"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

D2 Trois précieux points...


Dans la zone rouge après deux défaites consécutives dont une en prolongation à domicile face à Evry / Viry, il y a deux semaines, la D2 jaune et noir réalise la bonne opération de cette troisième journée en s'imposant 4 buts à 1 chez l'un de ses concurrents directs, l'Etoile Noire de Strasbourg.


Il va sans dire que chaque petit point glané ici ou là, à Rouen ou dans l'hexagone pèsera lourd au moment du décompte final pour les Dragons. Si l'objectif affiché par les Normands est d'au moins éviter la poule de relégation, le déplacement en Alsace chez l'Etoile Noire de Strasbourg avait tout du fameux match à « six points » avec une petite bouffée d'oxygène pour le vainqueur. Tandis que dans le même temps, les Gaulois de Châlons prendront l'eau à Valenciennes (11-3), Meudon et les Français Volants s'inclinant également respectivement 2-3 face à Wasquehal et 2-4 face à Colmar, un joli saut de puce victorieux permettra aux rouennais de sauter de la 9ème à la 6ème place. Et pourtant, elle sera longue à se dessiner cette victoire jaune et noir. Très longue notamment au terme d'un premier vingt minutes qui ne livrait aucun enseignement comptable hormis le fait que pour les rouennais, il y avait de la place pour prendre les points de la victoire.


De la place certes, mais il faudrait néanmoins enfoncer la porte pour espérer voir le dragon franchir le pas de le victoire puisque le tiers médian semblait moins propice aux Dragons. Plus fringants, plus agressifs, les Alsaciens trouvaient l'ouverture quelques secondes après que le cap de la mi-match ne soit franchi. C'est Romain Schmitt qui se chargeait de plonger dans le doute une équipe de Rouen jusqu'alors sereine (30'42). Quelques minutes d'atermoiements et d'hésitations seront suffisantes pour que les Dragons reprennent leurs esprits et se remettent en route à l'image de son capitaine Mathieu Mony qui trouvait l'égalisation sur une passe de Benjamin Berard (38'11) Revenus rapidement dans la partie, plus rien n'empêchera les rouennais de filer vers un probant succès.


Dans une troisième période vierge de pénalité, plutôt rare pour le signaler, les rouennais parviendront à hisser leur niveau de jeu à l'image de l'attaquant Benjamin Berard qui, à dix minutes de la fin de la rencontre, offrait aux siens le but du 2-1 (49'49) La machine lancée, les Alsaciens contraints de se livrer pour revenir au score, les Rouennais conserveront un large sourire jusqu'à la sirène finale alors qu'Arthur Nadaux emboitait le pas à son coéquipier pour ajouter le troisième but rouennais. Désormais le score breaké, le tableau d'affichage de la patinoire de Strasbourg n'avait plus qu'à homologuer la victoire rouennaise. Chose faite à l'ultime seconde en cage vide par l'intermédiaire d'Antonin Germond qui cloturait le score de la rencontre à 4-1. Encourageant avant la réception la semaine prochaine de Diables Rouges de Valenciennes à portir de tir au classement des rouennais.



Match D2 (3ème journée, samedi 13 octobre 2018)


Etoile Noire de Strasbourg (2) vs Dragons de Rouen (2) 1-4 (0-0 / 1-1 / 0-3)

30'42, 1-0, Strasbourg (2) : Romain Schmitt (Mael Lecomte, Tarik Chipaux)

38'11, 1-1, Rouen (2) : Mathieu Mony (Benjamin Berard)

49'49, 1-2, Rouen (2) : Benjamin Berard (sans assistance)

53'28, 1-3, Rouen (2) : Arthur Nadaux (Robin Rabl, Gabin Mainfray)

59'59, 1-4, Rouen (2) : Antonin Germond (sans assistance)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :