"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

(U17A) Encore un peu plus proche


Malmenés en début d'année dans les Hautes Alpes avec une courte victoire 2 buts à 1 face aux Rapaces de Gap, c'est avec méfiance que les Dragons U17 abordaient cette manche revanche face aux Hauts-Alpins.


Si la partie tournait rapidement à la faveur des Rouennais avec une première offensive d'Antoine Addamo en infériorité numérique qui lui permettait d'ouvrir le score pour la troupe jaune et noir (07'18), la fin de la première période ne sourira guère aux normands. Alors que le jeu était plutôt équilibré avec un avantage aux points pour les locaux, Arthur Escallier s'offrait un puissant débordement face à son vis à vis défensif avant de trouver dans un trou de souris l'égalisation à 1-1 (16'44) à quelques encablures de la première sirène. Tandis que sur la première période, les Rouennais avaient, tout de même, donné le sentiment de maitriser relativement leur sujet, le deuxième tiers inversait sensiblement la tendance. Bien plus saignants, plus agressifs dans le pressing, Gap faisait reculer les Dragons et il fallait que le portier rouennais, Mathis Thirion s'emploie pour congeler les tentatives alpines.


Là où les gapençais manquaient de réalisme tantôt piégés par le gardien rouennais, tantôt manquant d'inspiration, les Dragons, une fois n'est pas coutume, se montreront sciemment efficaces à l'image de Matéo Bussat au rebond sur une tentative de Kaylian Leborgne pour le 2-1 (26'06) Sans doute inconsciemment, en dépit d'un bon début de période, Gap lâchera un brin l'affaire et les Rouennais s'engouffreront dans la brèche avec allégresse. En désavantage numérique, Tommy Perret passait en revue la défense gapençaise en contre-attaque pour creuser l'écart à 3-1 (27'51) Dans la foulée, sur une situation diamétralement inversée, en avantage numérique, Jordan Hervé, à son tour, faisait parler la poudre pour le 4-1 (34'35) Fin des haricots. Dans une période où Rouen semblait mal embarqué tout au moins à l'origine, c'est finalement le scénario inverse qui se déroulera sur les bords de Seine, les Dragons pliant le match lors du tiers médian avec un cinquième but à dix secondes de la sirène signé par Kaylian Leborgne, histoire de bien enfoncer le clou (39'50)


Si à la mi-temps quasiment de la troisième manche, Jérémie Roche pour Gap parvenait à réduire la marque à 5-2 sur un aléa défensif normand (48'46), le moral n'y était plus pour la troupe haut-alpine et vraisemblablement les rouennais se dirigeaient tout droit vers une douzième victoire en championnat, une de celles les rapprochant encore un peu plus de la première finale de la saison régulière, tellement crucial dans l'optique des play-offs. Alors que les rouennais terminaient la partie dans le viseur de l'arbitre principal avec quelques prisons bien niaises, les dernières minutes de la rencontre permettront, néanmoins, aux rouennais de se satisfaire d'un dernier but, but du doublé pour Jordan Hervé (56'48) et de la clôture du score à 6-2.


Avec la victoire des adversaires directs des rouennais, Grenoble et Hockey 74, pas de changement au classement pour les Dragons qui conservent leur première place avec toujours cette substantifique avance de 8 points et un match en moins sur Grenoble. Suite des aventures le week-end prochain avec la réception des Ours de Villard de Lans.


Dragons de Rouen vs Rapaces de Gap 6-2 (1-1 / 4-0 / 1-1)

07'38, 1-0, Rouen : Antoine Addamo (sans assistance) [ 4 contre 5 ]

16'44, 1-1, Gap : Arthur Escallier (sans assistance)

26'06, 2-1, Rouen : Matéo Bussat (Kaylian Leborgne)

27'51, 3-1, Rouen : Tommy Perret (sans assistance) [ 4 contre 5 ]

34'35, 4-1, Rouen : Jordan Hervé (Kaylian Leborgne, Tommy Perret) [ 5 contre 4 ]

39'50, 5-1, Rouen : Kaylian Leborgne (Matéo Bussat, Fiorenzo Villard) [ 5 contre 4 ]

48'46, 5-2, Gap : Jérémie Roche (Kristobal Rambaud, Melvin Clotte)

56'48, 6-2, Rouen : Jordan Hervé (Théo Quitteville, Kaylian Leborgne)



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :