"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U15A Finale : acte 2


Croqués 7 buts à 3 par l'ogre haut-savoyard pour la première journée, les Brûleurs de Loups de Grenoble, pour espérer remporter le titre de champion de France U15, devaient absolument battre ce samedi une équipe de Rouen rassurée par sa probante entrée en matière couronnée d'une victoire 7 buts à 4 face à l'association Boulogne / Meudon.

Alors qu'en soirée, Hockey 74 s'expliquera avec Boulogne / Meudon, isérois et normands se lançaient à pleins poumons dans la bataille de la première période. Auteurs d'une bonne entame, les deux formations profiteront des vingt premières minutes pour s'expliquer. D'un but à l'autre, les actions offensives des uns et des autres trouvaient en guise de réponse des interventions des cerbères respectifs. Une neutralité au tableau d'affichage qui restera en l'état jusqu'au franchissement du cap des dix minutes, l'instant choisi par l'attaquant grenoblois Tom Guidoux tout heureux de lancer la contre-attaque en infériorité numérique pour l'ouverture du score (1-0 à 12'25) Réagissant moins de trois minutes plus tard par l'intermédiaire de Valentin Detouteville (15'14), les Dragons n'auront guère eu le temps de douter et se remettaient aussitôt sur les bons rails jusqu'à la première sirène, signe de la fin d'un premier tiers engagé avec de belles intentions de part et d'autre.


Reprenant sur un temps mort (23'29), le deuxième tiers débutait de façon chaotique pour les rouennais. Hors du coup sur le début de la période face à des grenoblois de plus en plus entreprenants, les Normands semblaient proches de la rupture jusqu'à cette interruption de jeu demandée par le banc rouennais. Quelle inspiration de Nordine Mahdidi ! Alors que la question se posait de l'utilité de gâcher son temps mort à cet instant de la rencontre, le scénario qui s'en suivait donnait pleinement raison au coach rouennais. Deux buts avant la mi-match, deux buts rouennais, l'un pour Fabian Riu (27'54), l'autre pour Grégory Fulachier (29'19) Le match venait de basculer à la faveur des jaune et noir au gré d'un temps savamment utilisé. Se reposant le reste de la période sur un gardien Mathis Thirion particulièrement solide face à une équipe de Grenoble poussant fort en fin de tiers, c'est en patron que les Dragons rallieront l'arrivée du deuxième tiers avec désormais deux buts d'avance. De bonne augure avant l'ultime manche.


Ou pas... Sous pression d'entrée de jeu, les rouennais concédaient rapidement la réduction du score à Marin Foray (42'58) Eprouvant toutes les peines du monde à sortir de leur zone défensive et imposer leur jeu, les rouennais pouvaient s'attendre à une dernière période longue, très longue, trop longue. Une véritable guerre des nerfs s'invitait sur la banquise de la patinoire de Pole Sud entre des Dragons soucieux de protéger leur cage et profiter des contres, et des Brûleurs de Loups affamés et avides d'égaliser, un air de K.O. voletait dans la patinoire iséroise alors que les gardiens de chaque coté rivalisaient d'adresse pour empêcher que le match ne bascule définitivement à commencer par le rouennais particulièrement précieux alors que les cinq dernières minutes de jeu s'amorçait. Hélas pour les rouennais, ce diable de Marin Foray déjà dans la lumière crucifiait les dragons à trois minutes de la fin relançant totalement la partie en égalisant à 3-3 (57'04) De la dramaturgie, il sera question en fin de match. Perdant leur attaquant Benjamin Benoist sur blessure à qui l'on souhaite un prompt rétablissement, c'est sur les charbons ardents que les dragons rallieront la prolongation. Et malheureusement pour les rouennais, seize secondes seulement seront jouées dans le surtemps, le temps pour Yannis Michallon de débouter les dragons en portant la marque à 4-3. Un point pour les rouennais, deux pour les grenoblois et une situation assez simple pour les normands : sauf surprise de l'association Boulogne / Meudon dans ces dernières confrontations face à Hockey 74 et Grenoble, les rouennais devront s'imposer face à Hockey 74 pour espérer a minima l'argent en cas de succès en prolongation et l'or en cas de succès en temps réglementaire. Tout autre cas de figure enverrait les rouennais à la troisième place.



Finale U15 Elite (Grenoble, samedi 27 avril 2019)


Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen 4-3 (1-1 / 0-2 / 2-0 / 1-0)

12'25, 1-0, Grenoble : Tom Guidoux (sans assistance) [ 4 contre 5 ]

15'14, 1-1, Rouen : Valentin Detouteville (Benjamin Benoist, Johanès Avonde)

27'54, 1-2, Rouen : Fabian Riu (Johanès Avonde, Matéo Bussat)

29'19, 1-3, Rouen : Grégory Fulachier (Gabriel Lehman)

42'58, 2-3, Grenoble : Marin Foray (Tom Guidoux, Hugo Nogaretto)

57'04, 3-3, Grenoble : Marin Foray (Axel Quaix)

60'16, 4-3, Grenoble : Yannis Michallon (Marin Foray)

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :