"Nil Satis Nisi Optimum"
Champions : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019 ...

U17 Bilan 2017-2018

 

Les uns estimeront qu'à Rouen, on a des gouts de luxe, d'autres parleront de recherche d'excellence, quoiqu'il en soit cette saison 2017-2018 en U17 Elite ne restera pas pas un grande cuvée en dépit d'une médaille de bronze décrochée à l'issue de la demi-finale perdue à Grenoble. Sans tambour, ni trompette, les rouennais auront traversé cette saison sans jamais trouver réellement de solution pour élever leur niveau pour titiller les sommets. Une étincelle qui ne surgira pas, des espoirs qui ne dureront que le temps d'un tiers lors du premier match de la demi-finale disputée en Isère. Portion congrue pour une groupe pas nécessairement uni et pas prêt en partie à faire les sacrifices nécessaires pour effectuer le doublé après le titre décroché la saison dernière au terme d'une finale de haute-volée face à Gap.


Pourtant tout comme la saison dernière, c'est rapidement face à Grenoble que les Dragons seront confrontés et tout comme la saison dernière, c'est sur une défaite encourageante que les affaires débuteront. Là où en 2016, les rouennais s'étaient inclinés lors de la séance de tirs aux buts, cette fois en 2017, c'est dans le temps réglementaire que les rouennais s'inclineront. Une ouverture du score rapide, une réponse cinglante grenobloise avec quatre buts de suite, une rencontre à l'image de la saison chaotique au terme de laquelle les rouennais livreront néanmoins une belle bataille pour ne perdre que sur le score de 3-4. Un retard à l'allumage qui n'empêchera pas les rouennais de connaître un bel été indien. Se relançant à Amiens avec un succès 5-2, la troupe rouennaise connaissait une première belle émotion fédératrice au pays basque avec une probante victoire 9-2 sur un glaçon réputé pour son âpreté. Surfant sur une vague positive, la défaite face à Grenoble semblait déjà bien loin pour des Dragons solides qui parvenaient à faire chuter les deux clubs haut-alpins, sur l'Ile Lacroix pour Gap (6-5), l'un des favoris pour le titre et à Briançon (10-1) pour quatrième succès en cinq rencontres.


L'espoir entretenu avec cette dynamique de victoire, la dégringolade vécue à Grenoble pour le compte de la sixième journée marquera un point d'arrêt dans la saison jaune et noir. Alors que les Dragons se présentaient à la patinoire de Pole Sud emplis de confiance et d'ambition, la réalité les rattrapera violemment avec un cinglant 8-3 concédé à la sirène finale après avoir été mené 6-0 à la mi-match. La rupture de la dynamique consommée, le retour de la victoire face à Villard-de-Lans (6-2) et Briançon (10-2) ne changera guère la donne pour des rouennais aux sourires effacés. Trublion de ce début de saison, en tout logique, Hockey 74 s'imposera à son tour sur sa glace 4-2 face à une équipe jaune et noir plus que jamais dans la tourmente d'un vestiaire divisé et instable. Tentant de se relancer avec une double confrontation chez les Rapaces de Gap, les Dragons lâcheront à nouveau de précieux points. Battus 2-1 aux tirs aux buts puis sur le même score mais cette fois en prolongation, les Normands, peu à peu, à mi-saison, se complaisaient dans un nouveau statut, celui d'outsider derrière un duo de favori Grenoble – Gap auquel il convenait de rajouter un troisième larron Hockey 74.


Bien que s'imposant dans le duel des moribonds face à Amiens par deux fois (5-2 et 3-2), la fin de l'année 2017 et les vacances arrivaient à point nommé pour permettre à tous de se ressourcer avant d'aborder une année 2018 à l'entame compliqué avec la réception des Rapaces de Gap pour le tournant de la saison. En effet, bien que constituée de hauts et de bas, au moment d'aborder l'année 2018, les Dragons avaient encore une belle carte à jouer au classement pour cette saison. Avec 29 points et 14 matchs joués, les rouennais se trouvaient à un point de Grenoble qui comptait un match en moins et avec une avance de quatre points sur Gap avec deux matchs en moins pour les Rapaces. Malheureusement trop inconstants, les Rouennais ne sauront pas profiter de cette belle opportunité de grimper au classement avec en récompense une possible demi-finale à domicile. Alors que la première rencontre de 2018 face à Gap était le rendez-vous crucial de la saison, mal préparés, les normands passeront à coté de leur matchs. Jamais dans le coup, balayés 6-3, les Dragons sans le savoir, venait de voir passer sous leur nez le train des demi-finales à domicile. Alors qu'au gré des matchs en retard, Gap s'envolera loin des Dragons au classement, c'est une autre équipe de tête que les rouennais viendront taquiner. Capables de passer à travers de quelques uns de ses rendez-vous cruciaux, cette équipe jaune et noir était également capable de jolis coups comme cette victoire inattendue à la patinoire de Pole Sud sur le score de 3-2 au prix d'une belle empoignade dont les Dragons sortaient vainqueurs au finish avec un but vainqueurs à cinq minutes de la sirène finale.


Le classement totalement bouleversé en ce début d'année 2018, Gap occupant désormais la tête devant Rouen et Grenoble, les Normands comptant plus de matchs que ses adversaires directs ne pouvaient se permettre le moindre faux pas pour leur quatre dernières rencontres de la saison régulière. Si la victoire à Amiens (4-3) entretenait l'espoir, offrant la première place aux rouennais le temps d'une semaine, un double confrontation aux Alpes sonnera le glas des espoirs rouennais de disputer une éventuelle demi-finale à domicile.

 

Dans l'incapacité de s'imposer sur sa glace face à Hockey 74 (1-3), le pire était à venir pour les Dragons qui s'inclinaient dans la foulée à Villard-de-Lans, modeste mais courageuse équipe de la poule B. La cabane sur le chien, il ne restait plus qu'aux rouennais à patienter jusqu'à la dernière journée pour connaître leur classement. Pendant ce temps, Grenoble et Gap comblaient leur retard de matchs et pour la venue des Brûleurs de Loups sur l'Ile Lacroix pour l'ultime journée, le classement était déjà scellé, Gap s'imposant devant Grenoble et Rouen, la victoire des Dragons sur Grenoble sur l'inconvenant score de 9-2 ne servant que d'anecdote avant le début des play-offs.


 

 

U17 Elite (Classement final de la saison régulière – Calendriers & Résultats - Compteurs)
1er : Rapaces de Gap (effectif - statistiques) Meilleure attaque : Avignon avec 186 buts
2ème : Brûleurs de Loups de Grenoble (effectif - statistiques) Meilleure défense : Strasbourg avec 48 buts
3ème : Dragons de Rouen (effectif - statistiques) Meilleur compteur : Théo Fourcade (Avignon, 92 points) 
4ème : Gothiques d'Amiens (relégué en Poule B) (effectif - statistiques) Meilleur buteur : Théo Fourcade (Avignon, 61 buts) 
5ème : Hockey 74 (promu en Poule A) (effectif - statistiques) Meilleur passeur : Samuel Troccaz (Avignon, 36 passes)
6ème : Hormadi d'Anglet (effectif - statistiques) Meilleur buteur AN : Hugo Barbier (Angers, 10 buts)
7ème : Ours de Villard (effectif - statistiques) Meilleur buteur DN : Théo Fourcade (Avignon, 9 buts) 
8ème : Diables Rouges de Briançon (relégué en Poule C) (effectif - statistiques) Joueur le + pénalisé : Théo Fourcade (Avignon, 92 mn)
9ème : Etoile Noire de Strasbourg (promu en Poule B) (effectif - statistiques)  
10ème : Ducs d'Angers (effectif - statistiques) Poule A :
11ème : Drakkars de Caen (effectif - statistiques) Meilleure attaque : Grenoble avec 128 buts (Rouen : 88 buts)
12ème : Ducs de Dijon (relégué en Poule D) (effectif - statistiques) Meilleure défense : Rouen avec 60 buts
13ème : Castors d'Avignon (promu en Poule C) (effectif - statistiques) Meilleur compteur : Charles Schmitt (Gap, 48 points)
14ème : Boulogne / Meudon (effectif - statistiques) Meilleur buteur : Axel Tarabusi (Gap, 23 buts)
15ème : Evry / Viry (effectif - statistiques) Meilleur passeur : Charles Schmitt (Gap, 27 passes)
16ème : Sangliers de Clermont (relégué en Poule E) (effectif - statistiques) Meilleur buteur AN : Axel Tarabusi (Gap, 9 buts)
17ème : Coqs de Courbevoie (promu en Poule D) (effectif - statistiques) Meilleur buteur DN : Axel Tarabusi (Gap, 3 buts)
18ème : Vipères de Montpellier (effectif - statistiques) Joueur le + pénalisé : Charles Schmitt (Gap, 48 mn)
19ème : Lions de Lyon (effectif - statistiques) (AN : avantage numérique, DN : désavantage numérique)
20ème : Pole France Féminin (effectif - statistiques)

 

Echus les 20 matchs de saison régulière, place désormais à la meilleure période de l'année, celle des play-offs avec un premier tour qui mettait aux prises, entre autres, les Dragons de Rouen à l'Hormadi d'Anglet sur l'Ile Lacroix. Alors qu'en saison régulière, les Normands s'étaient imposés largement au pays basque 9-2 avant de récidiver de façon plus étriquée sur les bords de Seine (2-1), au moment d'aborder ce premier tour face aux Basques, une chose est sure, ce n'était pas de la sérénité qu'affichait les rouennais mais plus la peur de se prendre les pieds dans le tapis et de voir la saison s'achever sur une contre-performance arrosée de larmes. Et de fait, les Rouennais avaient toutes les raisons de se méfier de cette équipe basque qui passera tout proche de s'offrir le scalp du Dragon sur l'ensemble des deux rencontres. A commencer par la première où en dépit de l'ouverture du score jaune et noir, les joueurs d'Anglet feront la course en tête jusqu'à la barrière de la mi-match où Tomas Simonsen faisait basculer la rencontre à la faveur des Dragons 3 buts à 2. Là où on aurait pu penser les rouennais enfin libérés, il n'en sera finalement rien, en deux temps, l'Hormadi profitera des fragilités défensives rouennaises pour s'imposer 4 buts à 3.


Avec un but de retard au moment d'amorcer la deuxième rencontre, l'union sacrée jaune et noir était de rigueur avec un rencontre qui s'avèrera totalement suffocante pour les Dragons. Alors qu'en six minutes avec l'ouverture du score de Léo Compignie, les rouennais avaient déjà comblé leur retard, inexplicablement l'Ile Lacroix assistait à l'effondrement des siens. A tel point qu'au moment de franchir la mi-match, Anglet menait au score 4 buts à 1 et semblait désormais indéboulonnable avec ses quatre buts d'avance. Pourtant, le moral en berne, les Dragons feront preuve d'un cœur redoutable pour revenir au score. Yannis Cherkaoui et Joseph Broutin s'octroyant deux buts chacun, la partie se trouvait relancée à seulement 1mn31 de la sirène finale qui aurait envoyé les Basques en demi-finale. Un scénario rocambolesque qui livrera son apothéose en prolongation alors que Tomas Simonsen délivrait tout en groupe en marquant après seulement neuf secondes de jouer dans le sur-temps. Une délivrance, une qualification à l'arrachée, un retour d'entre les morts qui ne pouvait que galvaniser les Dragons au moment d'aborder une demi-finale compliquée face aux Brûleurs de Loups de Grenoble.


U17 Elite (¼ de Finale – tableau des play-offs)

Dragons de Rouen vs Hormadi d'Anglet : 3-4 (1-1 / 2-2 / 0-1) (résumé)

Dragons de Rouen vs Hormadi d'Anglet : 6-4 ap (1-3 / 1-1 / 3-0 / 1-0) (résumé)

 

 

Alors que secrètement dans le camp des Dragons, on espérait que le déroulement du quart de finale face à Anglet servirait de point d'appui d'une euphorie renversant tout sur son passage, la première période de la première manche face aux Brûleurs de Loups de Grenoble laissait penser qu'enfin le déclic s'était produit dans cette équipe jaune et noir. C'est ainsi qu'au terme d'une première période pleine d'opportunisme et d'optimises, les Dragons étaient parvenus à trouver le chemin des filets à quatre reprises tout en maintenant inviolé le jardin secret de Kilian Siourt, le portier rouennais. Un début en fanfare qui ne laissait pas présager de la suite. Un dragon à deux visages, un colosse au pied d'argile, une fragilité constitutive de l'ADN de cette équipe, on pourra multiplier les expressions mais à l'issue des deux périodes suivantes le constat était lapidaire pour les rouennais totalement chamboulé par le retour en grâce d'une équipe de Grenoble qui aura eu le mérite d'y croire, elle, jusqu'au bout pour s'incliner d'un seul but 5-6


Passer d'une victoire 4-0 à un court succès 6-5 ne pouvait que laisser des traces indélébiles dans le moral des rouennais. Et de fait la deuxième manche s'avérera un long chemin de souffrance tant les actes manqués de la première rencontre étaient encore bien présent dans la tête des Dragons. Pourtant, au moment de débuter le match, les rouennais avaient encore un but d'avance au cumul des deux rencontres. Certes, 4'27 plus tard, ce petit but d'avance s'était déjà volatilisé, 7'33 plus tard, les Dragons se retrouvaient à devoir courir après le score. Jamais les rouennais ne seront en mesure de contrarier cette équipe de Grenoble, sure d'elle et diablement efficace à tel point qu'au moment de clore la saison des Dragons, l'addition était sévère pour le camp jaune et noir. Une défaite 5-0, cinglante, vexante mais réaliste qui laissait un Dragon sur le bord de la route, 3ème du championnat laissant Grenoble s'envoler vers le 4ème titre de son histoire grâce à sa victoire en finale face aux Rapaces de Gap (3-2 / 2-2)


U17 Elite (½ Finale – tableau des play-offs - compteurs)

Bruleurs de Loups vs Dragons de Rouen : 5-6 (0-4 / 1-0 / 4-2) (résumé)

Brûleurs de Loups vs Dragons de Rouen : 5-0 (2-0 / 1-0 / 2-0) (résumé)

 

 

 

U17 Elite (Classement final des play-offs – Calendriers & RésultatsCompteurs)

1er :

Brûleurs de Loups de Grenoble

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur compteur (PO) : Eddy Thonnessen (Strasbourg, 15 points)
2ème :

Rapaces de Gap

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur (PO) : Timothé Quattrone (Grenoble, 8 buts)
3ème :

Dragons de Rouen

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur passeur (PO) : Eddy Thonnessen (Strasbourg, 10 passes)
4ème :

Hockey 74

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur AN (PO) : Jules Boscq (Anglet, 3 buts)
5ème :

Gothiques d'Amiens

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur DN (PO) : Samuel Troccaz (Avignon, 2 buts)
6ème : Hormadi d'Anglet (Stats : Playoffs - Saison) Joueur le + Pénalisé (PO) : Mathis Chatellard (Hockey 74, 41 mn)
7ème : Etoile Noire de Strasbourg (Stats : Playoffs - Saison)
8ème :

Ducs d'Angers

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur compteur (PO) (Rouen) : Joseph Broutin (6 points)
9ème : Ours de Villard (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur (PO) (Rouen) : Joseph Broutin (3 buts)
10ème : Diables Rouges de Briançon (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur passeur (PO) (Rouen) : Joseph Broutin (3 passes)
11ème :

Drakkars de Caen

(Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur AN (PO) (Rouen) : Yannis Cherkaoui (1 but)
12ème : Castors d'Avignon (Stats : Playoffs - Saison) Meilleur buteur DN (PO) (Rouen) : x
13ème : Ducs de Dijon (Stats : Playoffs - Saison) Joueur le + Pénalisé (PO) (Rouen): Jordan Hervé (12 mn)
14ème : Boulogne / Meudon (Stats : Playoffs - Saison)  
15ème :

Evry / Viry

(Stats : Playoffs - Saison) (AN : avantage numérique, DN : désavantage numérique)
16ème : Coqs de Courbevoie (Stats : Playoffs - Saison)  
17ème : Sangliers de Clermont (Stats : Pas de PO - Saison)  
18ème : Vipères de Montpellier (Stats : Pas de PO - Saison)  
19ème : Lions de Lyon (Stats : Pas de PO - Saison)  
20ème : Pole France Féminin (Stats : Pas de PO - Saison)  
       

U17 Elite (Meilleurs Compteurs - Saison 2017-2018)

Meilleur compteur (Saison) : Théo Fourcade (Avignon, 99 points) 
Meilleur buteur (Saison) : Théo Fourcade (Avignon, 67 buts)   
Meilleur passeur (Saison) : Lilian Torres (Avignon, 2 buts)
   
Meilleur compteur Rouen (Saison) : Joseph Broutin (40 points)  
Meilleur buteur Rouen (Saison) : Joseph Broutin (24 buts)  
Meilleur passeur Rouen (Saison) : Yannis Cherkaoui (19 passes)  

 



Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :