"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

D2 Thanks Colot'


Ex-aequo avec les Titans de Colmar après leur succès la veille face à Strasbourg (2) 4-3, la D2 jaune et noir avec une moins bonne différence de but n'avait guère d'espoirs de pouvoir chaparder une quatrième place au classement « O Combien » importante à moins d'être en mesure de battre les Lions de Wasquehal et espérer un tellement improbable revers alsacien dans les hauts-de-France.


Résolument pour la D2 rouennaise, Noël sera désormais célébré le 09 février et le père Noël aura l'accent du nord tant les Diables Rouges de Valenciennes auront participé aux bonnes œuvres des Dragons en retournant le match face aux Titans. Pourtant menés 2-0 par les colmariens à la fin du premier tiers, la lanterne rouge de la poule finira par s'imposer 4 buts à 3 offrant une porte de sortie pour la quatrième place incroyable aux Dragons. Encore fallait-il que les rouennais soient en mesure de s'imposer à domicile face à d'autres nordistes, les Lions de Wasquehal, deuxièmes au classement. Et force est de constater que le scénario de début de rencontre allait dans le sens d'une dénouement incroyable pour la formation jaune et noir. Tentés régulièrement avec la plupart du temps un succès très relatif, cette fois tout au long du week-end de D2, les renforts de la Magnus, notamment celui de Fabien Colotti aura pesé lourd dans la balance jaune et noir.


Parfait sur la première séquence en avantage numérique des rouennais avec un lancer aussi violent que précis qui surprenait plein axe le portier wasquehalien (01'43), en moins de cinq minutes, l'attaquant Fabien Colotti venait de marquer de son empreinte la rencontre au moment où il célébrait déjà son deuxième but (03'48) donnant un fier avantage aux rouennais (2-0). Sonnés mais pas K.O les nordistes de Fabien Chardon mettront quelques minutes à s'en remettre mais reviendront au score pas à pas sans se précipiter. Une première fois avant la première sirène par l'intermédiaire de Marek Matej (16'08) pour le retour à 1-2 et surtout à parité dès l'entame du tiers médian, cette fois, par Martin Domian (26'14) Passée la mi-match, les Dragons, après leurs débuts en fanfare, se retrouvaient à nouveau à la case départ avec un score de parité à 2-2 nécessairement décevant au regard de la situation comptable au classement. Pour autant, les rouennais n'en avait pas fini avec leurs velléités offensives. Loin de là. Retrouvant le sourire en power-play par l'inévitable Fabien Colotti auteur du triplé sur un lancer particulièrement excentré qui ne mettait pas forcément en valeur le gardien nordiste (31'42), les Rouennais s'offraient même le luxe de creuser l'écart à nouveau à deux buts par l'intermédiaire d'Arthur Nadaux laissé seul en confrontation directe avec le portier Marc-André Martel (35'42) Malheureusement, grands amateurs du suspense hitchcockien, c'est sur une erreur coupable que les locaux laisseront Benjamin N'Guyen réduire le score à 4-3 à quelques minutes de la fin du deuxième tiers (36'23) Alors que l'on pouvait supposer que le score reste en l'état au moins pour le tiers médian, à 19 secondes du terme de la période, un formidable décalage à la bleue de Noah Athuil offrait tout un boulevard à Yohann Alzon pour crucifier le gardien wasquehalien pour la cinquième fois de la soirée (39'41)


De retour sur la glace pour l'ultime période et l'ultime défi de cette saison régulière, la jeunesse rayonnante rouennaise faisait preuve d'un incroyable sang froid en avantage numérique. Secteur de jeu particulièrement décisif pour le gain d'une rencontre, sur leur quatrième tentative de la rencontre, les Dragons faisaient mouche une troisième fois, cette fois, par Noah Athuil (41'26) Avec désormais trois buts d'avance à un gros quart d'heure de la sirène finale, les rouennais pouvaient commencer à esquisser un sourire d'autant plus qu'au bénéfice de l'expulsion de l'inénarrable Zajac pour coup de pied, les normands se retrouvaient dotés d'une longue séquence en avantage numérique de cinq minutes. Une minute à peine sera nécessaire pour voir Nicolas Plaquevent porter la mise à 7-3 (46'20) Quatre buts d'avance, dix minutes à tenir. Puis cinq alors que François Piquet au détour d'une séquence en power-play était parvenu à réduire le score à 7-4 à la défaveur des Wasquehaliens (54'07) A la sonnerie finale, quelques secondes après le huitième rouennais offert par Joran Reynaud en infériorité numérique (59'27), la sonnerie de la délivrance, les Dragons avaient fortement raison de célébrer ce succès face aux Lions comme il se doit : une victoire à "plus que trois points", une victoire synonyme de quatrième place, symbole d'une saison régulière menée avec coeur par la jeunesse rouennaise. Pour la deuxième fois de son histoire en D2, les rouennais se classent à l'issue de la saison régulière dans la première partie du classement, la dernière fois c'était, pile 10 ans avec une troisième place en 2008-2009 et un play-offs perdu face aux Bélougas de Toulouse.

 


Division 2 (18ème journée, samedi 09 février 2019)


Dragons de Rouen (2) vs Lions de Wasquehal 8-4 (2-1 / 3-2 / 3-1)

01'43, 1-0, Rouen (2) : Fabien Colotti (Mathieu Mony) [ 5 contre 4 ]

03'48, 2-0, Rouen (2) : Fabien Colotti (Joran Reynaud, Arthur Nadaux)

16'08, 2-1, Wasquehal : Marek Matej (Martin Domian)

26'14, 2-2, Wasquehal : Martin Domian (sans assistance)

31'42, 3-2, Rouen (2) : Fabien Colotti (Nicolas Plaquevent, Arthur Nadaux) [ 5 contre 4 ]

35'42, 4-2, Rouen (2) : Arthur Nadaux (Joran Reynaud)

36'23, 4-3, Wasquehal : Benjamin N'Guyen (sans assistance)

39'41, 5-3, Rouen (2) : Yohann Alzon (Noah Athuil)

41'26, 6-3, Rouen (2) : Noah Athuil (Yoan Salve, Antonin Germond) [ 5 contre 4 ]

46'20, 7-3, Rouen (2) : Nicolas Plaquevent (Arthur Nadaux, Fabien Colotti) [ 5 contre 4 ]

54'07, 7-4, Wasquehal : François Piquet (Benjamin Louf, Mattéo Toneatto) [ 5 contre 4 ]

59'27, 8-4, Rouen (2) : Joran Reynaud (Fabien Colotti) [ 4 contre 5]

 

 


 

 

 




Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :