"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Des play-offs en D2...


Auteure d'une saison régulière intéressante et équilibrée avec autant de victoires que de défaites, le 2ème meilleur bilan de son histoire, la Division 2 jaune et noir s'apprête à vivre ce samedi à 20h00 face aux Vipers de Montpellier son premier match de play-offs. Une aventure loin d'être la spécialité des Dragons au fil des saisons. C'est un défi de taille qui attend en fin de semaine la plus jeune équipe de l'histoire rouennaise en Division 2 (18,71 ans de moyenne d'âge) : celui de faire mieux que ses ainés en play-offs, une deuxième partie de saison dans laquelle les Dragons n'auront jamais vraiment brillé avec sept participations toutes ponctuées d'une élimination au premier tour ou presque...


Un septennat sans victoire...

Si entre 2013 et 2015, les Dragons n'auront pas participé au championnat de Division 2, il n'en reste pas moins que sur les quatre dernières aventures en play-offs, les rouennais ne seront pas parvenus à décrocher la moindre victoire. 2530 jours de disette en play-offs avec des campagnes fantomatiques à l'image des éliminations sans glorioles face à Nantes (2011-2012), Cholet (2012-2013) ou encore Cergy (2015-2016) mais également quelques regrets à l'instar de la saison dernière face aux Chevaliers du Lac d'Annecy. Face au futur finaliste malheureux, les Dragons feront preuve d'une belle résistance sur l'Ile Lacroix ne s'inclinant que 3-1 (résumé) après avoir ouvert le score avant de céder au match retour en Haute-Savoie sur le score de 4-2 (résumé). Pas une désillusion mais une déception, les Dragons, certes évincés au premier tour, recueilleront néanmoins le respect de leurs adversaires saluant la belle résistance rouennaise.


De l'importance du premier match...

A fortiori lors des quatre dernières campagnes en play-offs, systématiquement la première rencontre du duel en aller-retour se refusera aux avances rouennaises. Que cela soit à l'extérieur (2008-2009) ou sur l'Ile Lacroix (2009 à 2013 & 2015 à 2017), le bilan jaune et noir pour ses sept premières manches reste délicat avec six défaites pour un seul match nul (2009-2010) Et pourtant lors des premières campagnes en play-offs, les rouennais seront parvenus à décrocher quelques succès au match retour. C'est ainsi qu'en 2008-2009 après s'être incliné à Toulouse (4-2), les rouennais prenaient leur revanche 3 buts à 2 sur l'Ile Lacroix, passant à coté de la qualification pour un « petit but » moins symbolique en 2010-2011, étrillés à Rouen par les Galaxiens d'Amnéville (1-6), les rouennais faisaient preuve d'abnégation pour aller décrocher la deuxième manche 6-5 sur les bords de Seine face à une équipe mosellane sensiblement démobilisée.


L'exception de 2009-2010...

Au cours des quatorze rencontres jouées en play-offs par les Dragons (2 victoires, 1 nul, 11 défaites), les deux parties jouées face à Anglet en 2009-2010 resteront dans l'histoire des deux clubs. Au sortir d'une saison régulière plutôt morose avec seulement six victoires pour deux nuls et dix défaites, les Dragons face à l'ogre d'Anglet allaient connaître leurs plus beaux frissons en play-offs. Dans une Ile Lacroix plutôt bien garnie pour un match de D2, les 500 spectateurs présents prendront plaisir à voir la jeunesse rouennaise malmener l'expérience basque. Menant 2-0 avant de se faire rejoindre à 2-2, les Dragons parvenaient à accrocher le 3-2 à une dizaine de minutes de la sirène finale avant de se faire égaliser à nouveau in extremis dans la dernière minute de jeu (résumé). Au match retour disputé dans une patinoire de la Barre chauffée à blanc, les rouennais écriront les plus belles lignes de leur histoire en play-offs. Menant 3-0 après 25 minutes de jeu avec deux buts notamment d'Anthony Rech, les rouennais prenaient un violent retour de manivelle passée la mi-match en concédant trois buts. 3-3 à la sirène finale, c'est en prolongation que les Dragons iront décrocher leur qualification sur un but venu d'ailleurs de Kévin Beziau. Qualifiés, euphoriques, les rouennais ne gouteront guère bien longtemps à leur qualification (résumé). En quart de finale face aux Lions de Lyon, les Dragons remettront le couvert face aux rhonadiens en menant 2-0 avant de s'incliner 5-4 sur l'Ile Lacroix. De match retour, il n'y aura pas, de scandale en revanche il sera question alors que le club de Lyon, pourtant vainqueur du match aller (résumé), portait réclamation sur le tour précédent joué par les Dragons face à Anglet. Deux joueurs alignés (Anthony Rech et Lionel Tarantino) dans le camp des rouennais ne bénéficiaient pas des critères requis par le règlement pour participer aux play-offs. Saisie par les lyonnais, la Fédération tranchait dans le vif et transformait la victoire en prolongation des rouennais à Anglet en match forfait (0-5) Qualifiés mais éliminés les Dragons se retrouvaient évincés des play-offs, Anglet en vacances mais repêché s'en trouvera galvaniser, éliminant au passage, non sans un certain plaisir dans le camp jaune et noir, les Lions de Lyon avant d'aller chercher en finale leur promotion en Division 1.


Et pour 2017-2018 ?

Si la rencontre entre les Vipers de Montpellier et les Dragons de Rouen fera l'objet d'une longue présentation dans les prochains jours, une chose est sure pour les deux équipes et les autres protagonistes de ces huitièmes de finale, une donnée non négligeable sera à prendre en compte, c'est le format même de ce premier tour. Si jusqu'alors la qualification se jouait à la différence de but au cumul des deux matchs, pour cette saison 2017-2018, la place en quart de finale sera déterminée au meilleur des trois manches, un match chez l'un (17 février), un match chez l'autre (24 février) et éventuellement un match d'appui le dimanche 25 février chez le mieux classé en saison régulière, en l'occurence Montpellier.



Parcours des Dragons en play-offs D2 :

2008-2009 : éliminés au premier tour par Toulouse (2-4 / 3-2)

2009-2010 : éliminés au premier tour par Anglet (3-3 / 0-5 forfait)

2010-2011 : éliminés au premier tour par Amnéville (1-6 / 6-5)

2011-2012 : éliminés au premier tour par Nantes (3-5 / 2-5)

2012-2013 : éliminés au premier tour par Cholet (3-4 / 3-9)

2013-2014 : pas de participation en D2

2014-2015 : pas de participation en D2

2015-2016 : éliminés au premier tour par Cergy (2-8 / 1-5)

2016-2017 : éliminés au premier tour par Annecy (1-3 / 2-4)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :