"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 1ère à la maison...


Malmenée dans la Marne chez les Gaulois de Châlons-en-Champagne, la D2 rouennaise aura à cœur de rebondir sur sa glace ce samedi en accueillant les Diables Rouges de Valenciennes, l'autre promu de cette édition 2017-2018.


Du rififi en Bourgogne...

10ème et dernier au lendemain de sa défaite face aux Gaulois (5-8), sans poser un pied sur la glace en match, les Dragons rouennais auront gagné une place au classement de la poule A. Hélas serait-on tenter d'écrire tant la perspective de croiser les crosses avec les Ducs de Dijon avait de quoi exciter l'appétit du jeune Dragon. Malheureusement, dans un communiqué laconique, la Fédération Française de Hockey sur Glace, lasse d'attendre des garanties financières de la part du club de Dijon aura fait tomber le couperet sortant du jeu l'équipe bourguignonne. « Malgré les délais supplémentaires octroyés par les instances fédérales, la SAS Dijon Hockey Club n'a d'une part pas satisfait aux obligations administratives pour participer au championnat de Division 2 et, d'autre part, n'a pas fourni les éléments nécessaires pouvant rassurer la fédération sur sa situation financière préoccupante. En conséquence, le Bureau Directeur de la FFHG, réuni ce lundi 25 septembre 2017, a décidé d'interdire la participation du club de DIJON au championnat 2017/2018 de Division 2 et à la Coupe de France ». Dont acte. C'est donc neuf équipes qui constitueront cette poule A amputée du club dijonnais.


Retard à l'allumage en Champagne...

L'implication et la volonté de bien faire ne suffit pas toujours pour les jeunes rouennais. Certes, les intentions étaient bien là pour la troupe rouennaise mais empreintes de la naïveté de la jeunesse et d'une certaine forme de pression alors que les trois quarts de l'équipe normande vivait sa première expérience en Division 2. C'est ainsi que les rouennais à plusieurs reprises s'offriront une course effrénée après le score. Bien qu'ouvrant le score dans les cinq premières minutes de jeu par l'intermédiaire de Joran Reynaud, à plusieurs reprises les rouennais seront menés au score. Tantôt 2-1, tantôt 4-2, tantôt 5-4 avec à chaque fois une constante, celle d'un retour à parité décroché à l'arrachée, Benjamin Bérard égalisant à 2-2, Arthur Nadaux et Alexandre Sucré se relayant pour ramener le score à 4-4 et enfin Arthur Zavani se jouant du portier adverse pour clore la marque du deuxième tiers à 5-5. Pour autant, là où il faut de l'expérience pour « tuer » ce genre de rencontres, les dragons n'en avaient pas et c'est dans la troisième période que l'édifice volera en éclat avec trois buts châlonnais qui resteront sans réponse jaune et noir.


De l'histoire valenciennoise en D2...

Passé ce baptême du feu, c'est désormais à Rouen que les Dragons de la D2 auront à charge de rebondir. A Rouen, sur leur Ile Lacroix face aux Diables Rouges de Valenciennes qu'ils n'auront guère côtoyé en D2. Il faut dire que les deux équipes auront connu en D2 des destinées diamétralement opposées. Alors que l'aventure « D2 à Rouen » débutera en 2008 voire en 2001 si on intègre l'association avec Le Havre, l'époque de Valenciennes en D2 remonte à bien plus loin avec un dernier passage éclair d'une saison en 2002-2003. Auparavant, après un premier passage en 1985-1986 et un barrage de relégation perdu face à Nimes, c'est au début des années 90 que les Diables rouges séviront en Division 2 entre 1990 et 1996 avec un titre de champion de France dès sa première saison en D2 (1991) et un refus de monter en Division 1 qui laissera les nordistes au sein de cette division une année supplémentaire, celle de 1991-1992 où ils prendront la 5ème place. Paradoxe ou folie, après avoir refusé la montée la saison précédente, les valenciennois sauteront le pas pour la saison suivante en …. Elite. Alors que le projet d'une ligue professionnelle à dix clubs mourraient dans l'oeuf, c'est une élite à seize clubs qui émergeait incluant Valenciennes pour une saison cauchemardesque. 24 matchs : 2 matchs nuls, 22 défaites, le bilan comptable des nordistes emmenés par Dany Gelinas, le sélectionneur de l'équipe de France U20 depuis 2015, les renverra aussi sec au troisième échelon national pour la saison 1993-1994 et une 13ème place décevante. 4Ème en 1995, vice-champion de D2 en 1996, l'aventure valenciennoises en D2 s'arrêtait là avec une liquidation judiciaire qui les conduira à rejoindre la Division 3 la saison suivante. Entre périodes d'abstinence et saisons en D3, le club des Hauts-de-France rongera son frein pendant vingt longues années avant de se retrouver propulser sur dossier en D2 pour cette saison 2017-2018.


De quoi plomber l'ambiance...

Si bien évidemment, les Dragons aimeraient débuter à domicile sur un succès et trois points si précieux, les Diables Rouges de Valenciennes auront, à l'instar de son collège promu Châlons-en-Champagne, quelques solides arguments à faire valoir pour plomber l'ambiance chez les « jaune et noir » 23 joueurs : 12 français, 4 slovaques, 3 belges, 1 estonien, 1 finlandais, 1 écossais (!), 1 tchèque. Autant dire que le projet rouennais, pour être clair, axé sur la formation et la jeunesse est diamétralement opposé de celui de Valenciennes. Principale arme offensive la saison dernière Jakub Bernad et ses 90 points en 18 matchs de D3 aura, certes, déserté les Hauts-de-France mais pour autant les nordistes ne sont pas démunis avec pour ne citer qu'eux Lukas Prokop (63 points en 18 matchs) et Marek Matej (39 points en 10 matchs) ou encore l'ancien pensionnaire de Ligue Magnus, Thybaud Rouillard qui aura déjà fait trembler les filets la semaine dernière (1 but, 2 passes) lors de la victoire des Valenciennois 6 buts à 3 à domicile face à la réserve de Strasbourg et son projet similaire à celui des rouennais. Les Dragons sont prévenus, l'Ile Lacroix sera difficile à tenir.



Division 2 (2ème journée, Samedi 30 septembre 2017)

Evry / Viry (3ème) vs Gaulois de Châlons (1er)

Dragons de Rouen (2) (9ème) vs Diables Rouges de Valenciennes (2ème)

Galaxians d'Amnéville (4ème) vs Français Volants de Paris (5ème)

Etoile Noire de Strasbourg (2) (7ème) vs Comètes de Meudon (6ème)

Exempt : Lions de Wasquehal (8ème)

 

Division 2 (3ème journée, Samedi 14 octobre 2017)

Lions de Wasquehal (8ème) vs Gaulois de Châlons (1er)

Diables Rouges de Valenciennes (2ème) vs Evry / Viry (3ème)

Français Volants de Paris (5ème) vs Etoile Noire de Strasbourg (2) (7ème)

Comètes de Meudon (6ème) vs Dragons de Rouen (2) (9ème)

Exempt : Galaxians d'Amnéville (4ème)

 




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :