"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

(U17A) Première intéressante !


Avant de retrouver le champion de France en titre, Hockey 74 pour une double confrontation en Haute-Savoie, c'est face à son dauphin de la saison dernière, Grenoble que les Dragons étaient confrontés pour deux rencontres également samedi et dimanche. 4 matchs en 2 week-ends face à des rivaux directs au classement, sans nul doute le tournant de la saison pour des rouennais toujours invaincus mais cette fois en terrain très hostile.


Sans surprise, c'est tambour battant que les locaux démarreront la rencontre, prenant littéralement à la gorge les Dragons d'entrée de jeu. Contraints de s'en remettre à leur portier Mathis Thirion qui devait s'employer à plusieurs reprises pour maintenir sa cage inviolée, les rouennais souffraient sur ce début de rencontre et se mettaient en difficulté en concédant le premier jeu de puissance de la soirée à leurs adversaires (06'06) Si la première partie de l'infériorité numérique se déroulait positivement pour la troupe jaune et noir, alors que l'on s'approchait du moment fatidique de la libération du prisonnier rouennais, Matias Bachelet, pour Grenoble, plein d'astuce, contournait le bloc défensif rouennais pour attaquer l'axe et prendre un lancer qu'Arille Dupont déviait in extremis au fond des filets des Dragons (07'50) Comme une gifle assenée en plein visage, l'ouverture du score grenobloise avait le mérite de sortir les Dragons de leur torpeur. A leur tour en avantage numérique, c'est un Antoine Addamo, alerte, qui profitait du changement de ligne poussif grenoblois, pour entrer en zone et mettre le feu à l'arrière garde iséroise. Parfait dans son rôle de trublion, le balafré rouennais trouvait la passe pour Iann Bouvier dont la déviation trouvait la palette de Charles Pelletreau totalement laissé seul. Pas de tergiversations pour le nouveau chasseur de but rouennais qui attrapait le sommet du filet grenoblois (09'47) Dans la foulée, c'est en zone défensive rouennaise que le deuxième acte jaune et noir se déroulera. L'engagement gagné pour l'aile, c'est Baptiste Eblantur qui parvenait à sortir le palet pour lancer la contre-attaque menée par son chef de file Tommy Perret. L'échange de palet entre ce dernier et Antoine Addamo était limpide et c'est tout en finesse que le numéro 9 poussait le palet au fond des filets grenoblois pour la deuxième fois de la soirée (11'09) En l'espace de deux minutes, les Dragons venaient de marquer leur territoire en faisant totalement oublier leur début de match compliqué.


Sur la dynamique de leur fin de première période, les rouennais prendront au fil du deuxième tiers, peu à peu, la main dans la rencontre. Se procurant les meilleurs occasions du tiers, s'appuyant sur gardien de but volumineux dans sa cage, il ne manquera qu'un but au Dragon pour assoir leur domination dans cette partie. Si le « fameux but » finira par surgir, entre temps, les Brûleurs de Loups étaient parvenus à revenir dans le match. Sur une action plutôt anodine dans le coin du but rouennais, Arille Dupont aspirait littéralement le défenseur rouennais à lui désertant ainsi le filet rouennais et laissant surtout seul Matias Bachelet. Alors que l'autre défenseur rouennais, totalement hors du jeu, nonchalamment tentait de récupérer sa crosse tombée par terre, la sanction était inévitable pour les rouennais. La passe de Matias Bachelet était limpide, Matias Bachelet avait tout le loisir de tester la vigilance du portier rouennais et Antony Coelho de convertir le rebond en but (33'55) Rageant. 2-2, tout était à refaire pour les Dragons jusqu'à l'embardée de Jordan Hervé accompagnée de Iann Bouvier qui offrait dans son dos le palet à Kaylian Leborgne, la transmission astucieuse profitait au capitaine rouennais qui s'engouffrait dans la défense iséroise avant de prendre plein axe un lancer aussi puissant que précis. Cela valait bien une solide célébration pour l'attaquant rouennais qui redonnait l'avantage aux siens à la deuxième pause (2-3 à 37'05)


A la reprise du troisième tiers, le possible tournant de la rencontre : le break rouennais au tableau d'affichage. Jusqu'alors sous la menace grenobloise constante d'un retour au score, cette fois, les Dragons rouennais profitait du début du troisième tiers pour prendre l'air. Sur un gros travail dans la bande d'Antoine Addamo décidément très en vue sur la partie, Tommy Perret récupérait le palet derrière la cage pour transmettre plein axe à Charles Pelletreau auteur du doublé (40'56) Crucial ! Si l'on pouvait imaginer les Grenoblois coulés moralement, ils n'en montreront pas grand chose alors qu'à dix minutes de la fin sur un lancer légèrement excentré, Alexis Dogement attrapait la lucarne rouennaise en avantage numérique (48'06) De quoi relancer la rencontre et surtout jeter le trouble sur le banc rouennais. Fébriles, limite paniqués, les dernières minutes seront longues pour des Dragons fréquemment sous la pression des occasions grenobloises. Sollicités à maintes reprises, le portier rouennais Mathis Thirion faisait face, restait la tête haute face aux attaquants isérois mais clairement le couperet se rapprochait de l'échine du dragon alors qu'il restait encore quelques minutes à négocier. Un peu plus sereins dans leur contrôle du palet sur la fin de la rencontre, les rouennais parviendront tant bien que mal à négocier la fin de la rencontre jusqu'à la sortie du portier grenoblois pour le surnombre, le moment parfait pour sortir l'artillerie lourde pour les rouennais avec Jordan Hervé auteur d'un but en cage vide (59'15) qui délivrait les Dragons et permettait d'entériner un premier succès 5 buts à 3. Intéressant avant la revanche de dimanche à 13h00.

 

Merci à mes deux envoyées spéciales pour les infos ;)


U17 Elite (12ème journée, samedi 16 novembre 2019)

Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen 3-5 (1-2 / 1-1 / 1-2)

07'50, 1-0, Grenoble : Arille Dupont (Matias Bachelet) [ 5 contre 4 ]

09'47, 1-1, Rouen : Charles Pelletreau (Antoine Addamo, Iann Bouvier) [ 5 contre 4 ]

11'09, 1-2, Rouen : Tommy Perret (Antoine Addamo, Baptiste Eblantur)

33'55, 2-2, Grenoble ; Antony Coelho (Matias Bachelet, Arille Dupont)

37'05, 2-3, Rouen : Kaylian Leborgne (Jordan Hervé, Iann Bouvier)

40'56, 2-4, Rouen : Charles Pelletreau (Tommy Perret, Antoine Addamo)

48'06, 3-4, Rouen : Alexis Dogemont (Hugo Galvez, Hugo Nogaretto) [ 5 contre 4 ]

59'15, 3-5, Rouen : Jordan Hervé (sans assistance) [ cage vide ]



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :