"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U15A Bilan 2018-2019

 

Champions de France la saison précédente (bilan 2017-2018) après une longue période d'incurie de quatre années, c'est avec l'ambition de doubler la mise que les Dragons abordaient cette édition 2018-2019 au sein d'une poule où ils se sentiront bien seul en dépit d'une belle résistance des Tigres de Boulogne. Entre Amiens, nostalgique de son passé prestigieux et désormais au tréfonds, Courbevoie étoile filante après deux saisons fastes, seuls les Tigres et dans une moindre mesure les Jokers de Cergy en plein essor parviendront à titiller des Normands favoris au sein de leur poule.


Vainqueurs en pré-saison du Tournoi « Romain Montagnac » 2019 disputé sur les bords de Seine (résumé), les Dragons aborderont modestement leur début de saison. Etre champion de France est une chose, le rester en est une autre bien plus difficile et les Dragons U15 couronnés au mois d'avril pour la neuvième fois de leur histoire, n'échappaient pas à la règle. Avant de rêver à une décima c'est un long chemin qui attendait les rouennais à commencer par cette première rencontre officielle face à leurs voisins de Caen. Menés 1-0 au score après vingt minutes de jeu, les trois buts marqués avant le mi-match par les rouennais leur permettront de se maintenir la tête hors de l'eau. Une partie si étriquée que toute la troisième période trembleront après la réduction du score de Raphaël Chauvel auteur du doublé. Angoissant sur un éventuel retour en grâce des Caennais, c'est non sans soulagement que les rouennais accueilleront la sirène finale pour un première difficile victoire 3-2 (résumé) Echaudés par leur début d'opus pour le moins tendancieux, les seino-marins aborderont leur premier déplacement de la saison chez les Joker de Cergy avec sérieux. Rapidement devant au tableau des scores avec des buts de Benjamin Benoist et Tom Pouliquen, les Dragons verront, certes le retour au score à 2-2 de Cergy, mais cela ne suffira pas pour décontenancer la troupe jaune et noir avide de buts et de victoire. Un succès 7-3 (résumé) bon pour le moral face à une sérieuse équipe parisienne. Enfin lancés, c'est désormais un duel à distance avec l'association Boulogne / Meudon qui semblait se dessiner avec les Dragons. Duettistes au classement avec trois victoires chacun, les Rouennais ayant ajouter un troisième palet dans l'armoire à victoire face aux Bisons de Neuilly-sur-Marne (6-2, résumé) avec au passage quatre points pour l'attaquant Grégory Fulachier, avec impatience, les protagonistes attendaient l'heure de se retrouver sur le même glaçon pour s'expliquer. En attendant, c'est une double confrontation face à Evry / Viry qui venait égayer le quotidien des rouennais. Face à la lanterne rouge de la poule, Evry / Viry qui restait sur trois revers consécutifs, c'est une équipe U15A rajeunie à peine sortie du U13 qui se préparait à aborder la quatrième rencontre de championnat des Dragons rouennais. Avec un destin diamétralement opposé à leurs adversaires depuis le début de la saison, les normands comptant trois victoires en autant de rencontre, il n'était pas anodin de voir les rouennais prendre rapidement l'ascendant dans la partie sous l'impulsion d'Eliot Maes. Auteurs d'un premier tiers mirifique avec six buts sans en prendre aucun, au terme du premier vingt minutes, la partie était déjà jouée même si les franciliens auront le mérite de remporter les deux tiers suivants. Insuffisant, les Dragons finiront pas s'imposer 7 buts à 3 (résumé) avant de récidiver dès le lendemain, cette fois en terres essonniennes. Toujours sous la pression de Boulogne qui ne lâchait pas une miette d'avance aux rouennais y compris face à Cergy (victoire 8-4 de l'association Boulogne / Meudon), les Dragons ne pouvaient se permettre le moindre faux-pas. Si le score sera plus étriqué que la veille, il n'en restait pas moins que les rouennais semblaient en pleine maitrise de leur sujet. Alors que Sacha Nanni répondait à l'ouverture du score rouennaise de Johanès Avonde, trois buts espacés régulièrement permettront aux rouennais de s'imposer 4-1 (résumé) en toute quiétude.

 

 

Après le double duel face à Evry / Viry, c'est un nouveau double rendez-vous qui attendait les Dragons : les Coqs de Courbevoie. Bête noire des jaune & noir depuis plusieurs saisons notamment lors de la funeste demi-finale de 2017, une chose est sure pour les rouennais ce n'est pas avec suffisance qu'ils aborderont cette double opposition. Mais avant cela c'est un petit signe positif qu'envoyait le destin aux rouennais avec une première anicroche vécue par Boulogne. Justement face à Courbevoie, Boulogne / Meudon était contraint sur sa glace de concéder le match nul 6-6 laissant un petit point d'avance au classement à la troupe rouennaise. Prévenus, les rouennais feront en sorte d'éviter tout problème face aux coqs, rapidement devant au tableau d'affichage, c'est en puissance qu'ils franchiront le premier cap avec cinq buts marqués contre un seul concédé. Un première succès 5-1 (résumé) encourageant qui ne présageait néanmoins pas du déroulement de la seconde partie. A nouveau bien partis avec un premier but de Benjamin Benoist, un quadruplé de l'intenable Eliot de Mali corsera franchement l'affaire des rouennais. Contraints de batailler fort, les rouennais laisseront beaucoup d'énergie dans la joute. Par deux fois menés au score par les Coqs de Courbevoie, au prix d'un troisième tiers saillant, les Dragons finiront par s'imposer 6 buts à 5 (résumé) Dans la douleur mais rédempteur. A mi-parcours de la première phase, au classement, la situation restait stable avec une faible avance des rouennais. Le match aller face à Boulogne / Meudon reporté aux toutes dernières longueurs de la première phase, c'est sevrés de confrontation directe face aux franciliens que les rouennais devront aborder la phase retour. Tout comme lors du match aller, un doublé de Raphaël Chauvel mettait les Dragons en défaut face aux Drakkars de Caen mais cinq buts rouennais renverseront totalement la donne pour un nouveau succès rouennais 5-2. Alors que les rouennais expédieront les affaires courantes face à Cergy 5-2 et à Neuilly-sur-Marne 6-1 avec un doublé de l'attaquant Martin Delabrière à chaque match, un coup de Trafalgar explosif à la patinoire de Boulogne offrait une belle bouffée d'air aux rouennais. En s'imposant 3-2 face à Boulogne, les Jokers venaient d'offrir une marge de trois buts au classement aux Dragons. Cadeau apprécié dans le camp jaune et noir. Décembre ne sera guère très réjouissant pour les dauphins des Dragons. Après leur revers subi face à Cergy, c'est une toute autre déconvenue que Boulogne / Meudon vivront à la patinoire de Caen La Mer. Humiliés 5-0 par les Drakkars, les franciliens décrochaient totalement au classement avec désormais cinq points de retard sur des Dragons qui boucleront leur année 2012 en championnat face aux Gothiques d'Amiens. Il fut un temps où les confrontations entre les deux équipes excitaient les foules et où chaque rencontre était l'occasion d'écrire une belle histoire. Là, il n'y aura que peu d'enthousiasme, Rouen avec trois buts s'illustrait en enregistrant un agréable blanchissage 3-0.

 

 

Tenant du trophée depuis la saison dernière, il était impossible pour les U15 rouennais de louper leur rendez-vous de la nouvelle année à Briançon dans les Hautes-Alpes pour la « Diables Rouges Cup » 2019. Pas d'embrassades sous le gui, pas de vœux pieux, c'est sur la glace que les Dragons rouennais souhaiteront une bonne année à leurs adversaires pour ce tournoi de préparation aux phases finales. Vainqueurs en finale des Brûleurs de Loups de Grenoble 5-3 qu'ils retrouveront nécessairement lors des phases finales, hormis un match nul 3-3 face à Briançon, les rouennais feront le plein de confiance avec six victoires en sept matchs avec notamment un succès aux tirs aux buts en demi-finale 2-1 face aux Tigres de Boulogne (résumé du tournoi). Une première confrontation entre les deux équipes pleines de promesses. Plus que trois matchs à jouer pour les Dragons pour clore cette première phase, un début d'année excitant avec un match contre Amiens et deux contre Boulogne / Meudon. 3 matchs, 6 points et 5 points d'avance au classement pour les Normands, avec une belle marge de sécurité, les Dragons pouvaient se faire plaisir avec ses derniers matchs. En déplacement à Amiens, l'ouverture du score de Kilian Duclos ne fera qu'illusion dans le camp picard, au dessus, en pleine confiance, les Rouennais ne paniqueront pas, bien que menés au score. Avec cinq buts dont trois dans le tiers médian, Rouen respirera la sérénité en s'imposant 5 buts à 1. Avec ce succès, plus rien ne pouvait empêcher les rouennais de remporter la première phase. Pour autant, les résultats de la première phase étant conservés pour la deuxième, le double match face aux franciliens revêtaient une importance non négligeable. Un mercredi sur les bords de Seine, les deux formations s'expliqueront officiellement pour la première fois de la saison. Après quarante minutes sans but, la situation se débloquait enfin, hélas pas à la faveur des Dragons puisque sur une incompréhension entre le gardien rouennais et son défenseur, le parisien Baptiste Boraz en profitait pour ouvrir le score à l'amorce du dernier quart d'heure du match. Fort heureusement pour Rouen, après ce coup du sort, Fabien Riu fera justice en égalisant à 1-1, score final . Trois jours plus tard, c'est en Ile de France que les Dragons se rendaient pour le deuxième match. Après l'épique match nul de l'aller, cette fois il y aura un vainqueur. En ouvrant le score par Edgar Tacail, Boulogne pensait bien être ce dernier mais une ondée de cinq buts dont un doublé de Valentin Detouteville permettra aux Rouennais de s'illustrer et marquer les esprits en s'imposant largement 5 buts à 1.

 

U15A (Zone Nord-Est)
" Poule Nord - Normandie - Ile de France " (Calendriers & résultats - Compteurs)  
1er :

Dragons de Rouen

(effectif - Statistiques) Meilleure attaque : Rouen avec 67 buts
2ème :

Boulogne / Meudon

(effectif - Statistiques) Meilleure défense : Rouen avec 24 buts
3ème :

Jokers de Cergy

(effectif - Statistiques)
4ème :

Coqs de Courbevoie

(effectif - Statistiques) Meilleur compteur : Raphaël Chauvel (Caen, 31 points)
5ème : Drakkars de Caen (effectif - Statistiques) Meilleur buteur : Raphaël Chauvel (Caen, 21 buts)
6ème :

Gothiques d'Amiens

(effectif - Statistiques) Meilleur passeur : Warren Nguenti (Courbevoie, 12 passes)
7ème :

Évry / Viry

(effectif - Statistiques) Joueur le + pénalisé : Raphaël Brites (Neuilly, 64 minutes)
8ème :

Bisons de Neuilly-sur-Marne

(effectif - Statistiques)
       
" Poule Est " (Calendriers & résultats - Compteurs)  
1er : Ducs de Dijon (effectif - Statistiques) Meilleur compteur : Hugo Miodowski (HC Marnais, 46 points)
2ème : HC Marnais (effectif - Statistiques) Meilleur buteur : Hugo Miodowski (HC Marnais, 34 buts)
3ème : Etoile Noire de Strasbourg (effectif - Statistiques) Meilleur passeur : Flavien Tichy (Entente Hockey 68, 16 passes)
4ème : Entente Hockey 68 (effectif - Statistiques) Joueur le + pénalisé : Flavien Tichy (Entente Hockey 68, 80 mn)

 

U15A (Zone Ouest) (Résultats & Classement)

U15A (Zone Sud-Est) (Résultats & Classement)

1er : Ducs d'Angers
 

1er : Hockey 74

 
2ème : Brest / Rennes
  2ème : Rapaces de Gap
3ème : Corsaires de Nantes
  3ème : Brûleurs de Loups de Grenoble
4ème : Remparts de Tours
  4ème : Diables Rouges de Briançon  
5ème : La Roche / Niort
  5ème : Hockey 74 (2)  
6ème : Dogs de Cholet
  6ème : Lions de Lyon
 
    7ème : Chevaliers du Lac d'Annecy  
1er : Bordeaux / Brive   8ème : Ours de Villard de Lans  
2ème : Hormadi d'Anglet   9ème : Clermont / Roanne
 
3ème : Bélougas de Toulouse   10ème : Vipères de Montpellier  
4ème : Taureaux de Feu de Limoges      

 

7 points d'avance sur Boulogne / Meudon, 8 sur Cergy, 10 sur Courbevoie, au moment d'aborder la deuxième phase à quatre, les Dragons de Rouen bénéficiaient d'une certaine marge de manœuvre avec trois places qualificatives pour les quarts de finale pour quatre protagonistes. Un chemin pavé d'or en somme. Et dès la première journée des matchs de play-offs, les Dragons clôtureront tout enjeu au classement en s'imposant 3 buts à 1 face à l'association Boulogne / Meudon. Il faut dire qu'avec une formule « tue suspense » qui conserve les résultats de l'ensemble de la première phase, Rouen et ses sept points d'avance sur son poursuivant Boulogne, n'avait guère à craindre dans cette poule haute sensée être déterminante pour les accessits en play-offs. Ainsi, rapidement devant au tableau d'affichage avec un premier but donnant le bon tempo pour la troupe jaune et noir, les Rouennais, pour la troisième confrontation officielle face aux tigres, mettaient du sérieux pour doubler la mise avec une vélocité relative. Si avant la fin de la première période, les franciliens parviendront à ternir la bonne période jaune et noir en ramenant le score à 2-1, un bon deuxième tiers des Dragons leur permettra de creuser l'écart à nouveau à 3-1. Alors que la troisième période, les deux équipes sembleront vouloir se contenter de ce score, ni les uns ni les autres ne seront en mesure de faire évoluer le score. Vainqueurs 3 buts à 1 (résumé), les rouennais ne bouderont pas leur joie de compiler un deuxième succès face à Boulogne en trois rencontres, les tigres étant parvenus à arracher le point du match nul sur l'Ile Lacroix (1-1) lors de la première phase. Mathématiquement assurés de terminer à la première place du classement, qualificative directement pour les demi-finales au bénéfice du match nul concédé à Cergy 3-3 par Boulogne, les Dragons connaîtront un coupable moment de relâchement. Sommés de déposer les armes à domicile face à Cergy (2-3), les rouennais pour la première fois de la saison gouttaient à la défaite. Loin d'être rédhibitoire, le premier revers des Dragons avait de quoi agacer et ils le feront savoir en remettant fièrement les pendules à l'heure normande. Alors que les Jokers de Cergy prenaient l'ascendant sur Boulogne pour la deuxième place, Rouen relançait la machine cahin-caha. Volubiles offensivement à Boulogne, les Dragons marqueront les esprits en s'imposant à domicile 12-2 avec neuf buteurs différents. Si Matéo Bussat, trois buts et Grégory Fulachier deux buts, tirait particulièrement leur épingle du jeu, c'est néanmoins l'ensemble de l'équipe jaune et noir qui se mobilisait avec caractère notamment à la dernière journée pour donner la réplique à Cergy, seul vainqueur des rouennais à cet instant. Pour autant, avant d'étriller les Cergyssois, un double duel face aux Coqs de Courbevoie laissait planer à nouveau le doute sur l'état de forme des Dragons. Décidément à l'aise face à la troupe jaune et noir, sur sa glace, l'attaquant parisien Eliot De Mali s'en donnait à cœur joie avec un nouveau spectacle : 3 buts, 2 passes, 5 points. Présents sur tous les buts de son équipe, l'attaquant parisien ne pouvait guère faire mieux pour permettre à son équipe de faire tomber à glace ce Dragon tantôt fragile mais toujours prompt à se sortir des mauvaises passes. Là encore en dépit de cinq buts encaissés, sous l'impulsion de Thomas Hérichard et Grégory Fulachier, deux buts chacun, les rouennais parviendront à inscrire un but de plus, six pour une victoire 6-5. Dans la foulée, à Rouen, c'est un match totalement différent qui se déroulera sur l'Ile Lacroix. Désertique offensivement, la rencontre ne livrera que peu d’occasion de célébrer. Un seul but, rouennais, inscrit par Tim Aubry pour une victoire très footballistique 1 but à 0. Au dessus des débats en dépit de quelques failles, au classement, les Dragons s'envoleront laissant les parisiens s'écharper entre eux. Une lutte entre frères franciliens particulièrement prégnantes qui amènera un lourd suspense pour la place du damné. Si la première place des Dragons étaient largement assurée, un dernier succès 8-1 à Cergy-Pontoise ponctué d'un triplé de Fabian Riu portait l'avance des rouennais au classement à 13 points, derrière, jusqu'au dernier moment, les parisiens se battront pour éviter cette fameuse quatrième place synonyme de fin de saison. Dans le wagon emmenant les équipes pour les play-offs, Rouen sera finalement accompagné de Boulogne / Meudon bien évidemment mais également de Cergy, invité surprise qui devançait de deux points les Coqs de Courbevoie qui resteront sur le quai pour la deuxième année consécutive.


Poule Nord-Est (Play-Offs)

Poule Nord-Est (Play-Down)

(Résultats & Classement - Compteurs)

(Résultats & ClassementCompteurs)
1er : Dragons de Rouen
(statistiques)

1er : Drakkars de Caen

(statistiques)
2ème : Boulogne / Meudon (statistiques) 2ème : Gothiques d'Amiens (statistiques)
3ème : Jokers de Cergy (statistiques)

3ème : Evry / Viry

(statistiques)
4ème : Coqs de Courbevoie (statistiques) 4ème : Bisons de Neuilly
(statistiques)
       
Poule Ouest (Play-Offs) (Résultats & Classement) Poule Ouest (Play-Down) (Résultats & Classement)
1er : Ducs d'Angers   1er : Corsaires de Nantes  
2ème : Bordeaux / Brive   2ème : La Roche / Niort  
3ème : Hormadi d'Anglet   3ème : Dogs de Cholet  
4ème : Brest / Rennes      
    1er : Remparts de Tours  
    2ème : Bélougas de Toulouse  
    3ème : Taureaux de Feu de Limoges  

 

 

Exemptés de quart de finale, les rouennais n'en garderont pas moins un œil intéressé sur le déroulement du carré de quart de finale les concernant. Un duel entre les deux parisiens, Boulogne et Cergy face aux équipes de l'Ouest : Angers, Bordeaux / Brive. Déjà avant le début des festivités, c'est un coup de tonnerre à l'ouest qui aura émaillé la poule play-offs de la zone Ouest. Présents en play-offs depuis la saison 2012-2013, médaillés d'argent en 2016, finalistes des trois dernières éditions, l'Hormadi d'Anglet sera le grand absent de ce quart de finale. Malmenés par Angers et Bordeaux / Brive lors des play-offs ouest, les Basques qui iront même jusqu'à concéder le point du match nul face à l'association Brest / Rennes passeront à travers de la poule qualificative. Un violent trou d'air qui laissera Anglet à la troisième place de la poule, laissant Angers et Bordeaux s'envoler pour les quarts de finale. Si l'absence des basques adversaires très solides depuis trois saisons, n'était pour déplaire aux rouennais, en quart de finale, Boulogne se mettra largement en valeur en rassurants ses observateurs. Titillés, talonnés par Cergy lors du tour précédentes, les Tigres répondront par un sec 3-0 face aux Jokers. Très solides également face à Bordeaux (4-0) et Angers (10-4), intouchable sera Boulogne / Meudon dans ce tour de play-offs. Derrière, alors que Bordeaux, l'invité surprise du sud-ouest ne pouvait tenir le rythme avec trois défaites, c'est le duo Cergy – Angers qui accompagnera Boulogne en demi-finale avec un petit avantage pour les Jokers victorieux des Ducs 5-3.


A l'Est, tout comme la saison précédente, Grenoble devait s'acquitter d'un premier tour de play-offs, Hockey 74 au bénéfice de sa première place en saison régulière étant déjà qualifié en demi-finale à l'instar des rouennais. Sans adversaires en quart de finale, les Brûleurs de Loups traverseront ce premier tour de play-offs sans lâcher la moindre miette du gâteau à leurs adversaires. Sans partage, Grenoble s'accaparera la première place avec trois victoires, derrière, Gap, Dijon et le HC Marnais, l'association Châlons – Reims, se livreront une belle bataille pour éviter la quatrième place du dindon. Battu successivement par Dijon (6-8) et Gap (2-5), le HC Marnais ne parviendra pas à y hisser son niveau de jeu pour aller décrocher l'une des places qualificatives. De son côté, le Rapace de Gap tiendra prestement sa proie à la dernière journée en venant à bout des Ducs de Bourgogne 6-2, s'offrant ainsi une honorifique deuxième place devant Dijon, troisième qualifié.


¼ de Finale Ouest (12-13-14 avril 2019)

¼ de Finale Est (12-13-14 avril 2019)

(Résultats & Classement - Compteurs)

(Résultats & ClassementCompteurs)
1er : Boulogne / Meudon (statistiques)

1er : Brûleurs de Loups de Grenoble

(statistiques)
2ème : Jokers de Cergy (statistiques) 2ème : Rapaces de Gap
(statistiques)
3ème : Ducs d'Angers (statistiques)

3ème : Ducs de Dijon

(statistiques)
4ème : Bordeaux / Brive (statistiques) 4ème : HC Marnais
(statistiques)

 

 

Enfin venu le temps béni des play-offs pour les Dragons. Ces matchs couperets, ces calculs au classement, cette excitation de la qualification ou a contrario la désillusion de l'élimination autant d’éléments qui classent à part cette partie de la saison. Et de l'émotion, il y en aura pour les Dragons en demi-finale. Quelle fut longue l'attente pour retrouver les affres de la compétition pour les U15 rouennais, orphelins de matchs officiels depuis presque un mois. Un mois ! Une éternité enfin terminée avec le rendez-vous donné à Amiens entre Boulogne / Meudon, Cergy, Angers et Rouen. Surprenant lieu pour organiser la demi-finale ouest que la patinoire d'Amiens. Si bien sur, l'écrin amiénois est habitué aux joutes en play-offs, pour la première fois de son histoire, il accueillera un tour de play-offs U15 sans la présence de son équipe locale. Où se jouera la demi-finale Ouest, la question restera longtemps posée : pas à Cergy, monopolisée par les championnat de France des clubs de patinage artistique, ni à Angers, envahi par pleins de petits poussins à l'occasion du tournoi U11 René Albert, encore moins à Rouen avec une patinoire fermée pour travaux depuis quelques jours. Bref, chacun ayant ses problèmes, c'est finalement à Amiens que la demi-finale, organisée par Rouen, se jouera non sans quelques atermoiements avec la possibilité d'annulation comme le prévoit le règlement ou mesquineries opportunistes, les alpins suggérant une qualification en finale des quatre équipes du sud-est. Au final, tout est bien qui finissait bien avec cette opportunité de disputer la demi-finale au Coliséum d'Amiens avec un week-end de Pâques fort truculent avec deux places qualificatives en finale pour quatre candidats possibles. Suspense sportif cette fois en perspective (présentation) Restée sur un sentiment mitigé face aux Jokers avec une défaite 2-3 à domicile suivie d'un large succès au match retour 8-1, l'équipe U15 rouennaise débutait sa demi-finale face à Cergy-Pontoise. Gare au match piège pour les Dragons avec une préparation perturbée par les problèmes de glace inhérents à la fermeture de l'Ile Lacroix pour travaux. Les patins lourds, les Dragons auront toutes les peines du monde pour se débarrasser d'accrocheurs Jokers. Menés par trois fois au score, 1-0, 2-1, 3-2, il faudra des dragons besogneux pour arracher la victoire sous l'impulsion de Matéo Bussat et Jacob Serre auteurs des deux derniers buts jaune et noir offrant une victoire 4-3 (résumé) aux rouennais. Laborieux mais précieux. Alors que les Ducs d'Angers semblaient éteints avec deux défaites 8-4 face à Boulogne et 7-1 face à Cergy, dès la deuxième journée, les Dragons, confrontés à Boulogne, pouvaient escompter décrocher leur qualification en finale. Après un premier quart d'heure ponctué de deux buts, l'un pour Johanès Avonde, l'autre pour Grégory Fulachier sur un tir de pénalité, les Rouennais verront leur avance s'effriter progressivement. Alors que dans le premier tiers, Nathan Ferreira Reis réduisait le score à 2-1, à dix minutes du terme de la rencontre, Logan Giner relançait la partie en amenant le score à 2-2. Du coup, c'est durant la prolongation qu'il faudra trouve le dénouement de cette partie avec le but salvateur de Johanès Avonde, dix-huit secondes seulement après le début de la mort subite (3-2, résumé). Avec cinq points contre quatre pour Boulogne et trois pour Cergy, Rouen n'avait plus rien à craindre de la dernière journée. Pour autant, face aux Ducs d'Angers, les rouennais mettront un point d'honneur à finir sur une bonne note après deux matchs particulièrement serrés. Avec deux buts dans le premier tiers et deux dans le deuxième, face aux Ducs, les Dragons assureront l'essentiel. Une probante victoire 5-1 (résumé), la plus nette du week-end. De quoi donner une once de confiance supplémentaire avant de filer en finale accompagné de Boulogne, vainqueur au bout du suspense lors d'une cruelle séance de pénalty face à Cergy (4-3)


Dans l'autre demi-finale, comme la tradition le veut depuis des années, c'est un duel entre Grenoble et Hockey 74 qui animera les débats. Portés par trois points de Victor Baillard et Valentin Truffert, Hockey 74, dès la première journée prenait l'ascendant sur Grenoble en s'imposant 4-2. Le suspense de la première place déjà fortement compromis, c'est vers la lutte pour la deuxième place qualificative pour la finale qu'il faudra se tourner pour chercher un peu d'émotion. Si Gap au bénéfice de sa victoire face à Dijon 3-1 avait pris une petite option, dès la deuxième journée, grâce à un succès 4-0 sur les Rapaces, Grenoble remettra à leur juste place les haut-alpins, la troisième place. Dijon avec trois défaites faisant de la figuration, Gap trop juste pour accrocher l'un des deux ténors, au contraire de la truculente demi-finale de l'ouest, c'est sans partage que le couple Hockey 74 – Grenoble dominera sa demi-finale, une nouvelle fois réunis en finale.


1/2 Finale Ouest (20-21-22 avril 2019)

1/2 Finale Est (20-21-22 avril 2019)

(Résultats & Classement - Compteurs)

(Résultats & Classement - Compteurs)

1er : Dragons de Rouen
(statistiques)

1er : Hockey 74

(statistiques)
2ème : Boulogne / Meudon (statistiques) 2ème : Brûleurs de Loups de Grenoble
(statistiques)
3ème : Jokers de Cergy (statistiques)

3ème : Rapaces de Gap

(statistiques)
4ème : Ducs d'Angers (statistiques) 4ème : Ducs de Dijon (statistiques)

 

C'est un moment clef de leur jeune carrière que les U15 rouennais vont vivre avec le début aujourd'hui du carré final U15 à Grenoble. Nul doute que certains clichés de ce qui se passera durant ce week-end sur la banquise iséroise seront rangés dans la boîte à souvenirs. Vivre une aventure en équipe, tous ensemble, un leitmotiv pour les Dragons galvanisés d'entrain à l'image de l'attaquant annecien Matéo Bussat « Nous sommes motivés, nous voulons gagner mais nous savons également que l'on a besoin de changer quelques petites choses pour aller au bout » mais méfiants comme le souligne le portier rouennais Mathis Thirion « en ½ finale, tous les matchs ont été très serré contrairement à ce qui s'est passé dans le sud où Grenoble et Hockey 74 ont gagné largement. Même si on s'est donné à fond à chaque fois, on peut s'améliorer encore » (présentation) Pour escompter doubler leur titre acquis la saison précédente, dans la bataille qu'ils allaient devoir mener face aux clubs de la montagne, il était impératif pour les rouennais d'éviter le piège de la première journée face à Boulogne. Défaite interdite, perte de points aussi. Et si la rencontre débutait à l'envers pour les rouennais avec l'ouverture du score des parisiens par l'intermédiaire d'Enzo Scotto, les angoisses des premiers coups de patins trépassés, la réaction rouennaise sera aussi belle qu'incisive. Une égalisation par l'intermédiaire du sniper jaune et noir, Matéo Bussat, un doublé pour Johanès Avonde, une froide efficacité à cinq contre trois pour Fiorenzo Villard, en cinq minutes, Rouen venait de sceller le sort de la rencontre en rentrant au vestiaire à la première pause en menant 4-1. Alors que l'écart au tableau d'affichage entre les deux équipes sera à son maximum à mi-match avec cinq buts d'avance pour les rouennais (6-1), un doublé de Logan Giner et un but de Maxime Vincent ramenaient les parisiens à deux unités des rouennais, insuffisant, Valentin Detouteville se chargeait du dernier but rouennais et de la validation de la victoire jaune et noir 7-4 (résumé) Impressionnants la veille face à Grenoble, victoire dithyrambique 7-3, Hockey 74 s'offrira un deuxième succès de prestige face à Boulogne 7-5. Puissants, les Haut-savoyards paraissaient lourdement armés pour déboulonner les Dragons du piédestal sur lequel ils étaient grimpés la saison dernière. En attendant, l'excitant duel final face à Hockey 74, les rouennais devaient gérer un épineux problème avec la rencontre face à des Brûleurs de Loups de Grenoble revanchards. Croqués la veille par Hockey 74, les Isérois se présenteront sur leur glaçon avec d'autres ambitions. Bien que concédant l'ouverture du score aux isérois en l'occurence à Tom Guidoux, par le biais d'un trio de teigneux, Valentin Detouteville, Fabian Riu, Gregory Fulachier, les rouennais renversaient le match pour mener 3 buts à 1 à la fin du premier tiers. Hélas pour les Dragons, la situation ne restera pas en l'état, un doublé du grenoblois Martin Foray remettait les cartes à plat avec le retour des isérois à 3-3. Pire pour les rouennais, seize secondes après le début de la prolongation Yannis Michallon mettait un terme au suspense en offrant la victoire à Grenoble (4-3, résumé) Leader avec 6 points, Hockey 74 était en ballottage favorable pour le titre de Champion de France mais la dernière journée pouvait réserver d'immenses bouleversement. A tous les étages, le suspense restait de mise, bien que malmené, Boulogne pouvait encore espérer prendre le bronze aux dépens de Grenoble, les Isérois pouvaient encore arracher l'argent à des Dragons en mesure de coiffer au poteau Hockey 74. A condition pour les normands de mettre en berne l'étendard haut-savoyard dans le temps réglementaire.


Dans l'histoire des matchs U15, nul doute que cette finale face à Hockey 74 aura une place à part dans son déroulé et sa dramaturgie. Contraints de se jeter à pleines dents dans la bataille face à l'ogre haut-savoyard, cueillis à froid, les Dragons devaient concéder l'ouverture du score à Valentin Truffert pour Hockey 74. Dans cette lutte acharnée, chacune des deux équipes aura leur temps fort et aura sa chance de mettre à terre leur adversaire. Alors que Fabian Riu égalisait à 1-1 pour les Dragons, Hockey 74 connaissait un moment fort qui les emmenera à mener 3-1 à la mi-match grâce à des buts de Kylian Dufour et Samuel Newberry. Là encore, au plus fort de la tourmente, les Rouennais feront preuve d'une belle solidarité et d'un fier panache pour se relancer. Marquant les esprits en réduisant le score à 3-2 à sept secondes de la fin du deuxième tiers, Matéo Bussat sonnait la charge de la révolte jaune et noir. C'est ainsi qu'à peine dix secondes de jeu dans le troisième tiers, Gabriel Lehman trouvait la bonne combinaison pour égaliser à 3-3. Loin d'être en reste, Hockey 74 et Charles Simond à dix minutes de la fin du match pensait bien avoir mis à bas les Dragons en ajoutant un cruel quatrième but. Là encore, Rouen ne parviendra pas à se résoudre à abandonner ses rêves de triomphe. Obligés de s'imposer dans le temps réglementaire, les rouennais savaient pertinemment que leur titre ne tenait plus qu'à un fil mais ils iront arracher l'égalisation à 4-4 par Valentin Detouteville à moins de sept minutes de la fin du match. Une première étape franchie pour le titre avec le retour à parité mais malheureusement jamais la deuxième étape ne sera escaladée par des rouennais qui tenteront tout jusqu'au bout en vain. La sirène finale retentissait. HC 74, assuré d'être champion devait néanmoins s'acquitter tout de même de la prolongation pour clore cette rencontre. Drôle de sentiment pour les haut-savoyards, déjà champions mais dans l'impossibilité de jeter les gants, crosses et casques. Pour les Dragons, si le rictus étais crispé, ils pouvaient encore espérer s'assurer la médaille d'argent à condition de remporter la prolongation. Chose fait à quelques deux minutes de la fin du sur-temps grâce à l'intervention de Benjamin Benoist, auteur du but vainqueur 4-5 (résumé) et de la médaille d'argent. Il s'en ait fallu d'un rien...

 

 

Finale (26-27-28 avril 2019) (Résultats & Classement - Compteurs)

 

1er : Hockey 74 (statistiques)    
2ème : Dragons de Rouen (statistiques)    
3ème : Brûleurs de Loups de Grenoble
(statistiques)    
4ème : Boulogne / Meudon (statistiques)    


 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :