"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15A Dans la tourmente...


Vaincus le week-end dernier par les Drakkars de Caen 2-3 (lire par ailleurs), les U15 rouennais restent dans l'oeil du cyclone avec une deuxième défaite de suite concédée à domicile cette fois face aux Coqs de Courbevoie. Suffisamment rare pour être signalé, assister à deux défaites consécutives en U15 à Rouen à domicile est loin d'être monnaie courante, c'est pourtant la mésaventure qu'auront connu les rouennais ce samedi au terme de la rencontre les opposant à l'une de leur bête noire, les Coqs de Courbevoie.


Cela fait désormais plusieurs saisons que les Dragons rouennais ont de la misère à s'imposer face aux joueurs de Courbevoie en U15. Là encore, sur les bords de Seine, les rouennais connaîtront une rencontre difficile notamment lors d'une première période où ils accuseront un retard de deux buts au tableau d'affichage. Privés volontairement de trois de leurs joueurs retenus en U17A dans l'intérêt de la formation et du développement individuel des joueurs, les U15 auront fait bloc pour tenter de déjouer la jolie formation altoséquanaise. En dépit d'une rencontre qui débutera sous des auspices ténébreux notamment au terme de la première période qui avait vu Warren Nguenti (04'32) et Diego Bazan (11'27) se relayer pour tromper la vigilance du portier rouennais (0-2), les rouennais tenteront de faire front à l'image de cette entame de la deuxième période qui permettait à Fabian Riu de réduire le score à 2-1 (22'26) Hélas pour les Dragons, en dépit de leurs efforts, le tiers médian ne leur permettra pas de trouver le chemin de l'égalisation, bien au contraire, en toute fin de période, Anatole De Mali (36'48) laissait le Coq planter un peu plus son ergot acéré dans la carapace d'un dragon égrotant.


A la reprise de la troisième période, les évènements se précipitaient sur le glaçon immaculé de la patinoire de l'Ile Lacroix. L'échange sera vif, intense, échevelé de part et d'autre et le tableau d'affichage des bords de Seine ne sera plus ou donné de la tête, totalement tourneboulé. C'est ainsi qu'en l'espace de sept minutes, sept buts seront marqués au cours d'une tempête offensive de belle envergure. Ainsi, Karl Lacombe (42'19) et Warren Nguenti (43'10) étaient les premiers à se mettre en évidence sur le front de l'attaque pour les franciliens. Au bénéfice d'un début de tiers en furie, les Coqs de Courbevoie menaient désormais 5 buts à 1. Un affront, un soufflet, une offense qui ne laissera pas les Dragons sans réaction. Loin d'être soufflés par l'incandescente entame de dernier tiers des courbevoisiens, les rouennais, avec leurs moyens et leur cœur, s'emploieront pour édulcorer le score à l'image du défenseur Thomas Malhouitre (45'20) qui venait prêter mai forte à Théo Janowski (44'41) pour ramener le score à 3-5. Ces deux buts d'écart concédés dans la première période resteront pesant tout au long de cette partie. Alors que dans la fouéle, Maël Coredo relançait le score à 6-3 pour Courbevoie, Hugo Maillard de son coté se démenait pour ramener à nouveau l'écart à deux buts (4-6 à 47'21) Deux buts, deux buts de retard ou d'avance selon les cas dans une rencontre totalement folle qui ne trouvera son dénouement que dans les dernières minutes.


En effet, dans cette course poursuite acharnée, les Dragons devaient à nouveau s'acquitter d'un but compilé par Karl Lacombe, auteur du doublé (49'45) Mais là encore, Rouen ne lâchera pas et mettra un point d'honneur à revenir dans la partie, une énième fois, par l'intermédiaire cette fois de Iann Bouvier (5-7 à 55'49) L'issue d'une rencontre de hockey sur glace ne tient finalement pas à grand chose, une entame de match douloureuse que l'on peut payer tout le restant du match sans jamais parvenir à revenir en dépit de tous les efforts consentis. C'est exactement le scénario de la rencontre que les rouennais vivront pendant soixante minutes, courir à en perdre haleine derrière le score sans jamais parvenir à revenir alors que pour conclure Anatole De Mali clôturait la partie sur le score de 8 buts à 5 à la faveur des Coqs. Une mauvaise affaire pour les Dragons au classement qui laissent filer à deux points le leader caennais alors que dans leur dos reviennent du diable vauvert les Gothiques d'Amiens au bénéfice de leur succès 6-3 face à Boulogne / Meudon tandis qu'Evry / Viry prochain adversaire des Dragons reste en embuscade pour déloger les Dragons de la deuxième place.


Les photos de la rencontre sont disponibles en cliquant ici. Merci à Corinne Deconihout pour les photos.



Championnat U15 Elite (8ème journée, samedi 18 novembre 2017)

Dragons de Rouen vs Coqs de Courbevoie 5-8 (0-2 / 1-1 / 4-5) (feuille de match)

04'32, 0-1, Courbevoie : Warren Nguenti (sans assistance)

11'27, 0-2, Courbevoie : Diego Bazan (Maël Coredo)

22'26, 1-2, Rouen : Fabian Riu (sans assistance)

36'48, 1-3, Courbevoie : Anatole De Mali (Diego Bazan)

42'19, 1-4, Courbevoie : Karl Lacombe (sans assistance)

43'10, 1-5, Courbevoie : Warren Nguenti (sans assistance)

44'41, 2-5, Rouen : Théo Janowski (Ugo Lollier)

45'20, 3-5, Rouen : Thomas Malhouitre (sans assistance)

46'09, 3-6, Courbevoie : Maël Coredo (sans assistance)

47'21, 4-6, Rouen : Hugo Maillard (sans assistance)

49'45, 4-7, Courbevoie : Karl Lacombe (sans assistance)

55'49, 5-7, Rouen : Iann Bouvier (Hugo Maillard)

59'37, 5-8, Courbevoie : Anatole De Mali (sans assistance)

 

8ème journée U15 Elite (18 & 19 novembre 2017) (classement & résultats)

Drakkars de Caen (1er) vs Jokers de Cergy (3ème) 15-2

Dragons de Rouen (2ème) vs Coqs de Courbevoie (6ème) 5-8

Neuilly / Champigny (8ème) vs Evry / Viry (4ème) ??

Meudon / Boulogne (7ème) vs Gothiques d'Amiens (5ème) 3-6

 

9ème journée U15 Elite (25 & 26 novembre 2017)

Gothiques d'Amiens (4ème) vs Drakkars de Caen (1er)

Evry / Viry (3ème) vs Dragons de Rouen (2ème)

Jokers de Cergy (5ème) vs Meudon / Boulogne (7ème)

Coqs de Courbevoie (6ème) vs Neuilly / Champigny (8ème)




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :