"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

U17 Au pays des 1000 lacs...


Alors que la troupe jaune et noire U17 prenait la route ce matin en direction de Saint-Gervais-les-Bains pour s'expliquer amicalement avec Hockey 74 avant de se mesurer tout le week-end au tournoi de Pralognan, il en est un qui aurait pu faire partie du voyage mais qui aura choisi une toute autre aventure bien plus au nord, bien plus au nord....


C'est dans la ville de Vantaa située dans l'agglomération de Helsinki en Finlande que l'attaquant né à Rouen, Ugo Lollier aura choisi de poursuivre son aventure glacée dans un des pays où le hockey est roi. Un défi de taille qui ne semble pas faire peur au jeune rouennais au regard bleu acier « Le projet de partir à l’étranger est présent dans mon esprit depuis un moment. Nous en avons souvent parlé avec mes parents. J’ai eu l’occasion de suivre le parcours de jeunes joueurs français partis au Canada, aux Etat-Unis ou en Finlande comme l’avais fait le rouennais Gabin Mainfray il y a quelques années. L’idée de partir dans un pays où le hockey est un sport majeur me plaisait. Alors il y a un peu plus d’un an mes parents et moi avons commencé à réfléchir sérieusement à cette idée. » commente-t-il avant d'enchaîner plein d'envie « Nous avons regardé plusieurs destinations possibles : le Canada, les Etats-Unis, l’Allemagne, la Suisse, la Suède et la Finlande. Cette dernière s’est avérée être une bonne option pour d’une part le cursus scolaire et d’autre part son excellent niveau de hockey. Nous avons alors pris des contacts et bénéficié de l’expérience de Luc Mainfray, le papa de Gabin pour échanger avec quelques entraineurs. Nous sommes venus une première fois en décembre dernier pour découvrir la ville d’Helsinki et les clubs avec qui nous avions échangé. Puis j’y suis retourné au mois de mars pour faire des tests et aussi passer un examen d’entrée au Lycée Européen d’Helsinki. Quelques semaines plus tard, j’ai eu une réponse positive du Lycée et de trois clubs. J’ai choisi le club de Kiekko-Vantaa car il m’offrait les meilleurs conditions pour progresser et avoir du temps de glace. C’est un très bon club « formateur »… de très bons joueurs Finlandais sont passés par cette équipe… d’ailleurs je crois que le RHE a recruté cette année un joueur Finlandais formé ici. (ndlr : l'attaquant de 34 ans, Juha Koivisto)


Un choix visiblement muri et réfléchi qui n'aura pas fait peur non plus à la famille de Ugo qui refuse fermement l'idée d'un sacrifice familial au profit d'un choix riche en expériences comme le souligne les parents de Ugo, Jérôme et Christelle « Nous avons très tot évoqué avec Ugo les possibilités de partir à l’étranger une année ou plus grâce à la pratique du Hockey. Alors finalement nous n’avons pas été surpris lorsqu’il nous a demandé de voir ce qui était possible de faire pour concrétiser le projet. Nous sommes une famille de voyageurs et nous avons toujours dit à Ugo qu’il fallait réaliser ses rêves. A partir de là, notre job de parents est de l’accompagner du mieux possible dans son projet. Le soutenir et l’encourager. Nous ne parlerons pas se sacrifice mais de choix. Nous sommes convaincu qu’une expérience comme celle-ci n’est que positive pour Ugo. Il va bénéficier d’un enseignement Européen de qualité, probablement devenir bilingue et évoluer dans un championnat de Hockey relevé. Cette expérience lui sera bénéfique pour la suite de son parcours sportif mais aussi plus tard dans sa vie professionnelle. Il est vrai que l’on s’est posé quelques questions dans un premier temps puis nous avons recueilli des informations. Nous sommes venus sur place une première fois pour visiter le Lycée et « ressentir » un peu la ville d’Helsinki. Puis petit à petit nous avons appréhender les différents aspects du projet. L’important pour nous était de savoir si Ugo était vraiment motivé pour se lancer dans cette aventure. Depuis un an il nous a démontré que s’était vraiment ce qu’il voulait faire. Nous avons même été surpris de voir avec quelle facilité il gérait son départ et les changements à venir. Il est très serein… Nous ne pouvons donc que lui faire confiance et être rassuré. »


Vouloir partir à l'étranger être une chose, partir à l'étranger en une autre avec son lot d'aléas, de stress, de craintes à commencer par le fait de quitter un univers rassurant que l'on connait bien à Rouen et bien évidemment s'éloigner de ses proches « Je suis zen. Je pars dans de bonnes conditions. «  martèle Ugo avant d'enchaîner sur quelques souvenirs en jaune et noir « Je suis très content de l’année qui vient de se terminer et qui fut couronnée par notre titre de Champion de France U15. Cela fait 10 ans que je pratique le hockey à Rouen alors gagner un titre avec mes potes c’était vraiment super. Le fait de quitter mes copains et ma famille ne fait que renforcer mon mental et donc je vois ça comme quelque chose d’utile pour l’avenir même si c’est vraiment compliqué de savoir que je ne vais pas voir certaines personnes pendant une année. Rien d’y penser ça me rend triste… mais je sais que pour réussir c’est une étape à franchir… même dans la vie d’adulte, il faudra bien un jour quitter c’est proche pour vivre notre vie. Et puis commencer une nouvelle aventure ici c’est très excitant… tout est nouveau pour moi. J’ai hâte de vivre au rythme d’un hockeyeur finlandais. 


Après une première période où il a fallu tester le hockey finlandais et envisager d'intégrer le club du Kiekko-Vantaa, « Les essais se sont très bien déroulés. Les coachs et les joueurs ont été vraiment cool avec moi et cela m’a d’ailleurs conforté dans mon choix de venir jouer en Finlande malgré une langue impossible à apprendre… Depuis que j’ai fais le choix de Kiekko-Vantaa je parle avec des joueurs via les réseaux sociaux. J’ai échangé avec 2 ou 3 joueurs qui étaient en Finlande la saison dernière. Leurs expériences m’ont aussi conforter dans mon choix. J’ai également parlé avec beaucoup de mes nouveaux coéquipiers avant de venir.Du coup, je connaissais une partie de l’équipe quand je suis arrivé au premier entrainement. « , l'affaire conclue, l'aventure pouvait débutée avec un premier entraînement le 01 août à la Trio Arena suivi des premiers matchs amicaux dans la foulée avec symboliquement le premier but marqué en amical pour une victoire 7-1 des siens. Alors que l'équipe de Kiekko-Vantaa débutera la première phase du championnat finlandais U16 ce 31 août face aux Pelicans de Lahti, le jeune rouennais verra son histoire d'amour finlandaise s'accélérer le début des matchs officiels et les premières joutes scolaires, autre point crucial dans le projet, puisque la question se doit être posée.


Une question cruciale pour la famille « Nous avons toujours considéré le Hockey et le scolaire avec la même exigence. Le plus important est de savoir pourquoi on fait les choses. Ensuite c’est le travail et la détermination qui feront la différence. Si Ugo était resté en France nous aurions été confronté à la même problématique. Ici il devra certainement travaillé encore plus pour réussir mais c’est ce qui rend l’aventure intéressante… C’est un défi qui va l’obliger à sortir de sa zone de confort ! » qui trouve en écho la réponse de Ugo à la question de ses ambitions sportives « Mon projet n’est pas seulement sportif…Premièrement je vais devoir m’adapter à une nouvelle culture, à la météo et au long hivers scandinave… tout en conciliant une seconde européenne avec des cours en Français et en Anglais. Cette année scolaire est importante pour me mettre dans de bonnes dispositions pour la suite de mes études. Deuxièmement sur le plan sportif mon ambition est de rapidement m’imposer dans mon équipe. Les entraînements et surtout les matchs sont plus intensifs qu’en France. Le rythme va être soutenu. Nous aurons de septembre à décembre une trentaine de matchs, probablement une cinquantaine sur l’ensemble de la saison. Je veux pouvoir développer un jeu plus agressif et physique tout en gardant ma vitesse. Je ne sais pas encore combien de temps je vais rester en Finlande. Je ferai le point en début d’année 2019 pour décider si je rentre en France pour faire ma saison 2019/2020 avec les U17 élites de Rouen ou si je reste ici deux années de plus pour y passer mon bac. «


L'ensemble du Club de Hockey Amateur de Rouen souhaite une belle aventure à Ugo Lollier au « pays des mille lacs » avec une pointe de fierté d'avoir pu apporter sa petite pierre à l'édifice de cet excitant projet finlandais.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :