"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

 (D2) En quête de reconquête !

 

Avec deux victoires sur leur cinq derniers déplacements en Moselle, on aura connu pire bilan pour la Division 2 jaune et noir face aux Red Dogs d'Amnéville même si les Dragons restaient sur un lourd revers la saison dernière 6-2.

 

Pris à froid d'entrée de jeu par une tentative couronnée de succès de Quentin Durand sur la première séquence en supériorité numérique de la partie (01'42), difficile d'imaginer pire scénario pour le début de match des Dragons. Menés au score d'entrée de jeu, pas nécessairement en confiance avec une série de trois revers consécutifs, chez le 3ème de la poule nord, il fallait une sacrée dose de foi pour envisager un retour aussi rapide au score des rouennais. En deux contre-attaques à la septième minute de jeu, le tour était joué pour les rouennais avec deux belles accélérations de Gabin Mainfray (07'14) et Quentin Tomasino (07'44) qui, entre trente secondes, faisaient basculer totalement le match, les Normands menant désormais 2 buts à 1 alors que l'on basculait dans la deuxième partie du premier tiers. Passée la surprise de l'ouverture du score mosellane, les rouennais avaient su se remettre dedans rapidement et hausser leur niveau de jeu pour tenir en respect une équipe d'Amnéville, un brin sur la réserve.

 

Dix bonnes minutes pour Amnéville sur la première partie du premier tiers, dix minutes rouennaises sur la partie suivante, la deuxième période proposait un schéma inversé avec un gros temps fort des Dragons d'entrée de jeu qui mettait sous pression les joueurs d'Amnéville, recroquevillés sur leur but. Pour autant, même si les locaux éprouvaient toutes les difficultés du monde à sortir de leur zone, les rouennais n'en profitaient pas pour creuser l'écart au score. Et les occasions seront nombreuses dans cette période pour les rouennais. Très nombreuses que cela soit à parité numérique ou bien en avantage numérique, la domination jaune et noir sera réelle et les opportunités de tuer le match légion. Malheureusement quelque soit la situation y compris à 5 contre 4 (34'03 & 37'53), les rouennais ne parviendront pas à toucher cible et les locaux pouvaient s'estimer très heureux de s'en sortir aussi bien alors que Franck Stroppolo était contraint de regagner le vestiaire prématurément, expulsé pour coup de tête (37'53)

 

Avec à disposition encore quelques belles secondes de supériorité numérique en début de troisième tiers, les rouennais avaient tout intérêt à convertir leur séquence de power-play en but pour éviter une cruelle désillusion. Chose faite par l'entremise de la crosse de Lévy Raux laissé seul plein axe en avantage numérique. Esseulé, l'attaquant rouennais ne tremblait pas au moment de balancer le palet au fond des filets amnévillois pour un gros ouf de soulagement coté rouennais (41'30) La bascule faite grâce à un décisif Lévy Raux, son compère de toujours, Robin Rabl lui emboitait le pas, toujours en avantage numérique pour porter le score à 4-1, enregistrant au passage son troisième point de la rencontre (42'15) La réponse mosellane ne se fera pas attendre. Mehdi Mouchrif à la réception d'une passe de derrière la cage d'Antoine Thomas aura raison de la période d'euphorie jaune et noir (43'00) Une bouffée d'oxygène pour Amnéville, un coup de pression pour Rouen, la fin de match s'annonçait explosive alors que le banc rouennais demandait son temps mort pour tenter de calmer les ardeurs offensives des locaux. « Bien évidemment » , le temps passait au ralenti pour la formation jaune et noir et les deux buts d'avance ne semblaient pas suffisants pour l'avenir avec sérénité même si les Red Dogs y mettaient du leur en accumulant les minutes de pénalité, à l'image de l'ex-rouennais Maxime Griet qui donnait quatre minutes d'avantage numérique aux rouennais (53'10) Grand prince, les rouennais feront en sorte de gâcher stupidement cette opportunité en concédant à leur tour deux minutes de pénalité (53'36) Fort heureusement pour les rouennais, les Dragons ne paieront pas le prix fort et profiteront même d'une énième faute mosellane pour ajouter un cinquième but par l'intermédiaire sur un lancer masqué de Yoan Salve en supériorité numérique (55'59) Une jolie victoire en terre hostile tendait les mains à des Dragons enfin récompensés de leurs efforts après des résultats courageux mais peu fructueux depuis le début de la saison. Et à voir le large sourire affiché par les rouennais à la sirène finale après un dernier but marqué en cage vide par Quentin Tomasino (58'00) auquel répondait pour l'anecdote Sacha Maccioni face à une défense en roue libre (59'38), facile d'imaginer le sentiment de satisfaction animant les Dragons avant de prendre le chemin d'Anglet pour jouer en U20 dimanche avec petite pensée pleine d'affection pour Théo Guerif, convalescent suite à sa commotion cérébrale subie face à Strasbourg en U20. Quelle vie !

 

Division 2 (5ème journée, samedi 26 octobre 2019)

Red Dogs d'Amnéville vs Dragons de Rouen (2) 2-4 (1-2 / 0-0 / 1-2)

01'42, 1-0, Amnéville : Quentin Durand (Alexandre Capet, Matthieu Joerger) [ 5 contre 4 ]

07'14, 1-1, Rouen (2) : Gabin Mainfray (Robin Rabl, Arthur Zavani)

07'44, 1-2, Rouen (2) : Quentin Tomasino (sans assistance)

41'30, 1-3, Rouen (2) : Lévy Raux (Robin Rabl, Lucas Villain) [ 5 contre 4 ]

42'15, 1-4, Rouen (2) : Robin Rabl (Gabin Mainfray, Arthur Zavani) [ 5 contre 4 ]

43'00, 2-4, Amnéville : Mehdi Mouchrif (Maxime Griet, Antoine Thomas)

55'59, 2-5, Rouen (2) : Yoan Salve (Quentin Tomasino, Bastien Zago) [ 5 contre 4 ]

58'00, 2-6, Rouen (2) : Quentin Tomasino (sans assistance) [ cage vide ]

59'38, 3-6, Ammnéville : Sacha Maccioni (sans assistance)



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :