"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15A Nantes, l'invité surprise...


04 avril 2003, quart de finale U15 sur l'Ile Lacroix, les Corsaires de Nantes sont sur les bords de Seine pour défier entre autres les Dragons avec dans leur rang, un « petit bonhomme » alors U14 surclassé, l'attaquant, Antoine Roussel qui rejoindra l'année suivante la tunique jaune et noir des rouennais avant bien des années plus tard de rallier la NHL et les Stars de Dallas. L'histoire ne dit pas si quinze plus tard, dans les rangs des Corsaires de Nantes qui se sont vaillamment qualifiés le week-end dernier à Anglet, sommeille un « petit Roussel » quoiqu'il en soit les Corsaires Nantais seront de retour sur les bords de Seine pour participer à la demi-finale du championnat de France U15, une grande première pour le club ligérien.


Novices en play-offs...

Que les différentes formulent proposent un, deux ou trois qualifiés pour les équipes de la zone Ouest – Sud Ouest, les Corsaires n'auront atteint que par trois fois le stade des quarts de finale du championnat de France sur les vingts dernières saisons. Lorsque ce n'est pas l'ogre de région ouest, Angers, qualifié à 9 reprises, ce sont les clubs du Sud-Ouest, Anglet (10 qualifications) ou Bordeaux (9 qualifications) qui se dressaient pour empêcher les Corsaires de se jeter à l'abordage des play-offs U15. C'est finalement entre 2002 et 2004 que le club de Nantes parviendra à se hisser en quart de finale deux années consécutives, croisant au passage par deux fois les Dragons. La première saison à Rouen sur les bords de Seine comme évoqué précédemment avec une troisième place à la clef derrière Anglet et Rouen pour l'équipe d'Antoine Roussel, la deuxième fois à Anglet avec cette fois une quatrième place derrière le trio Rouen, Bordeaux et Anglet avec cette fois, le jeune Antoine Roussel chez les Dragons qui n'aura malheureusement pas la chance de croiser la crosse avec ses anciens coéquipiers, blessé au poignet gauche. Génération dorée chez les Nantais, les « 1987 », « 1988 » et « 1989 » ne seront néanmoins jamais parvenus à se hisser en demi-finale au contraire de la génération actuelle les 2003-2004.


Mano a mano face à Angers en saison régulière...

5 équipes dans la Poule Ouest, 16 matchs à jouer et en résumé un duel entre les Ducs d'Angers et les Corsaires de Nantes. Alors que Brest, Poitiers / Tours et Cholet ne serviront que de faire valoir, jusqu'aux dernières journées de championnat, l'incertitude restera de mise entre les deux clubs distants de 90 kilomètres. De fait, avec un bilan parfaitement à l'identique constitué de 13 victoires, 1 match nul et 2 défaites et un total de points bien entendu équivalent (27), c'est au bénéfice des confrontations directes que le sort de la poule se jouera. Vainqueurs au Haras d'Angers (0-2) pour la première confrontation, les Corsaires sauront préserver cet avantage à domicile en gardant un bilan positif à la patinoire du Petit Port (victoire 2-1 et match nul 3-3) Bien que vaincus 5-0 au match retour à Angers auquel s'ajoute une défaite surprenante en début de saison à domicile (0-2) face à Poitiers / Tours, les Corsaires décrocheront néanmoins le droit de disputer le match de barrage contre le deuxième de la Poule Sud-Ouest : Bordeaux deuxième, les Girondins, loin derrière Anglet s'étant offert le gain de la lutte à trois face à Limoges et Toulouse. C'est sur le score de 7 buts à 4 que les Corsaires de Nantes s'imposeront en barrage face aux Boxers de Bordeaux décrochant ainsi leur place lors du quart de finale à Anglet joué le week-end dernier.


Une première en quart de finale...

Trois places en demi-finale pour quatre protagonistes, entre le favori sur sa glace Anglet, l'habitué des demi-finales Amiens, restait plus que le duel entre les Drakkars de Caen et les Corsaires de Nantes pour déterminer le dernier billet pour la demi-finale rouennaise à l'issue du quart de finale. Connaissant un sort identique lors de la première journée, Nantes s'inclinant 3-7 face à Anglet, Caen 3-5 face à Amiens, Drakkars et Corsaires s'expliqueront dès la deuxième journée avec une confrontation épique qui laissera moult regrets aux Normands. Totalement dominés en première période, les Corsaires se retrouvaient loin au tableau d'affichage à la première sirène en tirant de l'arrière à 0-3 sous l'impulsion du déterminant duo caennais Adam Maheut – Noah Lazier. Pour autant, loin de céder sa part aux chiens, les ligériens reviendront pas à pas, coup de patins après coup de patins à 3-2 dans un première temps à la mi-match puis à 4-4 à dix minutes de la fin avant de voir le couperet tombé, la manette actionnée par le défenseur Alexis Dogemont, auteur du but à la fois vainqueur et de la qualification en demi-finale à Rouen.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :