"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Face à la légende...


Remontée à la sixième place de la Poule A au bénéfice de son succès obtenu le week-end dernier chez les Comètes de Meudon-la-Forêt (lire par ailleurs), la Division 2 jaune et noir accueillera sur son Ile (20h00, entrée gratuite) son précédant à la 5ème place, les Français Volants, l'occasion de recevoir l'un des clubs légendaires du hockey hexagonal.


Tabula rasa...

Fréquemment annoncés comme prétendants aux places d'honneur en Division 2 voire à la montée en D1, ces dernières saisons, les Français Volants de Paris auront souvent failli en play-offs. Sur les cinq dernières saisons, depuis leur demi-finale perdue face à Nantes en 2012-2013, les parisiens n'auront connu que désillusions : balayés au premier tour en 2014 (Compiègne), 2015 (Amnéville) et 2017 (Chambéry), un freluquet quart de finale en 2016 perdu face à Limoges ne suffit pas à masquer les difficultés des parisiens lors du moment fatidique des play-offs en dépit de saison régulière plutôt solide systématiquement. Pour cette édition 2017-2018, c'est table rase qu'aura été effectué chez les pensionnaires de la patinoire Sonja-Henie de l'Accorhotels Arena. Avec la moitié de l'effectif renouvelé, onze joueurs sur vingt-deux ayant participé à l'édition précédente, c'est une équipe totalement différente de celle de l'année dernière qui tentera de prendre les points sur les bords de Seine. Depuis l'ouverture de la saison, avec une première journée tronquée par le report puis l'annulation de la rencontre face aux Ducs de Dijon, les Français Volants sont sur un bilan équilibré d'une victoire pour une défaite en deux rencontres. Défaits chez les Galaxiens à Amnéville (3-6), les parisiens auront décroché leurs trois premiers points de la saison à domicile face à l'Etoile Noire de Strasbourg (2) en s'imposant 3 buts à 1.


Avantage les Volants...

Si les Dragons ne savent guère trop à quoi s'attendre face aux Français Volants, c'est sur la pointe des patins qu'ils accueilleront les parisiens. Si la victoire décrochée à Meudon dans la douleur mais avec le cœur aura ravivé la flamme des Dragons, il n'en reste pas moins que les rouennais connaissent un début de saison délicat avec deux défaites en trois rencontres face aux deux promus (Châlons-en-Champagne 8-5 et Valenciennes 3-2) Une situation comptable au classement compliquée, une marge de manœuvre plus réduite que les saisons précédentes, si les rouennais joueront leur carte à fond, qui plus est à domicile, ils ne partiront pas nécessairement avec les faveurs des bookmakers d'autant plus que l'histoire récente des confrontations entre les deux équipes ne plaident pas à la faveur de la troupe jaune et noir avec un seul succès acquis la saison dernière à Bercy en prolongation 5 buts à 4 (lire par ailleurs) pour cinq défaites dont trois lourds revers à domicile (1-6 en 2016, 1-4 en 2015 et 1-5 en 2012) De quoi inspirer la méfiance.


A la recherche d'un lustre passé...

Créé en 1933 à l'initiative de Jacques Lacarrière, le club des Français Volants aurait pu cette saison jouer la 85ème saison de son histoire. En théorie seulement tant l'histoire des Volants aura été chaotique au fil des années. En Elite entre 1933 et 1948, les Parisiens, en quinze saisons, brandiront par deux fois la Coupe Magnus (1936, 1938) avant de cesser leurs activités à la fin de la saison 1948. Une première très longue pause de seize années qui aboutira à la renaissance des Volants pour la saison 1964-1965 toujours sous l'impulsion des Lacarrière, cette fois les fils Thierry et Eric. Hormis deux saisons en Division 1 entre 1976 et 1978, c'est en Elite que les parisiens évolueront jusqu'à la fin de la saison 1979-1980 et une deuxième pause en 1980-1981 suite à leur relégation en D1. De retour pour la première saison de son histoire en D2 en 1981-1982, le club à la Tour Eiffel gravit rapidement les échelons pour connaître à nouveau un âge d'or en Elite entre 1984 et 1991 avec au passage sa troisième Coupe Magnus en 1989. Des années de folies jouées en partie sur la grande glace du Palais Omnisport de Paris-Bercy, le temps de la démesure sportive et financière qui conduira le club parisien à sa chute à la fin de la saison 1991 avec un retour brutal en D2 dès la saison suivante. Trois années en D2 entre 1991 et 1994, trois en D1 entre 1994 et 1998 entrecoupées d'une saison blanche en 1996-1997 et les Français Volants se mettent à nouveau en hibernation à la fin de la saison 1998 pour un quinquennat d'inactivité en senior (1998-2003) De retour en Division 3 pour la première saison de son histoire à ce niveau (2003-2004), les Parisiens décrocheront leur promotion aussi sec à l'issue de la saison avant de replonger en D3 après deux saisons passées en D2. Après une triennale en D3 (2006-2009) au cours de laquelle ils croiseront la route de Rouen (2) lors du carré final de 2007-2008 où les Dragons décrochaient à domicile leur promotion en D2, les Français Volants retrouveront la Division 2 pour la saison 2009-2010 pour ne plus la quitter au moins jusqu'à cette 2017-2018. 36 saisons en Elite, 7 en Division 1, 15 en Division 2, 4 en Division 3, 23 saisons blanches, toute une histoire pour le club mythique parisien qui rendra visite aux Dragons ce samedi.


Pour le clin d'oeil....

Si la confrontation entre les Dragons de Rouen (2) et les Français Volants de Paris aura bien évidemment une importance cruciale pour le classement elle sera aussi celle des clins d'oeil. Si Arnaud Mazzonne, l'entraîneur-joueur des Français Volants n'aura passé qu'une saison à Rouen (98-99), d'autres enfants du Dragon aura l'occasion de faire leur retour sur les bords du Seine. Champion de France la saison dernière avec l'équipe U20 jaune et noir, le Mont-Saint-Aignanais, Axel Benet aura l'occasion de retrouver la maison à l'occasion de cette rencontre. Après neuf années passées sous les couleurs du Dragon, c'est du coté des Français Volants que le jeune attaquant aura débuté cette saison 2017-2018. Après avoir fait la collection complète des médailles à Rouen, l'or en cadet (2011), l'argent en espoir (2012) et le bronze en cadet (2012), l'attaquant Victor Houeix retrouvera la glace de l'Ile Lacroix après un bref retour en 2015-2016. L'occasion pour le centre angevin de croiser, pourquoi pas, la crosse à l'engagement, pour ce « Houeixico », avec son frère Brieuc passé à l'attaque depuis le début de saison. Une chose est sure, l'aîné devra se méfier du petit frère qui reste le « spécialiste » dans le camp rouennais des matchs face aux Français Volants avec deux buts et trois passes en trois matchs face aux Parisiens. Reste à voir si la fougue de la jeunesse triomphera de l'expérience du vétéran ;)

 


Division 2 (4ème journée, Samedi 21 octobre 2017)

Gaulois de Châlons (1er) vs Diables Rouges de Valenciennes (4ème)

Evry / Viry (2ème) vs Comètes de Meudon (8ème)

Galaxians d'Amnéville (3ème) vs Lions de Wasquehal (9ème)

Dragons de Rouen (2) (6ème) vs Français Volants de Paris (5ème)

Exempt : Etoile Noire de Strasbourg (2) (7ème)

 

Division 2 (5ème journée, Samedi 28 octobre 2017)

Comètes de Meudon (8ème) vs Gaulois de Châlons (1er)

Français Volants de Paris (5ème) vs Evry / Viry (2ème)

Etoile Noire de Strasbourg (2) (7ème) vs Galaxians d'Amnéville (3ème)

Lions de Wasquehal (9ème) vs Diables Rouges de Valenciennes (4ème)

Exempt : Dragons de Rouen (2) (6ème)

 

 

 

 

 

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :