"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

(U20) " tranquille Emile ! "


Après une courte très internationale, retour aux affaires pour les U20 rouennais avec la réception des Ducs d'Angers, l'occasion de retrouver et saluer les anciens rouennais Léonard Baril et Pierre Pelletreau.


Vainqueurs du match aller sur le score de 8-2 en Anjou, les Dragons rouennais entendaient bien se faire respecter de la même façon sur leur glaçon de l'Ile Lacroix. Pourtant, c'est dans le mauvais sens que la partie débutait avec l'ouverture du score d'Alix Bouchy (06'48) qui jetait un coup de froid sur le banc rouennais. Pas nécessairement attendue, cette entame de match dérangeante n'empêchait pas les Rouennais de rentrer dans la rencontre et prendre le jeu à leur compte. Egalisant peu après les dix minutes grâce à Antonin Germond (10'52), la machine rouennaise se lançait doucement jusqu'à la première sirène. Ainsi, une poignée de minutes après le retour à parité, Quentin Tomasino profitait d'une certaine nonchalance défensive angevine pour s'offrir le deuxième but rouennais (14'46) alors que quelques coups de patins plus tard, c'est Arthur Zavani, au sacrifice, qui s'octroyait le troisième but en avantage numérique (17'13) Trois buts en sept minutes, la partie renversée, c'est un vent de sérénité qui soufflait sur le banc rouennais au moment de rentrer au vestiaire pour la première pause.


Sérénité rime avec facilité et malheureusement c'est dans ce piège que les Dragons tomberont une bonne partie de la deuxième période. Certes, Quentin Tomasino d'entrée de jeu se mettait dans la lumière en avantage numérique (21'59) suivi sur un situation analogue d'un cinquième but d'Arthur Zavani (22'43), mais indéniablement face à un adversaire en grand difficulté, les rouennais pêchaient par arrogance et se montraient facile dans l'enchaînement des actions et des gestes. A force de jouer avec le feu, les rouennais se brûlaient au moment où Guillaume Lhermitte à la mi-match réduisait le score à 5-2 (30'27) Trois buts d'avance, l'écart restait honnête mais ostensiblement il aurait pu et du être uplus conséquent avec un peu plus d'abnégation même si Théo Gueurif en fin de tiers faisait admirer toute sa superbe en remontant la glace avant de servir, altruiste, Konstantin Kebets pour le 6-2 (36'50)


Quoiqu'il en soit avec quatre buts d'avance, la victoire rouennaise semblait désormais assurée à 99,1% et les vingt minutes restantes ne démentiront pas cet état de fait à l'image de Lucas Villain qui se faufilait tranquillement au milieu d'une défense d'Angers totalement indolente pour le septième but (41'07) Alors que la fin de la rencontre sera émaillée de nombreuses prisons de part et d'autre, l'occasion pour certains de se tromper de porte de cachot :D, le jeu bien plus haché ne laissait guère plus s'exprimer que les unités spéciales. Muettes, les unités de power-play ne feront pas merveille sur cette période, c'est sur un court instant de retour à parité que les Ducs tireront leur épingle du jeu avec un troisième but signé par Augustin Detaille (57'24) 7-3 score final pour un match où l'essentiel résidera dans les trois points pris à domicile.


Dragons de Rouen vs Ducs d'Angers 7-3 (3-1 / 3-1 / 1-1)

06'48, 0-1, Angers : Alix Bouchy (Guillaume Lhermitte)

10'52, 1-1, Rouen : Antonin Germond (Lévy Raux, Lucas Villain)

14'46, 2-1, Rouen : Quentin Tomasino (sans assistance)

17'13, 3-1, Rouen : Arthur Zavani (Lévy Raux, Gabin Mainfray) [ 5 contre 4 ]

21'59, 4-1, Rouen : Quentin Tomasino (Théo Gueurif) [ 5 contre 4 ]

22'43, 5-1, Rouen : Arthur Zavani (Lucas Villain, Gabin Mainfray) [ 5 contre 4 ]

30'27, 5-2, Angers : Guillaume Lhermite (Hugo Barbier, Alix Bouchy)

36'50, 6-2, Rouen : Konstantin Kebets (Théo Gueurif, Quentin Tomasino)

41'07, 7-2, Rouen : Lucas Villain (sans assistance) [ 5 contre 4 ]

57'24, 7-3, Angers : Augustin Detaille (sans assistance)



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :