"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U22A Bilan 2013-2014


Après avoir écrit l'une des plus belles pages de son histoire en play-offs en terme de dramaturgie et d'émotions, la saison dernière (bilan 2012-2013), difficile d'imaginer pareil scénario pour les Champions de France rouennais pour cette édition 2013-2014 même si l'ambition jaune et noir, invariable au fil des années, restait le titre et en l'occurence sa conservation.


Pour la troisième année consécutive, c'est face à Reims que l'aventure jaune et noire débutait. Pas toujours heureux dans leurs résultats face aux champenois, cette fois, il n'y aura pas débat. Avec un quadruplé de Dimitri Thillet en dix-huit minutes, sur les bords de seine, les Dragons profitaient de cette première journée pour affirmer ses ambitions. Alors que l'attaquant rouennais ajoutera un cinquième but à son compteur personnel, c'est sur le score de 8 buts à 3 que les Dragons s'imposeront au terme d'une belle démonstration offensive. Symboliquement, la première journée offrait un tableau représentatif de la situation du championnat U22 Elite avec un quatuor d'équipe classique, Rouen, Grenoble, Hockey 74 et Amiens s'imposant aisément face au « reste du monde » dans un groupe clairement scindé en deux. Avec quatre matchs de suite à domicile pour débuter, Rouen se devait de prendre des points rapidement pour s'éviter une pression supplémentaires lorsqu'il sera venu le temps de prendre la route. Avec en ligne d'horizon la troisième journée et le premier test de la saison face aux Gothiques d'Amiens, Rouen poursuivait sa mise en route avec une deuxième succès face à Gap 5-2, la troupe picarde justement étant la première équipe du quatuor infernal à céder des points face à Grenoble (3-5) Décidément pressés et pressant, y compris face à Amiens, les Dragons ne connaîtront que peu de tressautements. A l'ouverture du score jaune et noir de Raphaël Faure en infériorité numérique, Anthony Rech et Johan Saint-André répondaient pour permettre à la troupe jaune et noir de mener 3-0 en vingt minutes. Menant au score jusqu'à 4-0 par l'entremise d'Aurélien Dorey, l'escouade haut-normande, en dépit de quelques sursauts d'orgueil adverses mis en évidence par les trois buts rouge et noir, se satisfera d'un 6-3 plutôt efficace. Pour le compte de la 4ème journée, c'est un bus récalcitrant qui empêchera les Brûleurs de Loups de Grenoble de venir défier les Rouennais sur leur Ile. Bloqués un long moment au beau milieu de la campagne icaunaise, les isérois devront se résoudre à faire demi-tour pour rentrer à la maison sans jouer. Si bien entendu le match sera reprogrammé au début du mois de décembre, l'occasion était belle pour Hockey 74 de prendre seul la tête du championnat au bénéfice d'un éventuel succès à Amiens. Etrillés 6 buts à 1, les Hauts-Savoyards seront les grands perdants de cette 4ème journée chaotique (résumé) A défaut de se croiser sur la glace, Grenoble et Rouen poursuivront leur duel à distance à commencer par les Dragons impériaux à domicile face aux Ducs d'Angers. Vainqueurs logiques et sans trembler 5-0 (résumé), les Normands en profitaient pour mettre la pression sur Grenoble contraints de s'imposer face à Hockey 74 pour tenir le rythme jaune et noir. Chose faite 6-2 et un deuxième match perdu de suite pour la Haute-Savoie, peu à peu après cinq journées, l'écart se creusait entre le duo de tête et ses poursuivants.


Symétrique la journée suivante proposera les mêmes affiches inversées avec du coup, un déplacement chez les Ducs d'Angers pour les Dragon rouennais. A l'image de l'ancien rouennais désormais angevin, Baptiste Ylönen, le souvenir récent de la difficile partie jouée sur l'Ile Lacroix restait bien prégnant chez les Ducs au moment d'aborder déjà le match retour « ça a été très compliqué. Nous avons très mal entamé le match en prenant 3 buts en 10 minutes. Nous avons vraiment fait un mauvais premier tiers qui nous a plombé tout le reste de la rencontre. Nous étions venus pour faire quelque chose sur l'Ile Lacroix malheureusement cela n'a pas été de tout repos. « (présentation) Et du repos, il ne sera guère question pour les rouennais avec un premier déplacement pour le moins âpre à négocier. A la traîne de deux buts au début du deuxième tiers suite au doublé de l'angevin Jordy Anglès, les rouennais devront s'employer pour revenir au score à 3-3 avant la fin du deuxième tiers. A nouveau mené 4-3 à l'entame du dernier tiers, Raphaël Faure et Dimitri Thillet s'avèreront particulièrement précieux en marquant les buts offrant la victoire 5-4 aux Rouennais (résumé). Dans la douleur. Retrouvailles au programme avec la réception de Hockey 74 sur les bords de Seine. Sept mois après le cinquième titre espoir de l'histoire du club décroché sur la glace de Saint-Gervais-les-Bains, l'équipe de Hockey 74 montait dans le Nord à Rouen pour défier les Dragons sur leur glaçon. « Je conserve un très mauvais souvenir de la finale de l'année dernière. Cependant cette déception est mise de coté. Dans le sport, on doit apprendre de nos échecs et on doit s'en servir pour avancer. » confiait avant la rencontre le défenseur haut-savoyard, Valentin Dugast avant de regretter le bilan de son équipe sur le début de saison. « Ce premier bilan n'est pas satisfaisant car nous sommes sur 3 victoires 3 défaites. De plus ce sont 3 défaites contre des concurrents au titre dont deux face à Grenoble. Ce sont deux défaites rageantes qui sont difficiles à avaler. Au premier match, nous perdons sur le score de 6 a 2, je dirais que le score ne reflète pas le match, mais nous faisons un mauvais dernière tiers où l'on prend des buts sur des erreurs défensives Enfin au deuxième match, nous perdons à la maison 5 à 4. On domine quasiment toute la partie mais au bout du compte nous perdons encore sur des petites erreurs. Les matchs contre Rouen sont toujours des matchs très importants. C'est une équipe solide et constante avec de bon leaders et d'individualités. C'est un concurrent important pour nous. Nous abordons ce match très déterminé et nous venons à l’île Lacroix pour ramener les trois points et rien d'autre. » (présentation) Inscrite d'une croix rouge sur le calendrier des Dragons, cette rencontre face à Hockey 74 donnera lieu à nouveau à une belle épopée avec une première partie de rencontre incandescente de la Haute-Savoie émaillée de deux buts pour Jérémy Bochatay et Lou Bogdanoff avant un retour de flamme jaune et noir tout aussi enflammé. En se succédant face aux buts, Dimitri Thillet, Anthony Goncalves et Anthony Rech feront basculer le match complètement avec un succès de prestige 3-2 (résumé) face à la montagne de quoi mettre de la bonne humeur dans les rangs rouennais à l'image de l'un de ses défenseurs Aurélien Dorey «  nous aimerions jouer ce genre de match tous les week-end. Avec cette victoire, nous conservons notre première place au classement du championnat et notre invincibilité. C'est forcement un motif de satisfaction pour nous même si nous savons très bien que maintenant nous allons devoir aborder une série de matchs à l'extérieur et qu'il faudra tout faire pour conserver cette première place » Avec la défaite surprise de Grenoble à Reims 3-0, plus que jamais les rouennais, désormais seuls en tête, s'affichaient en patron avant une huitième journée annonciatrice d'orage. Sur une série de trois matchs victorieux, les Gothiques d'Amiens attendront au coin du bois les Dragons dans leur antre du Coliséum. A l'image de leur pilier défensif Fabien Bourgeois « Notre dernière défaite était face à Rouen. Nous avions mal entamé le match mais le point positif reste notre bonne réaction au troisième tiers qui nous a permis de nous accrocher au score. Cela montre que nous avions du caractère. Rouen est une équipe qui dispose d'un bel effectif et qui bien sur peut prétendre au titre. Tout comme nous qui avons l'ambition d'aller au bout ! » c'est une équipe d'Amiens revancharde qui mettre en coup de poignard à l'invincibilité jaune et noir (présentation). Tour à tour menant au score, c'est à la mi-match qu'une première différence de se faisait pour les Dragons avec deux buts qui leur offrait la possibilité de mener 4 buts à 2. Tenant le score, répondant aux incisives offensives amiénoises jusqu'à dix minutes de la fin, les Rouennais seront en maitrise avant une terrible sortie de route et trois buts pour Amiens qui leur donnaient un taquin succès 6-5 (résumé). Un de chute pour les Rouennais. Seule équipe du Top 4 à trébucher, le « rapproché » au classement des adversaires rouennais étaient, certes, inquiétant mais libérés de la pression de cette de victoire, les Dragons sauront réagir pour enchaîner les matchs à trois points jusqu'à la fin du mois de novembre.


A l'image du portier rouennais, l'international U20, Tom Aubrun, « « Notre équipe a su être présente et marquer les buts importants pour pouvoir mener au score. C'est une victoire qui fait plaisir après la défaite difficile de la semaine dernière. Ramener les trois points était important pour nous, cela nous permet de reprendre de la confiance nécessaire pour aborder la suite. » Après la rencontre jouée à Villard-de-Lans, c'est un sentiment de soulagement qui habitait les rouennais. Rassérénés par l'ouverture du score de Johan Saint-André, les rouennais géreront tranquillement leur rencontre en disposant des Ours 4 buts à 1 (résumé) dans une journée où les quatre premiers du classement s'imposeront face aux quatre suivants, un faux-pas bien fâcheux était à éviter pour les quatre protagonistes du haut du classement avec la palme pour Hockey 74 qui signait le « carton » de la saison avec une victoire 16-2 sur Reims, prochain opposant aux rouennais. Toujours leaders à la différence de but sur Grenoble, les Rouennais enlaceront un nouveau succès en Champagne. Craintifs avant la rencontre comme le soulignait l'ex-rouennais Benoît Valier « Je m'attends à un match très compliqué. Je sais que ça va être dur de s'imposer face à Rouen. » les phénix ne parviendront à poser des problèmes aux rouennais que par quelques fulgurances. (présentation) Artisan de la victoire rouennaise avec 5 points, 2 buts, 3 passes, Dimitri Thillet marquait de son empreinte un match qu'ils domineront de la tête et des épaules. A 6-0 au début du troisième tiers, les deux buts rémois ne troubleront guère la marche en avant des Dragons victorieux 7-2 (résumé) Une affaire sérieuse pour les rouennais qui assisteront non sans plaisir au succès de Hockey 74, en plein dynamique positive depuis trois matchs face à Grenoble 5-4 en match avancé. De fait, libérés un temps de la pression grenobloise au classement, c'est avec une excitation certaines que les rouennais aborderont le tournant de la saison régulière à mi-parcours avec une double confrontation décisive face à Amiens. Deux derbys en une semaine, le dimanche en Picardie, le mercredi en Normandie, difficile de rêver mieux pour les « jaune & noir » Au fil des années, la Fédération Française des Sports de Glace avaient habitué à quelques originalités, c'est donc presque sans surprise que les clubs espoirs aborderont une 11ème journée programmé le même jour qu'une journée de Ligue Magnus. De fait, avec la règle des joueurs formés localement obligeant les clubs senior à intégrer de jeunes français, c'est une journée totalement galvaudée qui se tiendra. Victime de cet inique mépris du championnat Espoir, Amiens sera salement puni pour avoir fait le choix de jouer la carte jeune en Ligue Magnus. Honteux. De la première manche entre Rouen et Amiens, seule la victoire 10-1 jaune et noir importera face à une équipe d'Amiens beaucoup trop jeune et tendre pour contrarier les Normands (résumé) « Après notre défaite de justesse à Amiens 6 buts à 5, nous avions à cœur de rebondir. Même si le niveau des deux équipes n'était pas à leur juste valeur du fait des nombreuses absences, nous avons réussi à prendre le dessus et à nous faire plaisir en équipe avec une bonne partie de notre gardien Tom Aubrun qui nous tient dedans. Nous nous maintenons en tête d'un classement plutôt serré où le moindre faux pas pourrait nous couter cher. Pas le temps pour nous de souffler, nous devons nous tenir prêt pour les prochaines échéances à commencer par ce mercredi à la maison face à Amiens » à l'image du défenseur Théo Lanvers personne n'était dupe du côté rouennais et chacun savait que cette victoire galvaudée sera rapidement oubliée à l'issue du « vrai match » du mercredi sur l'Ile Lacroix. Même son de cloche du coté amiénois avec le capitaine Antoine Buriez également prêt au combat « Nous abordons ce match plutôt confiants d'autant plus que la dernière fois que nous avons joué à effectif « complet », nous sommes parvenus à jouer un très bon match qui s'est soldé sur un score de 6-5 en notre faveur. Depuis tout petit, ces matchs là, on les attend et on se doit de les gagner avec l'envie. Forcement aujourd'hui c'est encore le cas, les deux équipes se donnent à fond et à chaque fois on se retrouve avec des matchs intensifs. » (présentation) De ce choc entre les deux rivaux historiques naîtra l'une des plus truculentes confrontations avec une partie en deux temps, la première largement dominée de jaune et de noir avec un score à l'avantage des Dragons 5-1 à l'entame du deuxième tiers, la deuxième bien plus florissante our les Gothiques qui parviendront à trouver le chemin des filets rouennais à cinq reprises, Rouen arc-bouté sur sa défense parvenant à sauver les meubles au plus fort du tsunami rouge et noir en marquant deux buts pour conclure une épique victoire 7-6 dans le temps réglementaire (résumé). Affaire parfaite au classement pour les Dragons en dépit d'un score inquiétant.

 

 

Bouclant leur mois de novembre sur un honnête succès à domicile face à Angers (4-2, résumé), Rouen verra sa courbe exponentielle de points au classement s'étioler étrangement au début décembre. Sortant d'un improbable succès 10-3 face à Hockey 74, les rapaces de Gap s'offriront une deuxième tête d'affiche avec la réception des Dragons. Pourtant loin des rouennais à vingt points, les Hauts-Alpins feront jeu égal avec les rouennais. Mieux c'est en menant 2-0 sous l'impulsion de Yoanne Lacheny et Paul Schmitt que les gapençais franchiront le cap de la mi-match. En dépit de la réduction du score d'Alexandre Lubin en avantage numérique, Rouen sera incapable de revenir à parité et concédait là une bien vilaine défaite à quelques jours du match reporté de Grenoble. Avant de boucler l'année 2013 sur une victoire 5-3 à domicile face à Reims à deux jours de Noël, c'est un important rendez-vous qui attendait les Dragons avec la réception des Brûleurs de Loups de Grenoble. A égalité de points au classement, chaque équipe était consciente de l'enjeu crucial comme en témoigne un ancien rouennais devenu isérois Valentin Moreau « C'est un déplacement particulier, je suis très impatient de revenir surtout avec une équipe amoindrie mais jouer un match contre son concurrent direct et son ancien club, il n'y a rien de plus excitant je pense. J'imagine que ça va être dur, qu'en face il ne me feront pas cadeaux mais moi non plus. Ce sera un match très compliqué dimanche, d'autant plus pour nous puisqu'il nous manquera des joueurs « cadres » appelés à participer aux Championnats du Monde U20. Quoiqu'il en soit amoindri ou non, nous donnerons le maximum de nous même en ne lâchant rien tout comme le week-end dernier face à Amiens. Le match de dimanche promet une belle bataille de part et d'autre » (présentation) Récents vainqueurs d'Amiens 12-3 alors que les rouennais connaissaient la déroute dans les Hautes-Alpes, les Brûleurs de Loups, sur une meilleure dynamique prendront les devants par Louis Roy. Seul moment de joie pour des Isérois qui se feront reprendre de volée par le doublé de Romain Gutierrez et les buts de Théo Lanvers et l'inévitable Anthony Rech. Une victoire 4-1 face à son dauphin (résumé) parfaite pour clore l'année en beauté avec d'aborder janvier sous d'autres auspices.

 

 

2014, nouvelle année et cinq matchs à jouer pour les rouennais pour valider définitivement leur première place au classement. Débutant l'année sur les chapeaux de roues avec une confrontation en Haute-Savoie face à Hockey 74 difficile de rêver remise en route plus délicate pour les rouennais qui se mettaient dans de bonnes dispositions à l'entrée du match avec l'ouverture du score de Raphaël Faure. Bien lancés, la confiance jaune et noir volera en éclat au deuxième tiers au rythme des buts de Lou Bogdanoff et Julien Laplace. S'ils parviendront à rentrer au score par Jérémy Delbaere à la mi-match, les rouennais ne parviendront pas à tenir le tempo, Lou Bogdanoff à nouveau et Jérémy Ares mettant un terme à tout suspense dans le troisième tiers avec un succès 4-2 de Hockey 74 (résumé). Désagréables avec les rouennais, les hauts-savoyards auront la courtoisie de pourfendre à la journée suivante Grenoble 4-7 de quoi minimiser l'impact de la défaite à Saint-Gervais-les-Bains pour les Dragons avant de rallier la Champagne. Avec seulement sept points en quinze rencontres, orphelins de victoires depuis le 16 octobre pour une série de sept défaites consécutives, Reims ne pouvait guère jouer le rôle d'épouvantail face au leader rouennais. Et pourtant coincée entre un déplacement cadet usant à Hockey 74 et une finale de Coupe d'Europe bloquant logiquement certains espoirs rouennais, la 16ème journée Espoir Elite avait tout du traquenard pour des Dragons sous la menace de Grenoble. Comme prévus, la rencontre sera compliqué pour des « jaune & noir » menés 2-1 puis 3-2 à la mi-match, fort heureusement pouvant s'appuyé sur le dynamisme de Jérémy Delbaere auteur du doublé, Rouen s'en remettra à Alexandre Lubin pour le but vainqueur 4-3 dans la dernière minute du deuxième tiers (résumé) Vainqueurs du duel des extrêmes face à Villard-de-Lans (8-2, résumé), les rouennais apprécieront à leur juste mesure le coup de main des Rapaces de Gap triomphant 2-1 de Grenoble en match en retard. Ainsi à deux matchs de la fin de la saison régulière, en s'imposant 3-1 chez les Ducs d'Angers, les Dragons validaient définitivement leur première place d'une saison régulière qui gardera l'incertitude des places d'honneur jusqu'à la dernière journée (résumé). Dans l'ordre, Grenoble, Amiens et Hockey 74 se partageaient les places 2 à 4 en trois points avec la possibilité de bouleverser le classement et l'ordre des demi-finales pour les play-offs. L'avenir des Dragons en play-offs le confirmera, cette dernière journée sera loin d'être anecdotique. Alors qu'ils imaginaient jouer leur demi-finale face à Hockey 74, les Hauts-Savoyards choisissaient leur destin en s'imposant 4-3 sur Amiens. En doublant in-extremis Amiens à la troisième place, les joueurs de Hockey 74 se préparaient à affronter les Brûleurs de Loups sur leur glace, les Isérois sauvant leur tête à la deuxième place que grâce à la collaboration bien involontaire des Dragons défaits à la dernière journée 4-3 en prolongation à Grenoble (résumé). De Hockey 74 à Amiens, la demi-finale pour les rouennais prenaient une toute autre tournure avec le souvenir du combat terrible de la saison dernière face à des picards intraitables.

 

 

U22 Elite (Classement final de la saison régulière – Calendriers & Résultats - Compteurs)
1er : Dragons de Rouen (effectifs - statistiques) Meilleure attaque : Hockey 74 avec 109 buts
2ème : Brûleurs de Loups de Grenoble (effectifs - statistiques) Meilleure défense : Grenoble avec 47 buts
3ème : Hockey 74 (effectifs - statistiques)  
4ème : Gothiques d'Amiens (effectifs - statistiques) Meilleur compteur : Jérémy Ares (Hockey 74, 46 points)
5ème : Rapaces de Gap (effectifs - statistiques) Meilleur buteur : Jérémy Ares (Hockey 74, 21 buts)
6ème : Ducs d'Angers (effectifs - statistiques) Meilleur passeur : Jérémy Ares (Hockey 74, 25 passes)
7ème : Phénix de Reims (effectifs - statistiques) Meilleur buteur AN : Lou Bogdanoff (Hockey 74, 6 buts)
8ème : Ours de Villard de Lans (effectifs - statistiques) Meilleur buteur DN : Loïc Coulaud (Amiens, 3 buts)


 

Rarement play-offs en U22 auront été aussi surprenant avec une finale pour le moins inattendu. Lorsque le week-end du 23 & 24 février, Brûleurs de Loups de Grenoble et Dragons de Rouen se retrouvaient sur l'Ile Lacroix, si le rendez-vous était programmé, il ne l'était pas pour jouer les anecdotiques matchs pour la troisième place. En effet, en demi-finale que ce soit à Grenoble ou à Rouen, les outsiders tireront leur épingle du jeu à commencer par Hockey 74 qui arrachait la première 4-3 notamment grâce à un doublé de Jérémy Ares avant de neutraliser le deuxième match 5-5 en dépit d'un triplé du grenoblois Fabien Colotti. Chez les Dragons, pour la troisième fois de l'histoire des play-offs sous cette formule, les deux équipes s'affrontaient avec jusqu'alors deux succès rouennais, l'un la saison dernière en 2013, l'autre en 2004 (présentation) A l'occasion de la première manche, sans jamais réellement parvenir à trouver la solution à l'équation proposée par les Gothiques d'Amiens, les rouennais en réduisant la marque à 2-3 à deux minutes de la fin auront assuré l'essentiel en se maintenant dans la course pour la qualification pour la finale. Pourtant, en ouvrant le score par Anthony Rech, les affaires débutaient plutôt bien côté jaune et noir avant une longue traversée du désert. En égalisant à 1-1, Remi Thomas sonnait la charge pour les artificiers Loïc Coulaud et Marius Serer. Au fil des minutes, inexorablement, les Gothiques étaient parvenus à prendre leur distance au tableau d'affichage avec les Dragons et lorsqu'à deux minutes de la fin en avantage numérique, bien campé à la ligne bleue, Raphaël Faure décochait une flèche scintillante pour réduire le score à 2-3 (résumé) Sur le banc rouennais, on pouvait savourer ce retour au score in-extremis à défaut de victoire. Dès le lendemain, la rencontre virait au cauchemar rouge et noir pour les Dragons avec l'ouverture du score rapide de Marius Serer. En saison régulière, à chaque fois que les Gothiques était parvenus le score, dix fois au total, à chaque fois à la sirène finale, ils avaient humé le succulent parfum de la victoire. Tentant de se rassurer avec l'égalisation de Dimitri Thillet, les rouennais n'en menaient pour autant pas large sur leur glace. Pourtant à deux reprises, les rouennais auront l'occasion de prendre en main la série à la mi-match avec le deuxième but de Johan Saint-André contrarié par l'égalisation de Fabien Kazarine dans la foulée et au début du troisième tiers avec Vincent Nesa pour le 3-2 aussitôt annihiler par le but de Quentin Fauchon. Sale temps pour le Dragon avec l'obligation vitale de marquer au moins un but dans les dix dernières minutes du match pour continuer d'espérer aJetant leurs dernières forces dans la bataille, soustrayant leur gardien pour créer le surnombre, les Dragons tentaient leur va-tout. Une stratégie logique qui ne sera néanmoins pas couronnée de succès, sur une hésitation défensive rouennaise, Quentin Fauchon chapardait la rondelle pour la glisser dans la crosse d'un Nicolas Leclerc auteur du but de la victoire amiénoise (résumé) Fin de rencontre, fin des espoirs pour les Rouennais qui auront à négocier le week-end prochain le match pour la troisième place tandis qu'Amiens aura l'occasion d'aller décrocher un titre qui les fuit depuis 2007 face à Hockey 74.


Dans le match de la troisième place, dans une ambiance de sinistre cathédrale, les vaincus des demi-finales se livreront une bataille sans savoir qui dès la première manche tournait à l'avantage des Dragons avec un 3-0 décisif. Même si le lendemain, les Brûleurs de Loup de Grenoble s'évertueront à se remettre d'aplomb en s'imposant 5-4, l'avance acquise était suffisante pour permettre aux Dragons de remporter une anecdotique médaille de bronze. Culture et histoire du club oblige, seul l'or intéresse au pays du Dragon et c'est du coté de la Haute-Savoie que le précieux métal se trouvait avec une finale rocambolesque avec deux manches diamétralement opposée et un suspense de haute volée. Auteur d'une triplé sur le premier match, Remi Thomas donnait le ton d'une rencontre fortement colorée de rouge et noir. Face à des hauts-savoyards dépassés par l'évènement, Amiens s'en donnera à cœur joie en s'imposant 6 buts à 2 se réservant une marge quasi rédhibitoire pour le deuxième match. Avec ce matelas confortable de quatre buts, les Gothiques d'Amiens ne pensaient pas devoir aller arracher le cinquième titre en prolongation. En effet, enterrés un peu trop vite, les Haut-Savoyards ressusciteront lors de la deuxième manche. Dans une ambiance toute montagnarde, Hockey 74 écrira l'une de ses plus belles performances de son histoire en dépit d'un dénouement malheureux. Ouvrant le score par Romain Carpentier en infériorité numérique à la fin du premier tiers, Amiens avec désormais cinq buts de marge ne pouvait plus se faire surprendre. Et pourtant, libéré de toute pression avec cet écart abyssal à combler, c'est à ce moment là que paradoxalement Hockey 74 se lâchait totalement. Avec un triplé de Lou Bogdanoff et des buts de Julien Laplace et Loïc Mora, Hockey 74 renversait tout sur son passage en menant désormais au score 5-1, 7-7 au cumul des deux matchs. En l'espace de trente minute et une irrésistible avalanche de buts haut-savoyards, tout était à refaire pour Amiens à la limite du K.O technique même si Rudy Matima réduisait le score à 5-2 à dix minutes de la fin redonnant l'avantage à la troupe picarde. Il était écrit que cette folle finale ira jusqu'au terme du suspense. Gagnant le droit de disputer les prolongations grâce au sixième but de Julien Laplace, Hockey 74 ne sera pas récompensé de leur incroyable remontée au score. Lors de la séance des tirs aux buts, Remi Thomas crucifiera Hockey 74 en signant le penalty vainqueur, celui du 5ème titre radieux pour Amiens au milieu des larmes de déception bien légitimes des haut-savoyards.

 

 

U22 Elite (Classement final des play-offs – Calendriers & RésultatsCompteurs)

1er : Gothiques d'Amiens (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur compteur (PO) : Romain Carpentier (Amiens, 7 points)
2ème : Hockey 74 (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur (PO) : Rémi Thomas (Amiens, 5 buts)
3ème : Dragons de Rouen (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur passeur (PO) : Aziz Baazzi (Amiens, 6 passes)
4ème : Brûleurs de Loups de Grenoble (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur AN (PO) : Paul Schmitt (Gap, 2 buts)
5ème : Rapaces de Gap (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur DN (PO) : Romain Carpentier (Amiens, 1 but)
6ème : Phénix de Reims (Stats : Playoffs - Saison)
7ème : Ducs d'Angers (Stats : Playoffs - Saison)  
8ème : Ours de Villard-de-Lans (Stats : Playoffs - Saison)  
       

U22 Elite (Meilleurs Compteurs - Saison 2013-2014)

Meilleur compteur (Saison) : Jérémy Ares (Hockey 74, 49 points)
Meilleur buteur (Saison) : Jérémy Ares (Hockey 74, 23 buts)  
Meilleur passeur (Saison) : Jérémy Ares (Hockey 74, 26 passes)
   
Meilleur compteur Rouen (Saison) : Dimitri Thillet (39 points)  
Meilleur buteur Rouen (Saison) : Johan Saint-André (18 buts)  
Meilleur passeur Rouen (Saison) : Anthony Goncalves (25 passes)  

 

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :