"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

D2 Scénario inédit...


Guère fleuri avec huit petits points en sept rencontres jouées, avant la rencontre de la 8ème journée face aux Comètes de Meudon, le bilan de la D2 jaune et noir ne prêtait guère à un sourire hilaire. Tout au plus un rictus de contrariété au regard des trois défaites subies en prolongation par les rouennais dont la dernière en date à Chalons-en-Champagne (3-4)


Face à un concurrenct direct dans l'optique d'éviter la poule de rélégation, l'heure n'était donc pas pour les Dragons à la déambulation oisive au moment d'affronter une équipe de Meudon-la-Forêt en froid avec ses résultats mais bien soucieuse de mener la vie dure aux rouennais à commencer par le début de la rencontre. En effet, dans cette rencontre particulièrement importante au classement pour les deux formations, les Comètes de Meudon-la-Forêt semblaient les plus à même de s'octroyer les points de la victoire en début de rencontre. Au prix d'un départ tonitruant ponctué de deux buts, l'un pour l'expérimenté Eric Blossier (06'19), l'autre pour Kévin Ottino (08'54), Meudon au franchissement de la barrière des dix premières minutes de jeu, pouvait se darder de mener 2-0 au score. Avec seulement deux victoires depuis le début de la saisone en six rencontres, les parisiens ne pouvaient espérer meilleur départ en dépit des deux périodes restantes à négocier encore.


Déjà fort bien aidé par leur jeu en power-play lors de leur dernière confrontation en championnat face aux Gaulois, là encore, c'est à cette option là que les Dragons devront s'en remettre pour se relancer dans la rencontre. Symbole d'une équipe en progression depuis le début de la saison, c'est avec réussite et opportunisme que les Dragons négocieront deux des quatre séquences en power-play que l'arbitre de la rencontre leur proposera dans cette période. A commencer par la première que prenait un malin plaisir à soigner Gabin Mainfray pour le retour à 1-2 sur un bonne transmission de palet entre Arthur Nadaux et Robin Rabl (24'24) Plus tard dans le tiers, c'est une véritable soupape de pression qui sautait dans la tête de Lévy Raux, « puceau de but » depuis le début de la saison, le méritant muidsien ouvrait enfin son compteur pour le retour à parité (2-2 à 38'41) Revenus de l'arrière de deux buts, restait aux Dragons la partie la plus difficile de leur ouvrage, celui de prendre l'avantage et surtout le tenir, domaine où les Dragons, les nerfs un peu trop fragiles, n'excellent pas nécessairement.


Alors que l'ultime manche débutait sur deux coups de semonces intenses, l'un pour Yannis Cherkaoui (42'10), l'autre pour l'inévitable Arthur Nadaux (45'20), c'est en menant désormais 4 buts à 2 que les Dragons abordaient le dernier quart d'heure de cette partie à l'issue particulièrement incertaine. Et comme souvent dans ces cas là lorsque l'on évoque la D2 jaune et noir, les affaires n'en resteront pas là, Lukas Zeman pour les Comètes réduisant aussi sec l'écart à un but (45'52) C'est un peu la ritournelle habituelle pour les Dragons. Avant même d'avoir vécu la fin de la dernière manche, on pouvait déjà envisager le pire pour la fin de la rencontre : une égalisation dans les cinq dernières minutes du match, un but peu avant ou pendant la prolongation et de nouveaux points de perdus. Un scénario convenu, déjà vu que les Rouennais prendront un malin plaisir à déjouer. De catastrophe, il n'y aura pas, pour une fois, le Titanic ne coulera pas, le Vésuve ne brûlera pas Pompeï, Godzilla laissera en paix la baie de Tokyo, l'Armaggedon de cette partie tournera en faveur des Dragons qui plieront sans rompre, qui feront front sans jamais céder, qui feront face jusqu'à provoquer l'affligeante frustration de quelques comètes vexées. Rien n'y fera, c'est sur le score de 4 buts à 3 que les Rouennais s'imposeront, raflant au passage trois précieux points avant de retrouver leur Ile Lacroix la semaine prochaine le deuxième au classement : les Red Dogs d'Amnéville.



Match D2 (8ème journée, samedi 17 novembre 2018)


Comètes de Meudon vs Dragons de Rouen (2) 3-4 (2-0 / 0-2 / 1-2)

06'19, 1-0, Meudon : Eric Blossier (Florent Bissonnier)

08'54, 2-0, Meudon : Kévin Ottino (Dimitri Juan)

24'24, 2-1, Rouen (2) : Gabin Mainfray (Arthur Nadaux, Robin Rabl) [ 5 contre 4 ]

38'41, 2-2, Rouen (2) : Lévy Raux (Benjamin Bérard) [ 5 contre 4 ]

42'10, 2-3, Rouen (2) : Yannis Cherkaoui (Pierre Pelletreau, Lévy Raux)

45'20, 2-4, Rouen (2) : Arthur Nadaux (Thomas Carminatti)

45'52, 3-4, Meudon : Lukas Zeman (Lukas Bakul, Alexandre Jeanjean)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :