"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

U17 Farfelue joute en Isère


7 matchs – 7 victoires, meilleure attaque, meilleure défense de la poule A. Un bilan parfait pour les Brûleurs de Loups de Grenoble qui accueillaient à l'occasion de la 9ème journée, des Dragons de Rouen toujours sur courant alternatif mais prompt à saisir la moindre opportunité surtout face à Grenoble. Dans ce énième épisode du duel récurrent du hockey mineur hexagonal, la part belle sera offerte aux chasseurs de but de deux équipes laissant les gardiens dans la difficulté tout au long de la partie.


Finalement dans une partie chaotique offensivement, seules les neuf premières minutes de la rencontre feront office de périodes de quiétude pour les portiers respectifs. Une relative sérénité dans les cages qui prenait fin à la neuvième minute avec l'ouverture du score jaune et de noir signée par Jonas Lemetais à cinq contre trois (09'02) Avec quatre buts marqués sur six en avantage numérique, nul doute que l'une des satisfactions des Dragons sera à tirer du coté de l'efficacité de son power-play. L'une et pas loin d'être la seule puisque dans la lignée de l'ouverture des compteurs rouennais, les Brûleurs de Loups de Grenoble faisaient en sorte de rappeler leur statut de patron du championnat en inversant le score en l'espace de quelques minutes par l'intermédiaire de Flavian Dair (10'23) et Quentin Tomasino (14'20)


Et lorsqu'à l'entame du tiers médian, au détour d'une séquence en avantage numérique, Pierre Messin en profitait pour ajouter un troisième but d'entrée de jeu à l'escarcelle iséroise (21'16), le spectre de la larmoyante humiliation subie en début de saison sur l'Ile Lacroix (défaite 1-9) refaisait surface et gangrénait les esprits rouennais. Mais entre temps notamment sous l'impulsion de leur entraîneur Rémi Péronnard, cette équipe jaune et noir aura bien muri et pris conscience des enjeux. Et c'est au courage que les rouennais refuseront la déroute et s'accrocheront pour revenir au score à l'image de l'un de ses leaders offensifs Jordan Hervé qui relançait la partie en ramenant le score en avantage numérique à 3-2 (25'50) Profitant d'une séquence en double avantage numérique dans la foulée concrétisée parfaitement par le défenseur Lucas Aliome (28'01) en l'espace de quelques minutes, les rouennais étaient revenus dans le match et le quatrième but grenoblois assassin de Quentin Tomasino dans la dernière minute du deuxième tiers (39'26) ne brisera pas nécessairement le moral des Dragons.


En effet, au moment d'aborder le troisième tiers de cette partie, tout semblait possible encore dans une rencontre déjà fort fournie offensivement. Avec déjà 7 buts marqués en 40 minutes de jeu, il ne fallait pas s'attendre à une accalmie offensive de part et d'autre. En effet, au sept buts déjà marqués, il faudra en rajouter autant dans une troisième période totalement hallucinée. Ainsi, sitôt le premier palet posé sur la glace de la patinoire de Pole Sud, Paul Siraudin se signalait en poussant le palet au fond des filets pour le 5-3 (40'13) Visiblement loin d'être troublés, quatorze secondes seront nécessaires aux Dragons pour accrocher à nouveau la parité. Le temps pour Jonas Lemetais de signer le doublé en avantage numérique (42'27) et au capitaine rouennais Kaylian Leborgne d'apporter sa petite touche offensive pour ramener le score à 5-5 (42'41) Démente, on vous disait pour qualifier cette troisième période, une demi-minute plus tard, Maxime Corvez (43'05) relançait la cause iséroise à 6-5 avant que bien entendu, Jordan Hervé pour les Dragons ne surgissent pour ramener le score à 6-6 (45'24) Posons nous quelques secondes pour faire les comptes. En cinq minutes de jeu dans le troisième tiers, cinq buts avaient déjà été marqué et un quart d'heure restait encore à négocier pour les deux formations. Fort malmenés depuis un bon moment, les portiers des deux équipes connaîtront enfin un court répit. Presque une éternité vu la configuration du match alors que les dernières minutes de la rencontre livreront leur verdict final.


Hélas pour les Dragons qui au regard de cette course échevelée après le score auraient sans doute mérité de ramener en Normandie une maigre obole, c'est dans le camp isérois que la rencontre penchera, Loris Delmas à trois minutes de la fin de la rencontre se chargeant de crucifier les Dragons avec un septième but (57'40) Soucieux d'éviter un énième retour au score des Dragons, Flavian Dair prendra soin d'ajouter un huitième but dans la foulée (58'34) histoire de sceller définitivement le sort de cette partie insensée sur un succès grenoblois 8 buts à 6. Farfelu.



U17 Elite (9ème journée, samedi 20 octobre 2018)


Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen 8-6 (2-1 / 2-2 / 4-3)

09'02, 0-1, Rouen : Jonas Lemetais (Kaylian Leborgne, Thomas Malhouitre) [ 5 contre 3 ]

10'23, 1-1, Grenoble : Flavian Dair (Quentin Tomasino, Antoine Fertin)

14'20, 2-1, Grenoble : Quentin Tomasino (Paul Siraudin, Maxime Corvez)

21'16, 3-1, Grenoble : Pierre Messin (Alexis Dogemont, Loris Delmas) [ 5 contre 4 ]

25'50, 3-2, Rouen : Jordan Hervé (Léo Compignie, Kaylian Leborgne) [ 5 contre 4 ]

28'01, 3-3, Rouen : Lucas Aliome (Jordan Hervé, Théo Quitteville) [ 5 contre 3 ]

39'26, 4-3, Grenoble : Quentin Tomasino (Maxime Corvez, Alexis Dogemont)

40'13, 5-3, Grenoble : Paul Siraudin (Flavian Dair, Maxime Corvez)

42'27, 5-4, Rouen : Jonas Lemetais (Konstantin Kebets, Léo Compignie) [ 5 contre 4 ]

42'41, 5-5, Rouen : Kaylian Leborgne (Jordan Hervé)

43'05, 6-5, Grenoble : Maxime Corvez (sans assistance)

45'24, 6-6, Rouen : Jordan Hervé (Kaylian Leborgne, Léo Compignie)

57'40, 7-6, Grenoble : Loris Delmas (Alexis Dogemont, Maxime Corvez)

58'34, 8-6, Rouen : Flavian Dair (Paul Siraudin)





Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :