"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U17 Grenoble en patron


On connaissait l'expression « Docteur Jekyll & Mister Hyde » chère à Robert Louis Stevenson pour qualifier un individu possédant une double personnalité mais quelle expression utiliser lorsque celle-ci est triple ? En tout cas, une chose est sure à l'occasion de la première journée du championnat U17 Elite, c'est un triple visage que les Dragons rouennais auront affichés : tantôt timorés, tantôt requinqués mais brouillons et enfin dominants. Un trouble dissociatif de l'identité qui conduira les normands à s'incliner 3 buts à 4 face à une équipe des Brûleurs de Loups de Grenoble particulièrement solide qui méritera amplement son succès sur les bords de Seine.


Du « jeu de la patate chaude » telle sera la thématique d'une première période particulièrement poussive où les deux équipes auront de la peine à se lancer. Les uns digérant leur voyage en bus, les autres engoncés dans un costume trop grand pour le moment, les premières escarmouches de la partie se révèleront expressément abouliques. A tel point qu'il faudra attendre jusqu'à la dixième minute pour assister à l'ouverture du score. Auparavant, indéniablement, ce sont les visiteurs qui tireront leur épingle du jeu en monopolisant le morceau de caoutchouc et mettant sous pression une arrière-garde jaune et noir particulièrement fébrile. Pour autant, c'est un tour pendable que la glace de l'Ile Lacroix jouera au portier grenoblois Baptiste Comello. Se prenant les patins dans la tapis glacé jaune et noir, c'est sur un palet anodin que le gardien isérois concèdera le premier but de la rencontre (1-0 à 09'31) Bien mal acquis ne profitant jamais, enfin il paraît, il ne faudra qu'à peine une minute pour voir l'égalisation grenobloise de Flavian Dair (10'33) peu après la mi-temps de la première période.


Passée cette première période plus atonique qu'atomique, à défaut de voir du jeu, le deuxième tiers se montrera bien plus vivifiant. Se décomplexant enfin, les Dragons, bien que manquant cruellement de discernement dans le dernier geste, se montreront plus prompt à mettre en danger la formation iséroise sure de son fait notamment après son deuxième but compilé quasiment d'entrée de jeu par Baptiste Léo (26'26) Marqué par une cruelle symétrie pour les buteurs, le tiers médian offrira deux virages diamétralement opposés à la rencontre. A la mi-match pour Mattéo Daita à la mi-match pour Grenoble (29'50), à quelques encablures de la deuxième sirène pour le rouennais Joseph Broutin (38'47) Et l'un et l'autre en break verront leur rêve de buteur se briser sur l'écueil amoncelé par les deux portiers, Valentin Duquenne chez les jaune et noir, Baptiste Comello chez les Isérois. Deux tournants, deux échecs et une équipe qui sera rebondir prestement avant la fin de la période avec une troisième but crucial paraphé à nouveau par Flavian Dair pour le 1-3 (39'28) particulièrement dérangeant.


Revenant sur la glace avec un tout autre visage bien plus conquérant, les Dragons n'en payeront pas moins le prix sur une troisième banderille plantée par le désormais incontournable tueur de Dragon, Flavian Dair (46'15) On pourra toujours arguer que ce quatrième but était contre le cours du jeu mais quoiqu'il en soit, c'est bel et bien avec trois buts d'avance que Grenoble abordera les dix dernières minutes de la rencontre. Enfin presque. A 23 secondes de l'annonce des dix dernières minutes de la rencontre, le capitaine des Dragons, Joseph Broutin relançait la machine en reduisant le score à 2-4 (49'37) De quoi rendre électrique une fin de rencontre alors que dans la foulée le « néo Dragon » Léo Compignie s'offrait son tout premier but en match officiel sous ses nouvelles couleurs (51'11) Deux buts en moins de deux minutes qui donneront à la fin de match une toute autre allure. Si malheureusement pour le camp rouennais le but égalisateur se refusera à toutes les avances normandes, on retiendra que les rouennais mettront du cœur à l'ouvrage pour tenter d'égaliser. De nombreuses occasions de solliciter le dernier rempart grenoblois avec une constante : « ce petit rien » qui manque pour que le palet franchisse la ligne. Un coupable manque de discernement dans le dernier geste qui coûtera aux rouennais les trois points de la victoire, laissant les Brûleurs de Loups s'imposer en terre Dragon sur le score de 4-3.



U17 Elite (Samedi 09 septembre 2017, 1ère journée)

Dragons de Rouen vs Brûleurs de Loups de Grenoble 3-4 (1-1 / 0-2 / 2-1) (feuille de match)

09'31, 1-0, Rouen : Kaylian Leborgne

10'33, 1-1, Grenoble : Flavian Dair (Quentin Tomasino, Mattéo Daita)

26'26, 1-2, Grenoble : Baptiste Léo (Loris Delmas, Timothé Quattrone)

39'28, 1-3, Grenoble : Flavian Dair (Maxime Corvez, Quentin Tomasino)

46'15, 1-4, Grenoble : Flavian Dair (sans assistance)

49'37, 2-4, Rouen : Joseph Broutin (Konstantin Kebets)

51'11, 3-4, Rouen : Léo Compignie (Kaylian Leborgne)



U17 Elite (Samedi 09 septembre 2017, 1ère journée, calendrier & classement)

Dragons de Rouen vs Brûleurs de Loups de Grenoble 3-4 (1-1 / 0-2 / 2-1) (feuille de match)

Rapaces de Gap vs Gothiques d'Amiens 4-2 (2-0 / 0-0 / 2-2) (feuille de match)

Hormadi d'Anglet vs Hockey 74 2-4 (1-0 / 1-1 / 0-3) (feuille de match)

Ours de Villard de Lans vs Diables Rouges de Briançon 6-5 (1-1 / 4-4 / 1-0)

Ducs de Dijon vs Drakkars de Caen 6-7 ap (2-1 / 1-2 / 3-3 / 0-1)

Etoile Noire de Strasbourg vs Ducs d'Angers 3-1 (2-0 / 0-1 / 1-0)

Sangliers Arvernes de Clermont vs Evry / Viry 2-7 (0-5 / 0-0 / 2-2)

Castors d'Avignon vs Meudon / Boulogne 18-1 (3-1 / 6-0 / 9-0)

Coqs de Courbevoie vs Pole France Féminin 6-0 (1-0 / 4-0 / 1-0)

Vipers de Montpellier vs Lions de Lyon 3-0 (1-0 / 2-0 / 0-0)



U17 Elite (Samedi 16 septembre 2017, 2ème journée)

Brûleurs de Loups de Grenoble (2ème) vs Rapaces de Gap (1er)

Gothiques d'Amiens (4ème) vs Dragons de Rouen (3ème)

Hockey 74 (5ème) vs Ducs d'Angers (12ème)

Ours de Villard de Lans (6ème) vs Etoile Noire de Strasbourg (9ème)

Ducs de Dijon (11ème) vs Diables Rouges de Briançon (7ème)

Hormadi d'Anglet (8ème) vs Drakkars de Caen (10ème)

Castors d'Avignon (13ème) vs Lions de Lyon (19ème)

Evry / Viry (14ème) vs Coqs de Courbevoie (17ème)

Vipers de Montpellier (18ème) vs Sangliers Arvernes de Clermont (15ème)

Pole France Féminin (20ème vs Meudon / Boulogne (16ème)






Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :