"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

U17 Exc Face à l'ogre parisien...


Abonnée à la parité depuis le début de saison avec deux rencontres conclues sur un partage des points, la formation U17 Excellence rouennaise, toujours en quête de victoire, aura fait mieux que de résister face à l'ogre de la poule, les Français Volants. Un coupable trou d'air de dix minutes en début de match leur coûtera les points de la victoire mais sur le reste du match les Dragons parviendront à s'accrocher en dépit d'un revers 3 buts à 5.


En effet, il ne fallait que trois minutes pour voir le palet traverser entièrement la zone défensive rouennaise avant de s'échouer au fond des filets rouennais (03'35) Avec son lancer de la ligne bleue victorieux, Matheo Rex venait de donner le ton du début de la rencontre, un début de match totalement à l'avantage des parisiens. Ainsi, sollicité sur un lancer de la bleue que tentait de dévier Matteo Leduc, le portier rouennais Mathis Thirion faisait une première fois l'arrêt, malheureusement pour lui, à l'affut, Gwenn Lucas ne laissait pas passer l'opportunité de doubler la mise en se saisissant du rebond moins d'une minute après l'ouverture du score (04'13) Laissant quelques instants de répit aux Dragons, à l'approche des dix minutes, les joueurs à la Tour Eiffel enfonçaient le clou sur un palet parfaitement gratté par Thomas Chazal, le relais avec Tom Jungbluth était parfait, le lancer, peu après la ligne bleue, l'était tout autant (09'13) Et les Français Volants pouvaient savourer un 3-0 parfaitement justifié. Certes, en fin de période, un brin nonchalant, Alec Douville se faisait surprendre derrière son but par la vivacité d'un malicieux Fabian Riu qui remettait plein centre pour la réduction du score de Jules Duvéré (18'54) mais quoiqu'il en soit au moment de regagner le vestiaire, difficile d'imaginer autre destinée à cette rencontre qu'un succès des Français Volants, leaders incontestables de la poule.


Les deux périodes restantes de cette rencontre seront d'un parallélisme parfait dans leur scénario : une course poursuite des Dragons après le score face à une équipe des Volants gérant son avance et faisant en sorte de contrôler tant bien que mal des rouennais revanchards. Pris en difficulté dès l'entame du deuxième tiers en infériorité numérique (23'17), les Dragons payaient cash le power-play concédé à leurs adversaires. Le palet circulant parfaitement entre Thomas Chazal et Mathéo Rex, ce dernier trouvait dans le coin à gauche un Sean-Ayah Druart parfait au moment de traverser la boite défensive jaune et noir avant de tromper de près le gardien rouennais (24'07) Cette fois, point d’hémorragie offensive parisienne mais une réaction rouennaise en fin de période. Bien aidé par la combattivité derrière la cage jaune et noir de Damien Lerebours, Antoine Cauliez pouvait lancer la contre-attaque. Appuyé par Clément Guillaume qui s'arrachait pour se faufiler dans un trou de souris entre son vis à vis défensif et la bande au moment de l'entrée de zone, bien décalé, Antoine Cauliez tentait sa chance avec réussite quelques centimètres après avoir franchi la ligne bleue parisienne (35'14) Mais là encore bis repetita, la troisième manche reproduira quasi à l'identique le scénario du tiers médian.


Revenus à 4-2 en toute fin de deuxième période, les Dragons parviendront à accélérer d'entrée de jeu de l'ultime manche pour réduire leur retard à une unité au tableau des scores. Alors que Sean-Ayah Druart tentait de temporiser, un pivot mal négocié faisait chuter lourdement, laissant échapper le morceau de caoutchouc dans la palette de Clément Guillaume qui n'en attendait pas tant. Une contre-attaque rondement menée et Antoine Cauliez à la réception de la passe de Clément Guillaume pouvait savourer le retour à 3-4 des Dragons (43'07) Hélas, deux minutes seulement après le retour en grâce des dragons, pourtant en supériorité numérique, à l'engagement en zone défensive parisienne, les rouennais commettaient l'erreur de céder le palet à la contre-attaque de Matteo Mahieu. Aussi puissant que véloce, il ne fallait guère de temps pour voir l'attaquant parisien se retrouver face à son vis à vis défensif qu'il déjouait aisément d'une feinte de lancer, le reste était presque écrit d'avance, Mattéo Mahieu seul face au portier rouennais parvenait à glisser le palet pour le 3-5 (45'28) Rageant. Alors que les Dragons avaient l'occasion de trouver l'égalisation en avantage numérique, c'est au contraire les Français Volants qui en profitaient pour marquer en infériorité numérique. Un cruel scénario dont ne se remettront pas les rouennais, les « petits détails » coutant chers sur une partie qu'ils devront se résoudre à abandonner à une solide équipe des Français Volants 3-5.



U17 Excellence (4ème journée, samedi 13 octobre)


Dragons de Rouen (2) vs Français Volants de Paris 3-4 (1-3 / 1-1 / 1-1)

03'35, 0-1, Français Volants : Mathéo Rex (sans assistance)

04'13, 0-2, Français Volants : Gwenn Lucas (Matteo Leduc)

09'13, 0-3, Français Volants : Tom Jungbluth (sans assistance)

18'54, 1-3, Rouen (2) : Jules Duvéré (Fabian Riu)

24'07, 1-4, Français Volants : Sean-Ayah Druart (sans assistance)

35'14, 2-4, Rouen (2) : Antoine Cauliez (sans assistance)

43'07, 3-4, Rouen (2) : Antoine Cauliez (sans assistance)

45'28, 3-5, Français Volants : Matteo Mahieu (sans assistance)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :