"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U20 La vie est belle !


Certaines journées de championnat comptent plus que d'autres. Et sans présager du reste de la saison, nul doute que la 8ème journée du championnat U20 Elite pèsera son poids au décompte final de la saison. Avant de se rendre à la patinoire de Pole Sud iséroise, les Dragons de Rouen comptaient deux points d'avance sur leur prochain adversaire, les Brûleurs de Loups de Grenoble, un revers normand et la tête du classement basculait à la faveur des grenoblois, un succès donnait a contrario une marge de cinq points au classement aux Dragons.


De rigueur depuis la saison dernière avec une alternance parfaite des résultats entre les deux formations (2 victoires rouennaises pour 2 victoires grenobloises), la petite histoire de cette rencontre retiendra la fin du « à toi à moi » sur le rythme des victoires, Rouen enchaînant un deuxième succès de suite cette saison face aux Brûleurs de Loups, qui plus êtes, cette fois sur la glace des isérois. Alors qu'il y a quelques semaines, les Dragons avaient marqué les esprits en s'imposant sur l'Ile Lacroix 6 buts à 1 face à des grenoblois dépassés par le sérieux et l'enthousiasme jaune et noir, au moment de se rendre dans la tanière grenobloise, les rouennais n'auront pas failli en début d'une première période qui laissait augurer rien de bon coté Dragon. En effet, comme souvent depuis le début de la saison, c'est une ondée de minutes de prison qui ternissait le ciel rouennais notamment en début de rencontre où les unités spéciales devaient s'employer pour tenir le score nul et vierge.


Sous pression une première fois pour finalement quelques secondes en début de rencontre (02'34), la deuxième prison concédée par les dragons se révèlera fatale (06'24) alors qu'une minute plus tard, Clément Guennelon trouvait l'ouverture du score pour les grenoblois (07'26) En position pour doubler la mise quelques secondes plus tard toujours en avantage numérique (09'50), les Brûleurs de Loups manquaient d'audace pour prendre à nouveau à revers l'impeccable gardien jaune et noir Gaetan Richard. Alors que le cerbère rouennais avaient été contraint de s'incliner une première fois dans la première période, loin d'être en reste son homologue d'en face Victor Bodin n'avait guère le loisir de « faire le malin » alors qu'au fil des minutes, la pression offensive jaune et noir s'intensifiait jusqu'à la délivrance de la trente-sixième minute. Dans une partie enlevée et agréable où les deux équipes s'échangeaient régulièrement des palets offensifs, là où les rouennais avaient du s'incliner dans la première période, cette fois, le deuxième tiers leur sera plus propice alors que Gabin Mainfray profitait du bon travail conjoint de Robin Rabl et Joseph Broutin pour égaliser à quelques encablures de la deuxième sirène (36'40)


Logiquement de retour au score par l'entremise de son meilleur compteur, le Dragon s'en remettra à son meilleur buteur pour décoincer une situation qui semblait pourtant inextricable. En effet, particulièrement inefficaces en power-play (46'34 & 52'24), les deux séquences offertes dans le dernier tiers ne permettaient pas aux Dragons de prendre l'avantage dans cette partie faisant le jeu d'une équipe de Grenoble prête à se saisir de la moindre occasion pour tuer la partie même si le chronomètre de la patinoire iséroise emmenait l'ensemble des protagonistes de l'affaire vers les trois dernières minutes de jeu de cette rencontre à l'issue plus qu'incertaine. Si d'aucun espérait la prolongation ou les tirs aux buts avec à la clef le partage des points entre les deux formations, c'était sans compter sur le taquin local de l'étape qui déjouera les pronostics en plantant un déplaisant coup de couteau dans la flan du loup. Natif de Grenoble, expatriés depuis deux saisons en Normandie sous le ciel jaune et noir qui mieux que l'attaquant rouennais, Benjamin Bérard pour clore cette rencontre avec le but vainqueur (57'26) Malice de l'histoire, taquinerie de la situation, un grenoblois crucifiant Grenoble, une amusante taquinerie qui ne fera pas oublier aux dragons les trois points précieux ramassés à la patinoire de Pole Sud. Trois points pertinents qui leur laisse désormais une marge de cinq points sur Grenoble et Hockey 74 qui aura fait le jeu des rouennais en s'inclinant en prolongation face à une équipe d'Anglet qui restait sur cinq défaites de suite. La vie est belle, ne trouvez-vous pas ?



U20 Elite (8ème journée, dimanche 07 octobre 2018)


Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen 1-2 (1-0 / 0-1 / 0-1)

07'26, 1-0, Grenoble : Clément Guennelon (Maxence Leroux, Aurélien Dair) [ 5 contre 4 ]

36'40, 1-1, Rouen : Gabin Mainfray (Robin Rabl, Joseph Broutin)

57'26, 1-2, Rouen : Benjamin Bérard (sans assistance)





Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :