"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U20 Inique clap de fin...


Perdre est une chose, perdre avec le sentiment d'injustice tenaillé au cœur en est une autre. A l'issue de la demi-finale U20 entre Hockey 74 et les Dragons de Rouen, l'amertume sera bien longue à dissiper dans le camp jaune et noir. Non pas que Hockey 74 ne mérite pas sa place en finale loin de là, la marge entre les deux formations étant infime et il était écrit que le vainqueur de cette série serait déterminé sur un détail, et du coté de la Normandie, on aurait espéré que la décision soit uniquement sportive et non le fruit d'un concours d'inconsistances, d'incohérences, d'absurdités arbitrales. A l'occasion de cette demi-finale U20 à la patinoire de Chamonix, deux belles et respecteuses équipes étaient sur la glace, félicitations aux Hauts-Savoyards pour leur qualification en finale, quant aux gardiens zébrés des règles du jeu, que du mépris.


Une chose est sure, pour un long moment, il sera question de ce fameux quatrième but de la première manche dans la dernière minute de jeu de la rencontre, première mèche allumant la légitime colère du camp rouennais. Auparavant, c'est une belle et honnête empoignade glacée qui animera les 59 premières minutes de jeu. Passée une première période où les deux équipes auront l'occasion de s'illustrer équitablement en avantage numérique sans pour autant parvenir à trouver la faille, la deuxième période permettra de lancer les affaires au tableau des scores. Ouvrant la marque par Hugo Dumont (26'43), les Dragons trouvaient en immédiate réplique l'égalisation taquine de Jeffrey Sidoit (28'24) A parité au deuxième tiers (1-1), la troisième période s'annonçait excitante alors que Kévin Tassery donnait l'avantage à la Haute-Savoie (48'26) avant l'amorce des dix dernières minutes du match. Egalisant aussitôt par l'intérmédiaire de Nicolas Plaquevent (49'48), la partie s'emballait totalement et l'issue de cette première manche, plus que jamais, était incertaines. Sur l'engagement suivant le retour à 2-2 des Dragons, c'est un Lévy Raux euphorique qui permettait aux rouennais de mener 3-2. Comme ce fut le cas précédemment, il était écrit qu'aucune des deux équipes ne profiteraient bien longtemps de leur avantage au tableau des scores. Une poignée de minutes sera nécessaire, néanmoins, à la Haute-Savoie pour ramener le score à 3-3 sous l'impulsion de Bastien Zago (58'12)


Restait plus qu'à boucler cette rencontre avec les dernières secondes à jouer dans une première manche haletante et enthousiasmante où comme prévu, il serait bien difficile de dégager un favori entre deux belles formations. Alors que la table de marque venait d'indiquer le début de la dernière minute de jeu, une charge à la tête d'un défenseur rouennais ne laissait aucune ambiguité, l'arbitre signalait la faute en levant le bras et lançait la pénalité différée. Le jeu se poursuivant, le palet finissait par attérir dans la palette d'Enzo Cantagallo qui effectuait une « rim pass » en ayant le plein contrôle du palet. Stupeur dans les deux camps ! Alors que les deux équipes s'attendaient au coup de sifflet de l'arbitre, il n'en était rien, et plus malin que les autres, Clément Mermoux profitait de la situation pour tirer en direction de la cage rouennaise alors que la plupart des acteurs sur la glace s'était désintéressé du jeu, pensant le jeu arrété par la prise de contrôle du palet jaune et noir sur la pénalité différée. But validé pour Hockey 74. A l'incompréhension succédait la colère dans le camp jaune et noir mais rien n'y fera, le fameux quatrième but était bel et bien validé et ce dernier pèsera très très lourd à l'issue de la rencontre du lendemain. Honteux.


Ruminant l'issue du match de la veille, les Dragons abordaient, néanmoins, cette deuxième partie avec la farouche volonté de renverser la partie et de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Et malheureusement pour les rouennais, il ne manquera pas grand chose pour qu'ils y parviennent. Tout comme la veille, la première période ne permettra pas aux deux équipes de trouver l'ouverture, tout comme la veille c'est juste avant la mi-match que les rouennais ouvriront le score par l'intermédiaire d'Arthur Zavani (28'28) de retour au jeu après une suspension. Tout comme la veille, Hockey 74 égalisera quelques minutes plus tard... Mais bien évidemment, tout comme la veille, les rouennais auront le sentiment de s'être fait escroquer alors qu'un deuxième but signé d'Arthur Zavani leur était refusé pour une raison qui restera obscure y compris en visionnant la vidéo à maintes reprises. Au lieu de mener 2-0, les Rouennais se retrouvaient à 1-1 alors que Bastien Zago se présentait face au portier rouennais pour égaliser sur une action tout aussi litigieuse que le but réfusé des Dragons. A force de tirer sur la corde de l'iniquité, les Rouennais commençaient à s'agacer sensiblement mais trouvaient néanmoins les ressources pour aller chercher le 2-1 à quelques minutes de la deuxième sirène par l'intermédiaire de Mathieu Mony (38'38) Du troisième tiers, il ne sera question que d'occasions manquées de part et d'autre. Les minutes défilantes, la tension allant crescendo, les deux équipes devaient s'en remettre à la prolongation puis à la séance de tirs aux but pour se départager, le score restant bloqué à 5-5 au cumul des scores. Dans cette perspective là, c'est souvent sur un coup de dés que la décision se fait. Les trois tireurs rouennais manquant l'opportunité de pousser le palet au bon endroit, il en était de même pour deux hauts-savoyards sur trois, Vincent Melin offrant sur le troisième tir la qualification en finale aux siens...


Clap de fin en U20 avec clairement une grosse note d'amertume non pas sur l'issue de la série mais sur son déroulement. Une saison de travail, de sacrifices, de joies, de peines, de kilomètres passés sur les routes, de cours manqués, de doutes et de certitudes qui finalement pèseront moins dans la balance que la médiocrité arbitrale... Frustrant. Quoiqu'il en soit, les rouennais n'auront pas à rougir de leur week-end passé en Haute-Savoie et que même si la médaille qu'ils porteront prochainement n'est pas du métal révé, il n'en reste pas moins qu'ils pourront être fiers du parcours effectué à l'image de nos « tauliers » nés en 1998, Victor Durand, Enzo Cantagallo et Arthur Nadaux qui bouclent leur hockey mineur sur cette note d'amertume qui ne fera jamais oublier ce qu'ils ont apporté aux couleurs jaune et noir au fil des années.

 


U20 Elite (½ Finale, match 1, samedi 24 mars 2018)

Hockey 74 vs Dragons de Rouen 4-3 (0-0 / 1-1 / 3-2)

26'43, 0-1, Rouen : Hugo Dumont (Benjamin Bérard, Gabin Mainfray)

28'24, 1-1, Hockey 74 : Jeffrey Sidoit (Teemu Loizeau)

48'26, 2-1, Hockey 74: Kévin Tassery (Vincent Melin, Teemu Loizeau)

49'48, 2-2, Rouen : Nicolas Plaquevent (Gabin Mainfray, Hugo Dumont)

50'35, 2-3, Rouen : Lévy Raux (Yohann Alzon)

58'12, 3-3, Hockey 74 : Bastien Zago (sans assistance)

59'10, 4-3, Hockey 74 : Clément Mermoux (sans assistance)

 

U20 Elite (½ Finale, match 2, dimanche 25 mars 2018)

Hockey 74 vs Dragons de Rouen 2-2 (0-0 / 1-2 / 0-0 / 0-0 / 1-0 tab)

28'28, 0-1, Rouen : Arthur Zavani (Enzo Cantagallo)

32'21, 1-1, Hockey 47 : Bastien Zago (sans assistance)

38'38, 1-2, Rouen : Mathieu Mony (Robin Rabl)

65'00, 2-2, Hockey 74 : Vincent Melin [ pénalty vainqueur ]

 
Pénaltys :
Rouen : Mathieu Mony (échec), Benjamin Bérard (échec), Arthur Nadaux (échec)
Hockey 74 : Bastien Zago (échec), Teemu Loizeau (échec), Vincent Melin (réussi)

 





Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :