"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

(U20) Inestimable victoire !


Avant cette cruciale 19ème journée U20 Elite, un point séparait le leader grenoblois de son dauphin rouennais à quatre matchs de la fin de la saison régulière. Un petit point et une visite des Brûleurs de Loups de Grenoble sur les bords de Seine pour la quatrième confrontation entre les deux formations.


Avantage psychologique pour les isérois avant la rencontre avec trois victoires de suite pour les grenoblois cette saison pour aucune rouennaise. De cet avantage là, il ne restait plus rien après dix minutes de jeu le temps pour Robin Rabl d'ouvrir le score (03'29) et pour Arthur Zavani de dévier un lancer de Robin Rabl en avantage numérique (06'49) Déjà fort présent la veille en D2 face aux Comètes de Meudon-la-Forêt, l'attaquant fantasque, Arthur Zavani venait de planter un grand coup au moral isérois alors qu'il restait encore cinquante bonnes minutes de jeu à jouer pour les deux formation. Qu'il sera long ce premier tiers pour les Grenoblois totalement débordés de toute par, dès le début de la rencontre et aussi et surtout dans les cinq dernières minutes qui conduiront les Dragons à inscrire trois nouveaux buts. Certes, Pierre Messin pour Grenoble parvenait à sortir un instant son équipe du marasme en inscrivant un but (16'35) mais la furia jaune et noir s'abattait une nouvelle fois sur les têtes visiteuses et rares seront les survivants après son passage. Lévy Raux par deux fois en avantage numérique (15'45 & 18'48) et Théo Guerif (19'14) viendront faire trembler les filets grenoblois. 5 buts en première période pour la troupe rouennaise pour un seul subi.


Un premier gardien usé et chassé, c'est au deuxième gardien de Grenoble désormais de faire face aux assauts de rouennais totalement débridés. En effet, loin de se contenter de ce score acquis, c'est dans l'optique de marquer les esprits que Rouen abordera sa deuxième période à l'image de Julien Chaumont qui trouvait à son tour le chemin des filets, son tout premier en U20 Elite (25'06) Peu de temps après, le canadien Sutton Allard réduisait le score en avantage numérique (26'57) mais le cœur n'y était plus du coté des isérois alors que les Dragons s'amusaient toujours offensivement, cette fois par Théo Gueurif pour le 7 buts à 2 (27'42) 7-2 après 30 minutes un score inimaginable entre les deux équipes avant la rencontre mais indéniablement favorable pour les Dragons dans l'optique de la fin de saison.


Cinq buts d'avance et vingt minutes à négocier encore pour les Dragons et aucun risque à prendre au regard du tableau d'affichage. Entre les prisons de part et d'autres, les rares tentatives de révolte iséroise et la sobriété prudente affichée par les rouennais durant le troisième tiers, le score restera longtemps en l'état. En roue libre pendant vingt minutes, Rouen finira par concéder un troisième but à « leurs copains grenoblois », offrande faite à Tristan Allard, frère de Sutton, deuxième buteur isérois et représentant de la feuille d'érable canadienne en Isère (56'20) Anecdotique troisième but pour les Dragons qui finiront par s'imposer sur le score de 7-3. La phrase est devenue culte, l'important c'est les trois points mais dieu qu'elle est vraie pour cette rencontre puisque Rouen, fort de ce succès, prend les commandes de la Poule A avec désormais deux points d'avance sur son nouveau dauphin, Grenoble.


Dragons de Rouen vs Brûleurs de Loups de Grenoble 7-3 (5-1 / 2-1 / 0-1)

03'29, 1-0, Rouen : Robin Rabl (Arthur Zavani, Gabin Mainfray)

06'49, 2-0, Rouen : Arthur Zavani (Robin Rabl, Lévy Raux) [ 5 contre 4 ]

15'45, 3-0, Rouen : Lévy Raux (Robin Rabl, Yoan Salve) [ 5 contre 4 ]

16'35, 3-1, Grenoble : Pierre Messin (Oscar Sciarini)

18'48, 4-1, Rouen : Lévy Raux (Lucas Villain, Robin Rabl) [ 5 contre 4 ]

19'14, 5-1, Rouen : Théo Gueurif (Qunetin Tomasino, Yoan Salve)

25'06, 6-1, Rouen : Julien Chaumont (Antonin Germond, Yoan Salve)

26'57, 6-2, Grenoble : Sutton Allard (Loris Delmas, Flavian Dair) [ 5 contre 4 ]

27'42, 7-2, Rouen : Théo Gueurif (Quentin Tomasino, Kontantin Kebets)

56'20, 7-3, Grenoble : Tristan Allard (Alexis Dogemont, Léo Lesage)




Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :