"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U17A Bilan 2018-2019


Sèchement battus en demi-finale par le futur champion de France Grenoble la saison précédente au terme d'une demi-finale rocambolesque (résumé 2017-2018), les Dragons U17, pour cette nouvelle aventure, débutaient par un manque d'inspiration cruel lors des matchs de préparation. Certes, privés de ces internationaux, à domicile face aux Ducs d'Angers, une double défaite face aux ligériens (2-3 & 3-5, résumés) laissaient entrevoir une belle masse de travail à effectuer pour espérer tutoyer les sommets en fin de saison. Alors que dans la foulée, c'est à une saturnienne quatrième place que les rouennais boucleront leur tournoi amical à Pralognan (résumé) déjà se profilait à l'horizon pour les Dragons un terrible double péril avec la réception des Brûleurs de Loups de Grenoble sur l'Ile Lacroix pour deux matchs dès le premier week-end de compétition (présentation) Le moins que l'on puisse dire pour les Rouennais, c'est que la double confrontation face aux isérois virera au cauchemar. Pris à froid dans les deux premières minutes de la rencontre, par deux fois les rouennais parviendront à égaliser. De 0-1 à 1-1, de 1-2 à 2-2, les Dragons s'accrochaient mais finissaient par exploser en plein vol à l'entame du troisième tiers. En cinq minutes, trois buts grenoblois, les rouennais ne s'en remettront pas et sur le score de 3-5, ils finiront par s'incliner (résumé & vidéo). Au lendemain de cette première déception, une toute autre affaire attendait la troupe jaune et noir pour la rencontre du dimanche. Si la veille, Rouen était parvenu à s'accrocher, cette fois, c'est un match à sens unique qui se déroulera sur les bords de Seine avec une totale domination grenobloise. Alors qu'au milieu de la tempête, Jordan Hervé parvenait à sauver la patrie avec l'unique but jaune et noir, à la sirène finale, Quentin Tomasino, Matias Bachelet et leurs copains avaient fait très mal aux rouennais avec une démonstration 9 buts à 1 (résumé & vidéo)


Si comptablement pour le classement, être à six points de Grenoble n'était guère encourageant mais loin d'être alarmant, longtemps les Rouennais traîneront dans leur esprit ce double rendez-vous totalement manqué à commencer par leur déplacement dans la foulée en Haute-Savoie pour un nouveau rendez-vous de haute-volée. Sur la lignée du week-end précédent c'est dans la douleur qu'une bonne partie de la rencontre se négociera pour les rouennais. Mais cette fois, de la douleur naitra l'espoir, l'espoir né d'un troisième tiers lumineux où les rouennais feront preuve d'une belle solidarité pour édulcorer le score. Deux buts importants qui n'empêcheront pas une nouvelle déconvenue. En prenant 5 buts lors des deux premières périodes en n'en rendant que 2, les deux derniers buts du troisième tiers ne pesaient pas suffisamment lourds pour empêcher un troisième revers de suite 4-5 (résumé) Avec neuf points de retard sur le duo de tête composé de Hockey 74 et Grenoble, la réception de Strasbourg arrivait à point nommé pour retrouver le sourire et relancer les Dragons Hormis Gap, déjà à la dérive, aucun des deux adversaires des rouennais ne commettra le moindre faux pas mais à ce stade, les rouennais n'en avaient cure et devaient se concentrer sur leurs propres préoccupations. Rassurés par un début de match probant avec trois buts en cinq minutes, peu à peu les Normands retrouvaient de l'allant, de l'élan, et le rictus des dernières semaines s'effaçait peu à peu au rythme des buts marqués qui conduiront les Dragons à s'imposer 9 buts à 3 (résumé) Sevrés de victoires pendant trois matchs, la victoire face aux Alsaciens avait insufflé une nouvelle dynamique dans le camp rouennais et les Gothiques d'Amiens en paieront le prix à domicile.


Chaque année, les duels face à Amiens ont une saveur particulière et celui-ci restera l'un des moments plaisants de la saison. Transcendés par un Jordan Hervé des grands jours auteur d'un quadruplé, les Dragons marcheront littéralement sur la troupe picarde totalement emportée par l'ouragan jaune et noir. A tel point qu'au moment du décompte final, les Rouennais venaient de réaliser le plus succès d'une équipe rouennaise à Amiens en Cadet, 9-2 (résumé), « priceless » Même si pour garder le moral, il était prudent pour les Dragons de ne pas regarder le classement et neuf points de retard sur Grenoble, des deux dernières victoires rouennaises étaient nées une nouvelle dynamique. Jamais deux sans trois, face aux Rapaces de Gap à domicile, les rouennais enregistraient un troisième succès de suite après une début de rencontre difficile. En dépit d'un premier but encaissé après trois minutes de jeu, Rouen saura hisser son niveau de jeu pour l'emporter 5 buts à 1 (résumé) Comme souvent en Normandie, le ciel bleu ne reste jamais longtemps et à Rouen, après le beau temps, la pluie avec la réception des Basques d'Anglet qui mettra le premier coup d'arrêt à la nouvelle énergie jaune et noir. Tout comme face à Gap, en trois minutes, Rouen était mené au score. Alors qu'après avoir égalisé dans les trois premières minutes du premier tiers, les Dragons parvenaient à prendre la main dès l'entame du tiers médian à 2-1, l'avance rouennaise ne durera que l'espace du poignée de minutes, Anglet ramenant la parité dans la foulée. Dans une partie haletante où les deux équipes peinaient à prendre l'ascendant, c'est en prolongation que les basques joueront un sale tour aux rouennais en chapardant les deux points de la victoire dans le sur-temps (résumé). Pas rassurant avant de se rendre en Isère pour y défier Grenoble. Si en se rendant à la patinoire de Pole Sud, les rouennais espéraient dissiper enfin les fantômes du double échec de début de saison, c'est un tout autre scénario qui se déroulera sur la glace grenobloise. Dans une partie totalement rocambolesque, rarement la folie se sera autant invitée à une confrontation entre Rouen et Grenoble. Bien qu'ouvrant le score par Jonas Lemetais, les rouennais se retrouvaient menés 3 buts à 1 à l'entame du deuxième tiers. Au prix d'un effort intense, Jordan Hervé et Lucas Aliome relançaient totalement la partie en ramenant le score à 3-3 avant que Grenoble ne prenne à nouveau deux buts d'avance pour débuter le troisième tiers. Contrairement au deuxième match sur l'Ile Lacroix où les rouennais s'étaient laissé martyrisés, suppliciés sans jamais réagir, là c'est une toute autre équipe qui se battra de toute ses forces pour se maintenir à flot. Pour la deuxième fois de la rencontre, sous l'impulsion de Jonas Lemetais et Kaylian Leborgne, les Dragons soldaient leur retard de deux buts en revenant à 5-5. Non sans un dernier accès de panache en égalisant une énième fois à 6-6 par Jordan Hervé, la belle histoire des rouennais s'arrêtera là et de « happy end » il n'y aura pas, intraitable Grenoble s'adjugeait le match le plus farfelu de la saison 8-6 (résumé)


14 points de retard sur une première place désormais inatteignable, huit sur le dauphin de Grenoble, Hockey 74, à nouveau dans la pénombre, les rouennais s'évitaient les problèmes dans la foulée en s'imposant 4-2 à Villard-de-Lans non sans difficultés avec une nouvelle ouverture du score concédée aux Ours (résumé) Si les trois points faisaient du bien à la comptabilité, clairement les dernières rencontres jouées par la troupe jaune et noir avait copieusement grévé le moral des Dragons. Et lorsque Hockey 74 pointait le bout de ses crosses sur l'Ile Lacroix, à nouveau, les affaires ne tournaient pas en faveur des rouennais. Et pourtant. Ritournelle habituelle depuis le début de la saison, l'ouverture du score était à mettre au crédit de la Haute-Savoie mais paradoxalement, cette fois, la réaction rouennaise sera tranchante avec une égalisation rapide suivie d'un deuxième but dans la foulée. Et lorsqu’à l'entame du deuxième tiers, le but du break à 3-1 était marqué, l'idée d'un match référence germait dans l'esprit des rouennais. Malheureusement, l'idée ne sera que fugace, la réduction du score haut-savoyarde dopait Hockey 74 qui allait puiser dans toutes ses ressources pour égaliser à 3-3 à quatre minutes de la fin du match. Le scénario semblait cousu de fil blanc, le cauchemar des Dragons s'achevait sur un quatrième but des montagnards à … dix secondes de la fin du match (résumé)... Cruel, plombant... Rouen K.O.

 

 

De façon presque mécanique, jusqu'à l'issue de la saison régulière, les rouennais alterneront victoires et défaites. Isolés à la troisième place du classement, loin derrière le duo de tête et largement détachés de la quatrième place, les rouennais se relançaient bien face à Strasbourg au prix d'un succès en Alsace (14-1) avant de trébucher à nouveau sur l'Ile Lacroix face à Hockey 74 (1-4) Assurant l'essentiel dans les Hautes-Alpes avec une double victoire face aux Rapaces de Gap (14-0, 6-0), Rouen connaissait un mois de janvier plutôt honnête même si un but en prolongation de Colin Delatour offrait aux Gothiques d'Amiens une victoire de prestige 4-3 sur l'Ile Lacroix (résumé) alors qu'à l'avant Grenoble s'était envolé au classement face à une équipe de Hockey 74 en panne sèche avec trois défaites de suite qui ramenaient Rouen à huit points de la Haute-Savoie. Janvier sérieux, février désastreux pour l'escouade jaune et noir avec un tryptique terrible face à Hockey 74, Grenoble et Anglet. Balayés 7-2 au Palais des Sports de Mégève, les rouennais connaîtront dans la foulée une quatrième défaite de suite à Grenoble (4-6) Même si là encore, les Dragons s'étaient accrochés tout au long de la rencontre en tenant le score à 3-3 à l'entame du troisième tiers, une fin de match calamiteuse laissait la part belle aux Isérois avec trois buts consécutifs pour un seul marqué par Charles Pelletreau sur la sirène finale, bien loin de compensé l'élan offensif des Brûleurs de Loups (résumé) Avec une troisième défaite défaite de suite concédée au pays Basque face à Anglet (5-4), les rouennais sauveront leur mois de février à domicile en prenant les trois points face à Villard-de-Lans (4-1, résumé) puis au début du mois de mars, toujours à domicile, face à Gap (8-2) pour la clôture de l'erratique parcours des Dragons en saison régulière. Sans surprise perchés à la 3ème place de la poule, les Normands sauvaient l'essentiel, leur place au sein de la poule A mais accusaient tout de même un retard de 27 points sur le leader grenoblois et 11 sur Hockey 74. Un gouffre nivelé avec le début des play-offs, la fameuse « nouvelle saison qui commence » et un parcours compliqué en perspective pour les rouennais avec une probable quart de finale à jouer face aux Gothiques d'Amiens.

 

 

U17 Elite (Classement final de la saison régulière – Calendriers & Résultats - Compteurs)
1er : Brûleurs de Loups de Grenoble (effectif - statistiques) Meilleure attaque : Anglet avec 123 buts
2ème : Hockey 74 (effectif - statistiques) Meilleure défense : Anglet avec 47 buts
3ème : Dragons de Rouen (effectif - statistiques)  
4ème : Rapaces de Gap (relégué en Poule B)
(effectif - statistiques) Meilleur compteur : Alexandre Bauvais (Caen, 63 points)
5ème : Hormadi d'Anglet (promu en Poule A) (effectif - statistiques) Meilleur buteur : Tomas Simonsen (Amiens, 39 buts)
6ème : Gothiques d'Amiens (effectif - statistiques) Meilleur passeur : Alexandre Bauvais (Caen, 37 passes)
7ème : Ours de Villard (effectif - statistiques) Meilleur buteur AN : Tomas Simonsen (Amiens, 10 buts)
8ème : Etoile Noire de Strasbourg (relégué en Poule C) (effectif - statistiques) Meilleur buteur DN : Henry Salo (Boulogne, 6 buts)
9ème : Ducs d'Angers (promu en Poule B)
(effectif - statistiques) Joueur le + pénalisé : Mathéo Candellier (Amiens, 113 mn)
10ème : Drakkars de Caen (effectif - statistiques)  
11ème : Boulogne / Meudon (effectif - statistiques) Poule A :
12ème : Diables Rouges de Briançon (relégué en Poule D) (effectif - statistiques) Meilleure attaque : Hockey 74 (122 buts, Rouen : 106)
13ème : Sangliers de Clermont (promu en Poule C) (effectif - statistiques) Meilleure défense : Grenoble (56 buts, Rouen : 72)
14ème : Evry / Viry (effectif - statistiques) Meilleur compteur : Flavian Dair (Grenoble, 49 points)
15ème : Coqs de Courbevoie (effectif - statistiques) Meilleur buteur : Flavian Dair (Grenoble, 22 buts)
16ème : Vipères de Montpellier (relégué en Poule E)
(effectif - statistiques) Meilleur passeur : Flavian Dair (Grenoble, 27 passes)
17ème : Jokers de Cergy (promu en Poule D) (effectif - statistiques) Meilleur buteur AN : Quentin Tomasino (Grenoble, 6 buts)
18ème : Corsaires de Nantes (effectif - statistiques) Meilleur buteur DN : Flavian Dair (Grenoble, 3 buts)
19ème : Lions de Lyon (effectif - statistiques) Joueur le + pénalisé : Théo Quitteville (Rouen, 79 mn)
20ème : Pole France Féminin (effectif - statistiques) ( AN : avantage numérique, DN : désavantage numérique)

 

 

Plutôt heureux d'éviter l'attraction de la saison Anglet : meilleure attaque, meilleure défense, vainqueur de Rouen à deux reprises en deux matchs et futur médaillé de bronze après avoir fait tremblé Grenoble en demi-finale, les Rouennais ne touchait pas nécessairement le gros lot avec la réception des Gothiques d'Amiens en quart de finale de play-offs. Si au tour précédent les gothiques s'étaient montrés frivoles en concédés le premier match face l'association Boulogne / Meudon (5-4) avant de rétablir le sérieux dans ses rangs au deuxième match (victoire 8-1), c'est sans pression que les Gothiques débarqueront sur les bords de Seine. Avides d'en découdre face à un « ennemi rouennais » plongé dans le doute, les picards aborderont le premier match en trombe avec deux buts marqués dans les dix premières minutes de jeu. Si un doublé en 47 secondes de Kaylian Leborgne avant la fin du premier tiers ramènera le score à 2-2, à la mi-match, Simon Tagliapietra donnait un sérieux avantages à Amiens à l'issue d'une première rencontre remportée par les visiteurs 3 buts à 2 (résumé) Au moment d'aborder la deuxième rencontre des quarts de finale, Rouen devait composé avec ce but de retard qui coûtera cher au final. Un but d'avance que les Gothiques sauront faire fructifier sous l'impulsion d'Ilies Djemel et Colin Delatour, buteurs au premier tiers. Alors qu'au détour d'un avantage numérique, Konstantin Kebets réduisait le score, Colin Delatour à la mi-match redonnait deux buts d'avance à la troupe rouge et noire. A 30 minutes de la fin du match, Rouen était mené 3 buts à 1 avec un guise de prime le but d'écart concédé la veille. Ainsi, pour espérer au moins arracher la prolongation, trois buts étaient nécessaires aux Dragons en une moitié de match. Théo Quitteville en avantage numérique entretenait l'espoir, Matéo Bussat enflammait le banc rouennais au début du troisième tiers. A dix minutes de la fin, il ne manquait plus qu'un but aux Dragons pour arracher le sur-temps. Un but... un seul but que les Dragons ne parviendront jamais à inscrire en dépit de la sortie du portier rouennais sur la fin de match et une énorme opportunité à trente secondes de la fin du match (résumé). Hélas... la réussite fuira les rouennais. Amiens au courage et logiquement décrochera sa qualification en demi-finale, les Dragons à terre sur leur glace venaient d'écrire l'une des plus décevantes pages de l'histoire cadet jaune et noir avec en prime une fin de match délétère ponctuée d'une bagarre générale fort aussi inutile que ridicule. Le calice jusqu'à la lie.


Absents du carré final du championnat pour la première fois depuis la saison 1998-1999, les Dragons assisteront, hors jeu, aux dernières joutes de la saison avec un dénouement inattendu, la victoire de Hockey 74 en finale. Alors qu'en demi-finale, après un premier match perdu face à Anglet (1-2), Grenoble réussira à décrocher sa place en finale au prix d'un succès 5-2 pour la deuxième rencontre, de son côté Hockey 74 en deux matchs (7-4, 7-6) disposait d'Amiens. En finale, la première confrontation tournait à l'avantage des Brûleurs de Loups, à la maison, 4 buts à 3 avant de prendre un violent retour de flamme le lendemains avec un succès 6-4 pour Hockey qui s'offrait le titre de champion de France 2018-2019. 

 

U17 Elite (Classement final des play-offs – Calendriers & RésultatsCompteurs)

1er :

Hockey 74

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur compteur (PO) : Alexandre Bauvais (Caen, 18 points)
2ème :

Brûleurs de Loups de Grenoble

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur (PO) : Tomas Simonsen (Amiens, 12 buts)
3ème : Hormadi d'Anglet (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur passeur (PO) : Alexandre Bauvais (Caen, 13 passes)
4ème :

Gothiques d'Amiens

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur AN (PO) : Andréas Fleutot (Hockey 74, 4 buts)
5ème :

Dragons de Rouen

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur DN (PO) : Henry Salo (Boulogne / Meudon, 3 buts)
6ème :

Rapaces de Gap

(Stats : Playoffs - Saison) Joueur le + Pénalisé (PO) : Colin Delatour (Amiens, 41 minutes)
7ème :

Ducs d'Angers

(Stats : Playoffs - Saison)  
8ème :

Drakkars de Caen

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur compteur (PO) (Rouen) : Kaylian Leborgne (3 points)
9ème : Ours de Villard (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur (PO) (Rouen) : Kaylian Leborgne (2 buts)
10ème : Etoile Noire de Strasbourg (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur passeur (PO) (Rouen) : Théo Quitteville (2 passes)
11ème : Boulogne / Meudon (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur AN (PO) (Rouen) : Théo Quitteville (1 but)
12ème : Sangliers de Clermont (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur DN (PO) (Rouen) : x
13ème : Diables Rouges de Briançon (Stats : Playoffs - Saison) Joueur le + Pénalisé (PO) (Rouen) : Julien Chaumont (29 minutes)
14ème :

Evry / Viry

(Stats : Playoffs - Saison)
15ème : Coqs de Courbevoie (Stats : Playoffs - Saison) (AN : avantage numérique, DN : désavantage numérique)
16ème : Jokers de Cergy (Stats : Playoffs - Saison)
17ème : Vipères de Montpellier (Stats : Pas de PO - Saison)  
18ème : Corsaires de Nantes (Stats : Pas de PO - Saison)
19ème : Lions de Lyon (Stats : Pas de PO - Saison)
20ème : Pole France Féminin (Stats : Pas de PO - Saison)  
       

U17 Elite (Meilleurs Compteurs - Saison 2018-2019)

Meilleur compteur (Saison) : Alexandre Bauvais (Caen, 81 points)
Meilleur buteur (Saison) : Tomas Simonsen (Amiens, 51 buts)  
Meilleur passeur (Saison) Alexandre Bauvais (Caen, 50 passes)
   
Meilleur compteur Rouen (Saison) : Jordan Hervé (39 points)  
Meilleur buteur Rouen (Saison) : Jordan Hervé (18 buts)  
Meilleur passeur Rouen (Saison) : Jordan Hervé (18 passes)  

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :