" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Composition des poules

 

Entre la « défusion » des Pionniers de Chamonix / Morzine et la chute financière des Ducs de Dijon, l'été aura été agité au sein du hockey français à tel point que ce n'est que le 2 août que la Fédération Française de Hockey sur Glace aura pris soin de dévoiler la composition des poules de Division 2, championnat auquel participeront les Dragons du Club de Hockey Amateur de Rouen pour la 8ème saison de son histoire.


Eliminés logiquement mais étroitement au premier tour des play-offs la saison dernière par le futur champion de France, Annecy, à nouveau les Dragons seront sur le pont pour tenter de porter le plus haut possible l'oriflamme jaune et noir. Fortement rajeunie, le challenge sera intéressant pour l'escouade seinomarine qui aura fort à faire face à ses compagnons de route. Reconduite pour la deuxième année consécutive à la demande des équipes concernées, la répartition géographique des poules avec ses défauts d'équité sportive et ses qualités financières conduira les rouennais à croiser les crosses avec les formations nordistes. Avec la promotion en Division 1 de trois (Cergy, Annecy, Mont-Blanc) des quatre demi-finalistes de la saison dernière et le retour des Lynx de Valence au sud, le troisième échelon national orphelin de ces têtes de gondole proposera une poule nord où aucune équipe n'aura participé la saison dernière aux quarts de finale. Les cadors 2016-2017 concentrés au soleil du sud, les Dragons rouennais retrouveront les deux promus : les Gaulois de Châlons-en-Champagne, champion de France de D3 en titre qui vivra sa « première fois » en D2 ainsi que les Diables Rouges de Valenciennes et son armada étrangère qui retrouveront la D2 quinze ans après leur dernière expédition à ce niveau.


Huitièmes de finalistes malheureux la saison dernière, Evry / Viry (3ème), Amnéville (4ème), Français Volants (5ème), Meudon (7ème) et Wasquehal (8ème) accompagneront les rouennais dans leur quête d'une place en play-offs au même titre que la réserve Strasbourgeoise malmenée la saison dernière en play-down mais sauvée aux dépens d'Asnières et Avignon. Enfin, feuilleton de l'été, les Bourguignons de Dijon, après avoir sabordé leur participation en SaxoPrint Ligue Magnus pour raison financière, auront le rôle d'épouvantail et de curiosité de cette poule nordiste de D2. Un tant pressentis en D1, les Ducs auront vu les Jokers de Cergy et son Aren'Ice à rentabiliser leur griller la politesse avant finalement d'atterrir avec des ambitions qui restent à l'instant floues.


Dans l'autre poule, l'explication risque d'être sévère entre les différents protagonistes. Demi-finalistes la saison dernière, les Vipers de Montpellier devront se battre pour tenir leur rang alors que les Sangliers de Clermont les aura rejoints suite à sa relégation de D1 tandis que les quarts de finalistes déboutés la saison dernière, Marseille, Chambéry, Valence et Villard de Lans tenteront de se tailler la part du lion au même titre que Roanne, Toulouse et Limoges. Enfin, « surprise du chef », les Grizzlys de Vaujany complèteront la poule des sudistes. Par décision du comité directeur de la FFHG en date du 31 juillet, Vaujany renforcé par le centre de formation de Grenoble aura été autorisé à disputer le championnat de D2 au «regard de son projet de formation, de valorisation de la promotion du hockey sur glace, et de la fiabilité des garanties financières apportées » précise le communiqué fédéral. Faut-il en déduire que le Club de Hockey Amateur de Rouen n'a jamais proposé de projet de formation et de garanties financières suffisantes pour obtenir un passe-droit de la sorte ? Contraint de passer par la D3 (2007-2008 & 2014-2015) avant de grimper en D2, Rouen n'aura jamais eu la mansuétude fédérale au même titre d'ailleurs que Amiens 2 (1987-1988, 1993-1994 & 2002-2003), Brest 2 (2002-2003), Briançon 2 (1987-1988), Caen 2 (2006-2007), Grenoble 2 (1986-1987 & 2001-2002), Mont-Blanc 2 (2005-2006) et Strasbourg 2 (2011-2012) tous passés par la D3 la saison précédant leur montée en D2. Tous sans exception en 30 ans. Une bien belle et surprenante jurisprudence pour les isérois.


Poule A : Amnéville, Châlons, Dijon, Évry/Viry, Français Volants, Meudon, Rouen 2, Strasbourg 2, Valenciennes et Wasquehal

Poule B : Chambéry, Clermont-Ferrand, Limoges, Marseille, Montpellier, Roanne, Toulouse Blagnac, Valence, Vaujany et Villard-de-Lans.




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :