"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U17 Naufrage isérois...


Dans l'histoire des confrontations entre Grenoble et Rouen dans le cadre du championnat cadet, la partie jouée samedi à Pole Sud ponctué d'un lourd revers pour les Dragons (3-8) ne restera pas dans les annales jaune et noir. Il y avait le 10-3 pris en demi-finale du championnat de France en 2016, le 9-2 subi en 2015, il faudra désormais rajouter le 8-3 de ce samedi dans le « musée des horreurs rouennais » Un samedi difficile pour les Dragons qui ne doit pas occulter le début de saison même si les vautours malfaisants se repaîtront de ce lourd revers. Une défaite formatrice, bonne pour la construction de cette équipe, excellente pour la faire grandir et murir, une défaite qu'il faudra savoir transformer en positif pour rebondir aussi vite à commencer par le week-end prochain avec la réception des Ours de Villard-de-Lans, d'autres isérois.


Lorsque cela ne veut pas...

Finalement, le choc attendu face aux Brûleurs de Loups n'aura duré que l'espace de quelques minutes. Tout au plus dix minutes dans la première période. L'envie restée en Normandie, les Dragons connaîtront un début de rencontre cataclysmique dont on ne se remet que rarement. Totalement bousculé par une équipe de Grenoble indéniablement au dessus, les rouennais prendront la foudre tout au long des dix premières minutes de la rencontre. C'est ainsi que Maxime Corvez après quatre minutes de jeu trouvait l'ouverture (03'59) Sans jambes, sans réaction, les Dragons ne parviendront jamais à répliquer alors que Dani Haddad (6'46), Flavian Dair (07'48) et Quentin Tomasino (10'57) se succédaient pour enterrer tout espoir jaune et noir. Un 4-0 cinglant, assommant en à peine plus de dix minutes qui aurait pu être bien plus large sans la présence du portier rouennais Killian Siourt, qui, en dépit du score, sortira les arrêts nécessaires pour éviter un naufrage complet du frêle esquif jaune et noir dans une première période particulièrement ténébreuse.


Maladroite réaction...

Le séisme du premier tiers passé, les rouennais, en abordant le deuxième tiers, n'avaient vraisemblablement pas encore absorbé toutes les secousses et les répliques iséroises restaient encore très violentes. Tentant de réagir tant bien que mal pour faire honneur à l'étendard jaune et noir, les Dragons se montreront maladroits dans leur tentative. Certes, les intentions étaient désormais là mais c'est en contre-attaque qu'ils se faisaient piéger. Baptiste Léo, après cinq minutes de jeu dans le tiers médian, faisait tourner les compteurs (25'39) relayé cinq minutes plus tard par Dani Haddad, à nouveau (30'02) 6-0. N'en jetez plus la coupe est pleine ! Travailleur infatigable dans cette rencontre tourmentée, il n'était pas anodin de voir Pierre Pelletreau juguler enfin l'hémorragie en marquant un précieux but (31'24) Toutefois, implacable, la destructrice machine grenobloise ne laissera pas les Dragons espérer une seule seconde dans cette partie, Emmanuel Navarro remettant les points sur les I en ajoutant un septième but à l'approche de la dernière minute du deuxième tiers (38'56)


Un brin de positif...

Parfois, il faut savoir se contenter de ce que l'on a même si ce n'est que la portion congrue. Omniprésente, omnisciente, omnipotente pendant quarante minutes, l'équipe iséroise finira par relâché son étreinte laissant les Dragons respirés. Au moment de rentrer en Normandie, les rouennais pourront toujours se dire qu'en dépit de la grosse tempête qu'ils auront essuyé, ils finiront par remporter la troisième période sans jamais s'être désolidarisé. Un but en avantage numérique à dix minutes de la fin pour Joseph Broutin, un autre pour Antoine Marguiles à trois minutes de la fin (57'14) entrecoupé du huitième filet grenoblois pour Timothé Quattrone (56'14) et les rouennais rallaient la fin de la rencontre en remportant pour la « grosse anecdote » le troisième tiers 2-1, s'inclinant tout de même 8 buts à 3. A oublier.



U17 Elite (Samedi 14 octobre 2017, 6ème journée)

Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen 8-3 (4-0 / 3-1 / 1-2)

03'59, 1-0, Grenoble : Maxime Corvez (Loris Delmas, Timothé Quattrone)

06'46, 2-0, Grenoble : Dani Haddad (Pierre Messin)

07'48, 3-0, Grenoble : Flavian Dair (Quentin Tomasino)

10'57, 4-0, Grenoble : Quentin Tomasino (tir de pénalité) [ 4 contre 5 ]

25'39, 5-0, Grenoble : Baptise Léo (Loris Delmas)

30'02, 6-0, Grenoble : Dani Haddad (Pierre Messin)

31'24, 6-1, Rouen : Pierre Pelletreau (Jordan Hervé, Joseph Broutin)

38'56, 7-1, Grenoble : Emmanuel Navarro (Quentin Tomasino)

49'12, 7-2, Rouen : Joseph Broutin (Charles Carabasse) [ 5 contre 4 ]

56'14, 8-2, Grenoble : Timothé Quattrone (Loris Delmas, Oscar Sciarini)

57'14, 8-3, Rouen : Antoine Margulies (Tomas Simonsen, Arthur Papeil)

 

U17 Elite (Samedi 14 octobre 2017, 6ème journée) (résultats & classement)

Brûleurs de Loups de Grenoble (1er) vs Dragons de Rouen (2ème) 8-3 (4-0 / 3-1 / 1-2)

Gothiques d'Amiens (4ème) vs Rapaces de Gap (3ème) 2-6 (0-2 / 2-1/ 0-3)

Ducs d'Angers (12ème) vs Hockey 74 (5ème) 3-4 ap (1-1 / 2-2 / 0-0 / 0-1)

Etoile Noire de Strasbourg (9ème) vs Ours de Villard de Lans (6ème) 5-0 (1-0 / 2-0 / 2-0)

Drakkars de Caen (11ème) vs Hormadi d'Anglet (7ème) 1-3 (1-0 / 0-1 / 0-2)

Diables Rouges de Briançon (8ème) vs Ducs de Dijon (10ème) 7-5 (3-2 / 2-1 / 2-2)

Castors d'Avignon (13ème) vs Coqs de Courbevoie (17ème) 7-6 ap (1-1 / 4-3 / 1-2 / 1-0)

Vipers de Montpellier (18ème) vs Meudon / Boulogne (14ème) 6-5 ap (2-1 / 2-1 / 1-3/ 1-0)

Evry / Viry (15ème) vs Lions de Lyon (20ème) 4-3 (1-1 / 1-2 / 2-0)

Sangliers Arvernes de Clermont (16ème) vs Pole France Féminin (19ème) 7-6 (2-3 / 3-0 / 2-3)

 

U17 Elite (Samedi 21 octobre 2017, 7ème journée)

Hormadi d'Anglet (6ème) vs Brûleurs de Loups de Grenoble (1er) (18h35)

Dragons de Rouen (2ème) vs Ours de Villard de Lans (7ème) (16h30)

Rapaces de Gap (3ème) vs Diables Rouges de Briançon (8ème) (17h45)

Gothiques d'Amiens (4ème) vs Hockey 74 (5ème) (15h35)

Meudon / Boulogne (14ème) vs Etoile Noire de Strasbourg (9ème) (18h00)

Ducs de Dijon (10ème) vs Evry / Viry (15ème) (19h00)

Drakkars de Caen (11ème) vs Castors d'Avignon (13ème) (17h30)

Ducs d'Angers (12ème) vs Sangliers Arvernes de Clermont (16ème) (18h10)

Pole France Féminin (19ème) vs Coqs de Courbevoie (17ème) (18h30)

Lions de Lyon (20ème) vs Vipers de Montpellier (18ème) (18h15)

 





Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :