"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Fanny mais pas marri !


En concédant la défaite à domicile face aux Diables Rouges de Valenciennes, les Dragons rouennais restent « fanny » au classement en dépit d'une deuxième période encourageante, pleine d'espoirs pour la suite de l'aventure en Division 2. Fanny mais pas marri !


Malmenés à Châlons-en-Champagne le week-end (lire par ailleurs), les Rouennais ne seront pas parvenus à prendre les points à domicile avec la réception du deuxième promu de cette poule, Valenciennes. L'expression est connue « l'enfer est pavé de bonnes intentions » et les Dragons vivront cette amère expérience durant la première période d'une rencontre où le manque de réalisme et d'opportunisme rouennais conjugué à l'efficacité valenciennoises contraindront les rouennais à « cracher au bassinet » à l'issue de la première période. C'est ainsi que dans les premières minutes de la rencontre, les rouennais faisaient preuve d'envie et d'idées fleuries alors que sur une parfaite transversale bien sentie d'Antonin Germond, Hugo Dumont se retrouvait en position de lancer sur le poteau des Hauts-de-France (03'03) Pourtant soutenus par un myriade de petits Dragons de club, les rouennais ne parviendront pas à ouvrir le score dans ce premier tiers. Bien au contraire. Sur leur première séquence en avantage numérique, les joueurs de Valenciennes se montraient particulièrement efficace en décalant le palet derrière l'unité spéciale jaune et noir pour Toomas Veijola qui accrochait la lucarne du but gardé par Raphaël Garnier (12'00) Répliquant par l'intermédiaire d'Arthur Zavani sur un dribble tout en réussite (12'13), les rouennais ne se montreront guère dangereux d'ici la fin du tiers au contraire de leurs adversaires qui, à défaut de faire « souffler un vent à décorner les boeufs » se montreront froidement efficace à l'image de Grégoire Giguere dans la toute fin de la période qui profitait des atermoiements du portier rouennais pour porter la marque à 2-0 (16'03)


La deuxième période du match sera celui de la reconquête pour les Dragons. « Retournant à la mine », les rouennais s'illustraient d'entrée de jeu sur une occasion en échappée pour Hugo Dumont. Imaginons que la fine pellicule d'eau encore présente suite au surfaçage tout récent provoquait une friction inattendue du palet sur la glace, quoiqu'il en soit le palet échappait à l'attaquant rouennais et l'action se terminait comme de la « roupie de sansonnet » (21'56) Si dans la foulée, l'équipe valenciennoise « envoyait du bois » en mettant la pression sur la cage rouennaise sur un temps fort de plusieurs longues, très longues minutes, Raphaël Garnier dans sa cage jaune et noir, au prix de nombreux rebonds dans l'axe, faisait néanmoins le travail en assurant l'essentiel. Les minutes défilant dans ce tiers médian, le tableau d'affichage finira par récompenser les dragons de leur besogne. Si à la mi-match, l'orientation du jeu entre Arthur Nadaux et Hugo Dumont aurait mérité une destinée autre que l'arrêt du gardien de Valenciennes Juraj Sedlacko (31'07) Trois minutes plus tard, propulsé par la passe limpide du défenseur Victor Durand, le couple infernal se retrouvait dans une situation de deux contre un parfaite pour réduire le score. A toi, à moi, à toi à moi, l'échange de palet était vif et précis et la réussite au rendez-vous pour Hugo tout heureux de célébrer enfin face à un portier nordiste comme « une poule ayant trouvé un couteau » (34'47) A peine une minute plus tard, les Dragons remettront le couvert aussi sèchement. Pas toujours « fins comme du poil d'âne », certains valenciennois, « n'ayant pas inventé la machine à cambrer les bananes » pourront toujours admirer la réponse de la jeunesse rouennaise. Après s'être fait dynamiter la main sur un cinglage particulièrement appuyé, après avoir reçu un colosse « gracieux comme une porte de prison » sur une charge spécialement sournoise, Robin Rabl , mis sur orbite par Enzo Cantagallo, répondait avec tact et élégance en se jouant du cerbère valenciennois pour le retour à parité à 2-2 (35'49)


Bien que revenus à égalité sur l'ensemble des deux périodes, les Dragons ne parviendront pas à faire le hold-up en prenant les trois points. Indéniablement, les Diables Rouges de Valenciennes avaient plus d'arguments offensifs à faire valoir et d'expérience qui leur seront profitables sur la fin de la rencontre. Se mettant sous pression avec un désagréable 5 contre 3 de 57 secondes à gérer sur l'entame de l'ultime manche (40'38), les rouennais s'en sortaient plutôt bien alors que depuis la ligne bleue, Lukas Janos de son lancer atomique bombardait les lignes arrières rouennaises. Manquant de peu de briser la parité sur une tentative en échappée de Joran Reynaud (48'32), indéniablement, le Dragon « jouait avec les vis de son cercueil » jusqu'à l'approche du money time où les joueurs des Hauts-de-France feront la différence. D'un lancer chirurgical plein axe, le finlandais Toomas Veijola perçait l'ensemble de l'arrière garde jaune et noir pour porter le score à 3-2 à moins de cinq minutes de la sirène finale. L'issue de la rencontre « sentant le sapin » désormais pour la troupe jaune et noir, les rouennais auront beau jeter leurs dernières forces dans la bataille en soustrayant leur portier (58'37) en vain, les Diables Rouges conservant leur avantage au score jusqu'à la sirène finale, prenant logiquement leur deuxième victoire en deux rencontres, laissant les Dragons vaincus mais pas abattus qui tenteront de rebondir dans deux semaines chez les Comètes de Meudon.



Division 2, Poule A (Samedi 30 septembre, 2ème journée)

Dragons de Rouen vs Diables Rouges de Valenciennes 2-3 (0-2 / 2-0 / 0-1)

12'00, 0-1, Valenciennes : Toomas Veijola (Denis Skokor, Lukas Janos) [ 5 contre 4 ]

16'03, 0-2, Valenciennes : Grégoire Giguere (sans assistance)

34'47, 1-2, Rouen : Hugo Dumont (Victor Durand, Arthur Nadaux)

35'49, 2-2, Rouen : Robin Rabl (Enzo Cantagallo)

55'34, 2-3, Valenciennes : Toomas Veijola (Kevin Parras)

 

Division 2 (2ème journée, Samedi 30 septembre 2017)

Evry / Viry (3ème) vs Gaulois de Châlons (1er) 1-4 (1-1 / 0-2 / 0-1)

Dragons de Rouen (2) (9ème) vs Diables Rouges de Valenciennes (2ème) 2-3 (0-2 / 2-0 / 0-1)

Galaxians d'Amnéville (4ème) vs Français Volants de Paris (5ème) 6-3 (3-1 / 3-2 / 0-0)

Etoile Noire de Strasbourg (2) (7ème) vs Comètes de Meudon (6ème) ??

Exempt : Lions de Wasquehal (8ème)

 

Division 2 (3ème journée, Samedi 14 octobre 2017)

Lions de Wasquehal (7ème) vs Gaulois de Châlons (1er)

Diables Rouges de Valenciennes (2ème) vs Evry / Viry (4ème)

Français Volants de Paris (8ème) vs Etoile Noire de Strasbourg (2) (6ème)

Comètes de Meudon (5ème) vs Dragons de Rouen (2) (9ème)

Exempt : Galaxians d'Amnéville (3ème)

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :