"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U20 Reçu 4 sur 4....


Il faut remonter à cinq années et à la saison 2013-2014 pour trouver trace d'un aussi bon début de saison en Espoir Elite. A cette époque là, on parlait de U22 et les Dragons rouennais, menés par les Thillet, Rech, Saint-André, Gutierrez et consorts s'étaient offert un début de saison tonitruant avec six victoires de suite (Reims, Gap, Amiens, Angers, Angers, Hockey 74) avant de trébucher au Coliséum 6 buts à 5. Pour la cuvée 2018-2019 qui compte désormais quatre victoires de suite, l'écueil de la patinoire d'Amiens aura été évité de peu mais évité avec un succès 5 buts à 2 au terme d'une partie particulièrement hachée par les coups de sifflets de l'arbitre.


A un moment il faudra se poser la question de ces « fameuses nouvelles règles » qui alourdissent densément le banc des prisons et cassent violemment le rythme des rencontres. Si l’intention est louable, il n'en reste pas moins que le hockey par définition est un sport de contact et l'en privé n'est que générateur de tension, de frustration conduisant justement à l'effet inverse voulu. Quoiqu'il en soit dans une partie entre les deux fleurons de la formation des plaines, exception faite d'un deuxième tiers fastidieux où les matons des prisons auront eu fort à faire, par intermittence les deux équipes auront pu s'expliquer à nombre égale. A commencer par Arthur Zavani, sur la lancée de son triplé enregistré dimanche contre Grenoble (victoire 6-1), qui ne mettait pas cinq minutes pour trouver l'ouverture du score (04'51) Pourtant bien lancé, le train rouennais frôlera le déraillement dans ce premier vingt minutes. Loupant l'aiguillage du deuxième but, les Dragons voyaient s'engouffrer dans la brèche une équipe d'Amiens sensible à l'idée de mener la vie dure aux rouennais. Particulièrement peu fortuné lors de la confrontation sur l'Ile Lacroix, inévitablement, on retrouvait en chef de file de la révolte amiénoise, le buteur local, Baptiste Bruche pour la réduction du score (12'31) alors que dans la même minute Louis Olive se chargeait de donner l'avantage aux siens (12'57) provoquant le doute dans la tête de Dragon plein d'assurance jusqu'alors.


Transformés en poussif tortillard, il faudra patienter jusqu'au deuxième tiers pour voir les Dragons reprendre de la superbe. Retrouvant les bons rails d'entrée de jeu par Gabin Mainfray bien servi par Benjamin Berard pour le retour à parité (22'05), les rouennais n'auront que faire de cette période aussi pénible qu'une grève SNCF un jour de départ en vacances. Les prisons s'enchainant de part et d'autres à vive allure avec en « guest star » la fameuse « charge à retardement », il faudra patienter jusqu'au cinq dernière minute du tiers médian pour voir un morceau de caoutchouc franchir la ligne des buts. Au triplé de Benjamin Bérard face à Gap, à celui d'Arthur Zavani face à Grenoble, il faudra ajouter celui de Gabin Mainfray à Amiens. C'est sans doute l'une des forces de cette équipe rouennaise avec la multiplicité des armes offensives dont elle dispose y compris sur les lignes plus éloignées à l'image du doublé de Yannis Cherkaoui face à Amiens pour la première journée. Ainsi, jusqu'alors très à l'aise depuis le début de saison dans son costume de passeur, Monsieur Caviar se muait en sniper et le nom de Mainfray pouvait être annoncé une deuxième fois par la table de marque amiénoise pour signaler le troisième buteur jaune et noir (35'30)


Dès lors, à nouveau devant au tableau d'affichage, plus question de rester à quai pour les rouennais au moment d'aborder l'ultime relais vers la clôture de cette rencontre. Si les amiénois tenteront bien de mettre en danger le portier rouennais Valentin Duquenne pour revenir au score, une double supériorité numérique rouennaise dès l'entame du troisième tiers coupera l'herbe aux joueurs d'Olivier Duclos. A la conclusion, Gabin Mainfray (45'05) pour le triplé et surtout le but du break, cette fois la cause semblait entendue dans une partie qui n'échappera pas aux Dragons. Achevant sa revue des buteurs par un dernier filet compilé par Pierre Pelletreau (50'34) c'est sur le score de 5 buts à 2 que les Normands s'imposeront. 5 buts à 2 et surtout 3 points qu'ils ajoutent à un total bien garni et une marge intacte au classement de trois points sur Hockey 74, justement le prochain adversaire des Dragons en Haute-Savoie.



U20 Elite (4ème journée, mercredi 19 septembre 2018)


Gothiques d'Amiens vs Dragons de Rouen 2-5 (2-1 / 0-2 / 0-2)

04'51, 0-1, Rouen : Arthur Zavani (Gabin Mainfray, Mathieu Mony)

12'31, 1-1, Amiens : Baptiste Bruche (Antonin Plagnat)

12'57, 2-1, Amiens : Louis Olive (Clément Garrido)

22'05, 2-2, Rouen : Gabin Mainfray (Kaylian Leborgne)

35'30, 2-3, Rouen : Gabin Mainfray (Lucas Villain)

45'05, 2-4, Rouen : Gabin Mainfray (Robin Rabl) [ 5 contre 3 ]

50'34, 2-5, Rouen : Pierre Pelletreau (sans assistance)

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :