"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

U17 Elite Deux de suite...


Alors que du coté de la Normandie, on espérait un duel à distance avec le duo Gap et Grenoble, le report du match entre les Rapaces et les Brûleurs de Loups en raison des conditions météorologiques très enneigées dans les Hautes Alpes, n'aura pas empêché les rouennais de prendre trois précieux points chez les Gothiques d'Amiens au terme d'une rencontre à rebondissements conclue sur le score de 4 buts à 3 à la faveur des Dragons.


Lancés dans une course effrénée pour le gain de la deuxième place de la Poule A synonyme d'une éventuelle demi-finale à domicile, les Dragons rouennais n'auront pas fait une mauvaise opération même si les échéances qui les attendent avec notamment la réception de Hockey 74 et Grenoble ne seront pas non plus de tout repos. Quoiqu'il en soit, après leur probant succès à Grenoble, les rouennais enchaînent un deuxième succès de suite dans un contexte particulièrement délicat avec un premier tiers où les rouennais se montreront un brin absents. En effet, alors que la rencontre débutait sous de bons auspices avec deux supériorités numériques coup sur coup qui auraient pu permettre aux rouennais d'ouvrir le score (04'30 & 07'17), c'est tout le contraire qui se déroulait sur le glaçon du Coliséum. En l'espace de quinze secondes, les Gothiques amiénois frappaient par deux via Stanislas Miloikovitch en infériorité numérique (09'11) et Martin Roger dans la foulée (09'26) Et encore, chance pour les Dragons, quelques minutes auparavant le portier rouennais, Kilian Siourt avait du s'interposer à plusieurs reprises pour congeler notamment en break les velléités offensives amiénoises. Dans le trouble d'entrée de jeu, la réduction du score par Yannis Cherkaoui (09'56) n'offrait finalement aux Dragons qu'une bouffée d'oxygène alors que Guillaume Roussel, peu après la mi-tiers, enfonçait sauvagement le clou dans le cœur d'un Dragon déchiré avec ce troisième but assassin (11'05) Menés 3 buts à 1 à la fin du premier tiers, il en faudra du cœur et de l'abnégation à ces Dragons pour renverser totalement la physionomie de la rencontre.


Sans le savoir à ce moment de la rencontre, les Gothiques amiénois avaient connu en première période leurs seuls moments de joie de la partie, le reste sera nettement plus crispant pour les supporters de l'étendard rouge et noir bien moins pour le camp Dragon. A commencer par la mi-match où sur le banc amiénois, on était contraint de « gaspiller » son temps mort pour remettre de l'ordre dans la maison (32'26) En effet, en l'espace de quelques secondes, les rouennais s'étaient payés l'audace de revenir à parité, qui plus est en infériorité numérique, Léo Compignie (31'41) et Joseph Broutin (32'26) s'étant présentés en fer de lance de la révolte jaune et noir. A 3-3, c'est une toute autre partie qui débutait alors et plus que jamais les Dragons s'étaient relancés dans la rencontre même s'ils ne parviendront pas à trouver à nouveau l'ouverture avant la fin de la deuxième période. A que cela ne tienne, la troisième période offrira un large sourire aux Dragons.


Alors qu'à l'entame de la dernière période, les esprits s'échauffaient un peu, n'est pas un derby une rencontre sans un brin de tension (44'50), le score lui de son coté, tardait à se réchauffer et restait congelé à 3-3 pendant de longues minutes jusqu'à l'amorce du money-time avec la « sirène virtuelle » des cinq dernières minutes de jeu saluée par une pénalité infligée à un joueur amiénois (54'27) Une aubaine que cet avantage numérique situé à quelques encablures d'une éventuelle prolongation. Plutôt habiles dans ce secteur de jeu, les rouennais sauront saisir leur chance au bon moment. Alors que de coutume, il est de décrier le manque de réalisme jaune et noir, cette fois, tel ne sera pas le cas alors que Charles Carabasse décochait la flèche de la victoire à moins de quatre minutes du terme de la rencontre (56'14) Un 4-3 salvateur dans le camp jaune et noir qui n'empêchera pas les rouennais de s'offrir une petite frayeur dans la foulée en concédant une évitable prison (56'51) qui conduira les Dragons à souffrir de longues minutes avant la délivrance finale de l'ultime sirène célébrant une heureuse victoire jaune et noir 4 buts à 3 en attendant le prochain rendez-vous des rouennais, ce samedi, cette fois sur l'Ile Lacroix face à Hockey 74. Une autre paire de manches.



U17 Elite (19ème journée, samedi 20 janvier 2018)

Gothiques d'Amiens vs Dragons de Rouen 3-4 (3-1 / 0-2 / 0-1)

09'11, 1-0, Amiens : Stanislas Miloikovitch (sans assistance) [ 4 contre 5 ]

09'26, 2-0, Amiens : Martin Roger (Robin Thomas)

09'56, 2-1, Rouen : Yannis Cherkaoui (Joseph Broutin)

11'05, 3-1, Amiens : Guillaume Roussel (Frédérik Tchoungui, Stanislas Miloikovitch)

31'41, 3-2, Rouen : Léo Compignie (sans assistance) [ 4 contre 5 ]

32'26, 3-3, Rouen: Joseph Broutin (Pierre Pelletreau) [ 4 contre 5 ]

56'14, 3-4, Rouen : Charles Carabasse (Yannis Cherkaoui) [ 5 contre 4 ]




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :