"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U17 Exc Mise en route heureuse...


Passée une première rencontre folle qui aura vu la victoire de Toulouse-Blagnac en prolongation face à Chambéry / Valence, c'était au tour des Dragons de rentrer au piste à l'occasion de la finale U17 Excellence face à Mulhouse / Colmar pour la revanche du match des demi-finales qui avait vu le succès des Dragons 8-5.


Absent lors de la ½ finale normande en raison des demi-finales U15 disputées à Grenoble par Colmar, l'intenable attaquant, auteur de 70 points (44 buts – 26 passes) en 24 matchs U15, Jérémy Miclo ne tardait pas à se mettre en valeur en mettant le feu d'entrée de jeu pour l'ouverture du score alsacienne (01'07) Se reprenant immédiatement en avantage numérique sur un lancer précieux de Julien Chaumont (03'10), les Dragons lançaient leur partie avec ce retour au score alors que Léo Compignie se présentait cinq minutes plus tard pour doubler la mise pour le camp jaune et noir (08'26) Une heureuse initiative qui permettait aux Dragons de mener au score dans une période où ils manqueront de plomber l'ambiance mulhousienne notamment en avantage numérique à trois reprises (08'26, 09'49 & 16'39) En espérant que les Normands ne payent pas cher leur manque d'opportunisme offensif en avantage numérique durant les deux tiers suivants.


Angoisse dispersée rapidement dès le début du deuxième tiers alors que les Dragons se relançaient aussi sec en ajoutant un troisième but par l'intermédiaire de Konstantin Kebets (24'02) Une meilleure entame de tiers médian que précédemment qui permettait aux Dragons d'être en confiance. Se frayant un passage au milieu des infériorités numériques qu'ils concédaient (25'41 & 27'58), les Rouennais restaient néamoins peu volubiles au moment d'aborder à leur tour des situations d'avantage numérique (24'46 & 32'30) A que cela ne tienne ! Si les Normands ne s'en sortaient pas avec leur jeu de puissance, à parité numérique les affaires se trouvaient fleurissantes à l'image de Théo Doléans qui profitait d'une passe de Valentin Trichet pour glisser un quatrième palet au fond des filets mulhousiens (35'39) A force de concéder des jeux de puissance aux Dragons, les Mulhousiens devaient s'attendre à subir à un moment ou à un autre le courroux offensif jaune et noir. A l'expulsion d'Hyppolite Popin (35'54) s'ajoutait une nouvelle prison dans la foulée pour le camp alsacien (36'25) Celle de trop puisqu'à cinq contre trois, Léo Compignie se chargeait d'exécuter le gardien de Mulhouse / Colmar en portant le score à 5-1 (36'50)


Libérés de tout pression avec un score relativement favorable, c'est en tout quiétude que les Dragons aborderont le dernier tiers de la partie. Avant d'affronter dès demain Chambéry / Valence, il restait encore un agréable vingt minutes à disputer, le temps pour Tomas Simonsen, jusqu'alors discret, de sortir de sa boite tel un diablotin pour inscrire le sixième but jaune et noir (47'33) Des dernières minutes qui ne donneront lieu qu'à peu d'échanges offensifs devant les cages respectives même si en toute fin de match, les Scorpions piquaient une dernière fois en avantage numérique par l'intermédiaire de Joachim Sonnet. Sans conséquences pour l'issue de la rencontre d'autant plus que les rouennais répliqueront une ultime fois, bien taquins par l'intermédiaire de Konstantin Kebets (57'06) Les dragons remportent les trois points et une victoire 7 buts à 2 au terme d'une rencontre relativement habilement maitrisée. De bonne augure pour la suite du carré final.

 


Finale U17 Excellence (27-28-29 avril 2018, Toulouse) (résultats & classement // compteurs)


Dragons de Rouen (2) vs Mulhouse / Colmar 7-2 (2-1 / 2-0 / 3-1) (feuille de match)

01'07, 0-1, Mulhouse / Colmar : Jérémy Miclo (Nolan Eriksson, Mathis Guth)

03'10, 1-1, Rouen (2) : Julien Chaumont (Antoine Margulies, Konstantin Kebets) [ 5 contre 4 ]

08'26, 2-1, Rouen (2) : Léo Compignie (Konstantin Kebets, Tomas Simonsen)

24'02, 3-1, Rouen (2) : Konstantin Kebets (Tomas Simonsen)

35'39, 4-1, Rouen (2) : Théo Doléans (Valentin Trichet)

36'50, 5-1, Rouen (2) : Léo Compignie (Antoine Margulies, Julien Chaumont) [ 5 contre 3 ]

47'33, 6-1, Rouen (2) : Tomas Simonsen (Mathieu Boitheauville)

55'40, 6-2, Mulhouse / Colmar : Joachim Sonnet (Ivan Esipov) [ 5 contre 4 ]

57'06, 7-2, Rouen (2) : Konstantin Kebets (Léo Compignie)

 






Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :