"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15A Revanche prise...


Point d'orgue de la première phase U15, la dernière journée théorique avait concocté une sympathique confrontation entre Rouen et Caen, duel au sommet de la Poule avec en ligne de mire la première place au classement. Si au gré des matchs reportés, il reste encore quelques rencontres à négocier ici ou là pour certaines équipes, ce week-end aura permis de dégager des certitudes alors que se profile la deuxième phase dite de play-offs avec les quatre équipes situées au sommet du classement. Tandis que plus tôt dans l'après-midi, les Gothiques amiénois arrachaient leur qualification en décrochant le point du match à domicile face à Evry / Viry après avoir été mené 1-3, les Dragons, eux, de leur coté, avait à charge de prendre leur revanche sur Caen et s'octroyer au passage définitivement la première place.


Battus à la mi-novembre 3 buts à 2 sur l'Ile Lacroix par une brillante équipe de Caen, les Dragons de Rouen à l'heure du match retour escomptaient bien couler le drakkar et remettre les compteurs à zéro. A l'instar du match aller, c'est une partie aussi physique que technique qui se déroulera sur la banquise ex-bas normande. Alors que les rouennais ouvraient le score rapidement, en réponse, Caen trouvait l'égalisation. De cet échange de palet buteur en début de rencontre, il faudra en tirer le leitmotiv de la rencontre tant les deux équipes s'échangeront les politesses au tableau d'affichage. C'est ainsi qu'au 2-1 rouennais, la formation caennaise rétorquait à son tour par un deuxième but au terme d'une première période où l'animal zébré se montrera particulièrement vif au moment d'utiliser son sifflet. Alors que les deux équipes s'étaient neutralisées à 2-2 en première période, il ne faudra pas compter sur le deuxième tiers pour départager tout ce petit monde.


Ainsi alors que pour la première fois de la rencontre, Caen prenait l'avantage sans surprise Rouen revenait dans la foulée à 3-3. Diamétralement opposée à un premier vingt minutes où les Dragons auront fait la course en tête, cette fois, la période médiane laissera la part belle aux caennais qui retrouvaient quelques minutes plus tard les faveurs du tableau d'affichage (4-3), la suite est désormais bien connue, sans surprise les rouennais égaliseront à 4-4 avant la deuxième sirène non sans une dernière tentative qui heurtait le poteau de la cage caennaise. Dans une partie particulièrement ouverte où les deux équipes se répondaient du tac au tac, la troisième et dernière manche se révèlera être décisive. Relançant la machine à 5-4 d'entrée de jeu, Rouen, en dépit de ses belles intentions ne parvenait pas à créer le break alors que Caen retrouvait la parité à une dizaine de minutes de la fin de la rencontre. Dix dernières minutes au cours desquelles les Dragons parviendront enfin à faire basculer le match. Alors qu'au cinquième but rouennais, on attendait une réponse caennaise, celle-ci ne surgira jamais, les Drakkars, pugnaces, rendant enfin les armes sur la fin de la rencontre laisseront les Dragons filer vers la victoire, la troupe jaune et noir s'offrant enfin le break à 7-5 en toute fin de match.


Bien que devant s'acquitter d'un dernier match à domicile samedi prochain face à l'association Boulogne / Meudon, en vertu de leur première place au classement mathématiquement acquise, les Dragons, qualifiés pour la deuxième phase de play-offs, seront accompagnés de leurs voisins caennais, des Gothiques d'Amiens et d'un quatrième larron à trouver entre Evry / Viry et Courbevoie, les Coqs devant absolument s'imposer chez les Gothiques d'Amiens, le 27 janvier prochain pour décrocher leur place dans le carré final de la zone nord-est.



U15 Elite (dimanche 21 janvier 2018)

Drakkars de Caen vs Dragons de Rouen 5-7 (2-2 / 2-2 / 1-3)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :