"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

U15A Amiens, monument en danger


Amiens l'éternel rival, Amiens, le frère avec lequel on aime se chamailler mais avec lequel on a toujours plaisir à se retrouver pour jouer ensemble. Après les Corsaires de Nantes mardi (lire par ailleurs), l'Hormadi d'Anglet mercredi (lire par ailleurs), c'est au tour des Gothiques d'Amiens d'être au centre de l'article de présentation des demi-finales rouennaises qui se dérouleront ce week-end à Rouen, sur les bords de Seine.


Omniprésence au haut-niveau...

Sur les vingt dernières saisons, Rouen et Amiens se seront partagés 65% des titres de champions de France Minime. 8 pour Rouen, 5 pour Amiens, une hégémonie de la plaine sur son « amie » mais néanmoins rivale de la montagne qui tend clairement à s'effacer depuis quatre saisons. En tout état de cause, parler de phases finales minimes sans citer le nom d'Amiens tient de l'hérésie. A tel point qu'en vingt saisons, hormis un trou d'air d'une saison en 2007-2008 avec une élimination en demi-finale est derrière Grenoble et Dijon, la troupe rouge et noire n'aura loupé qu'à trois reprises le carré final U15. Malheureusement pour les joueurs de la cité de Jules Verne, hormis le petit accroc à domicile en 2008, les deux derniers carrés finaux (2016 & 2017) se seront déroulés sans amiénois, par deux fois éliminés en demi-finale à Anglet en 2016, à Rouen en 2017. Néanmoins avec 5 titres 15 médailles et 17 finales en 20 ans, difficile de faire mieux comme omniprésence au plus haut niveau en vingt ans. A ce petit jeu là, seul l'éternel rival rouennais peut se montrer à niveau avec 18 présences en finale émaillées de 8 titres et 17 médailles. Sans partage, le couple amiéno-rouennais avec toujours ce bémol pour la troupe d'Olivier Duclos de faire mentir le dicton « jamais deux sans trois » Il est vrai qu'après les déceptions des éliminations en quart de finale et surtout la relégation en poule B pour les U17 et U20 picards, la patrie samarienne comptera sur sa jeunesse U15 pour faire briller l'étendard rouge et noir.


Montée en puissance progressive...

Lancés fébrilement dans cette aventure 2017-2018 ponctuée d'un départ chaotique avec deux victoires (Courbevoie, Boulogne) pour un match nul (Neuilly) et deux défaites (Caen et Rouen), à l'instar de la saison précédente, c'est progressivement que les Gothiques d'Amiens s'installeront vers la cime du classement de la poule Nord. Si en raison de leur retard à l'allumage, l'escouade picarde ne parviendra pas à combler son retard au classement sur Caen en dépit d'un large succès à la fin novembre 7-1 au match retour. Grévés à la fois par leur faux pas inattendus et les résultats des confrontations face à Rouen défavorables (deux défaites 6-2 et 14-6), c'est à la troisième place de la première phase que terminera Amiens à six points du leader Rouennais et à quatre de son voisin normand Caen. Au sein de la poule à quatre de play-offs, si les résultats face aux Dragons restaient délicats (deux défaites 3-8, 3-7), progressivement Amiens se rapprochera d'une équipe de Caen en nette perte de vitesse. Décrochant le match nul 6-6 à Caen avant de s'imposer 7-5 au Coliséum face aux Normands, il faudra un faux pas 8-4 en Essonne face à Evry / Viry dans l'ancien fief de leur entraîneur Olivier Duclos pour empêcher les Gothiques de chaparder in extremis l'honorifique deuxième place de la poule. Qualifiés sans surprise en quart de finale aux cotés de Caen, seul « dindon de la farce », Evry / Viry restant à quai, c'est tout naturellement que les Gothiques iront à Anglet en quart de finale décrocher leur place en demi-finale avec néanmoins le regret de ne pas avoir interrompu la série en cours de onze matchs sans victoire face aux Dragons avant bien entendu cette demi-finale à venir.


Amiens déjoue la force basque...

Précieux tout au long de la saison notamment lors de la première phase de quatorze matchs qui lui permettra de ravir la place de meilleur compteur, il n'est pas surprenant de voir l'attaquant amiénois, Colin Delatour s'illustrer en quart de finale. Si bien évidellement, l'artillerie amiénoise ne se résume pas à ce seul atout offensif, il n'en reste pas moins que le jeune amiénois aura fortement pesé sur ce quart de finale en signant deux triplés sur les deux premières rencontres notamment face à Anglet. A couteaux tirés tout au long de la saison régulière, pour leur première rencontre, les Gothiques s'accapareront rapidement les faveurs du tableau d'affichage face aux Drakkars de Caen. Une première partie de match rondement menée avec un aride 3-0 face aux Normands lancera comme il faut le club picard sur la coté basque en dépit d'un retour desespéré des caennais sur la seconde partie de la rencontre n'empêchant pas les Gothiques de s'imposer 5 buts à 3. Pas nécessairement favoris sur le glaçon d'Anglet, c'est au courage qu'Amiens ira chercher sa qualification face aux locaux. Si au fil des années, il est une qualité que l'on ne peut enlever aux différentes équipes amiénoises, c'est sa combativité. Là encore, elle fera merveille, face à des hargneux basques, Amiens répondra du tac au tac. Menés 2-0 avant de renverser le match pour finalement courir à nouveau par deux fois après l'égalisation, c'est sans doute l'un des plus jolis faits d'arme que cette équipe U15 d'Amiens 2017-2018 accomplira en arrachant la victoire et la qualification en prolongation face aux favoris angloys sur le score de 6-5 grâce notamment à l'inévitable Colin Delatour auteur du but décisif. Qualifiés à l'issue du deuxième soir, l'ultime manche face à Nantes ne permettra aux Gothiques que de s'assurer une anecdotique première place des quarts de finale en s'imposant 4-2 face aux Corsaires.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :