"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U18B Bilan 2015-2016

 

Décevants en U18 Elite B depuis la création de ce championnat en 2009, les Dragons de Rouen (2) pour la dernière édition livreront leur plus belle bataille avec à la clef leur meilleure place acquise, une quatrième place en saison régulière avant un play-offs une nouvelle fois frustrant. 10Ème en 2010, 2014 et 2015, 7ème en 2012 & 2013, non qualifiés en 2011, indéniablement le championnat U18 Elite B n'aura guère souri aux rouennais en sept ans d'existence (présentation). Quoiqu'il en soit, pour cette dernière édition, l'heure était aux sourires pour les normands avec un début de saison fructueux jusqu'aux confins du mois de novembre où ils finiront par coincer.

 

En déplacement à Amiens pour la première journée, sans nécessairement être démonstratif, c'est une partie sérieuse que les rouennais joueront. Devant à la mi-match grâce à un but de Lévy Raux, l'égalisation de Lucie Jego n'empêchera pas Nicolas Plaquevent et Robin Rabl de valider une première victoire 3 buts à 1 des Normands (résumé) Dans la foulée à Tours, une nouvelle fois la satisfaction sera au rendez-vous à l'image de l'entraîneur rouennais Ludovic Duchesne « Sur l'ensemble du match, on a vu une équipe de Rouen avec un très bon état d'esprit et capable de s'ajuster aux consignes tout au fil du match jusqu'à cette victoire arrachée avec la gnac » Bien lancés par l'ouverture du score de Jordan Enselmoz, la révolte tourangelle marquée par les buts de Normand Colombel et Adam Chignard renversait le score sans pour autant destabiliser les rouennais. Paul Levreux dans le rôle du buteur égalisateur, Yoan Salve dans celui du héros à cinq minutes de la fin du match, avec un bilan de cinq défaites en six rencontres face à Tour en U18B, les rouennais sortaient une belle performance avec un succès acquis 3-2 en terre hostile (résumé) Etrillant les Scorpions de Mulhouse dans la foulée en Alsace 9-0 (résumé), octobre se montrait plutôt clément pour les Dragons avec une quatrième place au classement avec moitié moins de matchs joués que leurs adversaires principaux. Avec quatre matchs programmés en l'espace de huit jours, le premier tournant de la saison laissera les Dragons galvanisés d'espoirs. Pour leur grande première à domicile après trois victoires acquises en déplacement, les rouennais s'offriront une quatrième victoire rocambolesque face à Tours. Alors qu'après trente minutes de jeu, les Normands maitrisaient leur sujet en menant 5 buts à 1, la deuxième partie de la rencontre se révèlera bien plus agitée. Emmenés par les sept points des frères Boissé, Lilian et Mattis, les tourangeaux mèneront la vie du dure aux Dragons en trouvant à sept reprises le chemin des filets rouennais. En face, les artificiers offensifs rouennais ne seront pas en reste avec le doublé pour Robin Rabl et le quadruplé pour Arthur Zavani. Dans une confusion offensive généralisée, Rouen finira par s'imposer après quelques frayeurs 10-7 (résumé) Dans le double duel face à Caen qui suivait, une nouvelle fois le trio Zavani – Germond – Rabl fera montre d'une belle célérité offensive. Omniprésents lors de deux parties, les infernaux rouennais offriront à Rouen une double victoire 8-1 et 5-1 face à des caennais dépassés (résumé) Précieux depuis le début de la saison, l'attaquant Arthur Zavani ne masquait pas sa satisfaction à l'issue de cette double confrontation « Ces deux victoires face à Caen sont importantes pour la saison. Nous en sommes à six victoires d'affilée et on peut dire que nous connaissons un très bon début de saison. J'espère vraiment que nous irons loin cette saison dans les phases finales en U18B » Avant d'envisager les phases finales, les rouennais avec 18 points au classement pouvait envisager l'avenir avec sérénité avec un deuxième place ex-aequo avec Anglet et Grenoble (2), juste derrière Strasbourg. Et cerise sur le gâteau pour les rouennais, au gré d'une match remporté sur le large score de 8-3 à Meudon-la-Forêt (résumé), le quatrième de la série infernale jaune et noir, les Dragons s'offraient pour quelques heures seulement la cime du classement. Avec sept matchs au compteur contre douze pour Grenoble pour ne citer qu'eux, au gré de l'avancement des uns et deux autres, difficile de suivre le classement pour les Dragons même si visiblement ils s'en moquaient à l'image de l'attaquant Arthur Zavani qui validait ni plus ni moins qu'un septuplé face au Pole France Féminin pour une huitième victoire jaune et noir sur le score de 14-1 (résumé). Invaincus mais quatrièmes, les rouennais sans le savoir venaient de vivre la fin de leur âge d'or.

 

 

Leaders avec treize matchs joués et une avance de 3 à 5 matchs sur ses principaux poursuivants, les Brûleurs de Loups de Grenoble (2) profiteront de leur passage sur les bords de Seine pour festoyer en prolongation face aux rouennais, pris en faute pour la première fois de la saison. Malmenés dans la première période avec deux buts isérois de Matis Bourillon et Martin Mattioni avec comme seule réplique l'ouverture du score de Levy Raux, les Rouennais, sans paniquer, trouvaient les ressources pour égaliser à 2-2 à l'entrée du troisième tiers par Victor Ramos avant de voir Jordan Enselmoz donner le but du 3-2 à moins de cinq minutes de la fin du match. Pourtant dans une position favorable, les Dragons se feront surprendre à moins de deux minutes de la fin du match par l'égalisation de Tristan Brooks. Un coup du sort dont les rouennais ne se remettront pas, Maxence Cachard crucifiant les rouennais lors d'une terrible séance de tirs aux buts (résumé) Déboussolés par la perte de leur invincibilité, les rouennais connaîtront la foudre à Caen au cours d'un week-end suivant à nouveau chargé. Si le dimanche, les Dragons se consoleront à domicile avec une une victoire 9-3 sur Meudon, la veille en Basse-Normandie, la déroute sera totale pour la troupe jaune et noir. De retour d'une longue blessure, le défenseur jaune et noir Théo Engel ne cachait pas déception à l'issue de la rencontre « Même si nous avons su nous ressaisir au milieu du deuxième tiers, nous avons abordé ce premier tiers trop à la légère. Avec quatre buts de retard à la fin du premier tiers, c'était compliqué de revenir d'autant plus que nous avons manqué de chance tout au long de la rencontre. Même si nous avons eu plus d'occasions de marquer que Caen, leur gardien était sur tous les palets et a beaucoup de réussite » De fait, avec quatre buts de retard en seulement vingt minutes, l'addition sera lourde pour les rouennais qui parviendront à réagir dans les deux dernières minutes du match par Yoan Salve, insuffisant pour empêcher un large succès caennais 5 buts à 1 (résumé) Cette alternance de résultats crispants et souriants se poursuivra jusqu'à la fin du mois de janvier pour les rouennais. S'accrochant comme des morts-de-faim à leur quatrième place, les rouennais mettront à profit la venue de leurs voisins d'Amiens pour reprendre leur élan au gré d'une victoire 6-3 et dix points marqués par le trio Rabl – Germond – Zavani. Si les trois points glanés face aux picards étaient accueillis comme il se doit, la perspective de se déplacer au Pays Basque avait tout de compliqué pour les rouennais à l'heure d'aborder un deuxième tournant dans la saison en disputant le palet au pensionnaire de la troisième marche du podium, Anglet pour entamer la nouvelle année avec une double confrontation face aux basques.

 

Invaincus après douze journées jouées, Anglet ne se révèlera guère affable à l'occasion de la première confrontation. Pourtant les rouennais se montreront particulièrement batailleurs dans une partie qui leur échappera, l'arbitrage mettant largement la pression sur un dragon à fleur de peau et excédé. Déboulonnés 2-0 après un quart d'heure de jeu, un vent de folie jaune et noir soufflera sur la patinoire des bords de sable. Notamment grâce à un triple de Robin Rabl, les rouennais franchissaient le cap de la mi-match en menant 4 buts à 2. Déjà fortement pris par la patrouille, c'est en infériorité numérique que les dragons concèderont l'égalisation, une première fois par Paul-Nassim Bonnet, la deuxième par Louis Vitou. Revenus à 4-4 au début du troisième tiers, les Basques pourront compter sur l'appui de l'arbitrage pour venir à bout des rouennais. Pris dans une tempête de pénalité dans le troisième tiers, les rouennais auront toutes les peines du monde pour exister si ce n'est pas le batailleur Lévy Raux qui égalisait à 5-5 après un nouveau but marqué en supériorité numérique par Lucas Venutier. Hélas, las, les rouennais, agacés par l'arbitrage, perdaient de leur lucidité et finiront par concéder le match à leurs adversaires sur un sixième et dernier but d'Ilan Farmer. Toujours dans la course au podium, les rouennais accueilleront avec bienveillance le résultat du deuxième match face à Anglet. Toujours au pays basque, revanchards, les rouennais iront chercher un probant succès face à leur bourreau de la veille. Suite à un premier tiers rondement mené ponctué des buts d'Antonin Germond et Nicolas Plaquevent, au deuxième tiers, les rouennais entrouvraient la porte à un retour en grâce d'Anglet, de quoi exciter l'artilleur local, l'espagnol Alejandro Burgos-Ramirez, fort de son doublé, prenait un malin plaisir à ramener le score à 2-2 à la mi-match. Pas de quoi mettre en hibernation les espoirs jaune et noir alors que successivement Yoan Salve et Joseph Broutin se relayaient pour porter le score à 4-2 à cinq minutes de la fin du match. Si Louis Vitou réduisait le score à 4-3 dans la foulée, l'attaquant angloy n'empêchera pas les rouennais de prendre les trois points (résumé). Avec un bilan équilibré d'une victoire pour une défaite face au leader virtuel du championnat, ex-invaincu, les rouennais pouvaient s'estimer heureux à l'heure d'entamer le sprint final de la saison régulière.

 

 

En l'espace de quinze jours et deux matchs joués sur la deuxième moitié de janvier, les rouennais assisteront sans réaction à l'effondrement de leurs espoirs de podium. En déplacement à Amiens, un doublé de Lancelot Thorrignac pour un seul but de Lévy Raux aura raison des efforts jaune et noir avec à la clef une bien problématique défaite 2-1 (résumé) Désormais largement distancés du duo de tête, Anglet et Strasbourg, dans le sillage de Grenoble, les rouennais à cinq matchs de la fin de la saison régulière devait faire face désormais à la remontée en flèche de la deuxième équipe de Hockey 74. Sur une série de cinq victoires consécutives, les hauts-savoyards viendront jouer sur l'Ile Lacroix un bien sale tour à des Dragons proches de l'implosion. Par l'entremise de Lévy Raux, Yannis Cherkaoui et Jeffrey Sidoit, les rouennais, pourtant auteurs d'une entame de rencontre tonitruante, basculeront à la mi-match en menant 3-0 avant de s'effondrer totalement. Avant la fin du deuxième tiers, Eliot Weber réduisait le score à 3-1 avant de voir dans les trente premières secondes du troisième tiers, tour à tour se succéder Hugo Moncenix et Nils Cucherat pour deux buts qui contraignaient le tableau des scores de la patinoire rouennaise à afficher un décevant 3-3. Et lorsqu'à deux secondes de l'entame de la dernière minute du match, Nils Cucherat clouait au pilori les Dragons avec le 4-3 (résumé), la coupe était pleine pour la troupe jaune et noir avec une deuxième défaite de suite, loin de faire leur affaire au classement. Battus au finish, les rouennais passeront tout proche de la correctionnelle en déplacement à Caen. Alors que désormais chaque point valait son pesant d'or, les Dragons se laisseront malmener par une équipe de Caen toujours prompte à taquiner son voisin haut-normand. Menant 2-1 à la fin du deuxième tiers, les Caennais verront les Dragons revenir à 2-2 avant de se lancer dans une course au tableau d'affichage conduisant les deux équipes à se neutraliser à 4-4 à trois minutes de la fin du match, le moment parfait pour qu'Arthur Zavani en avantage numérique n'inscrive un précieux cinquième but synonyme de victoire 5-4 (résumé) Bête noire des rouennais en U18B avec quatre défaites en quatre match, Annecy se révèlera être une agréable terre d'accueil pour la 18ème et antépénultième journée du championnat. Avec sept points pour Arthur Zavani et Robin Rabl, l'escouade offensive rouennaise s'offrira une belle bouffée d'oxygène en Haute-Savoie avec un large succès 12-2 qui remettait les Dragons d'aplomb (résumé) Toujours sous la pression de Hockey 74 en embuscade à la cinquième place, avec deux matchs à jouer contre un pour leurs adversaires directs, les rouennais pouvaient encore espérer doubler sur la ligne d'arrivée Grenoble à la troisième place, les Brûleurs de Loups devant s'acquitter d'un dernier match face à Hockey 74 justement. Profitant sans aucun doute d'une légère décontraction de l'Etoile Noire de Strasbourg libérée de toute pression avec une deuxième place mathématiquement scellée, les rouennais faisaient la belle faire à domicile en se servant du doublé de Robin Rabl et du triplé d'Arthur Zavani pour inverser le score d'une rencontre démarrée dans le trouble avec deux buts alsaciens, l'un pour Maxime Leroux, l'autre pour Aurélien Chausserie-Laprée. Vainqueurs 5-2 (résumé), désormais assurés d'être quatrièmes, les rouennais espéraient un dernier clin d'oeil du destin avec la confrontation entre Grenoble et Hockey 74 (2) Souhaitant à cœur et à cris un succès de la Haute-Savoie, les Dragons passeront par toutes les émotions en suivant à distance le déroulé de la partie. Grenoble dithyrambique en menant 2-0 puis 3-2, Hockey 74 révolté qui mènera 4-3 à la mi-match avant de voir Grenoble égaliser puis prendre la main à 5-4 à la fin du deuxième tiers. Enfin, l'égalisation de Hockey 74 à 5-5 à trois minutes de la fin du match avec désormais pour les rouennais l'obligation de voir Hockey 74 s'imposer dans le sur-temps pour chaparder la troisième place. Hélas pour la troupe jaune et noir, c'est lors de la séance des pénaltys que les grenoblois s'imposeront assurant définitivement leur troisième place au classement à égalité de points avec les Dragons. En effet, après un dernier match sans saveur, une formalité remportée à domicile 12-4 face à Amiens, les rouennais échoueront à 46 points, le même total que Grenoble mais la défaite aux tirs aux buts des rouennais face aux isérois à la fin du mois de novembre offrait à Grenoble la troisième place, les Brûleurs de Loups héritant de Tours en play-offs alors que les rouennais héritaient du gros morceau avec le vainqueur de la confrontation entre le Pole France Féminin et Hockey 74 (2)

 

U18 Elite B (saison régulière) (résultats & classement - compteurs)
 
1er : Hormadi d'Anglet (statistiques) Meilleure attaque :  Anglet avec 181 buts (Rouen : 125 buts)
2ème : Etoile Noire de Strasbourg (statistiques) Meilleure défense : Anglet avec 47 buts (Rouen : 58 buts)
3ème : Brûleurs de L. de Grenoble (2) (statistiques) Meilleur compteur : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 73 points)
4ème : Dragons de Rouen (2) (statistiques) Meilleur buteur : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 39 buts)
5ème : Hockey 74 (2)
(statistiques) Meilleur passeur : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 34 passes)
6ème : Remparts de Tours
(statistiques) Meilleur buteur AN : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 9 buts)
7ème : Chevaliers du Lac d'Annecy
(statistiques) Meilleur buteur DN : Arthur Zavani (Rouen, 6 buts)  
8ème : Drakkars de Caen (statistiques) Meilleur compteur (Rouen) : Arthur Zavani (51 points)
9ème : Comètes de Meudon (statistiques) Meilleur buteur (Rouen) : Arthur Zavani (28 buts)
10ème : Gothiques d'Amiens (2) (statistiques) Meilleur passeur (Rouen) : Robin Rabl (27 passes)
11ème : Pole France Féminin (statistiques) Meilleur buteur AN (Rouen) : Arthur Zavani (7 buts)
12ème : Scorpions de Mulhouse
(statistiques) Meilleur buteur DN (Rouen) : Arthur Zavani (6 buts)

 

 

Hormis la finale se jouant sur deux matchs, c'est sur un match sec disputé chez le mieux classé que les play-offs se dérouleront avec un premier tour sans rouennais mais tout de même intéressant avec la confrontation entre le Pole France Féminin et Hockey 74 (2) Alors que dans le même temps, Tours face à Mulhouse (3-2), Caen face à Meudon (4-1), Annecy face à Amiens (2) (7-2) décrocheront leur place en quart de finale, l'équipe haut-savoyarde de Hockey 74 (2) ne fera qu'une bouchée du Pole France Féminin. Quatre points pour Thibaud Masson, trois pour Maksymilian Leroux, Hockey 74 ne tremblera guère dans une partie remportée 7 buts à 1. Qualifiés pour défier les rouennais, sur la lancée, Hockey 74 s'offrira un deuxième succès sur les rouennais après celui décroché en saison régulière. Surpris par l'ouverture de Thibaud Masson dans les dix premières minutes du match, les Dragons, sans paniquer, reviendront pas à pas au score, l'égalisation pour Joseph Broutin, le deuxième but pour Tristan Nicol pile à la mi-match, les rouennais, à domicile, maitrisaient la situation même si Nils Cucherat à la fin du deuxième tiers apportait quelques nuages dans le ciel bleu rouennais avec le but égalisateur à 2-2. Retrouvant les devants grâce au troisième but de Jeffroy Sidoit à l'entame du troisième tiers, en menant 3-2, les rouennais caresseront l'espoir de se qualifier jusqu'à quatre minutes de la fin du match. Un cauchemar que cette fin de match pour les rouennais avec dans un premier temps l'égalisation à 3-3 de Thibaud Masson. 47 secondes plus tard, un autre Thibault, Delale se jouait d'une arrière garde rouennaise totalement déboussolée, pour crucifier les rouennais à 4-3. Très exactement une minute plus tard, Vincent Gerdy flinguait une nouvelle fois les espoirs rouennais avec un cruel 5-3. Trois buts encaissés en deux minutes dans le money-time, la fin de match des rouennais ne pouvait difficilement être pire pour des Dragons qui traverseront les dernières minutes comme des fantômes, laissant Hockey 74 célébrer la qualification sur les bords de Seine (résumé) Spectateurs de la fin de la saison, les rouennais assisteront aux demi-finales sans y participer. Vainqueurs de la saison régulière, les basques d'Anglet ne faisaient qu'une bouchée de Hockey 74 (8-2) alors que son dauphin au classement, Strasbourg s'amusait 10-1 face aux Brûleurs de Loups de Grenoble. En finale, c'est l'Hormadi d'Anglet qui ira décrocher le dernier titre de champion de France U18 Elite B et son tout premier notamment grâce à une première partie rondement menée. Avec vingt premières minutes ponctuées de six buts, rien n'empêchera les Basques de s'imposer largement sur l'Etoile Noire de Strasbourg 11 buts à 4. Avec sept buts de retard au moment d'aborder la deuxième confrontation, le suspense était tout mesuré même si après le quart d'heure de jeu de la deuxième manche, Strasbourg tenait le match 4-1. Mettant un point d'honneur à ne pas dilapider leur avance chèrement acquise la veille, Anglet, pas à pas, coup de patin après coup de patin iront chercher le match nul 5-5, largement suffisant pour remporter cette finale et le titre.

 

U18 Elite B (play-offs) (résultats & classement - compteurs)
 
1er : Hormadi d'Anglet (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (play-offs) : Mikel Mendizabal-O. (Anglet, 13 points)
2ème : Etoile Noire de Strasbourg (statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (play-offs) : Mikel Mendizabal-O. (Anglet, 10 buts)
3ème : Brûleurs de L. de Grenoble (2) (statistiques : play-offs - saison) Meilleur passeur (play-offs) : Samuel Rousseau (Strasbourg, 6 passes)
4ème : Hockey 74 (2) (statistiques : play-offs - saison)    
5ème : Dragons de Rouen (2) (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (saison) : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 82 pts)
6ème : Remparts de Tours
(statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (saison) : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 43 buts)
7ème : Chevaliers du Lac d'Annecy
(statistiques : play-offs - saison) Meilleur passeur (saison) : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 39 ass)
8ème : Drakkars de Caen (statistiques : play-offs - saison)  
9ème : Comètes de Meudon (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (Saison) (Rouen) : Arthur Zavani (51 points)
10ème : Gothiques d'Amiens (2) (statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (Saison) (Rouen) : Arthur Zavani (28 buts)
11ème : Pole France Féminin (statistiques : play-offs - saison) Meilleur passeur (Saison) (Rouen) :  Robin Rabl (27 passes)
12ème : Scorpions de Mulhouse (statistiques : play-offs - saison)    

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :