"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

U20 Clin d'oeil lovérien...


Ambiance bucolique à l'occasion de la 11ème journée U20 Elite qui emmenait les Dragons, pas très loin de la maison, à la patinoire de Louviers pour y défier les Basques d'Anglet. Orphelin de patinoire en raison d'une compétition de patinage artistique, c'est plein de gratitude que le club de Rouen se déplaçait chez les loups lovériens.


Petite glace plus conforme aux habitudes basques, ambiance particulière dans le camp des rouennais avec un match à 11h40, retour de Colmar en D2 à 08h00 du match. Tous les ingrédients semblaient réunis pour faire de cette rencontre une partie piège pour les Normands même si Benjamin Berard en avantage numérique semblait le démentir en ouvrant le score sur la première séquence de power-play (07'37) Un avantage acquis par les Dragons qu'ils ne conserveront pas bien longtemps, les Basques se chargeant de renverser le score en l'espace de quelques minutes, Mikel Mendizabal égalisant (08'43), Louis Vitou se chargeant du deuxième but angloy (09'10) Déjà trois buts dans les dix premières minutes de la rencontre et une égalisation en guise de clin pour l'un des enfants de la maison des loups, Lévy Raux au rebond sur une tentative de Pierre Pelletreau à la déviation sur un lancer de la bleue de Yoan Salve (13'14) Alors que les minutes défilaient rapprochant un peu plus les deux équipes d'une première pause bien méritée, deux prisons successives (17'11 & 17'27) offraient aux Dragons une belle opportunité de prendre l'avantage en double supériorité numérique. Peu inspirés, manquant de tranchant et surtout d'initiatives au niveau des lancers, ce n'est pas sur cette occasion là que les rouennais prendront la main, la première sirène interrompant les débats.


Un double avantage numérique que les Dragons regretteront sitôt le tiers médian débuté alors que l'ex-rouennais Victor Ranger accrochait le troisième but à son tableau de chasse (21'23) redonnant ainsi l'avantage aux siens. Alors qu'Anglet manquait le but du K.O dans la foulée en avantage numérique (22'16), l'incertitude restait de mise dans une partie où les deux équipes se rendront coup pour coup au tableau d'affichage. A l'aise sur le glaçon de son enfance, Yannis Cherkaoui prenait un vif plaisir à convertir la passe de Lévy Raux en troisième but rouennais, « comme au beau vieux temps » (30'07) Moins de deux minutes plus tard, en avantage numérique, c'est le basque Jules Boscq qui donnait à nouveau l'avantage aux siens à 4-3 (31'54) Alors que sur un improbable changement de ligne rouennais, Anglet se retrouvait à trois contre un avec un cinquième but compilé par l'espagnol Mikel Mendizabal (33'46), pour la première fois de la rencontre, le break était fait au tableau d'affichage de la patinoire de Louviers. Tandis que dans le filet rouennais, Valentin Duquenne succédait à Gaetan Richard (33'46), les affaires rouennaises loin d'être prolifiques n'étaient, néanmoins, pas encore totalement en banqueroute à l'image de la tentative en avantage numérique d'Antonin Germond qui heurtait le poteau basque (35'37) Malheureusement, c'est au fond des filets que le palet doit finir et ça les basques l'avaient bien compris à l'image de Louis Vitou, auteur d'un 6ème but fort contrariant (39'14)


Une mauvaise nouvelle n'arrivant que rarement seule, c'est sans leur valeureux capitaine, Mathieu Mony blessé que les Dragons aborderont la troisième partie. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, en quelques secondes les Rouennais mettront le feu à la glace de la patinoire de Louviers. En break pour Bastien Zago (41'55), Benjamin Bérard dans la foulée (42'10), l'énorme coup de gueule de la deuxième pause semblait avoir réveillé des Dragons à nouveau combattif, la tête levée. De trois buts de retard à un seul, il n'y avait qu'un pas que les rouennais venaient de franchir avec allégresse contraignant le banc d'Anglet à prendre son temps mort (42'10) Un dernier coup de collier à donner et le tour était joué pour les Rouennais qui profitait de l'intrépide réussite de Benjamin Bérard, incontournable offensivement pour égaliser, le numéro 16 jaune et noir s'adjugeant au passage le triplé (54'18) Insolents de réussite devant la cage basque dans cette troisième période marquée par trois buts normands, défensivement également l'arrière-garde rouennaise répondait alors que se profilait un trois contre cinq à la faveur du peuple basque (56'01) C'est finalement au mental que les rouennais plieront la rencontre en leur faveur. Totalement dépressifs, les Basques ne semblaient pas en mesure de réagir alors que dans la dernière minute de jeu, Bastien Zago devant la cage faisait exploser de joie tout le banc jaune et noir en marquant un incroyable septième but (59'07) Une fin de match totalement folle qui permettait au dernier larron de la maison de Louviers, Robin Rabl de marquer sur un tir de pénalité (59'31) alors que dans la confusion qui s'en suivait Louis Vitou réduisait à nouveau le score (59'49) quasi dans l'anonymat, pour une victoire au forceps, farfelue, mais importante des rouennais avant la trêve équipe de France, les Dragons se congratulant déjà autour des trois ex-loups Robin Rabl, Lévy Raux et Yannis Cherkaoui fiers d'arborer les couleurs de Louviers pour un retour au source avec la photo finale de cette rencontre. Le clin d'oeil lovérien, la belle histoire du jour.



U20 Elite (11ème journée, dimanche 28 octobre 2018 à Louviers)


Dragons de Rouen vs Hormadi d'Anglet 8-7 (2-2 / 1-4 / 5-1)

07'37, 1-0, Rouen : Benjamin Bérard (Antonin Germond, Mathieu Mony) [ 5 contre 4 ]

08'43, 1-1, Anglet : Mikel Mendizabal (Louis Vitou)

09'10, 1-2, Anglet : Louis Vitou (Jules Boscq)

13'14, 2-2, Rouen : Lévy Raux (Pierre Pelletreau, Yoan Salve)

21'23, 2-3, Anglet : Victor Ranger (Hugo Baron)

30'07, 3-3, Rouen : Yannis Cherkaoui (Lévy Raux, Noah Athuil)

31'54, 3-4, Anglet : Jules Boscq (Victor Ranger) [ 5 contre 4 ]

33'46, 3-5, Anglet : Mikell Mendizabal (Louis Vitou)

39'14, 3-6, Anglet : Louis Vitou (Alejandro Burgos-Ramirez, Théo Caubet)

41'55, 4-6, Rouen : Bastien Zago (sans assistance)

42'10, 5-6, Rouen : Benjamin Berard (sans assistance)

54'18, 6-6, Rouen : Benjamin Berard (Noah Athuil) [ 5 contre 4 ]

59'07, 7-6, Rouen : Bastien Zago (Antonin Germond)

59'31, 8-6, Rouen : Robin Rabl (tir de pénalité)

59'49, 8-7, Rouen : Louis Vitou (sans assistance)


 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :