"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U17 Historique face à Amiens


Tancés en championnat avec un bilan d'une seule victoire face à Strasbourg pour trois défaites, pour les Dragons, le déplacement en Picardie chez les voisins d'Amiens qui restaient sur une probante défaite 5-6 contre Hockey 74, avait tout du chausse-trappe pour cette 6ème journée du championnat.


Un brin soulagés après une large victoire 9 buts à 3 face à l'Etoile Noire de Strasbourg, l'heure n'était pas à la rechute pour les rouennais au moment d'aborder un toujours périlleux déplacement au Coliséum d'Amiens. Seule patinoire avec celle de Grenoble où les Dragons auront perdu plus souvent qu'ils y ont gagné, les rouennais ne s'attendaient sans doute pas un tel déroulement de rencontre. Sur la pointe des patins pour débuter, le temps de se jauger et de laisser filer les quelques séquences en infériorité numérique de part et d'autre, passée la barrière des dix minutes, les affaires s'enclenchaient sérieusement à la faveur des Dragons. Une première ouverture pour Jordan Hervé (13'20) lançait les débats courtoisement jusqu'à la bascule des cinq dernières minutes de la période où Amiens s'offrait le temps de quelques minutes un remake du Titanic. Ainsi, avant la première sirène, au détour d'une opportunité en avantage numérique, Charles Crevon décochait une bien jolie flèche pour porter le score à 0-2 (15'27) Un break fait au tableau d'affichage qui enflammait les patins d'un Jordan Hervé dans les bons coups qui ne patientait que huit petites secondes avant de planter une troisième estocade (15'35) Temps mort pour Amiens, la coupe était déjà bien pleine du côté des rouge et noir.


Si la pause permettra aux joueurs des Hauts-de-France de se ressourcer un peu à l'image de Mathéo Candellier-Brochon qui réduisait d'entrée de jeu le score à 1-3 (20'20), l'étincelle rouge et noir sera de courte durée. A peine trois minutes, le temps pour Jordan Hervé de sortir à nouveau tel un diable de sa boite pour clouer le bec à toute tentative de rébellion amiénoise (23'04) Si déjà lors du premier tiers, les Dragons s'étaient montrés prégnants et pressants, le tiers médian se montrera aussi sans-coeur qu'implacable envers une équipe d'Amiens déboussolée. Ainsi, alors que la mi-match n'était pas encore passée, l'infortuné gardien amiénois Sacha Binanzer se retrouvait à nouveau dans l'adversité alors que Jonas Lemetais en avantage numérique s'illustrait en inscrivant le cinquième but jaune et noir (28'33) Une fin de tiers toute rouennaise qui permettait aux artilleurs de la ville aux cent clochers de s'en donner à cœur joie. Intenable depuis le début de la rencontre, il n'était pas surprenant de voir surgir à nouveau l'attaquant rouennais Jordan Hervé pour son quadruplé personnel (29'30), Théo Quitteville de son coté en supériorité numérique se chargeant des affaires courantes pour donner au score une allure de fessée à la fin de la deuxième période (1-7)


Avec déjà trois buts inscrits marqués en supériorité numérique, à chacune des tentatives rouennaises en situation de power-play, les Dragons avaient fait mouche. Et lorsque dès le début de la troisième période, l'ex-rouennais Tomas Simonsen rejoignait le banc des cachots amiénois (41'00), c'est une belle opportunité qu'il offrait à ses anciens coéquipiers. Une aubaine que ne manquait pas de concrétiser en but le capitaine jaune et noir Kaylian Leborgne pour le 8-1 (41'42) Dans une partie apocalyptique pour les locaux, il était d'envisager pire début de troisième tiers alors que Jordan Hervé y allait du quintuplé quelques secondes plus tard (42'49) Rivalité amiéno-rouennaise oblige, c'est non sans un certain plaisir que du coté des jaune et noir, on voyait le score grimper dans des proportions inespérées avant la rencontre. Alors que chez les Normands, on se prenait à rêver à la dizaine, les minutes de match amenant les deux équipes à la sirène finale, se montreront nettement plus viriles. Les minutes de prisons s'amoncelant de part et d'autre jusqu'à cette lourde altercation à l'ancienne qui conduisait cinq joueurs à regagner le vestiaire prématurément (49'34), trois du coté rouennais, deux du coté amiénois. Pas de quoi, néanmoins, doucher l'euphorie rouennaise même si pour l'anecdote, Ugo Celle dans les cinq dernières minutes de jeu rétrécissait l'écart à 9-2 (56'01)


9-2 score final. Une probante victoire pour les Dragons, une historique victoire pour les Dragons qui infligent le plus lourd revers à une équipe amiénoise de l'histoire d'amour entre Rouen et Amiens en cadet. Un samedi parfait en somme lorsque l'on a du sang jaune et noir qui coule dans les veines.



U17 Elite (6ème journée, samedi 29 septembre 2019)


Gothiques d'Amiens vs Dragons de Rouen 2-9 (0-3 / 1-4 / 1-2)

13'20, 0-1, Rouen : Jordan Hervé (sans assistance)

15'27, 0-2, Rouen : Charles Crevon (Konstantin Kebets, Jonas Lemetais) [ 5 contre 4 ]

15'35, 0-3, Rouen : Jordan Hervé (sans assistance)

20'20, 1-3, Amiens : Mathéo Candellier (Tomas Simonsen)

23'04, 1-4, Rouen : Jordan Hervé (sans assistance)

28'33, 1-5, Rouen : Jonas Lemetais (Konstantin Kebets, Thomas Malhouitre) [ 5 contre 4 ]

29'30, 1-6, Rouen : Jordan Hervé (Théo Quitteville, Kaylian Leborgne)

34'25, 1-7, Rouen : Théo Quitteville (Kaylian Leborgne, Iann Bouvier) [ 5 contre 4 ]

41'42, 1-8, Rouen : Kaylian Leborgne (Jordan Hervé) [ 5 contre 4 ]

42'49, 1-9, Rouen : Jordan Hervé (Kaylian Leborgne)

56'01, 2-9, Amiens : Ugo Celle (sans assistance)

 




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :