"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

(U17B) Si proche !


Embringués dans un trio au classement composé des Français Volants, Compiègne et eux-mêmes, les U17 Excellence rouennais n'auront pas nécessairement fait une bonne affaire au classement en s'inclinant 4 buts à 3 chez les Lions de Compiègne.


Avec une seule défaite (6-3 face à Dunkerque) au compteur en cinq partie jouées, l'excellence U17 jaune et noir, bien que satisfaite de son bilan, avait tout à craindre de son déplacement dans l'Oise chez des Lions invaincus avec deux victoires et deux matchs nuls. Craintes confirmées d'entrée de jeu avec l'ouverture du score des locaux à mettre à l'actif du sniper du coin, Charles Pointel (04'01) Tandis que la réaction rouennaise ne se faisait pas attendre, Matéo Bussat s'illustrant cinq minutes plus tard en se frayant un chemin jusqu'au portier adverse (09'43, les deux équipes continueront de s'expliquer le reste du tiers sans qu'un aucun but ne soit enregistré au grand damne des locaux pourtant plus incisifs et pressants que les rouennais.


Alors qu'ils pouvaient se montrer heureux du score de parité du premier tiers, les rouennais auront leur chance dans cette rencontre juste après la mi-match. Mais auparavant, avant de voir la lumière, c'est un long tunnel sombre qu'ils traverseront. En l'espace d'une minute, par deux fois, les attaquants de Compiègne frappaient sous l'impulsion de Andry Grolleau (29'00) et Victor Mignon (30'00) Deux coups de semonce qui, pensait-on, faisaient basculer définitivement la rencontre du coté de Compiègne. Il n'en sera rien. Refusant d'abdiquer, les Dragons mettront très exactement trois minutes et quinze secondes pour revenir à parité : le temps pour Théo Quitteville (31'02) et Raphaël Cacheux (33'15) d'inscrire les deuxième et troisième buts rouennais pour un retour à parité à 3-3. Pas si simple de se débarrasser d'un Dragon. Le momentum du match changé, les Normands se trouvaient désormais en mesure de plier le match en prenant littéralement à la gorge un lion en grande difficulté. Hélas pour le camp jaune et noir, il ne manquera pas grand chose pour que le score ne bascule, un petit rien, un petit peu de réussite.


Et de fait, l'occasion manquée par les Dragons ne se représentera pas dans le troisième tiers, bien au contraire puisqu'à dix minutes de la fin de la rencontre, le match basculait définitivement dans l'escarcelle de Compiègne, Thomas Charnin crucifiant les Dragons avec un quatrième but définitif, offrant la victoire aux siens 4 buts à 3.

 

Lions de Compiègne vs Dragons de Rouen (2) 4-3 (1-1 / 2-2 / 1-0)

04'01, 1-0, Compiègne : Charles Pointel (Antoine Poly)

09'43, 1-1, Rouen (2) : Matéo Bussat (sans assistance)

29'00, 2-1, Compiègne : Andry Grolleau (Arthur Olive, Charles Pointel)

30'00, 3-1, Compiègne : Victor Mignon (Antoine Poly)

31'02, 3-2, Rouen (2) : Théo Quitteville (Antoine Cauliez)

33'15, 3-3, Rouen (2) : Raphaël Cacheux (Théo Quitteville)

50'49, 4-3, Compiègne : Thomas Charnin (sans assistance)



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :