"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

(U20 Exc) Passe d'armes dans le nord


Mondialement connue pour son Carnaval, son flibustier Jean Bart et sa poissonnerie, la ville de Dunkerque fut également le théâtre de l'une des plus importantes batailles de la deuxième guerre mondiale. Cette fois point d' « opération dynamo » au programme pour les deux formations U20 excellence, une semaine après la victoire nordiste 2 buts à 1 en Normandie mais une pacifique bataille jouée dans le nouvelle écrin « Michel Raffoux » avec à la clef un succès jaune et noir 5 buts à 2.


Ambiance « drôle de guerre » en début de rencontre avec une certaine prudence affichée par les uns et les autres au moment de se lancer pleinement dans la bataille. A l'instar de la semaine dernière où il avait fallu patienter jusqu'au début du deuxième tiers pour voir les premières torpilles mettre à mal le blindage du cuirassier nordiste, là encore, les premières percées dans le front des hauts-de-France tarderont à se mettre en place. Un tiers et dix minutes après le début des hostilités, les premières prises du match étaient rouennaises alors que Yannis Cherkaoui (32'42) s'offrait le but de l'ouverture du score. Il n'en fallait pas plus réveiller les instants de combattants des uns et des autres et peu à peu la partie se lançait réellement et les affaires sérieuses débuteront réellement dans la troisième période.


Point d'armistice au programme dans ce troisième tiers entre les deux formations qui s'empoigneront directement cette fois. Pendant une dizaine de minutes, Rouen et Dunkerque / Wasquehal seront pris sous le feu de l'artillerie adverse à commencer par les locaux retranchés qui devaient se résoudre à abandonner leur position au profit de Jonas Lemetais auteur du deuxième but rouennais (45'33) Loin de battre en retraite face aux rushs éclairs engagés par les rouennais en début de troisième tiers, les « lions corsaires » feront mieux que résister en repoussant l'escouade jaune et noir en trouvant la réduction du score dans la foulée par Benjamin Clou (47'36) Pour autant, en dépit de cette réduction du score, pour les joueurs des Hauts-de-France, l'heure était à sonner du clairon pour lancer le repli et l'évacuation. Pendant deux minutes, le pilonnage jaune et noir deviendra trop insistant et c'est un drapeau blanc que devra sortir le portier dunkerquois après le passage de Jonas Lemetais (48'29 & 50'54) et Johanès Avonde (50'19) portant ainsi le score de la rencontre à 5 buts à 1.


Repliés autour de leur « fort des dunes », les joueurs des Hauts-de-France auront à cœur de proposer une fière résistance jusqu'à la sirène finale à l'image de Pierre Vervoort qui mettait un terme à l'offensive acharnée des Dragons en plaçant un deuxième palet au fond des filets rouennais (52'54) Quoiqu'il en soit en dépit de quelques escarmouches pour clore cette amicale bataille entre deux belles équipes de combattants, c'est avec les lauriers de la victoire que les Dragons repartiront en Normandie. Passés tout proches sur l'Ile Lacroix de faire plier la formation des hauts-de-France, les Rouennais auront cette fois fait le nécessaire pour remporter les trois points. Un bel écho à Winton Churchill qui disait « Il ne sert à rien de dire « nous avons fait de notre mieux ». Il faut réussir à faire ce qui est nécessaire » Tout est dit.


U20 Excellence (match avancé de la 8ème journée, dimanche 29 septembre 2019)

Dunkerque / Wasquehal vs Dragons de Rouen (2) 2-5 (0-0 / 0-1 / 2-4)

32'42, 0-1, Rouen : Yannis Cherkaoui (Iann Bouvier)

45'33, 0-2, Rouen : Jonas Lemetais (Baptiste Eblantur, Charles Pelletreau)

47'36, 1-2, Dunkerque / Wasquehal : Benjamin Clou (sans assistance)

48'29, 1-3, Rouen : Jonas Lemetais (Charles Pelletreau)

50'19, 1-4, Rouen : Johanès Avonde (sans assistance)

50'54, 1-5, Rouen: Jonas Lemetais (Fabian Riu, Charles Pelletreau)

52'54, 2-5, Dunkerque / Wasquehal : Pierre Vervoort (Germain Dubois, Martin Plesier)




Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :