"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U17 Elite De la lumière à la pénombre...


En quinze confrontations en Cadet Elite face aux Dragons, les Ours de Villard ne s'étaient imposés qu'une seule fois en prolongation en 2015 (4-3), 2018 sera l'année du deuxième succès villardien face aux Rouennais, qui plus est très propre, sur le score de 5 buts à 2.


En dépit d'un score favorable 6-2 sur l'Ile Lacroix, déjà les Dragons avaient connu de la misère face aux Ours notamment au terme d'un premier tiers ponctué sur un court avantage jaune et noir 3 buts à 2, cette fois, sur le plateau du Vercors, c'est en fanfare que les rouennais débuteront leur rencontre. Dans la tourmente carcérale en début de rencontre avec plusieurs situations d'infériorité numérique à négocier (00'16, 02'56, 05'05, 06'32) à cheval sur la barrière des dix minutes, les Dragons pensaient avoir fait basculer le match en ouvrant le score par l'entremise de Tomas Simonsen (09'00) avant de doubler la mise quelques secondes plus tard par Yannis Cherkaoui en avantage numérique (10'44) Deux coups de semonces en l'espace de quelques secondes de jeu qui auraient pu avoir raison de la motivation iséroise même si les normands en fin de période restaient dans le viseur d'un tatillon trio arbitral.


De la lumière aux ténèbres, il n'y a parfois qu'un pas et à l'entame du tiers médian, c'est dans l'obscurité que les rouennais passeront les cinq premières minutes. C'est ainsi, que loin de se démonter, les attaquants villardiens relançaient la machine. Avide de revenir rapidement au score, le duo Paul Fillod – Théo Guerif allait retourner totalement l'allure de cette rencontre. C'est ainsi que le premier s'offrait la réduction du score sur un service du second (23'56) et inversement moins de deux minutes plus tard pour le retour à 2-2 (25'33) Là où les Villardiens avaient su faire preuve de courage et d'abnégation pour revenir au score sans se démoraliser, il n'en sera pas de même pour les Rouennais totalement éteints, le moral dans les patins. Incapables de reprendre le fil de la conversation offensive sur le deuxième tiers, toujours bercés par un spleen paralysant, les rouennais n'en avaient pas encore fini avec leur cafard, le troisième tiers leur réservant une tumultueuse aventure.


Les trompettes de l'Apocalypse résonnant déjà lugubrement pour les Rouennais, le dernier vingt minutes ressemblera à un long naufrage. Totalement engloutis par les vagues offensives villardiennes, les Dragons auront beau cherché leur arche pour trouver refuge et un moment de répit, jamais ils ne parviendront à grimper dans l'embarcation, sans nul doute ce jour là, Noé était isérois et il refusera l'accès à son arche à des Dragons qui pourtant en avaient bien besoin. Déjà fort turbulent dans la deuxième période, le duo Fillod – Guérif se transformait en trio, Anthony Raveaud, le meilleur compteur isérois, entrant à son tour dans la danse. Il n'en fallait pas plus pour voir les Ours de Villard-de-Lans lacérés à pleine griffe la fragile carapace du Dragon. Entrecoupée de nombreuses pénalités contre eux (41'34, 44'43, 48'21, 55'50, 57'35, 58'58), la période jaune et noir ne sera guère fructueuse alors que Paul Fillod servi par Anthony Raveau donnait l'avantage aux siens pour la première fois de la rencontre (48'13) Et lorsque pour la seule fois de la troisième période, les Dragons se retrouvaient en avantage numérique (53'10), il ne fallait que 27 secondes pour voir débouler l'attaquant des Ours, Théo Gueurif pour le 4-2 (53'37) Insensé. Des dernières minutes de la rencontre, il ne restera pas grand chose, rarement à cinq contre cinq sur la glace dans ce dernier tiers, il n'était pas surprenant de voir les rouennais terminer la rencontre en double infériorité numérique (58'58), le temps d'offrir une dernière occasion au trio magique villardien de se mettre en valeur avec un cinquième but co-signé par Anthony Raveaud (59'03) Big bang boum ! Rien à dire, jusqu'à la lie, le calice sera bu.


Face à une sérieuse équipe de Villard-de-Lans qui après Amiens, accroche à son tableau de chasse une deuxième équipe de la Poule A, les Dragons, en s'inclinant sèchement 5-2, auront tué tout suspense au classement, congelant leur troisième place définitivement, leur offrant ainsi une quart de finale compliqué probablement face à l'Hormadi d'Anglet.



U17 Elite (21 journée, samedi 03 février 2018)

Ours de Villard-de-Lans vs Dragons de Rouen 5-2 (2-0 / 0-2 / 3-0)

09'00, 0-1, Rouen : Tomas Simonsen (sans assistance)

10'44, 0-2, Rouen : Yannis Cherkaoui (sans assistance) [ 5 contre 4 ]

23'56, 1-2, Villard-de-Lans : Paul Fillod (Théo Gueurif)

25'33, 2-2, Villard-de-Lans : Théo Guerif (Paul Fillod)

48'13, 3-2, Villard-de-Lans : Paul Fillod (Anthony Raveaud)

53'37, 4-2, Villard-de-Lans : Théo Guerif (Paul Fillod) [ 4 contre 5 ]

59'03, 5-2, Villard-de-Lans : Anthony Raveaud (Théo Guérif) [ 5 contre 3 ]

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :