité de points, Asnières devançant Courbevoie qu'à la différence de but. Surprenants, les joueurs d'Argenteuil / Colombes prenaient la troisième place pour l'honneur devant Cergy / Deuil et Meudon. Dans la poule de classement, placés dans l'ombre d'Argenteuil / Colombes lors de la première phase, les Elans de Champigny-sur-Marne s'offriront un joli parcours en ne concédant qu'une seule défaite. Talonnés un temps par le duo Dammarie / Fontenay et Evry, les campinois profitaient des premières journées pour mettre de la distance en s'imposant 7-5 sur Dammarie / Fontenay et 7-2 sur Evry avant de récidiver en fin de parcours 6-2 et 4-0. Finalement, presque pour l'humour, c'est face à la lanterne rouge, les Français Volants de Paris que Champigny-sur-Marne s'inclinera 4 buts à 1 sans pour autant les empêcher de boucler à la première place devant Evry, Dammarie / Fontenay et les Français Volants. Ecartés de la course aux play-offs lors de la poule « Nord – Normandie - Ile-de-France » U15 Elite au profit de Rouen, Amiens et Viry-Châtillon (bilan U15A – 2013-2014), les Bisons de Neuilly-sur-Marne et les Tigres de Boulogne retrouvaient la joie des joutes franciliennes lors du carré final U15 Excellence « Ile-de-France » en compagnie d'Asnières et Courbevoie. Avec deux victoires chacun, Boulogne et Neuilly-sur-Marne feront en sorte de se faire respecter conservant ainsi leur statut en Ile-de-France.


Dans la poule Ouest, les Dogs de Cholet ne lâcheront jamais leur os à ronger au sein d'une poule qu'ils domineront assez largement. La tête du classement rapidement trustée par les choletais, les deux autres places du podium feront l'objet d'une belle bataille entre trois équipes, Angers (2), La Roche / Rennes et Brest / Saint-Brieuc. Ainsi, avec une seule défaite concédée à la fin du mois de janvier à La Roche-sur-Yon, les Dogs de Cholet compileront onze victoires sur douze possible s'offrant donc le gain de la poule avec une avance conséquente de huit points sur son dauphin, Angers (2) Dans la lutte interne du triumvirat de poursuivants, les Ducs s'offriront la deuxième place non sans mal. En se neutralisant à 3-3 dès leur première confrontation, La Roche / Rennes et Angers (2) démarraient lentement à l'image du troisième larron, Brest / Saint-Brieuc, auteur d'un début de parcours catastrophique avec trois défaites de suite. Alors que la Roche sur Yon commettait une belle bévue en s'inclinant 3-2 à Tours, l'échange de point entre Brest et La Roche, 2-1 pour les bretons puis victoire sur le même score pour les Aigles yonnais, profitaient aux Ducs même s'ils restaient en retrait avec des matchs en retard. Capables de venir à bout de Cholet en janvier, La Roche sur Yon / Rennes était tout autant capable de concéder le match nul 1-1 face à Niort / Poitiers et s'incliner 3-0 à Brest. Les bretons, incandescents, s'adjugeront une fin de parcours étoilée avec quatre victoires lors des cinq derniers matchs, ne tombant que face à Cholet (4-5) et épinglant à leur tableau de chasse successivement Angers (1-3) et La Roche / Rennes (0-3) Insuffisant néanmoins pour empêcher que dans l'ordre Angers (2) et La Roche / Rennes ne se faufilent pour chaparder respectivement les deuxième et troisième place du podium derrière les Dogs de Cholet.


De l'autre côté de la France, à l'Est, Besançon, Colmar et Strasbourg (2) se querelleront pour hiérarchiser le podium de la ligue « Est » Excellence. Pourtant, en début de parcours, les Lions de Belfort s'illustraient avec un trio de victoires pour un quinquennat de matchs. Leaders artificiels au gré des matchs d'avance, les belfortins ne feront qu'illusion, rapidement, l'Etoile Noire de Strasbourg (2) prendra le pouvoir en remportant ses spet premiers matchs donc des succès convaincants 10-5 à Besançon et 6-5 à domicile face à Colmar. Coinçant dans la montée face aux Titans de Colmar et une défaite 5-7, les Alsaciens traverseront le désert en deuxième partie de parcours. Victimes d'une saignante fringale, les Strasbourgeois cédaient à nouveau par deux fois face à Colmar quelques semaines plus tard (6-8 et 0-4) puis à domicile face à Besançon (0-5) L'avance acquise précédemment fondant comme neige au soleil, l'Etoile Noire sera contrainte de laisser passer en tombe dans l'ordre Besançon puis Colmar. Les Bisontins, efficaces, verront grimper leur avance jusqu'à huit points sur les Titans de Colmar avant de se faire cueillir par les colmariens 6-2 . Revenus à quatre points au gré d'un match en retard comblé, les Titans échoueront à deux points de la première place avec un dernier match concédé à domicile contre Belfort (2-2) alors que Besançon sortait d'un match perdu par forfait à Amnéville.


Deux poules au Sud-Est et dans la poule A, une belle empoignade entre Lyon et Chambery qui débutait sur une démonstration offensive dès la première journée avec un succès des Eléphants 7-2 sur des Lyonnais totalement démantibulés dans l'affaire. Bien que relancés face à Valence / Roanne (0-5), les lions chuteront à nouveau à domicile face à Hockey 74 (3) (3-6) Mal en points avec des trois points de retard sur le leader chambérien, les rhônalpins accueilleront avec bienveillance le match nul décroché 5-5 face à Chambéry. Intercalée entre Lyon et Chambéry, la troisième équipe de Hockey 74 jusqu'alors plutôt prégnant et solide dans leurs résultats, finissait par exploser à l'image du 33-0 subi à domicile face à Lyon. Les Haut-Savoyards, désormais hors jeu pour les deux premières places, l'explication finale entre Chambéry et Lyon connaissait une certaine évolution avec la troisième opposition vouée à une victoire des lyonnais 8-5. Revenus à un point de Chambery, le rush final ne permettra pas d'autres bonnes affaires pour les joueurs de la Capitale des Gaules, contraints de céder la première place aux Eléphants de Savoie. Dans l'autre poule, la lutte pour la première place sera nettement moins excitante avec progressivement une envolée au classement des Castors d'Avignon. Même si l'aventure débutait sur une sinistre défaite 5-2 chez les Rapaces de Gap (2) suivi d'un inconvenant match nul 3-3 concédé à Marseille, chez les Spartiates, la cité des Papes saura réagir et se reprendre en s'imposant successivement 6-3 face à Nice puis 7-0 à Marseille. Relancés, les avignonnais marqueront les esprits en épinglant le leader gapençais 6-4. Profitant en prime de la chute vertigineuse des Rapaces à Montpellier (5-2), bien qu'encore fragile, la première place du classement semblait se destiner à un mariage de raison avec Avignon. Sous la pression encore de Nice, pour Avignon, le classement basculait une énième fois avec l'insuccès des Castors à Nice avec une lourde défaite 9-3. La capitale azuréenne désormais en tête, Avignon notamment grâce à sa double victoire sur Gap (2) 7-9 et 9-3 restait clairement en embuscade alors que les niçois lâchaient un petit point à Marseille au terme d'un match nul 4-4. Après Gap (2), Avignon puis Nice, la tête du classement changeait à nouveau au début du mois de février avec la réception de Nice à Avignon. Terribles, les Castors se montreront intraitables en volant dans les plumes d'Aigles pas prêt à pareille charge avignonnaise. Victorieux 9-1 sur Nice, Avignon reprenait son statut de chef de fil de la poule pour ne plus le lâcher profitant entre autre du match nul concédé par Nice face à Marseille 5-5. Solides lors du double duel face à Montpellier avec deux victoires, Avignon bouclait le travail en allant s'imposer 4-1 à Nice, s'envolant au classement désormais jusqu'à la sirène finale de cette phase de poule remportée par les Castors d'Avignon. Chambéry dans la poule A, Avignon dans la poule B. Les deux vainqueurs se retrouvaient lors d'une double confrontation en finale excellence sud-est. Larges vainqueurs de la première manche 7-2, les Castors s'offriront un deuxième succès d'estime dès le lendemain 5-1 toujours face aux Eléphants.

 

Ligue "Nord-Normandie" Barrages "Nord-Normandie" Ligue "Est" Ligue "Ouest"
1er : Dragons de Rouen (2)
1er : Dragons de Rouen (2) 1er : Aigles de Besançon 1er : Dogs de Cholet
2ème : Dunkerque / Wasquehal
2ème : Drakkars de Caen 2ème : Titans de Colmar
2ème : Ducs d'Angers (2)
3ème : Diables Rouges Valenciennes

3ème : Etoile de Strasbourg (2)
3ème : La Roche / Rennes
4ème : Gothiques d'Amiens (2)

4ème : Lions de Belfort
4ème : Brest / Saint-Brieuc
5ème : Dock's du Havre

5ème : Amnéville / Metz
5ème : Remparts de Tours (2)
 
6ème : Châlons / Troyes
6ème : Niort / Poitiers

     
Ligue "Ile-de-France"  (Groupe A) Ligue "Ile-de-France"  (Groupe B) Ligue "IDF"  (Poule finale) Ligue "IDF" (Poule Classement)
1er : Coqs de Courbevoie
1er : Argenteuil / Colombes
1er : Castors d'Asnières
1er : Elans de Champigny
2ème : Castors d'Asnières
2ème : Elans de Champigny
2ème : Coqs de Courbevoie 2ème : Peaux-Rouges d'Evry
3ème : Cergy / Deuil
3ème : Dammarie / Fontenay
3ème : Argenteuil / Colombes 3ème : Dammarie / Fontenay
4ème : Comètes de Meudon
4ème : Peaux-Rouges d'Evry
4ème : Cergy / Deuil
4ème : Français Volants de Paris
5ème : Français Volants de Paris
  5ème : Comètes de Meudon
 
       
Ligue "IDF" (Carré final) Ligue "Alpes" (Groupe A) Ligue "Alpes" (Groupe B) Ligue "Alpes" (Finale)
1er : Tigres de Boulogne
1er : Eléphants de Chambéry 1er : Castors d'Avignon 1er : Castors d'Avignon
2ème : Bisons de Neuilly 2ème : Lions de Lyon
2ème : Aigles de Nice
2ème : Eléphants de Chambéry
3ème : Coqs de Courbevoie 3ème : Hockey Club 74 (3)
3ème : Rapaces de Gap
 
4ème : Castors d'Asnières
4ème : Roanne / Valence
4ème : Vipers de Montpellier
 

5ème : Sangliers de Clermont (2)
5ème : Spartiates de Marseille
 

6ème : Vanoise / Vaujany
   

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :