"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U20 Les U20 rallient la 1/2


Pas nécessairement à l'abri après la première rencontre négociée face à l'association Briançon / Avignon ponctuée d'une victoire 3 buts à 1, les Espoirs rouennais se devaient de gérer leur deuxième confrontation face aux Hauts-Alpins afin d'espérer décrocher leur place en demi-finale à la maison face aux vainqueurs de la série disputée entre Amiens et Angers.


A nouveau, tout comme le match de la veille, c'est sur un rythme pour le moins peu turbulent que débutait la rencontre. Un début d'opus pour le moins langoureux qui n'incitait pas à l'enthousiasme alors que les premières escarmouches offensives surgissaient peu après les cinq minutes de jeu alors que les rouennais devaient s'acquitter d'une séquence à cinq contre trois (05'48) Compacts défensivement, les rouennais feront bloc pour empêcher que leur portier Quentin Papillon ne soit mis en danger même si Gaëtan Villot profitait d'une jolie glissade « Marcellienne » d'un défenseur rouennais pour tenter sa chance en vain (06'25) Bien que la figure soit particulièrement artistique et élégante, le maître en la matière restait le maître incontesté et ce n'est pas cette fois ci que l'élève le surpassera, le troisième tiers en témoignera. Quoiqu'il en soit, alors que les occasions tardaient à pointer le bout de leur nez, au détour d'une embardée offensive combinée entre David Fritz-Dreyssé et Julien Msumbu, Joran Reynaud se chargeait d'ouvrir le score pour les rouennais (13'21) De quoi piquer au vif une équipe de Briançon qui était loin d'être surclassée par son homologue rouennaise à tel point qu'avant la fin de la période Mathieu Buttin trouvait l'égalisation (17'24) tandis qu'une poignée de secondes plus tard, Aurélien Haaser à bout portant aurait pu faire basculer la rencontre à la faveur des Briançonnais (18'43)


C'est finalement au début deuxième tiers que la partie basculera à la faveur des rouennais. D'abord sur un lancer à mi-hauteur de Julien Msumbu qui faisait mouche d'entrée de jeu (22'55) puis à peine quatre minutes plus tard, le troisième but rouennais signé par Victor Ramos (26'27) juste récompense pour un trio Ramos – Benet – Dumont qui aura eu de cesse de travailler dans le bon sens tout le week-end. Désormais devant au tableau d'affichage à 3-1, les rouennais bénéficiaient de quatre buts d'avance. De quoi de voir venir même si Aurélien Haaser, à nouveau, aurait pu relancer la rencontre si il était parvenu à tromper la vigilance de Quentin Papillon sur un tir de pénalité fort justement attribué par l'homme aux bandes oranges (28'33). Amusante similitude néanmoins, si le tir de pénalité était justifié, la même scène face à Grenoble, il y a trois semaines avec le même arbitre n'avait pas donné lieu à la même sanction. Comme quoi un oscar, ça change un homme ! Alors que sur la fin de la période la tension montait quelque peu à l'image de Jules Lefebvre et Ugo Boccassini qui se chamaillaient comme des enfants (39'30), les rouennais auraient pu sceller définitivement l'issue de la rencontre si ce palet lancé par Joran Reynaud ne s'était pas montré si taquin en allant embrasser l'équerre du but de Mathis Condevaux plutôt que de finir sa course pleine lucarne (37'33)


Quoiqu'il en soit, il restait encore une période à boucler pour clore définitivement cette série. Dans la pure tradition des rencontres face à Briançon, la tension sera au rendez-vous durant les vingt dernières minutes. Pas de quoi perturber des Dragons qui resteront relativement maîtres de leurs émotions, contrairement aux futurs vacanciers haut-alpins, les rouennais avaient encore une demi-finale voire une finale à jouer et dans le piège de la provocation, les normands ne tomberont pas. Sur un lancer puissant et excentré, Enzo Cantagallo expédiait les affaires courantes en ajoutant un quatrième but, tandis que dans la foulée, le maître incontesté du Bernard gratifiait l'assistance d'une nouvelle figure dont il a le secret. Bravissimo Maestro ! Une fin de rencontre tout en coup de sifflet, pour le coup difficile à tenir et à la sirène finale, nul doute que sur le banc rouennais, Ari Salo pouvait respirer que la rencontre se termine sans aucune autre suspension. Une bonne chose avant une demi-finale à négocier à la maison dès la semaine prochaine.



¼ Finale U20 (match 2, dimanche 12 mars 2017)

Dragons de Rouen vs Briançon / Avignon 4-1 (1-1 / 2-0 / 1-0)

13'21, 1-0, Rouen : Joran Reynaud (David Fritz-Dreyssé, Julien Msumbu)

17'24, 1-1, Briançon : Mathieu Buttin (Jordan Enselmoz)

22'55, 2-1, Rouen : Julien Msumbu (Hugo Dumont)

26'27, 3-1, Rouen : Victor Ramos (Axel Benet, Victor Durand)

51'38, 4-1, Rouen : Enzo Cantagallo (Julien Msumbu, Joran Reynaud)




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :