"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

(D2) Rouen bousculé...


Pour mesurer l'impact de l'image laissée par quelqu'un, il suffit d'observer les réactions des uns et des autres au moment des retrouvailles. Objet de nombre de conversations de la semaine, c'est non sans plaisir que le Club de Hockey Amateur de Rouen retrouvait l'un de ses anciens entraîneurs, Sylvain Codère. Que ce soit chez les U13 qui ont bien grandi depuis, désormais U17, ou chez les plus âgés en Division 2, nombreux étaient ceux qui attendaient de pouvoir saluer respectueusement et chaleureusement « Coach Sylvain » désormais entraîneur des Comètes de Meudon en visite pour la 4ème journée de Division 2.


Bien qu'adoubé Dragon après son passage en Normandie, il ne fallait pas compter sur le québécois pour faire de cadeau à des rouennais sur une pente glissante avec deux revers de suite face aux Français Volants et Evry / Viry. Si étriqués étaient les scores systématiquement, il n'en restait pas moins qu'après trois journées, les rouennais ne disposaient que de quatre points, ceux acquis face à Chalons et le point chapardé face à Evry / Viry. Tout comme Epinal, invaincus, les Comètes de Meudon et ses trois victoires pour le moins efficaces (10-2, 7-2, 8-2) avaient de quoi faire trembler les jeunes rouennais qui comprendront rapidement à quel point le défi proposé serait difficile à surmonter. En effet, local de l'étape, le rouennais Antoine Mony ne mettra que quelques minutes pour trouver le chemin des filets en avantage numérique (07'14) Buteur d'entrée de jeu, on retrouvera l'ex-attaquant jaune et noir impliqué sur le deuxième but francilien, cette fois, à la passe en compagnie d'Alexandre Jeanjean à destination de Dimitri Juan (10'38) Emmenés par une belle légion de joueurs à la feuille d'érable, c'est paradoxalement, les joueurs tricolores des comètes qui s'illustraient même si pour la clôture du score du premier tiers, le très jeune attaquant russe né en 2002, Evgenii Muratov parvenait à fusiller à bout portant le gardien rouennais dans la difficulté sur l'action (3-0 à 16'29)


Passé de vie à trépas le temps des vingt minutes du premier tiers, le Dragon aura toutes les peines du monde à ressusciter. S'accrochant tant bien que mal, tentant tant bien que mal de se relancer offensivement sans trop s'exposer défensivement, comme de coutume, les rouennais feront leur maximum pour conserver la tête haute dans un deuxième tiers où les deux équipes se neutraliseront une longue poignée de minutes. Un bon quart d'heure en somme avant qu'Anthony Marra et sa ligne nord-américaine ne se signale en portant le score à 4-0 (36'30) Dans l'historique des confrontations entre les deux équipes, jamais l'écart au score n'aura été aussi important. Douze oppositions, six victoires rouennaises pour un match nul et cinq victoires franciliennes. Cette fois, la rencontre n'échappera pas pas au club de Meudon, dans une autre dimension cette saison avec un beau projet de monter dans la division supérieure. Loin de toutes ses considérations, les Dragons traverseront tant bien que mal le troisième tiers avec la volonté de ne pas prendre une fessée trop ostentatoire alors que les historiques meudonnais se signalaient en faisant tourner les compteurs à l'image de Louis Labelle (43'31) et Eric Blossier (49'09) Si indéniablement, les Comètes faisaient la loi sur le glaçon immaculé de la patinoire de l'Ile Lacroix, il n'en restait pas moins que chenapans, les Dragons étaient toujours prompts à taquiner leurs adversaires à l'image de Yannis Cherkaoui qui trouvait enfin l'ouverture pour les rouennais pour la réduction du score à 6-1 (52'05) Et ce n'était pas fini pour les rouennais, toujours fougueux, toujours vivants qui mettront un point d'honneur à enfoncer le clou, cette fois par Quentin Tomasino en infériorité numérique (58'29) De défaite, il y aura pour les rouennais, de débâcle ou de fessée, il ne sera pas question tant les rouennais auront fait en sorte de s'accrocher dans l'adversité pour finalement s'incliner « que » 6 buts à 2, le plus petit score depuis le début de la saison décroché par de jolies comètes de Meudon.


D2 (4ème journée, samedi 19 octobre 2019) (résultats - compteurs rouennais)

Dragons de Rouen (2) vs Comètes de Meudon 2-6 (0-3 / 0-1 / 2-2) (feuille de match)

07'14, 0-1, Meudon : Antoine Mony (Cédric Chouinard) [ 5 contre 4 ]

10'38, 0-2, Meudon : Dimitri Juan (Alexandre Jeanjean, Antoin Mony)

16'29, 0-3, Meudon : Evgenii Muratov (Cédric Chouinard)

36'30, 0-4, Meudon : Anthony Marra (Lucas Debenedet, Arthur Gordon)

43'31, 0-5, Meudon : Louis Rabelle (Eric Blossier)

49'09, 0-6, Meudon : Eric Blossier (Antoine Fournier-Gosselin)

52'05, 1-6, Rouen (2) : Yannis Cherkaoui (Quentin Tomasino)

58'29, 2-6, Rouen (2) : Quentin Tomasino (sans assistance) [ 4 contre 5 ]



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :