"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U18B Bilan 2013-2014

 

Partis rejoindre le championnat Cadet Elite A (2013-2014), les Ducs de Dijon, champions U18 Elite B en titre (bilan 2012-2013) avaient laissé libre à l'intersaison leur couronne. Un trophée convoité que Strasbourg, Villard-de-Lans et Tours s'évertueront à chasser durant la saison régulière avant que les Drakkars de Caen ne viennent jouer les trublions en play-offs. Bien loin de toutes ses considérations, les Dragons de Rouen (2), en dépit de quelques bons coups ici ou là, ne parviendront pas à se mêler à la lutte pour les places d'honneur en dépit d'une ouverture en fanfare.


En effet, à domicile face aux Jets de Viry-Châtillon, les Rouennais surprendront les parisiens en s'offrant l'ouverture du score par Juraj Stefanka. Alors que Lucas Mousset pour Viry égalisait, taquin, à dix minutes de la fin du match, Axel Benet offrait le but de la victoire 2-1 aux rouennais (résumé) Dans le wagon de tête après la première journée, les Dragons devaient profiter un maximum, les premiers nuages de grisailles s'amoncelant déjà au dessus de leurs têtes avec un déplacement à Meudon-la-Forêt particulièrement compliqué par les Normands. Pris à froid d'entrée de jeu par les franciliens avec deux buts en quatre minutes, Romain Solloy tentait bien d'édulcorer le score à 2-1 mais indéniablement, plus prompt à exploiter les largesses défensives rouennaises, Meudon s'en donnait à cœur joie à l'image de Vincent Garcia, auteur du doublé. Jamais totalement décrochés à l'image du deuxième but de Victor Ranger, les rouennais ne seront pas, néanmoins, en mesure de renverser le match et devront céder 5 buts à 2. Du coup, ce n'est pas nécessairement en toute sérénité que les Dragons aborderont un double week-end consacré au derby de la Normandie. Sur les bords de Seine, l'affaire tournera au drame pour les dragons au rythme des buts compilés par les caennais. Alors qu'au plus fort de la tempête caennaise, Mathieu Mony parvenait à offrir un rayon de soleil en marquant l'unique but jaune et noir, les cinq buts marqués par Caen leur offrait une logique victoire 5-1 (résumé) Glissant inexorablement vers le bas du classement, ce n'est pas le match retour disputé chez les Drakkars qui changera la donne. Là encore, Caen se montrait le plus véloce au moment d'entamer la rencontre. Prompts à exploiter les failles défensives rouennaises, les Caennais s'illustraient en menant 4-1 au score après 28 minutes de jeu. Même si par l'entremise de Lucas Bicheux, Axel Benet et Harmand Poupart, les rouennais se montraient besogneux et accrocheurs en revenant à 4-4 faisant dire au défenseur rouennais Nicolas Dutheil « Même si nous avons perdu le match, nous n'avons jamais baissé les bras. »  , au début du troisième tiers, des buts d'Alexandre Ferey et Théophile Miquelot auront raison des espoirs rouennais avec à la clef une victoire bas-normande 6-4 (résumé) Toujours sur le bénéfice de leur unique succès à domicile face à Viry-Châtillon, face aux deux ténors du classement, le miracle n'aura pas lieu pour les Dragons. Cherchant à se rassurer à l'image de Maxime Laboulais avant la rencontre alsacienne « Nous connaissons un début de saison assez moyen avec une première victoire pour la première journée suivie de trois défaites. L'équipe est assez jeune avec une moitié de Minime et l'autre de Cadet, une fois que l'équipe sera bien soudée, nous pouvons espérer faire quelque chose. Face à Caen pour notre dernier match, nous avons fait une bonne partie mais notre indiscipline nous a clairement handicapé. Contre Strasbourg, nous nous attendons à un match difficile même si je ne connais pas bien l'équipe de Strasbourg. Je sais qu'ils ont quelques joueurs talentueux qui ont la capacité de marquer et qu'ils ont un bon collectif qui nous a fait perdre notre match contre eux l'année dernière. A nous d'être solides défensivement pour relancer rapidement le jeu, d'être efficace dans le pressing et surtout jouer collectif avec un bon esprit d'équipe.» (présentation) les craintes rouennaises seront clairement confirmées durant la rencontre. Sans jamais exister, les rouennais recevront une belle fessée en bonne et due forme. Balayés 9-2 à Strasbourg (résumé), les Dragons, englués dans une spirale de défaite, se ressaisiront face au leader tourangeau en dépit d'un nouveau revers. Mis à mal par le doublé de Romain Bournand dans le premier tiers, les rouennais s'accrocheront tout au long de la rencontre. Au dessus, Tours s'imposera 4-2 (résumé) mais cette fois Rouen ne lâchera pas l'affaire et offrira une belle résistance à des remparts impossibles à franchir en l'état des choses pour les Dragons.

 

 

Englués dans les tréfonds du classement décrochés à trois points du couple Gap – Annecy, pour les rouennais ex-aequo avec Anglet et juste devant la lanterne rouge Deuil / Cergy, la double confrontation face aux Basques de l'Hormadi arrivait à point nommé pour relancer, ou plutôt lancé la machine jaune et noir. En match en retard, avec un doublé de Mouloud Berkani et un but de Baptiste Goux, les rouennais s'adjugeaient la première manche proprement 3-0. De blanchissage, il sera également question pour la deuxième confrontation avec cette fois en prime une démonstration offensive rouennaise. Enfin à la fête, les Dragons savoureront leur deuxième rencontre basque au rythme des buts marqués. Cinq buts dans la deuxième tiers, deux dans la troisième, sept au final pour aucun encaissé, forts leur deuxième victoire 7-0 sur Anglet, avec six points en un week-end, l'opération était parfaite pour les rouennais grimpés à la huitième place ex-aequo avec les Chevaliers du Lac d'Annecy et deux matchs en moins. Une bonne affaire en somme pour les Rouennais de retour sur l'Ile Lacroix après son week-end basque, avec une importante confrontation face à Meudon-la-Forêt. Accessibles au classement pour les rouennais, les franciliens ne s'en laisseront pas compter loin de là. Mis à mal pour le doublé du meudonnais Louis Rabelle, les défenseurs rouennais Pierrick Gourre et Emmanuel Jamin auront beau se transformer en buteur pour maintenir le navire à flot, Maxime Germain pour les comètes, auteur du troisième but, validait la victoire de Meudon et mettait un terme à la belle embellie rouennaise (résumé) Certes contrariantes, la défaite à domicile face à Meudon-la-Forêt ne douchera pas totalement le renouveau rouennais avec une fin de mois de novembre agréable ponctuée de deux victoires. Malmenés sur l'Ile Lacroix 5 buts à 1 pour la 4ème journée, battus en Basse Normandie 6 buts à 4 pour la journée suivante, face à Caen, les rouennais prendront leur revanche en prolongation. Avant d'assister au but vainqueur d'Antoine Figueira au terme d'un intense suspense, par deux fois les rouennais mèneront de deux buts face aux Caennais avant de se faire rejoindre à 3-3 au début du troisième tiers. Une « presque déception » pour les Dragons avec cette victoire 4-3 en prolongation (résumé) tant les rouennais auront semblé maitriser leur sujet. Quoiqu'il en soit, nécessiteux en points, les « jaune et noir » se consoleront rapidement du point perdu d'autant plus dans la foulée avec une double confrontation face aux Comètes de Meudon, les dragons partageront les points de la victoire. Une première manche remportée 4-3 à Meudon, une deuxième concédée 1-2 sur l'Ile Lacroix (résumé), un partage des points équitables qui permettait aux Rouennais un joli bon au classement en se rapprochant sensiblement d'Annecy (8ème) et surtout Hockey 74 (2), 7ème et prochain adversaire de l'escouade seino-marine.

 

 

A huit rencontres du terme de la saison régulière, les rouennais ne le savaient pas encore mais ils devront patienter jusqu'aux confins du mois de janvier pour retrouver le sourire de la victoire. En attendant en faisant la tournée des « mieux classés », c'est une série de quatre défaites de suite qui conduira les rouennais totalement à l'arrêt. Tenant le choc en Haute-Savoie en menant le score 2-1 face à Hockey 74 (2) jusqu'à la mi-match avant de s'effondrer violemment en deuxième partie de rencontre avec une lapidaire défaite 7-4 (résumé), les Dragons se lançaient avec une certaine allégresse dans une spirale de défaites qui les conduisaient dans la foulée à quelques kilomètres de là, toujours en Haute-Savoie face à Annecy. Si les rouennais s'offriront l'ouverture du score par Mouloud Berkani en avantage numérique, ce but sera bien le seul motif de satisfaction pour les rouennais laminés dans la foulée 6-1 par des Chevaliers du Lac bien peu courtois avec les Dragons (résumé) Faisant largement fi du slogan touristique, « la montagne, ça vous gagne » , de retour dans des contrées plus nordistes, en région parisienne, la donne sera guère différente avec quatre buts pris en dix-sept minutes face aux Jets de Viry. Soufflés tels des fétus de paille 7-2 par les castel-virois (résumé), totalement à l'arrêt, les Dragons ne pouvaient guère espérer trouver réconfort à domicile face à Tours. Face à l'un des prétendants sérieux au titre U18 Elite B, les rouennais ne pèseront pas bien lourd, tenant le score un petit quart d'heure avec d'exploser 6 buts à 1 (résumé), seul Harmand Poupart était en mesure de sauver la patrie jaune et noir avec un unique but. « Adieu, veaux, vaches » et compagnie pour les Dragons, oubliés les regards vers Annecy et Hockey 74 (2) au classement, c'est désormais dans le rétroviseur que les Dragons devaient jeter un œil avec le retour en force des Rapaces de Gap qui finiront par les doubler à la seizième journée laissant des rouennais à une tristounette 10ème place.

 

 

Avec quatre matchs à jouer encore, noyés dans leur classement, les dragons chagrinés trouveront réconfort en Basse-Normandie avec la quatrième confrontation face aux Drakkars de Caen. Au moment où Robin Merlin marquait le tir aux buts vainqueur, au delà des deux points de la victoire, le défenseur rouennais mettait un terme à la trop longue pénurie de points née des quatre défaites consécutives. Dans la douleur, certes, Mouloud Berkani au début du troisième tiers répondant à l'ouverture du score de Joshua Davenel avant de s'en remettre aux incertitudes de la séance de tirs au buts pour un succès 2-1 (résumé), les rouennais retrouvaient un soupçon de sourire. Si face à Villard-de-Lans et ses ours aux griffes bien acérées, la montagne sera trop haute à franchir pour les rouennais avec un revers à domicile 2-6 (résumé) ponctué par le quadruplé de points d'Eric Aurard, toujours à domicile, les rouennais seront en mesure de prendre des points lors de leurs deux dernières rencontres. Avec la possibilité de doubler à la neuvième place au finish, les rapaces de Gap, sur l'Ile Lacroix, face à l'association Deuil / Cergy, les Dragons feront le travail. Avec une seule victoire au compteur face à Gap, les franciliens, lanternes rouges depuis le début de saison, ne pesaient pas bien lourd dans ce championnat mais compte tenu du contexte au classement des rouennais, la team « jaune et noir » avait toutes les raisons du monde de se méfier de Deuil / Cergy. Avec trois buts inscrits dans le premier tiers, les Dragons se rassérénaient et s'enhardiront jusqu'à mener 7-0 à la fin du deuxième tiers. Retombant dans leurs travers au troisième tiers en concédant trois buts pour un seul marqué, les Normands parviendront toutefois à leurs fins en s'imposant 8-3 (résumé) Avec un point d'avance et un match en plus sur les Rapaces de Gap, la dernière entrevue sur l'Ile Lacroix face aux haut-alpins avant les play-offs revêtait une importance cruciale pour le classement avec la neuvième place en jeu mais pas nécessairement pour les play-offs, que ce soit Hockey 74 (2) ou Annecy, l'adversaire des Dragons en play-offs serait de toute façon haut-savoyard et surtout un morceau difficile à manoeuvrer. Avec la possibilité de finir la tête haute, Harmand Poupart et Mouloud Berkani dans les trois premières minutes du match faisaient en sorte de mettre Rouen sur les bons rails. Si Louis Seignez, sept secondes après le deuxième but rouennais réduisait le score à 2-1, opiniâtre, Victor Durand permettait aux rouennais de s'imposer 3-1 dans cette première minutes. Vingt minutes probantes et solides pour les Dragons qui ne seront pas suivies d'effet bien au contraire. S'appuyant sur Théo Garcin lors du tiers médian puis sur Alexandre Disdier dans le troisième, Gap parvenait à revenir au score à 3-3 avant de l'emporter en prolongation sur un but décisif d'Alexandre Clémencet. Jusqu'aux dernières secondes de la saison régulière, les Dragons vivront dans le chaos.

 

U18 Elite B (saison régulière) (résultats & classement - compteurs)
 
1er : Etoile Noire de Strasbourg (statistiques) Meilleure attaque : Strasbourg avec 143 buts (Rouen : 58 buts)
2ème : Ours de Villard-de-Lans (statistiques) Meilleure défense : Strasbourg avec 33 buts (Rouen : 80 buts)
3ème : Remparts de Tours (statistiques) Meilleur compteur : Romain Bournand (Tours, 49 points)
4ème : Jets de Viry-Châtillon (statistiques) Meilleur buteur : Joran Reynaud (Deuil / Garges, 27 buts)
5ème : Drakkars de Caen
(statistiques) Meilleur passeur : Romain Bournand (Tours, 29 passes)
6ème : Comètes de Meudon
(statistiques) Meilleur buteur AN : Théophile Miquelot (Caen, 9 buts)
7ème : Chevaliers du Lac d'Annecy
(statistiques) Meilleur buteur DN : Joran Reynaud (Deuil / Garges, 6 buts)  
8ème : Hockey 74 (2) (statistiques) Meilleur compteur (Rouen) : Mouloud Berkani (25 points)
9ème : Rapaces de Gap (statistiques) Meilleur buteur (Rouen) : Mouloud Berkani (16 buts)
10ème : Dragons de Rouen (2) (statistiques) Meilleur passeur (Rouen) : Mouloud Berkani (9 passes)
11ème : Hormadi d'Anglet (statistiques) Meilleur buteur AN (Rouen) : Mouloud Berkani (6 buts)
12ème : Deuil / Garges
(statistiques) Meilleur buteur DN (Rouen) : Victor Ranger (1 but)

 

 

Pour parler play-offs U18 Elite B en Normandie, il faudra se tourner vers la Basse-Normandie et l'équipe de Caen, auteur d'un parcours remarquable qui les conduira jusqu'à défier les Remparts de Tours en finale. Du côté de la « Haute », c'est moribonds que les Dragons traverseront leur unique match de play-offs face aux Chevaliers du Lac d'Annecy. Peu mobilisés, jamais dans le bon rythme notamment en début d'opus qui voyait Pierre Curtet et Franck-Aymerick Cucciardi inscrire les deux premiers matchs de la rencontre, les rouennais ne parviendront jamais à mettre en danger des annécyens supérieurs en tout point à l'image du rythme régulier qu'ils imposeront aux dragons tout au long de la rencontre. Un troisième but, synonyme de doublé pour Cucciardi, un quatrième pour Quentin Cimmino à un peu plus de cinq minutes de la fin du match et les Chevaliers du Lac pouvaient filer sereinement en quart-de-finale, Rouen de son côté, sans briller, mettait un terme à sa saison prématurément. Si face à Deuil / Cergy, la victoire de Caen 5-1 était tout sauf une surprise pour les bas-normands, en revanche en quart de finale, les caennais s'offriront une belle performance en disposant des Jets de Viry, quatrième de la saison régulière, 3-1. Loin d'être la seule surprise, cette série de quart de finale offrira une autre inattendue victoire, celle de Hockey 74 (2) sur le leader de la saison régulière. Alors qu'ils n'avaient connu qu'une seule fois la défaite en saison régulière face à Villard-de-Lans (4-6), les joueurs de l'Etoile Noire de Strasbourg connaîtront un naufrage en quart avec une défaite saisissante 2-5 face aux Hauts-Savoyards. Débarrassés des encombrants alsaciens qu'ils auraient du retrouver sur leur chemin, les Drakkars n'en attendaient pas temps en demi-finale. Avec trois buts marqués dans les dix premières minutes, les bas-normands face à Hockey 74 en demi-finale, se faciliteront nettement la tâche. En dépit d'un retour au score de la Haute-Savoie avec deux buts, à domicile, les caennais se coiffaient des lauriers de la victoire 4-2, décrochant ainsi leur billet en finale face aux Remparts de Tours. Si la présence des tourangeaux en finale n'était pas une surprise, écarter, en revanche, 3-2 en demi-finale le 2ème de la saison régulière, Villard-de-Lans, restait une belle performance pour des Remparts infranchissables en finale. Sur un petit nuage depuis le début des play-offs, Caen retrouvera la terre ferme à l'issue du premier match de la finale. Galvanisés par le triplé de Thomas Boulianne, à domicile, Tours faisait la loi en s'imposant 8-2 face à des caennais pris dans l'ouragan. Sans suspense avec six buts d'avance, Tours ira chercher le premier titre de son histoire en U18 Elite B avec un deuxième succès 5-1 qui ne souffrira d'aucune contestation possible.

 

 

U18 Elite B (play-offs) (résultats & classement - compteurs)
 
1er : Remparts de Tours (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (play-offs) : Thomas Boulianne (Tours, 10 points)
2ème : Drakkars de Caen (statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (play-offs) : Thomas Boulianne (Tours, 6 buts)
3ème : Ours de Villard-de-Lans (statistiques : play-offs - saison) Meilleur passeur (play-offs) : Thomas Boulianne (Tours, 4 passes)
4ème : Hockey 74 (2) (statistiques : play-offs - saison)    
5ème : Etoile Noire de Strasbourg (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (saison) : Romain Bournand (Tours, 54 points)
6ème : Jets de Viry-Châtillon (statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (saison) : Joran Reynaud (Deuil / Garges, 28 buts)
7ème : Comètes de Meudon
(statistiques : play-offs - saison) Meilleur passeur (saison) : Romain Bournand (Tours, 33 passes)
8ème : Chevaliers du Lac d'Annecy
(statistiques : play-offs - saison)  
9ème : Rapaces de Gap (statistiques : play-offs - saison) Meilleur compteur (Saison) (Rouen) : Mouloud Berkani (25 points)
10ème : Dragons de Rouen (2) (statistiques : play-offs - saison) Meilleur buteur (Saison) (Rouen) : Mouloud Berkani (16 buts)
11ème : Hormadi d'Anglet (statistiques : play-offs - saison) Meilleur passeur (Saison) (Rouen) : Mouloud Berkani (9 passes)
12ème : Deuil / Garges (statistiques : play-offs - saison)    

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :