"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U18B Bilan 2014-2015

 

Champion U18 Elite B en titre (bilan 2013-2014), c'est en Elite A que les Remparts de Tours évolueront pour cet opus 2014-2015, de fait, sans champion en titre pour défendre son trophée, à l'issue de la saison, un nouveau champion sera désigné, les Rapaces de Gap, imbuvables, imbattables tout au long de la saison avec une unique défaite en vingt-quatre rencontres. Côté rouennais, c'est anonymement qu'ils traverseront la saison régulière, très loin des sommets avec une désormais traditionnelle sortie de route en play-offs.


En attendant, avec ses deux premiers matchs reportés ultérieurement, c'est en Haute-Savoie que les Dragons débuteront face à la deuxième équipe de Hockey 74. Dans de bonnes dispositions jusqu'à la mi-match en menant 3-2, les rouennais s'effondraient dans la foulée avec quatre buts montagnards qui scelleront l'issue de cette partie. Devant au tableau d'affichage 6-3 à dix minutes de la fin du match, la Haute-Savoie ne laissera pas filer l'occasion de prendre ses trois premiers points de la saison en s'imposant 7-5. Pas nécessairement plus à l'aise à domicile avec un sévère 0-4 à la faveur des Jets de Viry-Châtillon après dix minutes de jeu, les Normands connaissaient un début de saison particulièrement poussif même si à quatre reprises, avec notamment un doublé d'Harmand Poupart, ils parviendront à réduire le score, rendant ainsi l'addition plus acceptable (4-6) Dans le sillage d'un trio d'invaincus, Gap, Strasbourg, Viry-Châtillon, les Drakkars de Caen bien ancrés à la quatrième place ne feront qu'une bouchée dans la foulée de leurs voisins rouennais. Si le rouennais Mouloud Berkani parviendront à marquer un but à dix minutes de la fin du match, entre temps, les artificiers bas-normands avaient dynamité par sept fois la défense jaune et noir. Un lourd revers 7-1 (résumé) symbolique qui laissait les Dragons dans une pénible position au classement avec une scélérate dernière place en compagnie des modestes Comètes de Meudon-la-Forêt. Une cuillère de bois partagée que les rouennais abandonneront sans regret dans la foulée avec la réception des Scorpions de Mulhouse. Une rencontre inédite entre les deux clubs qui tournera à l'avantage des rouennais en dépit de l'ouverture du score de Miguel Cavuella. Comme un uppercut en plein visage, le premier but mulhousien aura le mérite de sortir de leur torpeur les dragons. En cinq minutes dans le deuxième tiers, un but de Tanguy Auger et un doublé d'Axel Benet renversait la situation et remettait les rouennais sur une dynamique plus positive. En bouclant la partie sur le score de 6-1 (résumé), enfin les trois points de la victoire s'offraient aux rouennais, mettant un peu de soleil dans un océan de grisaille jaune et noir.

 

Alors qu'à l'avant du classement, les Jets de Viry-Châtillon, battus en prolongation 7-6 par Annecy, étaient la première équipe à lâcher prise dans le trio de tête, Strasbourg et surtout Gap continuaient d'impressionner, les Rapaces justement, au moment d'accueillir les Dragons, faisant preuve d'un aplomb déconcertant en atomisant les rouennais 9-2 avec au passage un triplé du défenseur Joris Rama. Taquin en ouvrant le score par Mouloud Berkani, les normands avaient payé au prix fort la révolte haut-alpine quelques jours avant la réception de Caen, toujours placé à l'avant-poste. Une minute de trop dans ce derby de la Normandie, des soixante minutes que dureront la rencontre, pendant cinquante-neuf minutes les rouennais feront preuves d'une belle solidarité face à l'un des ténors du championnat. Rarement placé dans la position du « petit Poucet », Rouen avec des buts de Mouloud Berkani et Théo Chergui tiendra le choc en menant deux buts à un jusqu'à l'égalisation à 2-2 de Florent Gomont en toute fin de deuxième tiers. Bien que repris au score, pendant de longues minutes les rouennais feront face jusqu'au début de la dernière minute où Quentin Labanowciz et Adrien Gallier se présentaient pour faire plier les rouennais 4-2 (résumé) Tout comme face à Caen, si les points de la victoire ne seront pas aux rendez-vous, en Alsace, les Dragons offriront une belle résistance face à l'Etoile Noire de Strasbourg, deuxième au classement. Mieux c'est en menant 2 buts à 0 que les Haut-Normands s'approcheront de la mi-match après les buts de l'inévitable Mouloud Berkani et son acolyte Antoine Figueira. Deux buts d'avance annihilés avant la fin du deuxième tiers par les filets de Colin Morillon et Alexandre Blandin. Là encore, dans les dernières minutes de la rencontre, les rouennais finiront par glisser et perdre le contrôle alors que Samuel Rousseau et Maxence Leroux s'en donnaient à cœur joie pour porter le score à 4-2 (résumé) tout comme face à Caen, tout proches de ravir quelques points tellement précieux. De quoi donner un peu d'entrain avec de se déplacer chez l'avant-dernier au classement Meudon pour une partie hautement cruciale. En mal de points, dixième, Rouen commettra l'irréparable chez les Comètes. Tout comme Rouen, doté d'une seule victoire, les franciliens fesseront tendrement leurs adversaires jaune et noir au cours d'une première période remportée 3-0. Contraints de courir après le score tant qu'ils avaient du souffle, les Dragons s'évertueront à faire oublier leur début de match catastrophique, en vain, au final, c'est sur le score de 7-4 que les rouennais s'inclineront (résumé) Alors qu'en tête du championnat, Gap se retrouvaient enfin esseulé au bénéfice des deux défaites de suite de Strasbourg face à Hockey 74 (6-1) et Gap (6-1), de plus en plus proches de la zone rouge, les rouennais continuaient de s'enfoncer au rythme des défaites, ici à Amiens 3-4 (résumé) et surtout de mal en pis à domicile contre les Chevaliers du Lac d'Annecy et une déculottée 13-1 (résumé). Mulhouse s'imposant 5-3 face à Meudon-la-Forêt, les Rouennais avaient désormais le sinistre privilège d'occuper la dernière place au classement avec trois petits points. Un déclic pour des rouennais humiliés.

 

 

Lanterne rouge du championnat, avec une seule victoire en dix rencontres, cela en était trop pour les Dragons. A domicile face à Caen, les rouennais ne connaîtront pas la victoire mais trouveront un large réconfort dans le point pris en dépit d'une séance de tirs aux buts perdus face aux Drakkars. Un petit point loin d'être anodin pour les Rouennais puisqu'il était le premier d'une petite série qui allait permettre aux rouennais de retrouver un classement plus acceptable. A la mi-décembre avec la réception du Pole France Féminin, les Dragons connaissaient leur deuxième succès de la saison. Un temps mené au score suite à l'ouverture du score de Soline Fohrer, Nicolas Dutheil et Harmand Poupart se relayaient pour inverser le score. Si Anouck Bouché et Lara Escudero trouveront également le chemin des filets rouennais, cette fois, les rouennais ne céderont pas une once de terrain à leurs adversaires. Antonin Germond, Harmand Poupart et Robin Rabl en marquant trois buts permettaient à la formation jaune et noir de s'imposer 5 buts à 3 (résumé)

 

Le sourire enfin revenu dans le camp rouennais, la tempête jaune et noir pouvait s'abattre sur la troupe picarde dans la foulée sur l'Ile Lacroix. Même si défensivement, les affaires restaient particulièrement fragiles avec cinq buts encaissés, les quatre points de Lévy Raux et les trois de Gabin Mainfray sonnaient le renouveau de l'offensive jaune et noir avec une victoire 8-5 qui offrait aux Dragons la possibilité de doubler au classement leurs voisins amiénois. Grimpés à la huitième place, c'est toujours face aux Gothiques que les rouennais feront fructifier leurs récents bons résultats. Après trente minutes où les deux équipe se montreront incapables de se séparer, le score de 2-2 restant figé, les inséparables Robin Rabl et Lévy Raux se montreront véloces à l'entame du troisième tiers en portant le score à 4-2. Si Amiens parviendra à égaliser avec un quatrième but inscrit à quinze secondes de la fin du match, c'est lors de la séance de penaltys que les Dragons enchaîneront un troisième succès de suite (résumé) Le renouveau. Avant de goûter à nouveau au succulent parfum de la victoire, les rouennais devront patienter quelques temps. Toutes les séries étant faites pour être interrompues, les Jets de Viry, à domicile, prendront un malin plaisir à mettre un terme la dynamique jaune et noir en secouant sèchement les rouennais 10-3 (résumé) Basculés à nouveau du mauvais coté de la force, les rouennais se refusaient à croire que la belle période vécue précédemment n'était finalement qu'une simple feuille de paille. Et ils auront raison de croire à des jours meilleurs avant a fin de la saison régulière. Si la réception des Basques d'Anglet s'avérait être un nouveau fiasco, avec six points, Paul-Nassim Bonnet participait fort à la victoire de l'Hormadi 7-2, les rouennais toucheront des points lors de trois de leur quatre dernières rencontres.


En Basse-Normandie dans un premier temps, à Caen avec le point de la prolongation même si le déroulement de la rencontre laissera aux rouennais d'immenses regrets. Avec deux buts de Victor Ramos et un but de Nicolas Plaquevent, les rouennais auraient pu espérer mieux avant de basculer dans une deuxième partie de match catastrophique avec quatre buts encaissés dont un en prolongation pour Théophile Miquelot pour un insuccès 3-4. Sans grande perspective à l'avant du classement avec un écart rédhibitoire sur Anglet et Hockey 74 juste devant les normands, les rouennais devaient absolument se maintenir à la huitième place pour au moins espérer bénéficier de l'avantage de la glace pour le premier tour des play-offs. Point culminant de la dépression jaune et noir, il y a quelques mois avec un lourd revers 7-4, à l'heure du match retour face à Meudon, les Dragons profiteront de la visite des parisiens pour assurer l'essentiel avec trois points riches en valeur au bénéfice d'un probant et propre succès 5-0 (résumé) Tout proches d'atteindre leur objectif, les rouennais verront leur lamentable déroute au Pays Basque 14-2 face à Anglet comme un simple contre-temps. En effet, au gré des matchs en retard récupérés, seul Amiens (2) pouvait encore espérer chaparder la huitième place jaune et noir au terme d'une ultime confrontation entre les deux éternels rivaux. Avec en jeu la huitième place, au Coliséum picard, les rouennais pourtant menés pendant quarante minutes, 2-0, 3-1 puis 4-2, parviendront à revenir au score par l'entremise de Hugo Dumont et Robin Rabl avant d'assister au cinquième but rouennais de Guillaume Dutot, le tout dans les trois premières minutes du dernier tiers. Vainqueurs 5-4, les rouennais, en dépit d'une saison régulière crispante pouvaient encore espérer sauver leur année en play-offs avec la confrontation face au Pole France Féminin.

 

U18 Elite B (saison régulière) (résultats & classement - compteurs)
 
1er : Rapaces de Gap (statistiques) Meilleure attaque : Strasbourg avec 154 buts (Rouen : 72 buts)
2ème : Etoile Noire de Strasbourg (statistiques) Meilleure défense : Gap avec 39 buts (Rouen : 118 buts)
3ème : Jets de Viry-Châtillon (statistiques) Meilleur compteur : Valerian Mathieu (Strasbourg, 53 points)
4ème : Drakkars de Caen (statistiques) Meilleur buteur : Dimitri Engel (Viry-Châtillon, 30 buts)
5ème : Chevaliers du Lac d'Annecy
(statistiques) Meilleur passeur : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 24 passes)
6ème : Hormadi d'Anglet
(statistiques) Meilleur buteur AN : Alejandro Burgos-Ramirez (Anglet, 10 buts)
7ème : Hockey 74 (2) (statistiques) Meilleur buteur DN : Arthur Revil (Annecy, 7 buts)  
8ème : Dragons de Rouen (2) (statistiques) Meilleur compteur (Rouen) : Mouloud Berkani (17 points)
9ème : Pole France Féminin (statistiques) Meilleur buteur (Rouen) : Mouloud Berkani (8 buts)
10ème : Gothiques d'Amiens (2) (statistiques) Meilleur passeur (Rouen) : Mouloud Berkani (9 passes)
11ème : Comètes de Meudon (statistiques) Meilleur buteur AN (Rouen) : Harmand Poupart (2 buts)
12ème : Scorpions de Mulhouse
(statistiques) Meilleur buteur DN (Rouen) : Tanguy Auger (1 but)

 

Rarement inspirés en play-offs, l'édition 2014-2015 ne fera pas exception pour les Dragons. Battus au premier tour par Angers en 2012 et Annecy en 2014, là encore pour les rouennais, l'histoire d'amour avec les play-offs tournera court. Très court. Une fin de saison écourtée pour un effectif réduit qui vivra l'affront de se faire sortir par le Pole France Féminin. Face « aux filles », jusqu'à la mi-match, la rencontre se révélait particulièrement équilibrée. A l'ouverture du score du rouennais Enguerrand Thibouville, Estelle Duvin répondait avant qu'Alisson Obré, auteur du deuxième but du Pole France se retrouve confrontée à l'égalisation du défenseur Nicolas Plaquevent. A 2-2, le match basculera grâce à la crosse de Léa Parment qui balançait le palet au fond des filets normands pour la troisième fois de la rencontre avant la fin du deuxième tiers. Grâce à Soline Fohrer, le break était fait à 4-2 au tableau d'affichage au début du troisième tiers. Pour les rouennais, le péril étai réel même si Mouloud Berkani réduisait le score à 3-4 à dix minutes de la fin du match. Avec deux buts supplémentaires, l'un pour Soline Fohrer, l'autre pour Alisson Obré, le Pole France Féminin méritait largement son succès 6-3 (résumé) laissant les Dragons sur le banc, dépités, éliminés au premier tour de play-offs après une saison fort chaotique. Sans rouennais, les play-offs se poursuivront avec une constante : la domination sans partage des Rapaces de Gap. Exemptés de premier tour, les Rapaces ne faisaient qu'une bouchée 6-0 du Pole France Féminin en quart de finale avant d'avaler en demi-finale 5-2 les Drakkars de Caen. Moins dominants mais tout autant impliqués, les Jets de Viry-Châtillon rejoindront les haut-alpins en finale au prix d'un succès difficile aux tirs aux buts 3-2 face à Anglet avant de respirer en demi-finale à Strasbourg avec un succès 4-2.


Auteurs d'un bel exploit en demi-finale en sortante l'étoile noire alsacienne, les franciliens proposeront une belle résistance aux futurs champions de France gapençais. En dépit de trois buts marqués dans la première manche dont deux pour l'artilleur local, Dimitri Engel, les Jets ne pouvaient empêcher un succès de Gap 5 buts à 3 avec cinq buteurs différents. Le danger venant de partout avec les Rapaces, pour les Jets de Viry-Châtillon, la deuxième manche ne leur permettra pas de s'imposer mais à nouveau ils feront preuve de solidarité pour ne s'incliner qu'un but à zéro. Seul buteur de la rencontre à quelques minutes de la fin du match, Arthur Piasco pouvait célébrer avec les siens son premier titre en U18 Elite B.

 

U18 Elite B (play-offs) (résultats & classement - compteurs)
 
1er : Rapaces de Gap (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (play-offs) : Mikel Mendizabal-O. (Anglet, 6 points)
2ème : Jets de Viry-Châtillon (statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (play-offs) : Mikel Mendizabal-O. (Anglet, 5 buts)
3ème : Etoile Noire de Strasbourg (statistiques : play-offs - saison) Meilleur passeur (play-offs) : Valerian Mathieu (Strasbourg, 5 passes)
4ème : Drakkars de Caen (statistiques : play-offs - saison)    
5ème : Chevaliers du Lac d'Annecy (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (saison) : Valerian Mathieu (Strasbourg, 58 points)
6ème : Hormadi d'Anglet
(statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (saison) : Dimitri Engel (Viry-Châtillon, 39 buts)
7ème : Pole France Féminin (statistiques : play-offs - saison) Meilleur passeur (saison) : Valerian Mathieu (Strasbourg, 28 passes)
8ème : Gothiques d'Amiens (2) (statistiques : play-offs - saison)  
9ème : Hockey 74 (2) (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (Saison) (Rouen) : Mouloud Berkani (18 points)
10ème : Dragons de Rouen (2) (statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (Saison) (Rouen) : Mouloud Berkani (9 buts)
11ème : Comètes de Meudon (statistiques : play-offs - saison)  Meilleur passeur (Saison) (Rouen) : Mouloud Berkani (9 passes)
12ème : Scorpions de Mulhouse (statistiques : play-offs - saison)    

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :